#29 / Mars 2020

Soumis par Alain-Herve Le Gall le dim 01/03/2020 - 09:23
 

Si cette lettre d'information ne s'affiche pas correctement, aller à la version en ligne   /   sympaatlistes [dot] univ-rennes1 [dot] fr (subject: unsubscribe%20osur-cyclobs) (Désinscription)


cycl'?BS / #29 / Mars 2020


L'infolettre mensuelle de l'OSUR

L'essentiel de l'actu scientifique, pédagogique, technique, culturelle de l'Observatoire des Sciences de l'Univers de Rennes, en un clin d'oeil

> Composante de l’université de Rennes 1 (école interne), l'OSUR assure une mission de formation dans le domaine des sciences de la Terre, de l’écologie et de l’environnement
> Structure fédérative de recherche, l'OSUR pilote les recherches en environnement en associant les principaux laboratoires de cette thématique au sein du pôle scientifique rennais (CNRS, INRAE, Universités de Rennes 1 et 2, Agrocampus Ouest, BRGM)
> Observatoire des Sciences de l’Univers du CNRS, l'OSUR assure des missions spécifiques d’observation des systèmes planétaires et environnementaux sur le long terme
>>> Les "dynamiques des paysages" sont un thème fédérateur dans les activités scientifiques de l'OSUR

 A la Une

Julien Gigault, lauréat 2020 de la médaille de bronze du CNRS

La médaille de bronze récompense les premiers travaux consacrant des chercheurs et des chercheuses spécialistes de leur domaine. Cette distinction représente un encouragement du CNRS à poursuivre des recherches bien engagées et déjà fécondes.

Julien Gigault, chargé de recherche au CNRS (Section 13, Institut de Chimie), membre de l'équipe Nano-BioGéochimie de Géosciences Rennes, vient d’obtenir la médaille de bronze du CNRS, Talents 2020.
Les travaux de Julien concernent la présence, les sources et le comportement des nanoparticules dans l’environnement, et notamment les nanoplastiques.

+info

 A l'affiche

Et 4 médailles CNRS à l'UR1 !
 

En plus de la médaille de bronze de Julien Gigault, l'OSUR se réjouit également des 2 médailles d'argent et 1 de bronze attribuées par le CNRS à des collègues des unités associées à l'OSUR
Eric Collet, Professeur des universités en physique, directeur-adjoint de l'IPR (argent)
Ronan Sauleau, Professeur des universités en électronique, directeur de l'IETR (argent)
Anne-Cécile Orgerie, Chargée de recherche en informatique à l'IRISA (bronze)
Félicitations à eux !

+

La plateforme CONDATE Eau se renforce
 

Eliot Chatton est un ingénieur de recherche nouvellement recruté par le CNRS et affecté depuis le début 2020 à l’OSUR (UMS 3343). Eliot vient renforcer et conforter le développement de la plateforme CONDATE Eau.
Spécialiste de la géochimie des gaz dissous dans les hydrosystèmes continentaux, Eliot est déjà familier de l’OSUR puisqu’il y a obtenu son doctorat de l’Université de Rennes 1 en 2017. Eliot revient donc à Rennes pour développer et exploiter les outils d’observation et de modélisation des gaz dissous dans la Zone Critique, dans le cadre des infrastructures de recherche nationale (OZCAR) et européenne (eLTER)

+

Prix AGU pour 2 doctorantes rennaises
 

AGU Outstanding Student Presentation Award 2019 : ce prix prestigieux n'est décerné qu'aux 5 % des meilleurs étudiants participants. Il a été décerné à Charlotte Le Traon et Justine Molron, toutes les deux en thèse à l'université de Rennes 1 au labo Géosciences Rennes, lors du Fall meeting de l'AGU qui s'est tenu à San Francisco les 9-13/12/19

+

La collection paléontologique de Géosciences
sur le réseau international GBIF

L’inventaire des types et figurés fossiles du musée de géologie (55484 occurrences à ce jour) réalisé par Damien Gendry (université de Rennes 1, Géosciences Rennes) est consultable en ligne sur le site du GBIF (Global Biodiversity Information Facility).
Le GBIF est un réseau international et une infrastructure de recherche ayant pour but de fournir à tous et partout un accès libre aux données sur toutes les formes de vie sur Terre

+

Les M2 ERPUR participent au workshop "Changement climatique : quelles solutions d’adaptation pour le territoire métropolitain ?"

Les étudiants du master ERPUR de l'OSUR ont participé au 8e Workshop de l’IAUR (Institut d’Aménagement et d’Urbanisme de Rennes) du 10 au 14 février à l’Université Rennes 2.
Véritable temps de formation et de pédagogie active sur un temps court, les workshops de l’IAUR permettent aux étudiants d’appréhender les relations entre l’aménagement et l’urbanisme, le génie urbain, les politiques publiques, les dimensions juridiques et économiques et la qualité architecturale, urbaine, sociale et environnementale de manière systémique autour d’une thématique au cœur des préoccupations des territoires. Le travail de réflexion est effectué au sein de groupes d’environ 10 à 12 étudiants issus de formations variées et complémentaires.Ce workshop organisé en partenariat avec l’AUDIAR (Agence d’Urbanisme et de Développement Intercommunal de l’Agglomération Rennaise) invite les équipes d’étudiants, non pas à anticiper les « scénarios du possible », mais bien à construire une stratégie d’adaptation du territoire métropolitain rennais, au vu des changements climatiques prévus, pour une thématique donnée

+

Tanguy Le Borgne (Géosciences Rennes)
reçoit le Prix InterPore 2020

Tanguy Le Borgne (CNAP, Géosiences Rennes, OSUR) reçoit le prestigieux prix InterPore 2020 de la recherche sur les milieux poreux, décerné annuellement par la International Society for Porous Media. Cette récompense est attribuée à des chercheurs en milieu de carrière en reconnaissance de recherches exceptionnelles sur les milieux poreux en général, en mettant l'accent sur les recherches menées au cours des cinq dernières années

+

Sciences participatives et citoyennes :
venez découvrir les insectes aquatiques... terrestres !

Mars attaque !
Un programme de sciences participatives élaboré dans le cadre d’un doctorat à l’université Rennes 1 Dans le cadre de sa thèse en écologie, Rémi Gerber (université de Rennes 1, ECOBIO), co-encadré par Benjamin Bergerot et Christophe Piscart (université de Rennes 1, CNRS, ECOBIO) et Jean-Marc Roussel (INRAE, ESE), a mis au point deux protocoles de sciences participatives sur les insectes aquatiques.
L'expérimentation scientifique, pédagogique et citoyenne commence ce mois de mars !

+

Paysage et transitions énergétiques
 

Comme tous les ans, l'OSUR propose aux professionnels, chercheurs, enseignants chercheurs, ingénieurs, techniciens et doctorants de ces différentes disciplines un regard croisé sur le paysage dans le cadre d’un séminaire interdisciplinaire, avec le soutien de l'INSU (via l'appel d'offre interne de l'OSUR) et de l'InEE (via le DIPEE).
La 1ere des 4 journées est consacrée aux transitions énergétiques : OSUR, 17 mars 2020.
Attention : inscription obligatoire !

+

Les types de fossilisation
 

La fossilisation implique des processus complexes et multiples, et témoigne de l’évolution de la biodiversité au cours des temps géologiques. Mais qu’est-ce qu’un fossile ? Ces restes d’êtres vivants, partiels ou entiers, aussi gigantesques que les dinosaures ou aussi microscopiques qu’une cellule, suscitent l’admiration du plus grand nombre depuis la naissance de l’humanité. Venez découvrir ces différentes formes, les fossiles dans tous leurs états (moulages, empreintes, coquilles …) et ce que les chercheurs peuvent déduire de leur conservation.
Expo conçue par damien Gendry (université de Rennes 1, Géosciences Rennes), à découvrir du 1er février au 30 juin 2020 au musée de Géologie de l'université de Rennes 1 (bât.5 du campus de Beaulieu, Rennes)

+

Nature dessinée, nature imaginée
 

Cette exposition proposée au Diapason est le fruit du travail des étudiants de l'université ayant participé aux ateliers Dessin d'observation et Super naturel encadrés respectivement par Agnès Schermann, Maîtresse de conférences en botanique et biologie de l'évolution (université de Rennes 1, ECOBIO) et Bérengère Amiot, designer

+

  L'inaction des Etats face à l'urgence climatique

Les étudiants de Master en Droit public général de l'Université de Rennes 1 organise une conférence-débat le jeudi 19 mars à 14h30 à la faculté de droit de l'Université de Rennes 1. Chaque intervenant, sur une durée de 5 à 10 minutes, exposera son opinion et échangera avec l'auditoire. Les deux principaux thèmes retenus concernent le constat de la situation actuelle en matière d'environnement et le contentieux qui découle de cette situation

+

  MT180 édition 2020, c'est reparti !
 

13 doctorant·e·s relèvent le défi de présenter leur thèse en 3 minutes, de manière accessible à tous. À la clé : 4 places qualifiantes pour la finale Bretagne-Pays de la Loire de "Ma Thèse en 180 secondes".
Choix cornélien pour l'OSUR... Mais qui donc soutenir ?
Erwan CORLOUER (Agrocampus Ouest, IGEPP), Nolwenn DELOUCHE (UR1, IPR), Eszter DUDAS (UR1, IPR), Lorène MARCHAND (UR1, ECOBIO) ou Gwenael MORIN (UR2, LETG-Rennes)...
RDV le 4 mars à l'EHESP de Rennes (Ecole des hautes études en santé publique)

+

 Les publications décodées

 Les fractures du sous-sol favorisent le développement de la vie intraterrestre
 

L’apport d’oxygène par les réseaux de fractures permet le développement de bactéries oxydantes du Fer en profondeur

Les environnements souterrains stockent la plupart des eaux douces de la Terre et abritent divers microorganismes qui pourraient constituer une partie importante de la biosphère. Cependant, la dynamique et la distribution spatiale de ces microorganismes de subsurface, ainsi que leur réponse aux processus hydrologiques, sont encore aujourd’hui mal comprises. Des chercheurs rennais des labos Géosciences Rennes et ECOBIO – dans une étude réalisée dans le cadre de la thèse d’Olivier Bochet soutenue à l’université de Rennes 1 en décembre 2017 - ont utilisé les analyses chimiques et métagénomiques des eaux souterraines d'un aquifère du socle granitique du Massif armoricain (Observatoire hydrogéologique de Ploemeur, Morbihan, dans l'ouest de la France) afin de déterminer le rôle des fractures du sous-sol dans le développement de micro-organismes en profondeur. Ces résultats sont publiés dans la revue NATURE Geoscience en janvier 2020

+

 La forêt au Moyen Age
 

La toute première approche globale de la forêt française au Moyen Âge

Voici une histoire de la forêt médiévale, des forêts de France et des contrées voisines, du Ve au xVe siècle. Une histoire qui place en regard de forêts légendaires, les forêts réelles, celles de la chasse et de l’élevage, celles du bois de chauffage et des bois de charpente utilisés dans les habitations et les cathédrales, celles indispensables à une industrie où fours, forges, verreries, salines se multiplient.
Un ouvrage sous la direction de Sylvie Bépoix et Hervé Richard.
A noter la contribution des labos CReAAH et ECOBIO pour le chapitre "À l’Ouest, des ressources forestières diversifiées" (Vincent Bernard, Dominique Marguerie et al.)
(Ed. Les Belles Lettres, oct. 2019) 

+

 Évaluation de la relation entre températures de l'air et températures de surface issues du satellite MODIS : application aux vignobles de la vallée de Waipara (Nouvelle-Zélande)

L'impact du changement climatique sur la viticulture nécessite d'élaborer des stratégies d'adaptation à l'échelle du vignoble. La variabilité climatique locale, notamment les effets sur la température, influence la croissance de la vigne et détermine les caractéristiques des vins. L'objectif, à travers l'analyse et la modélisation spatiale des températures, est de prendre en compte l'influence des facteurs environnementaux et topographiques sur les événements climatiques locaux. Cependant, cette méthode nécessite l'installation de réseau dense de data loggers enregistrant la température de l’air pour construire et valider les modèles statistiques climatiques locaux. L'imagerie thermique, issue de la télédétection, apparaît comme une donnée alternative afin de s'affranchir des réseaux de mesure.
Article intégral (en français) dans le Journal de l'Association internationale de climatologie, avec Gwenael Morin, Renan Le Roux et Hervé Quénol (université Rennes 2, CNRS, LETG-Rennes)

+

 Dans notre environnement

 CNRS et Objectifs de Développement Durable

Lors du Sommet du 25 septembre 2015 à New York, 193 pays ont adopté le Programme de développement durable à l’horizon 2030, articulé autour de 17 objectifs et de 169 cibles visant à mettre fin à toutes les formes de pauvreté et à lutter contre les inégalités dans un contexte de changement global.
Le CNRS accompagne cette dynamique mondiale en développant la connaissance, l’innovation et les partenariats : découvrez les fiches des actions menées par le CNRS et ses laboratoires pour chacun des 17 objectifs
(CNRS, 03/02/20)

+

« Il existe des solutions pour réduire l’usage des pesticides jusqu’à 60 % »

Selon Philippe Mauguin, le PDG de l’Institut national de la recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAE), la transition est possible à condition de mieux accompagner l’ensemble des agriculteurs
(Le Monde en ligne, 27/01/20)

+

Evaluer l’action publique contre les algues vertes : une gageure
 

La Cour des comptes et la chambre régionale des comptes cherchent à connaître l’impact exact des politiques destinées à éradiquer les marées vertes. Il ne s’agit pas de contrôler la rigueur des comptes, mais de mesurer l’éventuel impact des actions annoncées.
Pour éclairer la réflexion des juges, rappelons qu'en 2017, un rapport national d'expertise sur l'eutrophisation, commandité par le ministère et coordonné par l'OSUR, a été produit par le CNRS, l'IFREMER, l'INRA et l'IRSTEA : "Eutrophisation : manifestations, causes et prédictibilité. Expertise scientifique collective" (Gilles Pinay, Morgane Le Moal et al.)
(Le Monde, 19/02/20)

+

« La communauté scientifique attend un engagement financier fort et durable pour la recherche »

Près de 180 personnalités du monde de la science, dont la biologiste Françoise Barré-Sinoussi et le climatologue Jean Jouzel soutiennent, dans une tribune au « Monde », l’idée d’une loi de programmation pluriannuelle de la recherche (LPPR) qui permettra à la France de conserver sa place sur la scène internationale. Ils attendent un engagement financier fort et durable pour la France
(CNRS, 20/02/20)

+

Budget 2020 de la Région et Breizh COP
 

Le budget 2020 de la Région (1606 M€) a été voté les 13 et 14 février par les 83 élu·e·s. Il concrétise les engagements de la Breizh COP, au travers de six engagements transversaux qui seront les axes privilégiés d’action dans les mois à venir : le « bien manger pour tous », les stratégies numériques responsables, les mobilités solidaires et décarbonées, la nouvelle stratégie énergétique et climatique, la préservation et la valorisation de la biodiversité et des ressources et enfin, la cohésion des territoires.
"Ce budget est le premier budget post-BreizhCOP. Il commence à traduire notre nouvelle approche des politiques publiques, au service d’un développement plus durable, d’un développement responsable, et pour autant un développement innovant et enthousiasmant."
(Loïg Chesnais-Girard, Président de la Région Bretagne)

+

 Le BRGM inaugure PRIME
 

Le 3 février 2020, le BRGM inaugurait PRIME : une nouvelle plateforme dédiée à l’étude des pollutions dans les sols et les eaux souterraines. PRIME, c’est la Plateforme pour la Remédiation et l’Innovation au service de la Métrologie Environnementale.
De la conception de dispositifs expérimentaux jusqu’à l’interprétation des résultats, en passant par la conduite et le suivi analytique des essais... comment se structure une démarche expérimentale ? En la matière, le savoir-faire de longue date du BRGM s’illustre dans PRIME, la plateforme d’expérimentation à échelle plurimétrique en métrologie de l’environnement en cours de développement à Orléans dans le cadre du grand projet PIVOTS

+

 Congrès mondial de la Bio 2020 à Rennes
 

Le Congrès Mondial de la Bio (OWC2020) se déroulera à Rennes du 21 au 27 septembre 2020, au Couvent des Jacobins et au Liberté. Ce Congrès est une opportunité stimulante de débattre et de partager avec les acteurs de l’Agriculture Biologique du monde entier.
« Comment mieux nourrir le monde en régénérant notre planète ? » sera le fil rouge de la 20e édition de cet événement international organisé depuis 48 ans. 2500 congressistes de 120 pays sont attendus à Rennes

+

Partez à la découverte des espaces naturels
d'Ille-et-Vilaine

Les espaces naturels départementaux témoignent de la diversité des milieux naturels d’Ille-et-Vilaine. Confiés à la protection du département, ils sont ouverts au public. Dunes, marais, forêts, landes… Bordée par la mer, arrosée par la Vilaine et le Couesnon, l'Ille-et-Vilaine présente une grande diversité de paysages et de milieux naturels. Tourbières, bocage, étangs, gravières… Les espaces naturels départementaux sont des trésors de nature, riche d’une faune et d’une flore exceptionnelles.
Etendus sur 3 000 ha, 58 sites d’Ille-et-Vilaine sont actuellement classés espaces naturels. Dix d’entre eux comportent un circuit de découverte aménagé.
Le programme des animations nature 2020 est disponible !

+

 « Protection de l’environnement »
vs « Liberté d’entreprendre »

Le Conseil constitutionnel reconnaît que « la protection de l’environnement » peut justifier des « atteintes à la liberté d’entreprendre » Il admet sa « valeur constitutionnelle » et valide la fin de l’exportation de pesticides interdits en Europe et produits en France
(Le Monde en ligne, 31/01/20)

+

 L'odyssée de l'eau
 

De la source au robinet, l'eau parcourt bien des kilomètres et mobilise des moyens matériels et humains importants… L'odyssée de l'eau : une aventure à suivre dans Rennes Métropole Magazine (#46, février-mars 2020) 

+

Géologia
 

L’exposition Geologia réunit des œuvres de Guillaume Gouérou et de Julien Loustau. Menant une recherche scientifique à des fins artistiques, Guillaume Gouérou a mis au point une machine fabriquées à partir de plusieurs fours micro-ondes, qui permet de créer de la pierre. Ici, l’artiste rivalise avec un dieu en produisant artificiellement un élément naturel, puis exploite ces pierres sous forme de bijoux. Tous les éléments de la chaîne, de la machine étrange aux pierres produites, de leurs images prises au microscope jusqu’aux bijoux sertis, sont rassemblés dans l’exposition…
(Galerie 40m3, du 25 janvier au 26 avril 2020)

+

Les géosciences pour un futur durable
 

Les géosciences sont essentielles pour relever les défis futurs d'une société mondiale durable, qui allie protection de l'environnement et accès aux ressources vitales pour tous.
La Geological Society propose en une infographie synthétique des secteurs/professions des géosciences en lien avec les 17 objectifs de développement durable (ODD) des Nations-Unies (téléchargeable en libre accès).
Les géosciences au service de l'humanité : c'est aussi notre message en direction des lycéens en quête d'orientation. Choisir les Sciences de la Terre et de l’Environnement, c'est choisir aujourd'hui un domaine motivant et se préparer pour demain un avenir professionnel passionnant !
RDV le 8 février sur le campus de Beaulieu pour la Journée Portes Ouvertes de l'université et découvrir notre offre de formation OSUR

+

MOOC "A la découverte des métiers de la
transition écologique, créatrice d'emplois"

La Fondation UVED ouvre les inscriptions de la session 1 du MOOC « A la découverte des métiers de la Transition écologique, créatrice d'emplois » qui débute le 6 avril 2020 sur la plateforme FUN et qui fait partie d'un ensemble de MOOC intitulé ProjetSUP.
Les métiers de la transition écologique connaissent l'une des plus fortes dynamiques du marché. Cette création d'emploi se fait dans des domaines aussi variés que le bâtiment, le transport, la ville, l'économie circulaire, l'éducation, l'industrie, la finance, etc.

+

MOOC "Dynamiques des paysages" :
en avant pour la session 2

Le campus numérique ENVAM, le SUPTICE de Rennes1 et l'OSUR ont le plaisir d'annoncer l'ouverture de la session 2 du MOOC "Dynamiques des paysages". Ce MOOC produit par le campus numérique ENVAM et conçu par les enseignants et chercheurs de l'OSUR se propose de faire découvrir la « vie » des paysages, leur naissance, leurs évolutions, et comment l’homme peut intervenir pour les gérer. La transdisciplinarité qui opère autour de cette thématique génère des recherches originales et créatives. On y découvre également que les paysages regorgent d’une variété de métiers et d’emplois plus grande qu’il n’y paraît…
Début du cours le 2 mars 2020. Les inscriptions se font sur la plateforme FUN MOOC

+

« L’urbanisme doit pleinement intégrer la biodiversité »

Philippe Clergeau (ex Rennes 1, ex INRA Rennes), Professeur d’écologie au Muséum national d’histoire naturelle, appelle constructeurs et urbanistes à considérer la nature comme point de départ de tout projet. Pour lui, tout projet urbain qui se veut durable devrait commencer par des diagnostics géographiques et écologiques
(Le Monde, 14/02/20)

+

De Rennes à Pékin, Kermap cartographie la végétation urbaine

La startup rennaise KERMAP, dirigée par Antoine Lefebvre, un ancien doctorant du LETG-Rennes à l'université Rennes 2, va lancer une plateforme pour mesurer le patrimoine arboré d’une vingtaine de villes dans le monde en 2020.
Grâce à l’imagerie spatiale et à l’intelligence artificielle, KERMAP permet aux villes de concilier aménagements urbains et environnement
(Les Echos, 11/02/20)

+

 Dans le champ des idées

Quand la recherche se met au vert
 

Le collectif Labos 1point5 réunit plus d'un millier de chercheurs français qui militent pour rendre leurs métiers moins dommageables pour l'environnement.
A l’origine des données les plus alarmantes sur l’état de l’environnement et du climat, la recherche scientifique ne devrait-elle pas avoir une empreinte carbone exemplaire ?
(Libération, 20/02/20)

+

« Face à la crise écologique, la rébellion est nécessaire »

Faisant le constat de l’inaction des gouvernements face à l’urgence écologique et climatique, près de 1 000 scientifiques de toutes disciplines appellent, dans une tribune au « Monde », les citoyens à la désobéissance civile et au développement d’alternatives
(Le Monde, 20/02/20)

+

Critique de la collapsologie
 

Selon Jean-Pierre Dupuy, les collapsologues se revendiquent du "catastrophisme éclairé", qui consiste à faire comme si la catastrophe était une fatalité pour que l’inéluctable ne se produise pas. Ils avancent que tout système complexe est destiné à s’effondrer, ce qui est conceptuellement faux selon le philosophe
(France Inter, La Terre au Carré, 27/01/20)

+

Le « naturalisme » est-il le nouvel ennemi de l’écologie ?

Dans ce grand entretien, le philosophe Baptiste Morizot, qui s’est fait connaître grâce à ses livres sur les loups, évoque l’avenir de la pensée écologique, la grâce du chevreuil, et l’acte de saler ses plats
(L'OBS, 15/02/19)

+

Aux origines coloniales de la crise écologique
 

Pour les chercheurs décoloniaux, le dérèglement climatique serait lié à l’histoire esclavagiste et coloniale de la modernité occidentale. Selon eux, le capitalisme s’est structuré sur une économie extractive et des monocultures intensives qui ont détruit la biodiversité
(Le Monde, 24/01/20)

+

Comment les chercheurs choisissent les journaux auxquels ils soumettent leurs articles

Des chercheurs qui cherchent, on en trouve. Des chercheurs qui trouvent… on en trouve aussi. Il suffit de jeter un œil aux bénéfices annuels de l’édition scientifique. Avec Bastien Castagneyrol, chercheur en écologie (INRAE Bordeaux)
(The Conversation, 19/02/19)

+

 A noter dans l'agenda 2020

Rencontres interdisciplinaires autour
de l’archéo-anthropologie

Un Séminaire Archéologique de l'Ouest intitulé "Rencontres interdisciplinaires autour de l’archéo-anthropologie" organisé par le CReAAH se tient à la Maison des Sciences de l'Homme de Bretagne le jeudi 12 mars. Cette journée propose de faire un point sur l’actualité de la recherche en archéo-anthropologie, toutes périodes confondues.
Que les corps enfouis soient anciens (et relevant du domaine de l’archéologie) ou récents (et relevant du domaine médico-légal), le même protocole est en effet applicable pour leur mise au jour
(MSHB, Rennes, 12/03/20)

+

Paysage et transitions énergétiques
 

Comme tous les ans, l'OSUR propose aux professionnels, chercheurs, enseignants chercheurs, ingénieurs, techniciens et doctorants de différentes disciplines un regard croisé sur le paysage dans le cadre d’un séminaire interdisciplinaire, avec le soutien de l'INSU (via l'appel d'offre interne de l'OSUR) et de l'InEE (via le DIPEE).
La 1ere des 4 journées du cycle 2020 est consacrée aux transitions énergétiques.
Attention : inscription obligatoire !
(OSUR, Rennes, 17/03/20)

+

Week-end Géocontact à Quiberon
 

Cette année, Géocontact, l'association des étudiants en sciences de la Terre de Rennes, propose à ses adhérents un week-end à Quiberon pour parler géologie et hydrologie au sens large, de façon vulgarisée pour que chacun puisse comprendre. C'est l'occasion de passer un chouette moment, de découvrir de façon ludique et vraiment sympa ce coin de Bretagne sur fond de science
(Quiberon, 14-15/03/20)

+

Journée scientifique 2020
de l'UMR 6566 CReAAH

La journée d’information scientifique du CReAAH « Centre de Recherche en Archéologie, Archéosciences, Histoire» s’adresse à tous les personnels de l’Unité ainsi qu’à l’ensemble des collaborateurs et plus largement, à tous les acteurs de la communauté scientifique intervenant dans la recherche archéologique interrégionale ou internationale.
Le programme des présentations reflète le caractère largement interdisciplinaire des activités de recherche du laboratoire, menées dans les champs de l’archéologie (de la Préhistoire aux temps modernes) et des archéosciences, à la fois dans le très Grand Ouest de la France et à l'international
(Université de Rennes 1, 21/03/20)

+

Urgence climatique :
que fait l'Europe ? 

En partenariat avec La Maison de l’Europe de Rennes et Haute Bretagne, l'université de Rennes 1 et l'OSUR accueillent Anne Houtman (SciencesPo, Paris et membre de l’Academie Royale de Belgique) pour un débat avec les étudiants rennais sur le thème "Urgence climatique : que fait l'Europe ?"
(OSUR, Rennes, 06/04/20)

+

Explorer la côte, sonder le passé :
méthodes et pratiques de la préhistoire maritime

Grégor Marchand (CNRS, CReAAH) organise une table-ronde intutulée "Explorer la côte, sonder le passé : méthodes et pratiques de la préhistoire maritime (Investigate the shore, sounding the past : methods and practices of maritime prehistory)".
Il s'agit d'une séance de la société préhistorique française et du réseau international PrehCOAST
(IUEM, Brest-Plouzané, 04-05/05/20)

+

Colloque francophone "Invasions biologiques"
 

 Un colloque sur les invasions biologiques est organisé par ECOBIO à l'Université de Rennes 1 du 25 au 27 mai : il se situe à l'interface entre gestion, biologie de la conservation, écologie de la restauration, sciences écologiques et sciences humaines et sociales, rassemblant les acteurs académiques et non académiques
(université de Rennes 1, 25-27/05/20)

+

33ème colloque de l'Association internationale de Climatologie (AIC)

Le labo LETG-Rennes de l'université Rennes 2 organise le 33ème colloque de l'Association internationale de Climatologie (AIC) à Rennes du 1er au 4 juillet
(université Rennes 2, 01-04/07/20)

+

Colloque FROG V :
les molécules de nos paysages
 

Après Orléans, Le Bourget-du-Lac, Poitiers et Lyon, FROG V se tient à Rennes du 6 au 8 juillet à l’OSUR, organisé par l'Association des Chercheurs Francophones en Géochimie Organique (French Researchers in Organic Chemistry). Ce congrès est l’occasion de faire un état des concepts actuels et émergents structurant les recherches autour des matières organiques
(OSUR, 06-08/07/20)

+

HOMER 2020 :
Archéologie des Peuplements littoraux et des interactions Homme/Milieu en Atlantique nord équateur

Le second colloque international "HOMER 2020" (10 ans après la première édition qui s'était tenue à Vannes), se veut une large rencontre scientifique sur la question de l’archéologie des peuplements littoraux et des interactions Homme/Milieu autour des avancées récentes de l’archéologie côtière et insulaire. L’aire géographique de cette seconde édition concerne l'Atlantique nord équateur.
(île d’Oléron, 28/09 au 02/10/20)

+

 Au fil de l'eau~~~~~

L'agenda des séminaires, conférences, colloques, animations, soutenances de thèses etc. des laboratoires de l'OSUR

{ les archives }

+info

 Sciences Ouest et nous !

Sciences Ouest est la revue mensuelle d'information scientifique de l'Espace des Sciences de Rennes
A lire sur l'OSUR dans le dernier numéro :

41 chercheurs pour la Terre, avec Yvan Lagadeuc (université de Rennes 1, ECOBIO)
Des nanoplastiques dans le sol, avec Aurélie Wahl (Université de Rennes 1, Géosciences Rennes)

   
Les archives : SO et nous depuis 2012

Observatoire des Sciences de l'Univers de Rennes
Université de Rennes 1
263 avenue du Général Lerclerc
Campus de Beaulieu, bâtiment 15
35042 Rennes Cedex - France
osur.univ-rennes1.fr
multicom-osuratuniv-rennes1 [dot] fr ()

Pour rester connecté à l'actu de l'OSUR

Facebook Twitter HAL Youtube Rss Instagram

Si vous ne souhaitez plus recevoir cette lettre électronique : sympaatlistes [dot] univ-rennes1 [dot] fr (subject: unsubscribe%20osur-cyclobs) (se désinscrire)

Directeur de la publication : Jean-Raynald de Dreuzy
Responsable éditorial : Alain-Hervé Le Gall
Archives de cycl'OBS
©OSUR2020

 

cycl'OBS L'infolettre mensuelle