#33 / Juillet-Août 2020

Soumis par Alain-Herve Le Gall le mer 01/07/2020 - 09:31
 

Si cette lettre d'information ne s'affiche pas correctement, aller à la version en ligne   /   sympaatlistes [dot] univ-rennes1 [dot] fr (subject: unsubscribe%20osur-cyclobs) (Désinscription)


cycl'🌍BS / #33 / Juillet-Août 2020


L'infolettre mensuelle de l'OSUR

L'essentiel de l'actu scientifique, pédagogique, technique, culturelle de l'Observatoire des Sciences de l'Univers de Rennes, en un clin d'oeil

> Composante de l’université de Rennes 1 (école interne), l'OSUR assure une mission de formation dans le domaine des sciences de la Terre, de l’écologie et de l’environnement
> Structure fédérative de recherche, l'OSUR pilote les recherches en environnement en associant les principaux laboratoires de cette thématique au sein du pôle scientifique rennais (CNRS, INRAE, Universités de Rennes 1 et 2, Agrocampus Ouest, BRGM)
> Observatoire des Sciences de l’Univers du CNRS, l'OSUR assure des missions spécifiques d’observation des systèmes planétaires et environnementaux sur le long terme
>>> Les "dynamiques des paysages" sont un thème fédérateur dans les activités scientifiques de l'OSUR

 A la Une

Crédit photo : Eau du Bassin Rennais

Quid des résidus de médicaments vétérinaires dans les eaux bretonnes ?

Le Rapport EXPO-VETO est publié

Une contamination fréquente du milieu aquatique breton par les RMV, les résidus de médicaments vétérinaires : c'est ce que montre une étude, réalisée sur 3 ans, dans le cadre du projet de recherche "Expo-Veto" labellisé par le Plan régional santé environnement de Bretagne. Les concentrations sont significativement moindres dans les eaux traitées. Néanmoins, les recherches doivent être poursuivies pour quantifier les risques sanitaires associés.

Cette étude s’insère également dans le plan antibiotiques et dans le plan national micro-polluants . Elle a été conduite avec le soutien de l’Agence Française de la Biodiversité, de l’Agence Régionale de Santé et de la DREAL de Bretagne, par des scientifiques de l’Ecole des Hautes Etudes de Santé Publique (via sa plateforme LERES), de l’Inserm, du CNRS, de l’Université de Rennes 1, d’Agrocampus Ouest et de l’INRAE. On y retrouve notamment pour l'OSUR : Emilie Jardé (CNRS, Géosciences Rennes) et Anne Jaffrézic (l'institut Agro, Agrocampus Ouest, SAS).

+info

 A l'affiche

 Que pensez-vous de la présence de la faune dans les voies vertes urbaines ? 

Une équipe d'étudiants - dont des masters 1 ERPUR de l'université de Rennes 1 - et des chercheurs universitaires - dont Aude Ernoult (université de Rennes 1, ECOBIO) - réalisent actuellement une grande enquête nationale sur la présence de la faune sauvage en ville. Les réponses vont permettre de mieux comprendre la vision des habitants vis-à-vis de la faune sauvage.
Ce questionnaire prend moins de 10 minutes. Toutes les données recueillies sont anonymes ! Go !

+

ObserVil : un nouveau système d'observation national
labellisé dédié à l'environnement urbain  

Observil est un réseau de 11 observatoires de recherche centrés sur le fonctionnement physique, biologique et géochimique des environnements urbains, soumis à une forte pression anthropique, dans un contexte de changement global.
Pour l'OSUR, il s'agira de la Zone Atelier Armorique : la ZAAr intègre l’ensemble du département d’Ille-et-Vilaine, y compris Rennes-Métropole, jusqu'au au sud de la Baie du Mont-Saint-Michel.
Observil est porté par l’OSUNA (Observatoire des Sciences de l'Univers de Nantes Atlantique).

+

Le lait, une histoire qui ne date pas d’hier
 

Valorisation exemplaire des travaux en archéologie de Grégor Marchand (CNRS, CReAAH) suite à une publication remarquée dans Nature Communications portant sur le début de l'agriculture et la production laitière au Néolithique en Europe de l'Ouest : l'étude a été présentée dans la revue Paysan Breton. Un aboutissement magnifique de la recherche scientifique et bel exemple de diffusion des connaissances hors du monde académique !
(Paysan Breton, 05/06/20)

[Lire aussi : "Début de l'agriculture et production laitière au Néolithique en Europe de l'Ouest"]

+

Le phosphore : nutrition des plantes, qualité des eaux
et gestion durable d’une ressource renouvelable  

L'Académie d'Agriculture de France a organisé un webinaire dédié au phosphore. Le webinaire est disponible en ligne : on y retrouve notamment l'intervention de Chantal Gascuel (INRAE, SAS) sur les "Transferts du phosphore des écosystèmes terrestres aux écosystèmes aquatiques".
(Académie d'Agriculture, 03/06/20)

+

Cécile Le Carlier reçoit
le Prix Ben Cullen 2020 

La prestigieuse revue Antiquity (Cambridge University Press) décerne chaque année deux prix pour des travaux exceptionnels dans le domaine de l'archéologie, dont le Prix Ben Cullen, co-décerné cette année à Alan Williams (Durham University, UK) et Cécile Le Carlier de Veslud (CNRS, CReAAH). Il s'agit d'une récompense pour l'étude archéologique et pétrologique de la mine de cuivre de Great Orme (UK) : l'article est paru dans Antiquity en octobre 2019. Il a en outre fait l'objet de la page de couverture de la revue.

+

A propos de l’exposition « Archéo-Sexisme » :
« Les chantiers sont le terrain de chasse idéal »

Le Monde Campus a publié le 9 juin 2020 un article intitulé « Les chantiers sont le terrain de chasse idéal » : des étudiantes et chercheuses en archéologie dénoncent le sexisme qui y règne. Elles témoignent de brimades et d’agressions, en particulier lors des chantiers de fouille. L’exposition « Archéo-Sexisme » a recueilli leur parole et fait le tour de France des campus.
A l'OSUR, nous avons la chance d'avoir à la tête de l’UMR CReAAH une directrice de recherche, Marie-Yvane Daire, et parmi l'équipe des archéologues, Catherine Dupont, chargée de recherche médaillée de Bronze du CNRS, également Sophie Méry, directrice de recherche nommée à l'Ordre national du Mérite. Nous leur avons demandé de réagir à chaud à l'article du Monde.

+

"Landscapes Live" :
 l'audience est au rendez-vous !

Philippe Steer (université de Rennes 1, Géosciences Rennes), en partenariat avec des collègues des universités de Aarhus (Danemark), Potsdam (Allemagne), Grenoble-Alpes (France), ont lancé un cycle international hebdomadaire de séminaires en géomorphologie, exclusivement en ligne : "Landscapes Live" est une première internationale dans cette discipline. Le cycle a commencé le 04/06 et en est désormais à son 3e séminaire avec 150 connecté.e.s en moyenne : les vidéos sont en ligne.

+

VINADAPT est en ligne
 

L'IRP VINADAPT (International Research Project, High-resolution scenarios for adapting agrosystems to climate change : application to viticulture) est co-dirigé par Hervé Quénol (CNRS, LETG-Rennes) en collaboration avec la School of Earth and Environment (Peyman Zawar Reza de l'Université de Canterbury). le projet qui court de 2019 à 2023 vise à développer des scénarii d'adaptation des agrosystèmes, et en particulier de la viticulture, aux changements climatiques. Le site a été mis en ligne par l'antenne CNRS de Singapour.

(Lire aussi : "Focus sur la collaboration scientifique OSUR France Nouvelle-Zélande"]

+

Poursuivre sa thèse en (dé)confinement
  

Lorène Marchand (université de Rennes 1, ECOBIO) et Nolwenn Delouche (université de Rennes 1, IPR) figurent parmi les 16 finalistes du concours « Ma thèse en 180 secondes » édition Bretagne /Pays de la Loire 2020. L’annonce du début confinement a coïncidé avec l’événement auquel elles ont participé le 12 mars à Brest. De retour à Rennes, elles ont disposé de peu de temps pour se rendre à leur laboratoire et organiser leur télétravail de recherche. Elles témoignent de cette configuration inédite et de leur retour progressif sur place dans le cadre du déconfinement.

+

Le réchauffement climatique à Rennes
 

A quoi ressemblera Rennes dans les prochaines années ? Un dossier spécial "Réchauffement climatique" à lire dans le Mensuel de Rennes de juin 2020.
Et pour s'y préparer, on peut toujours retrouver les dépliants et affiches pour mieux vivre les pics de chaleur, réalisés par la MCE et son partenaire scientifique TerraClima (startup du laboratoire LETG-Rennes dirigée par Xavier Foissard) 

[lire aussi :  « On n’échappera pas au réchauffement climatique » à Rennes, avec Jean Jouzel, Le Télégramme, 22/06/20]

+

 « Face à la crise sanitaire et aux défis environnementaux, renforcer l’enseignement des sciences de la vie et de la terre »

Dans une tribune au « Monde », des scientifiques - dont Michel Ballèvre (université de Rennes 1, Géosciences Rennes) - et des enseignants de SVT lancent un appel pour renforcer la place de la discipline dans la scolarité des élèves.
Lorsque l’on demande à quelqu’un dans la rue ce que signifient les SVT, on n’a droit qu’à de vagues souvenirs… Quel constat amer ! Les connaissances en « sciences du vivant et de la Terre » restent trop superficielles voire lacunaires dans des domaines pourtant vitaux, liés à la santé environnementale...
(Le Monde, 15/06/20)

+

Serious game SEGAE en agroécologie :
 derniers tests avant diffusion
 

SErious Game in AgroEcology (SEGAE) pour enseigner et apprendre l’agro-écologie.
L'enseignement de l'agroécologie nécessite des outils adaptés pour faciliter l'enseignement de l'approche systémique, de la multidisciplinarité et de la gestion des transitions en agriculture. Dans le cadre d'un projet européen Erasmus+, 6 universités et écoles européennes - dont Agrocampus Ouest (avec Olivier Godinot, SAS) - se sont associées pour concevoir un jeu éducatif en ligne à destination des étudiants et professionnels.
Projet lancé en 2017, le jeu est en fin de développement et la version finale sortira en août 2020. La version beta est toujours en test en ligne.
(L'institut Agro, Agrocampus Ouest, 02/06/20)

+

 Les publications décodées

 Capture des gaz à effet de serre :
le potentiel des MOF (metal-organic frameworks)

Séparer le dioxyde de carbone et le méthane de l'azote sans surcoût énergétique est un défi technologique en raison de la similarité de leurs propriétés physico-chimiques. L'Institut de physique de Rennes a contribué à une étude montrant que les nanopores de MOFs pilotés par contrainte mécanique sont capables de séparer ces gaz par adsorption. La régénération du matériau intervient ensuite par simple relâchement de la contrainte. Aziz Ghoufi (Université de Rennes 1, IPR) a contribué aux simulations réalisées à l'échelle moléculaire pour cette étude publiée dans Nature Communications en mars 2020.  Ce travail se poursuit dans le cadre du projet ANR MEACOPA, qui porte sur le contrôle mécanique de la porosité pour une modulation à souhait des propriétés de captage et de séparation moléculaire.

+

 Des paysages chimiques insoupçonnés
à micro-échelle dans les milieux poreux

Les écoulements dans les milieux poreux sont au cœur de nombreux systèmes environnementaux, industriels et biologiques. En transportant et mélangeant molécules, particules et micro-organismes, ces flux complexes donnent lieu à de nombreux couplages et réactions biogéochimiques. Ces processus sont très sensibles aux gradients chimiques qui souvent persistent bien en dessous des échelles de Darcy et même du pore, échelles caractérisant les plus petites hétérogénéités structurales des milieux poreux. À l’heure actuelle, les dynamiques de transport et de mélange contrôlant l’intensité et la taille des gradients chimiques dans les milieux poreux restent largement incomprises. Dans une étude expérimentale parue dans PNAS en mai 2020, des chercheurs de Géosciences Rennes ainsi que de la RMIT University (Melbourne, Australia), ont pu mettre en évidence la présence de phénomènes chaotiques dans le transport de molécules, phénomènes capables de maintenir des gradients chimiques bien en deçà de l’échelle du pore.

+

 La radioactivité et les êtres vivants : des biomolécules à la biodiversité 

Sensible à la plus grande diffusion possible des connaissances, c'est en libre accès et dans HAL-Rennes 1 que Marie-André Esnault, MCF à l'Université de Rennes 1 jusqu'en 2019 à ECOBIO, a choisi de mettre en ligne son ouvrage "La radioactivité et les êtres vivants. Des biomolécules à la biodiversité". Issu des recherches qu'elle a menées au sein d'ECOBIO, le livre décrit les mécanismes d’action des rayonnements ionisants et leurs effets sur le métabolisme et la physiologie des organismes, ainsi que les conséquences qu'ils peuvent avoir à long terme, notamment sur la biodiversité et les écosystèmes.

+

 La végétation riveraine des cours d’eau : un atout pour le développement durable des territoires

Simon Dufour (Université Rennes 2, LETG-Rennes) et ses collègues publient en juin 2020 dans la revue BioScience un article de synthèse (Editor's choice) sur les services écosystémiques rendus par la végétation riveraine des cours d'eau. Dans cet article, les auteurs proposent non seulement de caractériser les services rendus mais aussi d’être capable d’évaluer l’effectivité et l’ampleur de chaque service selon les contextes afin d’améliorer effectivement la gestion des systèmes fluviaux. Pour avancer dans cette direction, l'article propose de poser les bases d’une approche plus fine de la caractérisation des servies écosystémiques rendus par cette végétation très spécifique. Pour cela, les principaux services ont été identifiés et analysés en distinguant quatre types principaux de végétation riveraine en fonction de la structure de la végétation (arborée/non) et des conditions d’humidité (humide/sec).

+

 De la tablette gravée à la tablette numérique, histoire d’une partition du XVe siècle

Gaétan Le Cloirec (INRAP, CReAAH) et ses collègues publient en juin 2020 dans la revue Journal on Computing and Cultural Heritage.  Cet article illustre l'utilisation de trois techniques de numérisation différentes afin d'étudier et de valoriser une tablette gravée du XVe siècle découverte lors d'une fouille archéologique préventive dans un ancien couvent à Rennes. La tablette est recouverte des deux côtés d'inscriptions gravées, dont une partition musicale. La numérisation a permis de mieux analyser les inscriptions, et de générer un modèle 3D complet et précis de l'artefact qui a été utilisé pour produire une application interactive déployée à la fois sur des tablettes tactiles et sur un site web. L'application interactive intègre une interprétation musicale de la partition. Ce travail interdisciplinaire a réuni des archéologues, des chercheurs en informatique (IRISA) et en physique, et une musicienne.

+

 La santé du Prince
 

Le pouvoir rend-il fou ? Cette question – toujours d’actualité dans les médias – a été appliquée au monde romain par les savants du xixe siècle, qui se sont passionnés pour la psychopathologie des Césars au point de forger un mot, la «césarite», pour désigner la folie liée à l’exercice du pouvoir, qui aurait caractérisé des empereurs comme Caligula, Néron ou Domitien. Si cette thèse des «césars fous» a été contestée depuis par les historiens, nombreux sont ceux qui ont pris le risque d’établir des diagnostics médicaux rétrospectifs. Confrontant pour la première fois les points de vue d’historiens et de spécialistes de la médecine, ce livre écrit par Anne Gangloff (université Rennes 2, CReAAH) et Brigitte Maire entend démontrer toute la complexité et l’ambiguïté du discours antique sur la santé du prince, à partir de nouveaux questionnements (Editions Jérôme Million).

+

 Dans notre environnement

 Vers une « rentrée hybride » en septembre pour les étudiants, précise Frédérique Vidal

Jeudi 4 juin 2020, Frédérique Vidal, la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, était à Brest. Elle a évoqué la rentrée de septembre sous contrainte des mesures sanitaires, prévue comme un mixte entre présentiel et distanciel, à organiser par chaque établissement.
(Ouest-France, 04/06/20)

+

Comment se dessine la rentrée 2020
à l'Université de Rennes 1 ? 

Si les conditions sanitaires dans lesquelles pourra débuter la prochaine année universitaire ne sont pas encore connues, les équipes de l'Université de Rennes 1 sont actuellement pleinement mobilisées afin de préparer l'organisation de la rentrée, dans le respect des consignes du Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.
(Université de Rennes 1, 06/20)

+

 Projet européen « BIENVENÜE » :
75 chercheurs internationaux en Bretagne

Le projet « BIENVENÜE – Welcoming highly-talented international post-docs in Brittany » a été retenu par la Commission européenne dans le cadre des bourses Marie Sklodowska Curie du programme Horizon 2020, un dispositif de soutien aux jeunes chercheurs très sélectif. Le projet a bénéficié d'un accompagnement au montage de la Plateforme Projets européens - 2PE et est porté par la Région Bretagne, avec une aide européenne de 5,5 millions d'euros (sur un total de 10,5 M€). Le cofinancement est assuré par la Région Bretagne aux côtés de 8 universités et instituts bretons de recherche. Le projet s'appuie également sur l'agence Bretagne Développement Innovation pour assurer les échanges avec les entreprises dans les différents domaines de recherche.
(europe.bzh, 11/06/20)

+

Les propositions de la
Convention Citoyenne pour le Climat

La Convention Citoyenne pour le Climat (CCC) a réuni 150 personnes, toutes tirées au sort ; panel représentatif de la diversité de la population française. Cette assemblée s’est installée en octobre 2019, sur décision du Président de la République. La CCC s’est depuis réunie sous l’égide du Conseil économique, social et environnemental (CESE) à 7 reprises. Elles avaient pour mandat de définir une série de mesures permettant d’atteindre une baisse d’au moins 40 % des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 (par rapport à 1990), dans un esprit de justice sociale. Après plus de 8 mois de travail, d’auditions et de débats, les 150 membres de la Convention Citoyenne pour le Climat rendent leurs 149 propositions au gouvernement.
(CCC, 21/06/20)

[Voir aussi le discours d'Emmanuel Macron devant les membres de la Convention Climat, Huffington Post, 29/06/20]

+

 Changement de politique éditoriale des CR Géoscience – Sciences de la Planète 

Les CR de Géoscience – Sciences de la Planète de l’Académie des sciences changent de politique éditoriale. Basée désormais sur un modèle de libre accès dit « diamant », elle est également élargie au-delà des domaines traditionnels des sciences de la Terre, pour encourager la publication d’articles traitant des « Sciences de la Planète » au sens large.
Les CR s’ouvriront davantage aux thématiques scientifiques se situant au cœur des enjeux sociétaux et environnementaux majeurs actuels: risques naturels, approvisionnement énergétique et en métaux-matériaux, ressources en eau, pollutions, changement climatique, tant dans le domaine continental qu’océanique ou atmosphérique, sciences de la vie (biodiversité, impact des organismes vivants sur l'environnement ou sur les cycles biogéochimiques)...
(CNRS INSU, 26/05/20)

+

Dictionnaire critique de l’anthropocène
 

Si les changements environnementaux liés à l’humanité ne font aucun doute, leur ampleur et leurs conséquences ne sont pas si faciles à évaluer. Pour le savant, il s’agit d’établir les liens de causalité et les impacts avec le plus de précision possible, puis de poser un diagnostic. Le présent dictionnaire s’appuie sur le concept récent d’« anthropocène », qui a le mérite, qu’on l’approuve ou non, de relancer la réflexion sur les rapports entre nature et société, entre constat scientifique et action politique, à travers une approche spatiale et territoriale. Procédant de façon critique, et fruit d’une démarche collective, cette vaste entreprise éditoriale se fonde sur une pratique de terrain, attentive aux détails et méfiante à l’égard des discours pré-établis...
(CNRS Editions, 06/20)

+

 Top 10 des villes les plus vertes de France :
Rennes est 3e 

Les parcs et les jardins ont rouvert, les Français peuvent enfin profiter du soleil et de l’été tout en respectant la distanciation sociale. Si l’Hexagone ne manque pas d’espaces verts, certaines de ses grandes villes regorgent de véritable oasis.
Le (célèbre) magazine Forbes, spécialiste des classements en tout genre a répondu à la question : quelles sont les villes françaises avec le plus de mètres-carrés de parcs par habitant ? La médaille de bronze revient à la capitale bretonne et ses 2,94m² de parcs pour dix habitants, derrière Dijon (1er) et Le Mans (2e).
(Forbes, 23/06/20)

+

Centenaire de la Société Géologique
et Minéralogique de Bretagne

Fondée le 14 mars 1920, la Société Géologique et Minéralogique de Bretagne (SGMB) a pour but de concourir aux progrès de la géologie et de la minéralogie du massif breton, de diffuser la connaissance du patrimoine géologique de Bretagne, d'oeuvrer pour sa protection, conservation et mise en valeur.
La SGMB fête en 2020 son centième anniversaire. A cette occasion, la SGMB a édité des timbres sur la géologie du Massif Armoricain (carnet de 8 timbres), ainsi qu'une série de 8 cartes postales sur le patrimoine géologique breton.
Tarifs et commandes en ligne.

+

 Dans le champ des idées

À l’université, « la classe inversée va responsabiliser les étudiants »
 

Le confinement a laissé place aux cours à distance à l’université. Pour la rentrée, le principe de la classe inversée, qui permet d’apprendre ses leçons chez soi et d’effectuer les devoirs en classe, peut-il être un modèle à suivre ?
(Ouest-France, 16/06/20)

+

 Baisse de motivation des étudiants, interactions
« au point mort » avec les enseignants :
le ras-le-bol des cours en ligne

Cours sans visages, silence d’outre-tombe… Dans l’enseignement supérieur, c'est le ras-le-bol des cours en ligne.
Alors que les universités préparent des rentrées hybrides, les enseignants s’alarment de la perte du « lien » pédagogique dans le cadre des cours à distance. Même si certaines relations privilégiées ont pu être établies.
(Le Monde, 16/06/20)

+

Des milliardaires pour nous sauver
en cas de crise écologique ?

Soixante-quinze scientifiques du Vieux Continent ont imaginé une fondation qui pourrait intervenir en cas d’inondation ou de crise alimentaire aiguë. Elle serait financée par les grandes fortunes européennes.
Elle a pour nom la Fondation Européenne de Prévention des Crises Environnementales et Sanitaires (FEPCES) : le concept est présenté le jeudi 25 juin dans la revue Nature.
(L'OBS, 25/06/20)

[Lire aussi : "Appel lancé pour une fondation privée face aux crises" (CNRS) ]

+

Ces métaux qui viennent à manquer,
un enjeu pour les sociétés de demain

De nombreux métaux sont indispensables pour les technologies du XXIe siècle, et notamment de nombreuses technologies « vertes », par exemple les batteries, panneaux solaires, aimants d’éoliennes, ou encore la fibre optique. Certains de ces métaux sont dits « critiques », car leur approvisionnement est incertain. Avec Alexandre Cugerone, Bénédicte Cenki-Tok et Emilien Oliot (université de Montpellier) 
(The Conversation, 16/06/20)

+

Voici l'histoire de Rachel Carson
 

Elle a changé le rapport de l'homme à l'environnement, questionné les pratiques agricoles et scientifiques de son temps et marqué le 20ème siècle de son empreinte. Voici l'histoire de Rachel Carson, l'une des figures les plus importantes du combat écologique.
(Brut Nature FR, 25/06/20)

+

Zététiciens et autres « debunkers » :
qui sont ces vulgarisateurs 2.0 ?

Quiconque s’intéresse à la vulgarisation scientifique sera sans doute familier des chaînes YouTube La Tronche en Biais, Aude WTFake, le Chat sceptique ou encore Mr. Sam. Si ces nouveaux venus de la communication scientifique s’avèrent souvent étrangers aux scientifiques des universités, ils se sont néanmoins rapidement imposés comme des acteurs de poids dans le paysage de la vulgarisation, s’appuyant notamment sur des communautés qui se comptent parfois en plusieurs centaines de milliers d’abonnés. Avec Olivier Sartenaer (Université Catholique de Louvain)
(The Conversation, 10/06/20)

+

 A noter dans l'agenda 2020 (sous réserve de l'évolution de la situation en lien avec le COVID19)

Journées nationales du DEVeloppement logiciel
 

Les JDEV, les Journées du DEVeloppement logiciel, ont pour vocation à contribuer à l'amélioration de la qualité et de la pérennité des productions logicielles. C'est l'opportunité de se former à des outils, des pratiques et des solutions adaptées au contexte scientifique, de faire sa veille technologique, de présenter ses travaux et son expertise, de rechercher des collaborations et des solutions pour ses projets. Ouvertes à tout acteur intéressé et impliqué dans le développement logiciel, les sciences et techniques, la transition numérique, les JDEV sont au carrefour de nombreuses disciplines, métiers et communautés
(Rennes, INSA, 07-10/07/2020)

+

Atelier OSUR-SGDN / Alkante :
prospective autour des données géoréférencées

Où en est-on de l'IDG - Infrastructure de Données Géographiques -  de l'OSUR, alias 'OSURIS' ? Au-delà du catalogage, que pourrait-il proposer pour valoriser nos recherches dans le cadre de projets ou dispositifs tels que les Zones Ateliers, AAA, Kalideos, le CPER, H+, InterArctic, les BioBlitz, les objets connectés de suivi environnemental, des séries temporelles ? Avec son prestataire, la société Alkante, l'OSUR organise un atelier d'une demi-journée de brainstorming pour étudier les possibilités d'évolution et de développement d'OSURIS.
(OSUR, 16/07/20)

+

HOMER 2020
 

Le second colloque international "HOMER 2020" (10 ans après la première édition qui s'était tenue à Vannes), se veut une large rencontre scientifique sur la question de l’archéologie des peuplements littoraux et des interactions Homme/Milieu autour des avancées récentes de l’archéologie côtière et insulaire. L’aire géographique de cette seconde édition concerne l'Atlantique nord équateur
(île d’Oléron, 28/09 au 02/10/20)

+

Urgence(s) écologique(s) :
quelle(s) urgence(s) pour le droit ?

L’Institut de l’Ouest Droit et Europe (IODE) organise à l'université de Rennes 1 le colloque annuel de la Société Française pour le Droit de l'Environnement, intitulé "Urgence(s) écologique(s) : quelle(s) urgence(s) pour le droit ?"
(Rennes, 14-16/10/20)

+

2000-2020,
20 ans de recherche du Réseau des Zones Ateliers

La 5ème édition du colloque des Zones Ateliers marque les 20 ans du Réseau des Zones Ateliers du CNRS (RZA, LTSER). Labellisé Infrastructure de Recherche pour l’étude à long terme des socio-écosystèmes (Long-Term Social-Ecological Research - LTSER), le RZA rassemble 14 Zones Ateliers (dont la ZA Armorique et la ZA Antarctique à l'OSUR) et s’ancre à l’échelle européenne (au sein du réseau eLTER) et internationale (iLTER).
(Blois, 04-05/11/20)

+

Explorer la côte, sonder le passé :
méthodes et pratiques de la préhistoire maritime

Grégor Marchand (CNRS, CReAAH) organise une table-ronde intutulée "Explorer la côte, sonder le passé : méthodes et pratiques de la préhistoire maritime (Investigate the shore, sounding the past : methods and practices of maritime prehistory)". Il s'agit d'une séance de la société préhistorique française et du réseau international PrehCOAST (IUEM, Brest-Plouzané, 02-04/12/20)

+

 Au fil de l'eau~~~~~

L'agenda des séminaires, conférences, colloques, animations, soutenances de thèses etc. des laboratoires de l'OSUR

{ les archives }

+info

 Sciences Ouest et nous !

Sciences Ouest est la revue mensuelle d'information scientifique de l'Espace des Sciences de Rennes
A lire sur l'OSUR dans le dernier numéro :

Aux îles Kerguelen, des plantes menacées, avec Françoise Hennion (CNRS, ECOBIO)
Îles subantarctiques : modéliser les invasions, avec David Renault (université de Rennes 1, ECOBIO)
Climat : les Inuits s’adaptent, avec Grégor Marchand (CNRS, CReAAH)
Et aussi :
L’INRAE s’engage pour la Terre, avec Hélène Lucas (INRAE, Présidente du centre Bretagne-Normandie)

   
Les archives : SO et nous depuis 2012

Observatoire des Sciences de l'Univers de Rennes
Université de Rennes 1
263 avenue du Général Lerclerc
Campus de Beaulieu, bâtiment 15
35042 Rennes Cedex - France
osur.univ-rennes1.fr
multicom-osuratuniv-rennes1 [dot] fr ()

Pour rester connecté à l'actu de l'OSUR

Facebook Twitter HAL Youtube Rss Instagram

Si vous ne souhaitez plus recevoir cette lettre électronique : sympaatlistes [dot] univ-rennes1 [dot] fr (subject: unsubscribe%20osur-cyclobs) (se désinscrire)

Directeur de la publication : Jean-Raynald de Dreuzy
Responsable éditorial : Alain-Hervé Le Gall
Archives de cycl'OBS
©OSUR2020