#36 / Novembre 2020

Soumis par Alain-Herve Le Gall le dim 01/11/2020 - 09:36

Si cette lettre d'information ne s'affiche pas correctement, aller à la version en ligne   /   sympaatlistes [dot] univ-rennes1 [dot] fr (subject: unsubscribe%20osur-cyclobs) (Désinscription)


cycl'OBS / #36 / Novembre


L'infol
ettre mensuelle de l'OSUR

L'essentiel de l'actu scientifique, pédagogique, technique, culturelle de l'Observatoire des Sciences de l'Univers de Rennes, en un clin d'oeil

> Composante de l’université de Rennes 1 (école interne), l'OSUR assure une mission de formation dans le domaine des sciences de la Terre, de l’écologie et de l’environnement
> Structure fédérative de recherche, l'OSUR pilote les recherches en environnement en associant les principaux laboratoires de cette thématique au sein du pôle scientifique rennais (CNRS, INRAE, Universités de Rennes 1 et 2, Agrocampus Ouest, BRGM)
> Observatoire des Sciences de l’Univers du CNRS, l'OSUR assure des missions spécifiques d’observation des systèmes planétaires et environnementaux sur le long terme
>>> Les "dynamiques des paysages" sont un thème fédérateur dans les activités scientifiques de l'OSUR

 A la Une

Cendrine Mony (ECOBIO) est lauréate du Prix Recherche 2020 de la SFE²

Société Française d'Ecologie et d'Evolution

Le Prix Recherche SFE² est destiné à récompenser une ou un chercheur·e en début ou milieu de carrière pour l’originalité et l’ampleur de ses travaux scientifiques, qui apportent une contribution majeure à un domaine de l’écologie et/ou de l’évolution.

Cendrine Mony  est récompensée pour la qualité de ses travaux de recherche et son approche originale des "traits des plantes" de la communauté au paysage.
Son investissement dans l'enseignement de l'écologie – Cendrine est maître de conférences à l'université de Rennes 1 - a également largement contribué au choix de cette nomination. Elle est depuis 2016 co-responsable du master mention Biodiversité, Ecologie, Evolution ; depuis 2008 co-responsable du master BEE parcours Environnement et Droit.
Il est à noter d’ailleurs que c’est la toute première fois que la SFE² décerne ce prix à un·e enseignant·e-chercheur·se !

+info

 A l'affiche

En ces temps de confinement - mais ça marche tout le reste de l'année aussi - nous vous rappelons que vous avez accès à la presse en vous connectant à Europresse via l'ENT avec vos identifiants SESAME.

 Qu'est-ce qui fait de Drosophila suzukii un envahisseur aussi efficace ? 

Le projet DroThermal porté par Hervé Colinet (CNRS ECOBIO) est financé par l'ANR.
Le projet porte sur l'étude de la drosophile, et plus particulièrement sur l'analyse intégrative de son écologie thermique.
Plus largement, le projet fournira un nouveau cadre innovant pour comprendre le succès des invasions biologiques qui présentent des problèmes éco-socio-économiques importants.

+

 Quid des interactions plante-microbiote et
de la défense des plantes face aux bioagresseurs ?

Le projet DEEP IMPACT porté par Christophe Mougel (INRAE, IGEPP) avec la collaboration de Philippe Vandenkoornhuyse (Université de Rennes 1, ECOBIO) est financé par l'ANR.
Le projet vise à l’analyse des interactions plante-microbiote pour promouvoir la défense des plantes aux bioagresseurs. Il se concentrera sur l’étude du microbiome des cultures. Outre le volet recherche, un volet enseignement est également mis en avant et mobilisera largement les enseignants-chercheurs de l’Institut Agro de Rennes et l’Université de Rennes 1.

+

Laure Giambérini, nouvelle vice-présidente du Conseil de l'OSUR

Lors de sa séance du 10 juin 2020, le Conseil de l’OSUR a procédé au renouvellement de sa présidence, au titre des personnalités du monde de la recherche. Ghislain de Marsily a accepté de renouveler son mandat de Président du Conseil ; Eric Chauvet, jusqu’alors vice-président, a fait valoir ses droits à la retraite. Il est désormais remplacé au poste de VP par Laure Giambérini, élue à l’unanimité.
Portrait de Laure Giambérini, écotoxicologue, professeure des universités, directrice du LIEC, Laboratoire Interdisciplinaire des Environnements Continentaux (CNRS - Université de Lorraine, à Metz).

+

ITN PANORAMA :
l'équipe des 15 doctorant.e.s est au complet 

PANORAMA - coordonné par Mélanie Davranche (Université de Rennes 1, Géosciences Rennes) et Aline Dia (CNRS, Géosciences) - est un projet ITN multidisciplinaire et interdisciplinaire unique en son genre : il vise à étudier l'ensemble du comportement environnemental des terres rares, c’est-à-dire leur spéciation, leur transfert et la biodisponibilité de leurs sources vers les différents compartiments environnementaux, ainsi que leurs effets associés sur la santé environnementale.
Le projet est pleinement opérationnel : l'équipe des 15 doctorant.e.s est désormais au complet ; le site a mis en ligne son site web et a diffusé sa première lettre d'information (Delphine Talmon-Laroderie, cheffe de projet).
[lire aussi : Le projet PANORAMA : lauréat 2019 Marie Sklodowska-Curie ITN (Innovative Training Network) ]

+


 Disparition d'Yves Quété
 

C'est avec tristesse que nous avons appris le décès d'Yves Quété survenu le 2 octobre 2020, à l'âge de 73 ans.
Titulaire en 1975 d'une thèse de 3e cycle de l'université de Rennes 1, Yves était Ingénieur au sein du laboratoire de Géosciences Rennes, spécialiste en cartographie numérique.
Précurseur technique, Yves fut également un pionnier en comprenant l'importance des eaux souterraines en Bretagne. Il fut ainsi l'un des premiers à avoir une vision "environnementale" des géosciences. Impliqué dans la formation des étudiants, son expertise était également reconnue en dehors du monde académique : Yves était expert-géologue auprès des collectivités locales.

+

ITN TERRANOVA :
recommandations pour des stratégies
de gestion durable des paysages

Voici le premier "white paper" du projet ITN TerraNova dans lequel le LETG-Rennes est étroitement impliqué avec Thomas Houet (CNRS, Université Rennes 2), en lien aussi avec un autre laboratoire GEODE du CNRS (Université de Toulouse).
TerraNova étudie plus particulièrement l'histoire des interactions entre l'homme et l'environnement, et la façon dont ces interactions ont façonné les paysages européens. L'objectif est de servir de base à la conception de politiques environnementales durables en Europe.
TerraNova vise à acquérir des connaissances sur les régimes et les transitions énergétiques du paysage, qui permettront la transition vers une société future à faible émission de carbone.

+

Clair comme du cristal,
minéralogie du massif armoricain

Une exposition sur la minéralogie du Massif armoricain se tient du 15 octobre 2020 au 31 juillet 2021 au Muséum du Mans. L’expo présente les minéraux d’exception du Massif armoricain : Pays de la Loire, Bretagne et Normandie. Elle a reçu le label Exposition d’intérêt national du ministère de la Culture.
Philippe Boulvais et Michel Ballèvre (Université de Rennes 1, Géosciences Rennes), Cécile Le Carlier de Veslud (CNRS, CReAAH) ont rédigé les articles sur la géologie, les minéralisations et les mines anciennes du Massif armoricain. Eric Marcoux complète le tout avec une histoire de la minéralogie armoricaine.

+

 Le classement international NTU 2020 est sorti :
progression de Rennes 1

L'université de Rennes1 progresse dans ce classement international basé essentiellement sur la performance bibliographique.
A la 392e place mondiale, elle s'y distingue notamment par les publications de ses chercheurs en chimie (216e), mais également en géosciences, environnement/écologie, mathématiques...

Classement par sujet :
Géosciences : 237e
Environnement/écologie : 274e
Physique : 351-400e
(NTU Ranking, 10/20)

Pour appel : dans le classement général Shanghai 2020, tous domaines confondus, l'université de Rennes 1 se classe entre la 501-600 place mondiale (tendanciellement vers la 500e) ; la recherche thématique sur la ressource en eau pointe entre la 76e et la 100e place

+

Les géosciences dans l’encyclopédie SCIENCES
 

Il y a trois ans, la maison d'édition internationale et indépendante ISTE Group a lancé le projet d’encyclopédie SCIENCES, dont les premiers volumes sont parus en septembre 2020. Une encyclopédie de plus de 800 volumes pour dresser l’état des savoirs en sciences pures et appliquées, en santé et en sciences humaines et sociales. Grâce à l’association d’ISTE et l’éditeur américain Wiley, la diffusion des volumes sera internationale avec des traductions dans de nombreuses langes. Les sciences ont été divisées en neuf départements, eux même divisés en domaines, eux-mêmes divisés en thèmes.
L’un des départements, baptisé « Terre et Univers », couvre les sciences de l’INSU à travers cinq domaines.
=> Yves Lagabrielle (CNRS, Géosciences Rennes) est responsable du domaine "Géosciences".
=> Philippe Boulvais (Université de Rennes 1) est responsable du thème "Ressources naturelles : la recherche fondamentale appliquée".
Selon Yves Lagabrielle, « C’est un projet fédérateur pour notre communauté et qui va lui assurer une visibilité unique ».
(CNRS, 28/10/20)
[Lire aussi : « Sciences », une encyclopédie contemporaine]

+

 Les publications décodées

Pesticides dans les paysages agricoles de Bretagne : quelles conséquences pour l'agriculture, l'environnement et la santé ?

Anne-Antonella Serra et ses collègues d’ECOBIO (CNRS, université de Rennes 1), Anne-Kristel Bittebière, Cendrine Mony, Kahina Slimani, Frédérique Pallois, David Renault, Ivan Couée, Gwenola Gouesbet et Cécile Sulmon, publient dans la revue Science of the Total Environment (numéro daté du 20 novembre) un article sur la dynamique, à l'échelle locale, des interactions plantes-pesticides dans un paysage agricole breton (la Zone Atelier Armorique) et évaluent leurs conséquences pour l'agriculture, l'environnement et la santé.

+

Un changement climatique soudain
peut-il provoquer un effondrement écologique irréversible ?

Il y a trente-quatre millions d'années, un changement climatique soudain a provoqué une désertification généralisée et une dégradation des écosystèmes dans toute l'Asie centrale. Aujourd'hui, les déserts se développent à nouveau rapidement dans toute la région, signalant l'imminence d'un effondrement écologique. Telles sont les conclusions d'une équipe internationale, dirigée par des chercheurs de l'université d'Amsterdam et du CNRS, dont Guillaume Dupont-Nivet (Géosciences Rennes, CNRS, Potsdam University). Leurs résultats sont publiés dans la revue Science Advances en octobre 2020.

+

L’archéomalacologie, une nouvelle discipline où les chercheurs rennais s’incrustent assez

Nouveaux paradigmes dans l'exploitation des amas coquilliers mésolithiques en France atlantique : l'exemple de Beg-er-Vil, en Bretagne. Une publication de Catherine Dupont et Grégor Marchand (CNRS, CReAAH) dans la revue Quaternary International en septembre 2020.
Comme souvent en archéologie, les « poubelles » de nos ancêtres ont beaucoup à dire de leurs modes de vie et leurs interactions avec leur environnement. Mais jusqu’il y a peu, force est de constater que les déchets coquilliers ne suscitaient quasiment aucun intérêt. Les choses changent grâce aux nouvelles recherches en malacologie et méthodologies développées au labo CReAAH. On peut même affirmer qu’un tout nouveau champ scientifique a émergé ces dernières années à Rennes...

+

Transport de nanoplastiques dans un milieu poreux : de l’importance des choix de modèles

Alice Pradel, en thèse sous la direction de Julien Gigault (CNRS, Université de Rennes 1, Géosciences Rennes), publie en septembre 2020 dans Chemosphere un article intitulé "Deposition of environmentally relevant nanoplastic models in sand during transport experiments" qui a pour but d’apporter de premiers éléments de réponse sur le comportement des nanoplastiques : avec en premier lieu la compréhension de leurs mécanismes de transport dans les milieux poreux, zone privilégiée de stockage volontaire et/ou accidentels des déchets plastiques.

+

 Au cœur d’un quartier de Condate
 

Les données apportées par cet ouvrage sur l’organisation de la trame urbaine de l’Antiquité et l’analyse architecturale de plusieurs ensembles spécifiques complètent nos connaissances sur l’urbanisme de Condate (ancien nom de Rennes). La présentation exhaustive des objets retrouvés illustre également la richesse du site pour divers types de mobiliers d’époque romaine. Enfin, des découvertes plus anecdotiques apportent des informations inédites sur un aqueduc du XVIe siècle et sur des aménagements de la défense passive à Rennes durant la Seconde Guerre mondiale.
Ouvrage édité aux Presses Universitaires de Rennes (PUR) sous la direction de Gaétan Le Cloirec (INRAP, chercheur associé au CReAAH)

+

 Dans notre environnement

Pour des campus durables en villes durables :
l’engagement des acteurs universitaires

Le 29 septembre, la CPU, le CNOUS, l’AVUF, la CGE et la MGEN ont signé un protocole d’engagement commun, témoignant de leur volonté d’agir en faveur des « campus durables en villes durables ». Depuis plusieurs années, un nombre croissant d’acteurs se mobilise pour imaginer et réaliser des écosystèmes résilients dans chaque territoire.
Les signataires affirment leur soutien aux dynamiques locales de partenariat en cours ou à venir.
(Conférence des Présidents d'Université, 30/09/20)

+

 Recherche et développement durable :
le CNRS poursuit son engagement

Avec la création cet automne d’un comité « développement durable », le CNRS poursuit son objectif de mieux intégrer la « durabilité » dans les pratiques de la recherche. Dans cette optique, le CNRS, conjointement avec la CPU, encourage les laboratoires dont il est tutelle à mieux prendre en compte l’impact environnemental de leurs activités, tout en conservant une recherche d’excellence. L’une des premières étapes pour les laboratoires serait d’analyser leurs émissions de gaz à effet de serre.
Pour cela, les laboratoires du CNRS sont invités à utiliser l’outil GES1point5 développé par Labos 1point5
(CNRS, 22/10/20)

+

 Créons de nouvelles réserves naturelles régionales !

Pour sélectionner les sites naturels qui deviendront de nouvelles « réserves naturelles régionales », la Région Bretagne lance un appel à manifestation d’intérêt : il est ouvert jusqu’au 29 janvier 2021. Proposez vos projets !
Depuis 2006, la Région Bretagne a déjà classé en réserves naturelles régionales neuf sites identifiés comme réservoirs de biodiversité : ils ont été labellisés « Espaces remarquable de Bretagne ».
(Région Bretagne, 01/10/20)

+

Biodiversité et société en Bretagne :
cultivons les interactions !

Parce qu’un changement en profondeur est urgent et nécessaire en Bretagne, le CESER a choisi de centrer son étude sur les enjeux sociétaux de la biodiversité, dans le but de les partager et de démultiplier les mobilisations dans la société. En s’appuyant sur des travaux scientifiques, notamment ceux de l’IPBES, et sur de multiples exemples d’actions engagées en Bretagne (par des associations, entreprises, collectivités…), le CESER invite à cultiver les interactions entre biodiversité et société à tous les niveaux.
(CESER Bretagne, 22/10/20)

+

 Changement clim-éthique
"Agir Global, Penser Local" et autres retournements jubilatoires 

Notre collègue Olivier Ragueneau de l'IUEM (CNRS, Laboratoire des Sciences de l’Environnement Marin à Brest) publie chez Librinova l'essai qu'il avait mis en ligne au printemps, pendant le confinement.
Le climat change, tandis que notre espèce semble déjà enfermée dans un choix mortifère entre replis identitaires et adaptation forcée à la mondialisation. Et si nous opérions plutôt un véritable changement clim-éthique ?
(Librinova, 10/20)

+

Colloque Humanistica
 Rennes, mai 2021
   MSH Bretagne

La Maison des sciences de l’homme en Bretagne organise le 2e Colloque annuel de l’association francophone des humanités numériques (Rennes, 10-12 mai 2021).
Les humanités numériques, c'est fou ce que c'est vaste ! et ça peut aller très loin... jusqu'à la conservation et valorisation des collections d’instruments anciens et contemporains, les archives de chercheurs…
Appel à communication en cours pour les résultats, les méthodes de recherche et les usages de l’informatique en sciences humaines et sociales.
(Humanistica, 02/10/20)

+

 Dans le champ des idées

« Très rares sont ceux qui changent de carrière pour des raisons écologiques »

Les crises sanitaires, économique et écologique modifient-elles les priorités de toute une génération ? La définition même des modèles de réussite n'est-elle pas bousculée ? Premier état des lieux avec Yann Le Lann (Université de Lille), à la tête du collectif Quantité critique, chargé de l'analyse de l'enquête « Il est temps » toujours en cours et qui comptabilise déjà plus de 385000 participants dans le monde.
(Les Echos, 28/09/20)

+

Colonialisme vert, une vérité qui dérange
 

Le « monde d’après » sera écologique ou ne sera pas. La formule n’est pas métaphorique. Sauf changement radical, dans un futur proche, la planète que nous connaissons ne sera plus. Pour prendre l’indispensable virage écologique, beaucoup comptent sur les institutions internationales : le WWF (Fonds mondial pour la nature), l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature) ou encore l’Unesco. Pourtant, ces prestigieuses organisations sont loin de remplir la mission qu’elles disent poursuivre. Avec Guillaume Blanc (Université Rennes 2, Tempora)
(The Conversation, 08/10/20)
[Ecouter aussi : Le colonialisme vert (La Terre au carré, France Inter, 12/10/20)]

+

« L’idée de nature est un concept très... culturel »
 

Le philosophe de l’écologie Frédéric Ducarme (Muséum national d’histoire naturelle) rappelle que notre rapport à la nature est très marqué par le christianisme et que le concept est apparu au temps des premières civilisations urbaines.
(Le Monde, 10/10/20)

+

 « Les personnes éco-anxieuses sont lucides dans un monde qui ne l’est pas » 

Selon le Dr Alice Desbiolles, médecin spécialisée en santé environnementale, le contexte sanitaire actuel nous rappelle la nécessité urgente à se préparer aux changements environnementaux à venir.
(Le Monde, 10/10/20)

+

 A noter dans l'agenda 2020 (sous réserve de l'évolution de la situation en lien avec la COVID19)

2000-2020,
20 ans de recherche du Réseau des Zones Ateliers

La 5ème édition du colloque des Zones Ateliers marque les 20 ans du Réseau des Zones Ateliers du CNRS (RZA, LTSER). Labellisé Infrastructure de Recherche pour l’étude à long terme des socio-écosystèmes (Long-Term Social-Ecological Research - LTSER), le RZA rassemble 14 Zones Ateliers (dont la ZA Armorique et la ZA Antarctique à l'OSUR) et s’ancre à l’échelle européenne (au sein du réseau eLTER) et internationale (iLTER).
(Blois, en distanciel le 04-05/11/20)

+

Deep Learning pour le traitement et l'analyse
d'image et de son en écologie

L’UMR ESE (INRAE, l'institut Agro) co-organise avec le GdR EcoStat un workshop « imaginecology" sur le thème du "Deep Learning pour le traitement et l'analyse d'image et de son en écologie".
(Rennes, en distanciel le 16-17/11/20)

+

 Au fil de l'eau~~~~~

L'agenda des séminaires, conférences, colloques, animations, soutenances de thèses etc. des laboratoires de l'OSUR

{ les archives }

+info

 Sciences Ouest et nous !

Sciences Ouest est la revue mensuelle d'information scientifique de l'Espace des Sciences de Rennes
A lire sur l'OSUR dans le dernier numéro :

Urgence écologique : les juristes sur le front, avec Nathalie Hervé-Fournereau et Alexandra Langlais-Hesse (CNRS, IODE)
Leurs champs comptent beaucoup, avec Morgane Hervé (Université de Rennes 1, Station biologique de Paimpont, ECOBIO, CREM)
C'est la guerre dans les fraisiers, avec Estelle Postic (L'Institut agro, IGEPP)
L'après-pesticides, avec Didier Andrivon (INRAE, IGEPP)
Elle piège les parasites des cultures, avec Camille Gautier (INRAE, Université de Rennes 1, IGEPP)
Les révélations des racines du blé, avec Claire Ricono, Cendrine Mony et Philippe Vandenkoornuyse (Université de Rennes 1, ECOBIO)
Le colza s’armerait de microbes, avec Morgane Oury, Christophe Mougel, Anne-Marie Cortesero (INRAE, Université de Rennes 1, IGEPP)
Le ravageur des vignes pourrait encore sévir, avec Denis Tagu (INRAE, IGEPP)
Restaurer le paysage porte ses fruits, avec Léa Uroy (Université de Rennes 1, ECOBIO)

Les archives : SO et nous depuis 2012

Observatoire des Sciences de l'Univers de Rennes
Université de Rennes 1
263 avenue du Général Lerclerc
Campus de Beaulieu, bâtiment 15
35042 Rennes Cedex - France
osur.univ-rennes1.fr
multicom-osuratuniv-rennes1 [dot] fr ()

Pour rester connecté à l'actu de l'OSUR

Facebook Twitter HAL Youtube Rss Instagram

Si vous ne souhaitez plus recevoir cette lettre électronique : sympaatlistes [dot] univ-rennes1 [dot] fr (subject: unsubscribe%20osur-cyclobs) (se désinscrire)

Directeur de la publication : Jean-Raynald de Dreuzy
Responsable éditorial : Alain-Hervé Le Gall
Archives de cycl'OBS
©OSUR2020