#38 - Janvier 2021

Soumis par Alain-Herve Le Gall le ven 01/01/2021 - 14:13
 

Si cette lettre d'information ne s'affiche pas correctement, aller à la version en ligne   /   sympaatlistes [dot] univ-rennes1 [dot] fr (subject: unsubscribe%20osur-cyclobs) (Désinscription)


cycl'OBS / #38 / Janvier 2021


L'infolettre mensuelle de l'OSUR

L'essentiel de l'actu scientifique, pédagogique, technique, culturelle de l'Observatoire des Sciences de l'Univers de Rennes, en un clin d'oeil

> Composante de l’université de Rennes 1 (école interne), l'OSUR assure une mission de formation dans le domaine des sciences de la Terre, de l’écologie et de l’environnement
> Structure fédérative de recherche, l'OSUR pilote les recherches en environnement en associant les principaux laboratoires de cette thématique au sein du pôle scientifique rennais (CNRS, INRAE, Universités de Rennes 1 et 2, Agrocampus Ouest, BRGM)
> Observatoire des Sciences de l’Univers du CNRS, l'OSUR assure des missions spécifiques d’observation des systèmes planétaires et environnementaux sur le long terme
>>> Les "dynamiques des paysages" sont un thème fédérateur dans les activités scientifiques de l'OSUR

 A la Une



L’OSUR booste l’interdisciplinarité et construit des ponts entre les unités

…et c’est mesurable

La rédaction du rapport HCERES 2016-2020 de l’OSUR a été l’opportunité de mesurer « bibliographiquement » le travail réalisé conjointement entre les unités constitutives et associées, et ayant fait l’objet d’une publication scientifique commune. La progression par rapport au précédent contrat est spectaculaire : +41% de progression nette !
L'analyse globale fait état de 192 publications en commun sur la période considérée.

+info

 A l'affiche

En ces temps de confinement - mais ça marche tout le reste de l'année aussi - nous vous rappelons que vous avez accès à la presse en vous connectant à Europresse via l'ENT avec vos identifiants SESAME.

Julien Gigault
Talents CNRS 2020

Julien Gigault (CNRS, Géosciences Rennes), chargé de recherche CNRS en poste depuis septembre 2020 dans l’unité internationale mixte Takuvik (CNRS/Université de Laval/Québec), a reçu une médaille de Bronze 2020 du CNRS. Julien Gigault traque les nanoparticules polluantes : du fait de leur taille minuscule, les nanoparticules sont particulièrement difficiles à étudier… pas de quoi néanmoins décourager Julien !
Découvrez son portrait sur le site Talent 2020 du CNRS.

+

 "Intelligence environnementale", où en est-on ? 
  

Le programme intelligence environnementale commun - le PIEC - est co-porté par la MSHB (Maison des Sciences de l'Homme en Bretagne) et l'OSUR. Il a été construit avec les établissements d'UniR pour mettre en oeuvre le projet "intelligence environnementale" et poursuivre la dynamique engagée.
Le programme reste axé sur les trois missions initiales (recherche, formation, partenariats) avec des moyens financiers et humains dédiés.

+

EricCollet
Talents CNRS 2020  

Eric Collet a reçu une Médaille d'Argent CNRS 2020 :
Eric Collet est professeur à l’Université de Rennes 1 à l'Institut de physique de Rennes et directeur du laboratoire international associé France-Japon IM-LED (Impacting Materials with Light and Electric Fields and Watching Real Time Dynamics), Il est spécialisé dans l'étude d'effets photoinduits ultra-rapides au sein du département Matériaux et Lumière. Ses travaux ouvrent la voie au développement d'une science du contrôle des matériaux par la lumière
Découvrez son portrait en vidéo.
(CNRS DR17, 14/12/20)
Lire aussi : "Observer les mouvements ultra-rapides des atomes et des électrons" (CNRS, 07/12/20)

+

Sélection paysanne et microbiote
 

Le développement des connaissances éco-évolutives rend aujourd'hui possible l'étude des interactions plantes-microorganismes et suggère de nouvelles conceptions de la sélection variétale. C’est dans ce contexte que se positionne cette étude pilotée par Véronique Chable et Solène Lemichez (INRAE, BAGAP), Le projet a reçu un financement de l'OSUR soutenu par l'INRAE afin d'élargir le spectre des travaux initialement envisagés dans le cadre du projet LIVESEED (accord de subvention de l'Union Européenne No. 727230 dans le cadre du programme Horizon 2020) dont l'objectif est d’améliorer la transparence et la compétitivité du secteur des semences et de la sélection pour l’agriculture biologique ainsi que d'encourager une plus large disponibilité et utilisation des semences biologiques.

+

La plateforme génomique GEH a vécu ! 
Vive EcogenO !  

La plateforme de l'OSUR "Génomique Environnementale et Humaine (GEH)" évolue et s’offre une nouvelle identité.
 Ses activités vont désormais principalement se tourner vers les thématiques environnementales: GEH devient donc EcogenO !
La plateforme EcogenO accompagne les projets de séquençage (NGS), des librairies à l’analyse primaire bio-informatique. Elle réalise également d'autres prestations liées à la transcriptomique haut-débit (système smartchip Takara), les contrôles des acides nucléiques de toutes tailles et la technologie single-cell. Elle propose ses activités de conduite de projet en génomique (CPG) et la mise à disposition d'équipement (MAD). Implantée sur le campus de Beaulieu, elle est ouverte aux prestations extérieures au secteur académique.

+

Modélisation des trames vertes et bleues
dans le Pays de Rennes

Dans la continuité de ses travaux sur la biodiversité, l’AUDIAR a expérimenté une nouvelle approche pour identifier et suivre les trames vertes et bleues à partir des outils numériques notamment en matière de télédétection et de géomatique. Ce travail a été possible grâce à un partenariat avec deux unités de recherche rennaises : Hugues Boussard, Jacques Baudry, Paul Meurice (INRAE, BAGAP) et Jean Nabucet (CNRS, LETG Rennes) avec Emmanuel Bouriau (AUDIAR). Les travaux de modélisation ont été confrontés et validés par les connaissances fines de terrains issues des études sur les milieux naturels du Pays et de la métropole rennaise menés depuis de nombreuses années (Voir "Atlas des MNIE 2019", et "Milieux naturels d'intérêt écologique").
(AUDIAR, 11/20)

+

La biodiversité et l'agenda 2030 :
Quelle trajectoire pour zéro perte nette
de biodiversité en France métropolitaine ? 

La synthèse de l'atelier Future Earth "La biodiversité et l'agenda 2030 : Quelle trajectoire pour zéro perte nette de biodiversité en France métropolitaine ?" est disponible. On notera la contribution de David Renault (Université de Rennes 1, ECOBIO, IUF).
Pour mémoire, l'OSUR avait accueilli les 19-20 novembre 2019 un atelier Future Earth intitulé "La ressource en eau en France à l’heure des Objectifs de développement durable : quelles trajectoires ?"

+

L’âge du bronze s’éclaire grâce à la découverte,
en Normandie, d’une nouvelle tombe princière
 

L’exhumation, à Giberville (Calvados), d’une sépulture richement fournie d’un « petit prince de l’Armorique » - expression chère à Jacques Briard, chercheur émérite de l'archéologie rennaise -, datant du IIe millénaire avant notre ère, témoigne d’une société qui se complexifie et s’aristocratise. Les fouilles dirigées par Emmanuel Ghesquière (INRAP, CReAAH) cet automne ont mis au jour quatre ensembles funéraires totalisant une cinquantaine de tombes dont une quinzaine avec des ossements,
(Le Monde, 08/12/20)

+

Sortie géologique étudiante au Vésuve :
appel à financement
 

Une quarantaine d'étudiants en géosciences de l'université de Rennes 1, de la licence à la thèse, organise une sortie de terrain afin de se rendre du 7 au 11 juin 2021 dans la région du célèbre Vésuve en Italie, afin d'y découvrir la géologie associée et en apprendre plus sur le volcanisme. Ce déplacement nécessite des fonds assez conséquents… d'où le lancement d'une cagnotte pour un financement participatif.
Pour compléter, car ils sont toujours en vente libre !, il y a les ouvrages de vulgarisation géologique rédigés par Philippe Boulvais (Université de Rennes 1, Géosciences Rennes).

+

Les tourbières de Saint-Pierre et Miquelon et leur biodiversité : projet lauréat de l'appel à projets
« MobBiodiv’2020 »

Un projet porté à ECOBIO fait partie des 47 projets associatifs en faveur de la biodiversité, qui sont lauréats de l’appel à projets national MobBiodiv’ 2020 : le projet 46 "SPM-Bio" sur Les tourbières de Saint-Pierre et Miquelon et leur biodiversité est co-porté par ECOBIO et l'Université de Laval (Québec, Canada) et repose en grande partie sur le doctorat d'Axel Hacala qui débute sous la direction à Rennes de Dominique Marguerie (CNRS, ECOBIO).
(YouTube, 02/12/20)

+

Enjeux de l’artificialisation des sols en Bretagne,
outils et argumentations

Plus de 180 personnes ont assisté le 20 novembre au colloque en ligne intitulé "Artificialisation des sols : la sobriété écologique et foncière face au développement économique et urbain", organisé par Eau & Rivières de Bretagne. Au fil de la journée, ce thème a été abordé sous différents angles : Chantal Gascuel (INRAE, SAS) est notamment intervenue pour les "Enjeux de l’artificialisation des sols en Bretagne,
outils et argumentations" (vidéo).
(ERB,16/12/20)

+

"Quand les coquilles archéologiques
nous parlent de l’Homme" 

Catherine Dupont (CNRS, CReAAH) a soutenu son HDR intitulée "Quand les coquilles archéologiques nous parlent de l’Homme" le 18 novembre. On retrouvera ce moment intense de sa vie scientifique en vidéo sur son blog perso.
(catherinedupont.blogspot.com, 17/12/20)
Et en bonus, 2 vidéos à (re)découvrir :
"Coquillages et crustacés" (réal. André Espern, Tébéo, 12/20)
"Elle écoute les coquillages pour raconter notre histoire" (réal. Sigried Buchy, université Rennes 1, 10/14)

+

 Les publications décodées

C’est désormais prouvé :
Néandertal enterrait ses morts 

L’inhumation des morts a-t-elle été pratiquée par Néandertal ou est-ce une innovation propre à notre espèce ? Il existe des indices en faveur de la première hypothèse mais certains scientifiques restaient sceptiques. Pour la première fois en Europe, une équipe pluridisciplinaire impliquant notamment le laboratoire Histoire naturelle de l’homme préhistorique (CNRS/Muséum national d’histoire naturelle), avec la contribution de Guillaume Guérin (CNRS, Géosciences Rennes), démontre avec des critères diversifiés qu’un enfant néandertalien a été inhumé par les siens probablement il y a près de 41 000 ans sur le site de la Ferrassie (Dordogne). Leur étude est publiée dans la revue Scientific Reports en décembre 2020.

+

Changement climatique et politiques publiques au Brésil : perceptions et défis en Amazonie

Vincent Dubreuil, Damien Arvor (Université Rennes 2, CNRS, LETG-Rennes) et Beatriz M. Funatsu (CNRS, Université de Nantes, LETG-Nantes) et leurs collègues brésiliens Neli Aparecida de Mello-Théry et Eduardo de Lima Caldas, publient dans la revue Sustainability une étude qui montre comment les principaux acteurs de l'agriculture dans un certain nombre de municipalités de l'État du Mato Grosso, en Amazonie brésilienne, intègrent et s'adaptent aux politiques publiques sur le changement climatique. En dépit des efforts de communication des institutions publiques locales et des parties prenantes mettant en avant leur intégration dans les protocoles et accords internationaux, les résultats montrent qu’aucun changement de comportement n’est en réalité perceptible. Ce paradoxe apparent explique les catastrophes environnementales qui ont fait l’actualité fin 2020, avec un record de déforestation en Amazonie depuis 2008 : plus de 11 000 km2 de forêt tropicale ont ainsi été rasés en douze mois, soit la superficie de la région Ile-de-France.

+

 
Qu'est-ce qui est vert, qui monte et qui descend ?
 

Non ce n'est pas un petit pois dans un ascenseur mais un palmier sur le plateau du Tibet. C'est bien ce que suggéraient les données d'études précédentes qui jusqu'à aujourd'hui indiquaient que le plateau était haut il y a 35 millions d'années, puis bas autour de 25 millions et enfin haut depuis 15 millions. Un problème qui induit beaucoup de grattage de crane et une multitude de modèles combinant des mouvements type yoyo et une paléo-topographie complexe avec des vallées ou des pics pour satisfaire ces données contradictoires. Un article publié en décembre 2020 dans la revue Science Advances avec Fang Xiaomin (Institute of Tibetan Plateau Research, Chinese Academy of Sciences) et Guillaume Dupont-Nivet (Potsdam University, Géosciences Rennes) permet de résoudre ces contradictions.
Lire aussi : "Un effondrement écologique irréversible est en cours en Asie centrale" (Futura Sciences, 11/12/20)  

+

Réponses des communautés microbiennes actives
du sol à un apport de biostimulant et comparaison avec l’effet héritage des plantes 

Eve Hellequin, Cécile Monard, Marion Chorin, Nathalie Le bris, Virginie Daburon, Françoise Binet (Université de Rennes 1, CNRS, ECOBIO) et Olivier Klarzynski (BIO3G) publient en août 2020 un article dans la revue Scientific Reports sur les réponses des communautés microbiennes actives du sol à un apport de biostimulant et la comparaison avec l’effet héritage des plantes.
Cette étude est la première à démontrer un effet positif et tardif d'un biostimulant sur les microorganismes actifs du sol.
L'étude fournit également de nouvelles informations sur les réponses des microorganismes actifs du sol à un biostimulant du sol pouvant être utiles dans l’accompagnement de la transition de l’agriculture vers des pratiques agroécologiques.

+

 Dans notre environnement

 #AlumniForThePlanet :
 "Je rejoins le réseau des alumni engagés"

L' Université de Rennes 1 soutient le projet #AlumniForThePlanet et encourage ses ancien·ne·s étudiant·e·s à rejoindre ce réseau des diplômés de l'enseignement supérieur français engagés en faveur du climat et de l'environnement.
(alumnifortheplanet.org, 01/12/20)

+

 La Fresque du Climat :
des ateliers de sensibilisation à l'urgence climatique 

L’Université de Rennes 1 s’engage pour le climat en organisant des ateliers à destination des étudiant·e·s et des personnels.
La Fresque du Climat est un atelier d’intelligence collective ludique qui permet d’appréhender le fonctionnement du climat, comment tout est lié et pourquoi il est essentiel d’agir. C’est un jeu de 42 cartes basé sur les données du GIEC. Les participant·e·s doivent poser ensemble les cartes sur une table et les relier entre elles pour former une Fresque présentant des causes et des conséquences du dérèglement climatique. Un atelier dure 3h comprenant une phase de réflexion, une phase créative et une phase d’action. L’Université de Rennes 1, avec le soutien de la Fondation Rennes 1, prévoit de former plus de 800 étudiant·e·s et personnels, au second semestre 2020/2021.
(UR1, 12/20)

+

 Les Français et la nature :
fréquentation, représentations et opinions

Attachés à la nature, les Français n’ont pas tous la capacité d’y accéder autant qu’ils le voudraient. Percevant une dégradation des milieux naturels au cours des dernières années, ils restent cependant convaincus qu’il n’est pas trop tard pour agir. Sur ce point, ils estiment en faire « autant qu’ils peuvent » ou attendent que leur soient donnés les moyens d’en faire davantage. Largement déterminées par la relation qu’ils entretiennent avec la nature, les opinions des Français sont très variées. Une large majorité d’entre eux estime toutefois important de préserver la biodiversité, même si cela contraint pour partie les activités humaines. Découvrir les résultats de l’enquête « Les Français et la nature » lancée par le Ministère de la Transition Ecologique.
(Ministère de la Transition Ecologique, 07/10/20)

+

Breizh Biodiv, un fonds pour soutenir les projets écologiques bretons 

Une nouvelle majeure pour la biodiversité bretonne et ses acteurs : le 15 décembre, la Région Bretagne et la Fondation Nicolas Hulot ont annoncé la création de Breizh Biodiv, un outil innovant pour financer des projets d’intérêt général de préservation et de valorisation des écosystèmes bretons
(Agence Bretonne de la Biodiversité, 15/12/20)

+

Gitanjali Rao
TIME's First-Ever Kid of the Year 

Gitanjali Rao désignée « enfant de l’année » par Time : le célèbre magazine américain a choisi la jeune scientifique du Colorado pour différentes inventions et la création d’ateliers encourageant les adolescents à s’intéresser à la science. C'est la première année que Time décerne cette distinction. Parmi ces nombreuses initiatives, Gitanjali Rao a notamment imaginé un outil de mesure de la teneur en plomb de l’eau : d’une taille réduite et communiquant en quelques minutes les résultats sur une application mobile, la technologie appelée Thesys pourrait réduire les coûts des tests notamment dans les pays en développement.
 (CNRS, 11/20)

+

 "A la découverte de la recherche" 2021
 

Personnels de l'université, quelque soit votre statut, discipline, campus, allez à la rencontre des élèves d'Ille-et-Vilaine pour leur parler de votre métier !
La 15ième édition de l'opération "A la découverte de la recherche" se déroulera du 8 mars au 23 avril 2021. Cette manifestation associe l'UR1, l'UR2, le CNRS, l'INRAE, L'institut Agro AGROCAMPUS OUEST, INSERM, l'ENS Rennes, l'INRIA, l'INSA, l'ENSCR, Centrale-SUPELEC.
Elle est réalisée en partenariat avec le Rectorat d'Académie de Rennes.
Appel à contribution jusqu'au 15 janvier !

+

 Dans le champ des idées

 
Les sciences nous rendent-elles crédules ?
  

Les outils intellectuels nécessaires à la recherche peuvent parfois se retourner contre nous et nous amener à défendre des théories fausses…. Réflexions avec Gilles Dowek, directeur de recherches à l'Institut national de recherche en informatique et en automatique (INRIA) et membre du Comité national pilote d’éthique du numérique. À contre-courant de la majorité, Copernic affirmait que la Terre n’était pas au centre de l’Univers. Comment distinguer le penseur égaré du génie ? Les sciences nous rendent-elles crédules ? Les outils intellectuels nécessaires à la recherche peuvent parfois se retourner contre nous et nous amener à défendre des théories fausses.
(Pour la Science, 518, 09/11/20)

+

« Croire à la science ou pas est devenu une question éminemment politique, sans doute celle
qui va décider de l’avenir du monde »

La sociologue Eva Illouz retrace l’histoire du complotisme et analyse les causes profondes de l’importance qu’il a pris cette dernière décennie, jusqu’à remettre en question « le pari que les démocraties ont fait sur la liberté d’expression et sur la force de la vérité ».
Eva Illouz est chercheuse au Centre européen de sociologie et de science politique (CNRS/Université Panthéon-Sorbonne/ EHESS
(Le Monde, 10/12/20)
Lire aussi "Eva Illouz, une sociologue contre la tyrannie des émotions" (CNRS Le Journal, 24/08/20)

+

 A noter dans l'agenda 2020 (sous réserve de l'évolution de la situation en lien avec la COVID19)

 Au fil de l'eau~~~~~

L'agenda des séminaires, conférences, colloques, animations, soutenances de thèses etc. des laboratoires de l'OSUR

{ les archives }

+info

 Sciences Ouest et nous !

Sciences Ouest est la revue mensuelle d'information scientifique de l'Espace des Sciences de Rennes
A lire sur l'OSUR dans le dernier numéro :

Pas d'article sur les recherches de l'OSUR dans Sciences Ouest ce mois-ci… Ce qui est inédit !
L'opportunité de mentionner le portrait de l'un de nos collègues et partenaires, le directeur de l'OSUNA (OSU Nantes Atlantique)
« Il faut comprendre les causes et les effets de la pollution », avec Thierry Lebeau, Professeur en géomicrobiologie, spécialiste de la pollution des sols à l’Université de Nantes

[Lire aussi "POLLUSOLS : Pollutions diffuses de la terre à la mer - Retour sur 5 ans de projet"]

   
Les archives : SO et nous depuis 2012

Observatoire des Sciences de l'Univers de Rennes
Université de Rennes 1
263 avenue du Général Lerclerc
Campus de Beaulieu, bâtiment 15
35042 Rennes Cedex - France
osur.univ-rennes1.fr
multicom-osuratuniv-rennes1 [dot] fr ()

Pour rester connecté à l'actu de l'OSUR

Facebook Twitter HAL Youtube Rss Instagram

Si vous ne souhaitez plus recevoir cette lettre électronique : sympaatlistes [dot] univ-rennes1 [dot] fr (subject: unsubscribe%20osur-cyclobs) (se désinscrire)

Directeur de la publication : Jean-Raynald de Dreuzy
Responsable éditorial : Alain-Hervé Le Gall
Archives de cycl'OBS
©OSUR2021

 

cycl'OBS L'infolettre mensuelle