#41 - Avril 2021

Soumis par Alain-Herve Le Gall le jeu 01/04/2021 - 16:41

Si cette lettre d'information ne s'affiche pas correctement, aller à la version en ligne   /   sympaatlistes [dot] univ-rennes1 [dot] fr (subject: unsubscribe%20osur-cyclobs) (Désinscription)


cycl'OBS / #41 / Avril 2021


L'infol
ettre mensuelle de l'OSUR

L'essentiel de l'actu scientifique, pédagogique, technique, culturelle de l'Observatoire des Sciences de l'Univers de Rennes, en un clin d'oeil

> Composante de l’université de Rennes 1 (école interne), l'OSUR assure une mission de formation dans le domaine des sciences de la Terre, de l’écologie et de l’environnement
> Structure fédérative de recherche, l'OSUR pilote les recherches en environnement en associant les principaux laboratoires de cette thématique au sein du pôle scientifique rennais (CNRS, INRAE, Universités de Rennes 1 et 2, Agrocampus Ouest, BRGM)
> Observatoire des Sciences de l’Univers du CNRS, l'OSUR assure des missions spécifiques d’observation des systèmes planétaires et environnementaux sur le long terme
>>> Les "dynamiques des paysages" sont un thème fédérateur dans les activités scientifiques de l'OSUR

 A la Une

MICROSCALE Lab : un Laboratoire Commun pour l’analyse de cellules procaryotes uniques

MICRObial Single Cell AnaLysEs Laboratory (MICROSCALE Lab) : les LabCom - Laboratoires Communs - sont des structures communes de recherche CNRS/entreprises.

L’UMR ECOBIO et la société Cellenion proposent de créer le Laboratoire Commun MICROSCALE-lab, en lien avec la plateforme EcogenO de l'OSUR pilotée par Philippe Vandenkoornhuyse (Université de Rennes 1, ECOBIO), avec comme objectif l’analyse de cellules procaryotes uniques (domaine de la microbiologie et de la biologie moléculaire).
Forte de cette association entre ECOBIO et Cellenion, MICROSCALE-lab ciblera le marché industriel de l’analyse de cellules uniques actuellement en plein développement, se positionnant dans le domaine de l’étude des microbiotes en santé, environnement, bioproduction, agroalimentaire, cosmétique..., tout en ouvrant de nouvelles possibilités de générer des données inédites sur les microbiotes et leur fonctionnement, augmentant les connaissances fondamentales majeures en microbiologie et en écologie microbienne.

+info

 A l'affiche

Vous avez accès à la presse en vous connectant à Europresse via l'ENT avec vos identifiants SESAME.

Le réseau de recherche international
sur "Polyploïdie et Biodiversité" est sur les rails

Les laboratoires ECOBIO et IGEPP de l'OSUR - autour de Malika Ainouche (Université de Rennes 1) et Anne-Marie Chèvre (INRAE) - animent un nouveau réseau international de recherche sur les interactions entre la polyploïdie et la biodiversité :
IRN "POLYDIV-Polyploidy and Biodiversity" (2021-2025).

+

Comprendre le recrutement et la sélection
du microbiome par les racines des plantes

Christophe Penno, chercheur français à University College Cork (Irlande) a obtenu une bourse européenne individuelle Marie Skłodowska-Curie. Ce projet intitulé RhizoMir « Rhizosphere microbiome recruitment by plants : Expansion of microRNA roles » débutera le 1er Janvier 2022 pour une durée de 2 ans, sous la supervision d’Abdelhak El Amrani (Université de Rennes 1, ECOBIO).
RhizoMir a pour but de comprendre le recrutement et la sélection du microbiome par les racines des plantes.
Le montage de ce projet a été accompagné par la Plateforme Projets Européens (2PE) Bretagne.

+

SISelune, le nouveau système d’Information
du programme scientifique "Sélune" 

Le programme scientifique Sélune, conduit depuis 2012, a pour objectif de fournir un retour d’expérience sur l’effacement du barrage de la Sélune. Cette opération de restauration unique en Europe nécessite un suivi environnemental sur le long terme avant, pendant et après le démantèlement. L’observatoire Sélune est chargé de mesurer les divers paramètres environnementaux suivis et de mettre à disposition les données collectées et traitées : c'est désormais possible via le système d’Information appelé SISelune, coordonné par Alban Thomas (L'institut Ago, Agrocampus Ouest, ESE).
(Programme Sélune, 16/03/21)

+

 Des chercheurs partagent leurs savoirs
sur l’eau avec des scolaires

En 2019-2020, dans le cadre d'un projet éco-école sur les questions environnementales centré sur le thème de l’eau, un projet de médiation scientifique au long cours a vu le jour entre l’école publique d’Ercé-prés-Liffré et la Zone Atelier Armorique, autour notamment de Thomas Houet (Université Rennes 2, LETG Rennes), Cendrine Mony (Université de Rennes 1, ECOBIO). Ce partenariat a permis aux élèves de découvrir le cycle de l'eau et la biodiversité grâce aux interventions des scientifiques de l'OSUR en classe, mais également avec une sortie de terrain des élèves à Sougéal. Cette expérience - un peu perturbée par les aléas liés à la COVID !- a donné lieu à une synthèse que l'on peut découvrir en vidéo (6:00), avec le soutien technique de L'aire du (Université Rennes 2) et de la DR17 du CNRS.

+

Carnets de terrain de Rés-EAUx,
avec Loren Biard (master ERPUR)

Rés-EAUx - Réseau d'Études et d'Échanges en Sciences Sociales sur l'Eau - publie des carnets de terrain en ligne : Loren Biard, étudiante en master 2 ERPUR en 2019-20, publie une synthèse de son rapport de stage dans un carnet intitulé "Les riverains face à la restauration écologique et à l’entretien des cours d’eau : Exemples dans les vallées de la Risle et de l’Eure"
(Rés-EAUx, 25/02/21)

+

Des nouvelles de GéoContact
 

Géocontact est l'association rennaise des étudiant.e.s en sciences de la Terre. Le bureau de Géocontact a été renouvelé en mars. Il compte à son bord quatre nouveaux étudiant.e.s de Licence et de Master :
* Présidente : Marion Fournereau, M1 Sciences de la Terre, des Planètes et de l'Environnement, GEOMORE
* secrétaire : Leïlou Maré, en L2 Sciences de la Terre, Géosciences
* trésorier : Simon Riquet, M1 Sciences de l'Eau, Hydro3
* vice-trésorier : Hugo Jouhanneau, M1 Sciences de l'Eau, Hydro3
On peut retrouver Géocontact ici :
* https://geosciences.univ-rennes1.fr/geocontact
* https://geocontact.wordpress.com/
* Facebook
* LinkedIn
* par mail <geocontact [dot] assoatgmail [dot] com>

+

Valorisation : l'OSUR s'implique dans l'animation de B2E
Bretagne Éco-Entreprises

Le réseau B2E (Bretagne Eco Entreprises) est un réseau de facilitation pour le développement des écoactivités et Centre de ressources pour les projets écoresponsables.
Virginie Vergnaud, animatrice de la plateforme Condate Eau et Ingénieure de Recherche à l'OSUR vient d'accepter le co-pilotage du groupe de travail Eau & Milieu avec Jean-François Commaille de la société SCE, également connu à l'OSUR en tant que membre du Conseil de l'Observatoire.

+

Les insectes aquatiques,
potentiels alliés des agriculteur·ice·s 

L'Agence Bretonne de la Biodiversité dresse les portraits de Benjamin Bergerot, maître de conférences à l’Université de Rennes 1, ainsi que de Rémi Gerber, doctorant et Romain Georges, ingénieur de recherche au CNRS. A ECOBIO, les trois chercheurs affinent leur compréhension des insectes aquatiques émergeant des rivières pour prouver l’impact de leur présence sur les milieux. On part donc avec eux sur le terrain à Trans-la-Forêt (35), au coeur de la Zone Atelier Armorique de l'OSUR (vidéo de 4:25)
(Agence Bretonne de la Biodiversité, 23/03/21)

+

Une capsule à la découverte
des hydro-éco-systèmes profonds 

Camille Bouchez (Université de Rennes 1, Géosciences Rennes) et ses collègues hydrogéologues nous emmènent à Guidel (Morbihan, 56), sur un des sites du SNO Réseau National de sites Hydrogéologiques H+, pour une journée de manips : piézomètres, sondes, capsules... n'auront plus de secrets pour vous !
Le tout dans un timelapse de 2:41 

+

2050 : quelles seront nos sources d’eau
dans 30 ans ?

Podcast réalisé par Le Parisien en partenariat avec SUEZ, avec la participation de Nicolas Cornette, doctorant à Géosciences Rennes. Cet épisode nous propose d’imaginer les grands défis de l’eau d’ici 30 ans. Un voyage dans le temps fondé sur des faits bien réels, pour tenter de nos projeter sur ce que sera notre réalité en 2050.
(Le Parisien, 04/03/21)

+

Colloque final du projet interreg ALICE
 

Le colloque final du projet Interreg européen ALICE - Improving the management of Atlantic Landscapes: accounting for biodiversity and ecosystem services - s'est tenu les 16-17 mars 2021 sur le thème "Une feuille de route pour des paysages multifonctionnels et résilients : l'adaptation au changement global par les réseaux d'infrastructures bleues et vertes (BGIN)".
Le projet est porté à Rennes pour la partie française par Cendrine Mony (Université de Rennes 1, ECOBIO) et Thomas Houet (CNRS, LETG Rennes).
(ALICE, 18/03/21) 

+

Le projet Interreg CPES joue les prolongations
 

Lancé en décembre 2017, le projet Interreg européen CPES - Channel Payments for Ecosystem Services - vise à améliorer la qualité de l’eau par la mise en place de Paiements pour Services Environnementaux (PES) dans 6 bassins versants pilotes en France et en Angleterre, dont le site du Lac-au-Duc en Bretagne. L’impact de la COVID19 sur le projet a été important, rendant difficile le travail avec les acteurs de terrain : agriculteurs, élus, entreprises. L'Europe a donc accordé une année de plus pour permettre au projet CPES de mettre en place des PES (avril 2022). Le projet est porté à Rennes pour la partie française par Gérard Gruau (CNRS, Géosciences Rennes), Claudia Wiiegand (Université de Rennes 1, ECOBIO) et Mélanie Poulain-Jamilloux (CNRS, Géosciences Rennes).
(CPES, 18/03/21)

+

Quand les œuvres d'art nous aident à comprendre
le changement climatique

Année sans été, montée des eaux, érosion des littoraux, bouleversement des températures… Pour appréhender ces évolutions environnementales et climatiques, les artistes du passé se révèlent être de précieux alliés des sciences : une illustration avec les travaux de thèse d’Edwige Motte (Université Rennes 2, LETG-Rennes, aujourd'hui Université de Rennes 1, CReAAH) sur les changements du littoral de la Manche et de l’estran de la Rance en Bretagne.
(France Culture, 09/03/21)

+

Qualifications rennaises
de "Ma Thèse en 180 secondes" 2021

Les qualifications rennaises de MT180 se sont déroulées le 10 mars. 4 doctorant.e.s de l'OSUR se sont lancé.e.s dans l'arène.
Leurs performances sont à découvrir en vidéo :
* à 20:30 : June Benvegnu-Sallou (IRISA, co-tutelle Géosciences) "Aide à la décision sur l'évaluation des risques associés à l'exploitation des milieux souterrains"
* à 46:45 : Ronan Abhervé (Géosciences) "Intégration du changement climatique dans la gestion de la ressource en eau : exemple du bassin rennais"
* à 1:28:00 : Ivan-David Osorio-Leon (Géosciences) "La respiration aérobie de la zone critique : transfert et réactivité de l'oxygène dissous dans les systèmes hydrogéologiques"
* à 1:13:35 : le 1er Prix du Jury MT180Rennes, qualifiée pour la finale Bretagne Loire : Charlène Hubert (IPR) "Effet de la structure hiérarchique de produits de maquillage pour les yeux et étude de la performance longue tenue"
(YouTube UniR, 10/03/21)

+

 Les publications décodées

Découverte d’un requin « ailé »
des mers du Crétacé 

Le fossile d’un spécimen unique et atypique de requin rappelant les raies mantas met en évidence la diversité morphologique des requins du Crétacé. Ce mangeur de plancton a été découvert au Mexique et analysé par une équipe internationale de paléontologues menée par Romain Vullo (CNRS, Géosciences Rennes). L’étude fait la Une de la revue Science le 19 mars 2021.

+

L'extrusion d'une croûte continentale subduite explique la mise en place des ophiolites loin sur le continent

Article dans Nature Communications avec Philippe Yamato (Université de Rennes 1, Géosciences Rennes) et Thibault Duretz (CNRS, Géosciences Rennes).

+

Pêcher moins, et de plus petits poissons, pour continuer à en pêcher des gros !
 

La pêche intensive provoque en moyenne une diminution de 30 % de la taille du corps des poissons. Cette diminution en taille réduit les rendements de la pêche, et a des conséquences écologiques importantes : des poissons plus petits sont des prédateurs moins efficaces et des proies plus faciles. Des chercheurs d’INRAE, notamment Eric Edeline (INRAE, ESE), du CNRS et de Sorbonne Université se sont intéressés aux mécanismes d’évolution inhérents aux populations de poissons pêchés. Leurs résultats, parus le 16 mars dans la revue Ecology Letters, suggèrent que ce rapetissement ne résulte pas seulement de la pêche sélective des grands poissons, mais aussi de l’affaiblissement par la pêche de la sélection naturelle, dépendante de la densité d’individus, au sein de ces populations. Ces résultats appuient le développement d’une pêche plus durable et responsable, pour assurer un approvisionnement plus juste et sécuriser l’alimentation de demain.
(INRAE, 19/03/21)

+

 Outils lithiques : comment interpréter les transferts de roches au cours du Mésolithique dans l'Ouest de la France ?

Le substrat géologique cristallin du massif armoricain, dans l'Ouest de la France, est dépourvu de nodules de silex facilement accessible. Par conséquent, au cours de la Préhistoire, les hommes ont développé différentes stratégies pour fabriquer leurs outils : soit en adaptant les méthodes de production aux roches locales de diverses origines lithiques, soit en important des matériaux des marges sédimentaires de la région géologique du Massif armoricain. L’article de Grégor Marchand (CNRS, CReAAH), publié en février 2021 dans Journal of Lithic Studies propose justement d'analyser la répartition des matériaux lithiques au cours du Mésolithique avec un regard nouveau, et plus précisément, comme la conséquence d'une succession de choix collectifs.

+

Fréquence et intensité des îlots de chaleur à Rennes : bilan de 16 années d’observations
(2004-2019)

Vincent Dubreuil, Xavier Foissard, Jean Nabucet, Alban Thomas et Hervé Quénol (Université Rennes 2, CNRS, LETG-Rennes) publient en février 2021 dans la revue Climatologie une synthèse en français et en libre accès de près de 20 ans d'observation de l'îlot de chaleur urbain à Rennes.

+

Guide d’identification des plantes des îles sub-Antarctiques Crozet et Kerguelen
 

Isabelle Badenhausser (INRAE) et Lise Chambrin (Réserve naturelle nationale des Terres australes françaises), avec Marc Lebouvier (CNRS, ECOBIO, Station biologique de Paimpont) publient en février 2021 un "Guide d'identification des plantes des îles sub-antarctiques Crozet et Kerguelen" (en accès libre).

+

 Dans notre environnement

Université Rennes 1. D’ici 2030, un chantier
à 450 millions d’euros pour rénover les bâtiments

Depuis la construction des campus rennais dans les années 1960, c’est sans doute le défi le plus audacieux qui attend les bâtiments universitaires. Le projet Rennes 1 Campus 2030 est un chantier d’envergure qui va s’étaler sur les dix prochaines années. Pour un montant total estimé à 450 millions d’euros, dont le financement reste encore à boucler.
(Ouest-France, 11/03/21)

[voir aussi https://campus2030.univ-rennes1.fr/]

+

Renouvellement du CODEV de Rennes Métropole
 Appel à candidatures

Le Conseil de développement de la métropole de Rennes (CODEV) se renouvelle et lance un appel à candidature pour recruter les membres de son assemblée plénière sur la période 2021-2025.
Le CODEV est un lieu de concertation et de débat sur les enjeux économiques, sociaux, sociétaux et environnementaux de la métropole de Rennes. Il a pour missions d'enrichir les politiques publiques locales en apportant aux élus des idées et des propositions formalisées collectivement. Appel à candidatures ouvert jusqu’au 7 avril 2021 !
(CODEV, 25/03/21)

+

Regards croisés sur les pandémies
Écologie, évolution et sociétés 

La grave grise pandémique que nous vivons n’est pas seulement sanitaire, elle est aussi dualisme nature/culture, elle appelle également à renouveler les rapports qu’entretiennent science et société. Changement d’usage des terres, déforestation et fragmentation, élevage intensif, exploitation minière ou forestière, chasse, urbanisation, diminution de la biodiversité : autant d’éléments qui perturbent la faune sauvage, et favorisent les transferts de pathogènes entre espèces. La mondialisation des échanges rend ensuite possible la diffusion de virus à l’échelle planétaire.
Cette étude est un élément indispensable pour modéliser, et donc prévoir, l’évolution de la pandémie actuelle comme des prochaines, et l’impact qu’elles auront sur nos sociétés.
L'ouvrage est publié en mars 2021 aux CNRS Editions sous la direction de Patricia Gibert - présidente du conseil scientifique de l’Institut Écologie et Environnement du CNRS - avec la contribution de Vincent Dubreuil (Université Rennes 2, LETG-Rennes) sur l'impact du changement climatique et les dynamiques pandémiques.
(CNRS Editions, 26/03/21) 

+

La famille 2PE Bretagne s'agrandit 
 

Ca y est : l'équipe de la Plateforme projets européens (2PE) - Bretagne est au complet ! Bienvenue à Murielle Bertrand qui est arrivée comme Ingénieure Projets sur l'axe Rennes/Lannion pour la thématique Sciences de la Vie (Ecologie, Agronomie, Agroalimentaire). Elle accompagnera les laboratoires de l'Université de Rennes 1, et donc le labo ECOBIO à l'OSUR, mais également l'institut Agro Agrocampus Ouest. Rappel de nos interlocutrices :
* Sciences Humaines et Sociales : Hélène Rannou-Boucher pour le CReAAH
* Sciences de la Terre, de l'Univers, Espace : Claire Bajou pour Géosciences Rennes
* Sciences de la Matière et des Matériaux : Alexandre Robert-Seilaniantz pour l'IPR
(2PE Bretagne, 18/03/21)

+

Stratégie : l'eau, un enjeu majeur pour le CNRS
 

La recherche pluridisciplinaire sur l'eau mobilise plus de 2 900 chercheurs, ingénieurs et techniciens répartis dans plus de 210 laboratoires du CNRS. Pour accélérer la coopération entre les acteurs du secteur et favoriser l'émergence de solutions innovantes, le CNRS a lancé une stratégie de développement de partenariats avec l'ensemble de la filière eau.
(CNRS Innovation, 18/03/21)
[lire aussi : "Le CNRS crée une cellule Eau", "Avec le changement climatique, quel avenir pour nos ressources en eau ?"]  

+

Selon une étude, l’eau ça mouille
  

Des scientifiques d’Harvard et du CNRS sont arrivés à cette conclusion après 8 années de tests en laboratoire qui permettent aujourd’hui de valider l’hypothèse d’humidification totale ou partielle en cas de contact prolongé avec une substance liquide ou assimilée.
(Le Gorafi, 1er avril)

+

 Ecologie : la littérature scientifique est dominée
par les hommes et une poignée de pays

Publier dans une revue scientifique à comité de lecture est crucial pour l’évolution de la carrière des chercheurs et chercheuses. Or, une équipe impliquant deux chercheurs du CNRS vient de montrer que les articles scientifiques dans les domaines de l’écologie et de la biologie de la conservation sont très majoritairement signés par des hommes travaillant dans quelques pays occidentaux. Ainsi, ils représentent 90 % des 1051 auteurs et autrices qui ont le plus abondamment publié au sein des 13 plus grandes revues scientifiques de leur domaine depuis 1945.
(CNRS, 02/03/21)

+

De l’avenir pour Ma Terre
 Ma Terre en 180’

A l’heure où la question climatique bat son plein dans le débat national, Ma Terre en 180’ constitue le 1er outil collaboratif issu du monde académique pour construire des scénarios de réduction de notre empreinte carbone.
Objectifs : élaborer collectivement, et de manière ludique, des scénarii de réduction de 50% de nos GES et offrir aux tutelles un outil de pilotage, agrégateur des idées foisonnantes dans nos laboratoires.
(OSUG IGE, 17/03/21)

+

Les pays adoptent un cadre historique qui tient compte
de la « valeur » de la nature

Les États membres des Nations Unies ont adopté le 11 mars un nouveau cadre statistique qui tient compte des contributions de la nature pour mesurer la prospérité économique et le bien-être humain.
« Il s'agit d'une étape historique vers la transformation de la façon dont nous considérons et apprécions la nature », a déclaré le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres.
« Nous ne laisserons plus, sans réagir, la destruction et la dégradation de l'environnement être considérées comme un progrès économique ».
(ONU, 11/03/21)

+

  Le cycle de l'eau, de la source à la rivière
 

Depuis 2015, Rennes Métropole est en charge de l'eau potable, des eaux usées par le biais du service public d'assainissement collectif et non collectif, des eaux pluviales ainsi que, depuis 2018, de la gestion des milieux aquatiques et la prévention des inondations.
Du captage à la source jusqu'au rejet en rivière après traitement, voici le cycle de l'eau dans la métropole.
(Rennes Métropole, 03/03/21)

+

 Dans le champ des idées

 « Nos sociétés ont besoin de citoyens comprenant les méthodes de la science » 
 

La formation d’une culture scientifique partagée par le plus grand nombre figure parmi les grands enjeux de la démocratie, comme le rappelle Hélène Langevin-Joliot à l’occasion de la réédition du livre « Science et Culture ».
(CNRS Le Journal, 03/03/21)

+

"La République garantit la préservation de la biodiversité de l'environnement et lutte contre le dérèglement climatique"

Le projet de loi constitutionnelle intègre à l'article 1er de la Constitution la préservation de l'environnement, conformément à la proposition de la Convention citoyenne pour le climat. Le texte introduit à l'article 1er de la Constitution du 4 octobre 1958 le principe selon lequel la France "garantit la préservation de l'environnement et de la diversité biologique et lutte contre le dérèglement climatique". Cette révision constitutionnelle devrait être soumise à référendum en 2021.
(Vie Publique, 16/03/21)

+

 « Parce que c’est le milieu de vie des humains,
le chantier de l’étude scientifique et de la surveillance
de la zone critique est immense... » 

Qu'est-ce que la "zone critique" ?
La zone critique désigne la fine pellicule de la planète sur laquelle nous vivons, en référence au fait que sa dégradation est critique pour le futur de la vie terrestre. En France, l’infrastructure de recherche OZCAR (Observatoires de la Zone Critique, Applications et Recherches) dont Jérôme Gaillardet est responsable, a été constituée en 2016. Elle regroupe tous les observatoires dans lesquels les organismes de recherches publics (CNRS, INRAE, IRD, Météo-France, ANDRA…) et les universités investissent dans la surveillance à long terme de la zone critique, dont bien sûr les systèmes d'observation de l'OSUR... 
(France Inter, La Terre au Carré, 30/03/21)

+

Gestion de l’eau :
les limites des démarches participatives en matière d’environnement 

Face aux défis environnementaux, les décisions prises de manière unilatérale et centralisée ont montré leurs limites. Il est désormais admis que les parties prenantes – acteurs économiques, associations, collectivités locales – doivent être incluses dans une démarche participative et concertée. Mais avec quels succès ? Une réflexion menée par Lucie Baudoin, post-doctorante en sciences de gestion (Montpellier Business School – UGEI).
(The Conversation, 22/03/21)

+

 A noter dans l'agenda 2021 (sous réserve de l'évolution de la situation en lien avec la COVID19)

 Au fil de l'eau~~~~~

L'agenda des séminaires, conférences, colloques, animations, soutenances de thèses etc. des laboratoires de l'OSUR

{ les archives }

+info

 Sciences Ouest et nous !

Sciences Ouest est la revue mensuelle d'information scientifique de l'Espace des Sciences de Rennes
A lire sur l'OSUR dans le dernier numéro :

Dossier du mois "Turbulences interstellaires", avec un tour d'horizon des thématiques de recherche en astrochimie/astrophysique de l'Institut de Physique de Rennes

De la steppe au désert, avec Guillaume Dupont-Nivet (CNRS, Géosciences Rennes, Universität Potsdam)

Les archives : SO et nous depuis 2012

Observatoire des Sciences de l'Univers de Rennes
Université de Rennes 1
263 avenue du Général Lerclerc
Campus de Beaulieu, bâtiment 15
35042 Rennes Cedex - France
osur.univ-rennes1.fr
multicom-osuratuniv-rennes1 [dot] fr ()

Pour rester connecté à l'actu de l'OSUR

Facebook Twitter HAL Youtube Rss Instagram

Si vous ne souhaitez plus recevoir cette lettre électronique : sympaatlistes [dot] univ-rennes1 [dot] fr (subject: unsubscribe%20osur-cyclobs) (se désinscrire)

Directeur de la publication : Jean-Raynald de Dreuzy
Responsable éditorial : Alain-Hervé Le Gall
Archives de cycl'OBS
©OSUR2021

 

cycl'OBS L'infolettre mensuelle