#45 - Septembre 2021

Soumis par Alain-Herve Le Gall le mer 01/09/2021 - 13:52
 

Si cette lettre d'information ne s'affiche pas correctement, aller à la version en ligne   /   sympaatlistes [dot] univ-rennes1 [dot] fr (subject: unsubscribe%20osur-cyclobs) (Désinscription)


cycl'OBS / #45 / Septembre 2021


L'infolettre mensuelle de l'OSUR

L'essentiel de l'actu scientifique, pédagogique, technique, culturelle de l'Observatoire des Sciences de l'Univers de Rennes, en un clin d'oeil

> Composante de l’université de Rennes 1 (école interne), l'OSUR assure une mission de formation dans le domaine des sciences de la Terre, de l’écologie et de l’environnement
> Structure fédérative de recherche, l'OSUR pilote les recherches en environnement en associant les principaux laboratoires de cette thématique au sein du pôle scientifique rennais (CNRS, INRAE, Universités de Rennes 1 et 2, Agrocampus Ouest, BRGM)
> Observatoire des Sciences de l’Univers du CNRS, l'OSUR assure des missions spécifiques d’observation des systèmes planétaires et environnementaux sur le long terme
>>> Les "dynamiques des paysages" sont un thème fédérateur dans les activités scientifiques de l'OSUR

 A la Une

En avant pour le 2e BioBlitz du campus de Beaulieu !

Focus sur les sciences participatives et la médiation

Comme pour les précédentes éditions BioBlitz, il s’agit de réaliser un "inventaire éclair" de la biodiversité - en 24h - et sur le plus grand nombre de taxons possibles (faune, flore). Cette édition se veut tout aussi naturaliste que les autres (avec le soutien d'ECOBIO), mais nous avons décidé cette année - en partenariat avec l’IRISA et Géosciences Rennes - d’y incorporer des mesures abiotiques et des expérimentations diverses, par exemple :
* développer des usages innovants de capteurs : reconnaître les chants d’oiseaux, détecter la pollution lumineuse, etc.
* tester des nouveaux outils de sciences citoyennes, notamment une application smartphone pour mesurer les nitrates présents dans l’eau
* analyser les effets de l’aménagement-renaturation de la "croix verte" du campus de Beaulieu grâce à des mesures de paramètres du sol mis en relation avec l’étude de la faune du sol, et bien d'autres choses encore…
Cet évènement est ouvert à tous les curieux de la nature !

Pour cette rentrée, la médiation et les sciences participatives à l'OSUR c'est aussi :

Les échanges "sciences et société" sont désormais au cœur des politiques publiques : fin avril, la ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation Frédérique Vidal présentait les mesures spécifiques issues de la loi de programmation de la recherche (2021-2030), "Science avec et pour la société".

+info

 A l'affiche

Vous avez accès à la presse en vous connectant à Europresse via l'ENT avec vos identifiants SESAME.

Contribution du LETG au Rapport du GIEC
 

Le 6ᵉ rapport du GIEC a été rendu public le 9 août 2021 : il s'agit donc du premier volume du 6ᵉ rapport d'évaluation du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) spécifiquement consacré aux aspects physiques du changement climatique.
Plusieurs articles impliquant le LETG-Rennes (également le LETG-Nantes, OSUNA) sont cités et/ou utilisés dans cette synthèse de... 3949 pages ! Sans être exhaustif, on notera les travaux sur les modèles de précipitation en Amazonie et les impacts du changement climatique sur les vignobles en Nouvelle-Zélande.

+

2e Prix de thèse de la Fondation Rennes 1
(secteur de recherche Sciences du Vivant)

Nataline Simon (Université de Rennes 1, Géosciences Rennes) est lauréate du 2e Prix de la Fondation Rennes 1 du secteur de recherche Sciences du Vivant. Les prix de thèse Fondation Rennes 1 "Progresser, Innover, Entreprendre" récompensent les thèses pour leur caractère innovant. Les travaux de thèse de Nataline Simon ont une portée qui va bien au-delà des résultats d’une thèse classique. Ils traitent du « Développement des méthodes actives de mesures distribuées de température par fibre optique pour la quantification des écoulements souterrains : apports et limites pour la caractérisation des échanges nappe/rivière » (thèse sous la direction d'Olivier Bour, soutenue le 13 novembre 2020).

+

Un drone inédit en France pour la Plateforme D2T
avec le soutien de Rennes Métropole
 

Aide à l'Equipement Scientifique / AES 2021 de Rennes Métropole.
La plateforme D2T (Drone, Terrain, Télédétection) est une plateforme OSUR labellisée par le CNRS et hébergée par l’Université Rennes 2, pilotée par Thomas Houet (CNRS, LETG-Rennes). Elle a pour objectif l’acquisition d’imageries environnementales (RGB, multispectrales, thermiques) de haute qualité, via le développement d’une chaîne d’outils (capteurs in situ, équipements de laboratoires de type « surface sensing ») mobiles permettant l’acquisition, le traitement, la calibration et la validation de données à haute résolution spatiale pour l’observation des changements environnementaux, paysagers et littoraux. Elle est intégrée dans les activités de caractérisation et de suivi des paysages et des changements environnementaux de l’OSUR

+

L’équipement scientifique "MultiWave 7000-Minéralisateur Micro-onde haute-Pression" est soutenu par Rennes Métropole 

Aide à l'Equipement Scientifique / AES 2021 de Rennes Métropole.
Le minéralisateur micro-ondes haute pression acquis via un projet porté par Aline Dia et Mélanie Davranche (CNRS, Université de Rennes 1, Géosciences Rennes) permet la digestion et donc l’analyse d’une grande diversité d’échantillons environnementaux, sensu lato, de la roche âgée de plusieurs millions d’année, jusqu’à la coquille d’escargot, la plante ou le ver de terre, en passant par les morceaux de poterie collectés sur les sites archéologiques ou des cocktails de contaminants plastiques et métalliques. Cette nouvelle capacité d'analyse permettra une efficacité et une cadence bien supérieures à ce qu’il est aujourd’hui possible de réaliser au sein des laboratoires de l’OSUR.

+

Arrivée d'un nouveau véhicule : Dacia Duster
 

Le parc des véhicules de l'OSUR s'agrandit avec l'arrivée d'un Duster 4x4 Essence.
On trouvera le tableau de résa et les modalités d'utilisation sur l'intranet de l'OSUR. Christophe Petton (CNRS, S3O, UMS OSUR) est le référent pour toutes les questions techniques complémentaires.

+

 Journée d'animation sur les dispositifs AgrHyS et Ploemeur

Les UMRs Géosciences Rennes et SAS organisent conjointement le jeudi 2 septembre 2021 une journée d'animation sur les dispositifs AgrHyS et H+ Ploemeur, dédiée aux transferts de Carbone et de Phosphore dans les BV amont, les interactions surface-profond dans les BV sur socle, la complémentarité des approches de modélisation pour instruire la question du stockage et du transfert des NO3, un point sur les diverses collaborations en cours...

+

17èmes journées de la matière condensée
 

Depuis 1988, les Journées de la Matière Condensée (JMC) sont organisées toutes les années paires par la Division de Physique de la Matière Condensée de la Société Française de Physique. Les thématiques abordées couvrent l’ensemble des domaines relevant de la matière condensée, des concepts aux applications et souvent aux interfaces avec d'autres disciplines. Le succès de ces journées en fait le plus grand congrès national de physique de la matière condensée en France avec plus de 500 participants.
L'Institut de Physique de Rennes avec Eric Collet et Isabelle Cantat (Université de Rennes 1), l'Institut des Sciences Chimiques de Rennes, le Laboratoire de Génie Civil et Génie Mécanique, l'institut FOTON et l’Institut d’Electronique et de Télécommunications de Rennes se sont mobilisés pour que les JMC en distanciel soient une belle réussite.
(jmc17, 24-27/08/21)

+

Le Breizh Arboretum du campus de Beaulieu
 

La biodiversité ordinaire est précieuse !
Le 12 juillet 2021, un "Breizh Arboretum" a été inauguré sur le campus de Beaulieu de l'université de Rennes 1. Le Breizh Arboretum est un parcours découverte des espèces d'arbres, d'arbrisseaux et d'arbustes natifs de Bretagne. Créé par le service culturel et Agnès Schermann (Université de Rennes 1, ECOBIO), le Breizh Arboretum est une initiation à la reconnaissance des plantes grâce à un livret accessible à tous les publics.

+

Rennes lance son Atlas de la biodiversité
 

Faune ou flore, de nombreuses espèces sont présentes à Rennes et on peut désormais les découvrir grâce aux observations qui ont été réalisées localement. L'Atlas de la biodiversité communale (ABC) que vient de lancer la ville recense déjà 267 espèces pour un total de plus 4500 observations. Une liste qui n'est pas exhaustive et qui ne demande qu'à être enrichie. L'ABC est créé à l'initiative du Conseil Local de la Biodiversité et intègre le Plan d’Action Biodiversité de Rennes. Ce site web propose une double entrée :
 > Une interface qui permet au grand public de visualiser les espèces de faune et de flore
 > Un espace "enquêtes" contributif qui invite toute personne ou association à renseigner une observation.
Les unités ECOBIO, LETG-Rennes et l'institut Agro Agrocampus Ouest sont impliqués dans ce projet.
(Rennes Métropole, 29/06/21)

+

Cartographie nationale des milieux humides
en France métropolitaine

Les milieux humides sains sont des écosystèmes de grande valeur écologique et économique pour l’homme et la société. Ils sont riches en biodiversité, aident à nous adapter et à atténuer les événements climatiques extrêmes, garantissant le bien-être humain et pouvant contribuer à la réalisation de nombreux objectifs de développement durable (ODD).
La Direction de l’Eau et de la Biodiversité (DEB) du ministère de la Transition écologique et solidaire, accompagnée par une équipe scientifique associant l’université Rennes 2 (LETG-Rennes), l’UMS PatriNat (OFB-MNHN), l’Institut Agro, l'INRAE et la Tour du Valat, se mobilise pour améliorer les connaissances sur les milieux humides au niveau national et produire une cartographie de ces milieux. Elle apportera un appui au pilotage des politiques publiques de préservation, de gestion et de restauration des milieux humides.
(Ministère de la Transition écologique et solidaire, 08/0621)

+

Faustine Noël aux JO paralympiques en parabadminton
 

Tous nos encouragements à Faustine Noël, une ancienne étudiante OSUR en licence et master d'écologie à l'université de Rennes 1 : championne de parabadminton, elle participe aux JO paralympiques à Tokyo, en simple, en double avec Lenaïg Morin et en double mixte avec Lucas Mazur !
Début des compét' le 1er septembre au Stade National de Yoyogi qui a été le terrain des handballeuses et handballeurs français aux JO.
Un bon présage ?
(FFBad, 27/08/21)

[Lire aussi : "Faustine Noël, l’étudiante en mode bad" (26/1/18)]

+

L'ITN S2S-Future lance son blog !
 

L'ITN piloté par Cécile Robin, François Guillocheau et Milica Pejocic (Université de Rennes 1, Géosciences Rennes) a lancé son blog le 9 juin avec un premier post intitulé "What is a Source-to-Sink System?".
Réponse ? Eh bien… c'est justement l'occasion d'aller consulter le blog !
(S2S-Future, 09/06/21)

+

Festival des sciences
 Fête de la science 2021

Pendant 2 semaines, les chercheurs sortent des labos et partagent la science. Pour ses 30 ans, la Fête de la science vous donne rendez-vous du 1er au 11 octobre dans toute l'Ille-et-Vilaine ! La richesse de la programmation promet de belles découvertes autour de moments ludiques et pédagogiques. L'événement phare de cette édition, le Village des sciences, vous accueillera du 2 au 10 octobre aux Champs Libres à Rennes.
Comme tous les ans, les labos de l'OSUR ont répondu présent avec une douzaine d'animations.
(Rennes, 01-11/10/21)

+

Deuxième édition des Visites insolites du CNRS
 

Le CNRS propose cette année encore à des groupes de visiteurs tirés au sort de participer à des expériences au sein de ses laboratoires métropolitains. Les 84 Visites insolites auront lieu entre le 1er et le 11 octobre, dans le cadre de la Fête de la science 2021 organisée par le ministère de l‘Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’lnnovation.
A Rennes, le labo LETG-Rennes de l'OSUR, guidé par Jean Nabucet (CNRS), propose le 6 octobre deux visites (matin, après-midi) sur le thème "Comprendre la ville d'aujourd'hui pour construire le monde de demain", sous la forme d'une déambulation au cœur de la métropole rennaise (de la place Saint-Anne aux Prairies Saint-Martin), entre urbanisme et espaces verts, à la découverte d'un observatoire connecté de l’environnement urbain.

+

 Les publications décodées

De quoi avons-nous besoin pour prédire la résilience des eaux souterraines aux contaminations par les nitrates ?
 

C’est la question à laquelle répondent plusieurs auteurs des unités de l’OSUR dans une publication mise en ligne en mai 2021 dans la revue Science of the Total Environment : on y retrouve Camille Vautier (Université de Rennes 1, GR, thèse soutenue en décembre 2019), Tamara Kolbe (Technische Universität Bergakademie Freiberg) , Tristan Babey (Stanford University) Jean Marçais (INRAE, RiverLy Lyon-Villeurbanne), Benjamin W. Abbott (Brigham Young University), Anniet Laverman (CNRS, ECOBIO), Zahra Thomas (l’institut Agro, SAS), Luc Aquilina (Université de Rennes 1, GR), Gilles Pinay (CNRS, EVS Lyon) et Jean-Raynald de Dreuzy (CNRS, Géosciences Rennes OSUR). Cette publication apporte des résultats innovants : (1) les trajectoires d’évolution des nitrates peuvent être prédites sur la base de quelques paramètres clés, (2) deux traceurs de datation restent nécessaires pour prédire la concentration en nitrates des eaux souterraines, (3) la stratification de la dénitrification contrôle la dynamique des nitrates dans l'aquifère et (4) le phasage précis des apports passés n’est pas crucial.

+

 Biodiversité des insectes : insecticide et hausse des températures s’associent, pour le pire… (mais on ne sait pas encore exactement comment)

Plasticité thermique et sensibilité aux insecticides dans les populations d'un coléoptère invasif : la cyfluthrine – un pesticide qui présente un effet insecticide - augmente la vulnérabilité aux températures extrêmes sur le coléoptère terrestre Alphitobius diaperinus.
Les chercheurs d’ECOBIO - Julie Engell Dahl, Sapho-Lou Marti, Hervé Colinet, Claudia Wiegand et David Renault (Université de Rennes 1) et leur collègue Martin Holmstrup (University of Aarhus, Danemark) - ont étudié les effets d'une température constante ponctués de pics de chaleur quotidiens, en présence et/ou absence d'un traitement insecticide (la cyfluthrine), sur la mobilité et la tolérance thermique au froid (-6° C) et à la chaleur (+42,5° C) du coléoptère terrestre Alphitobius diaperinus.
Une publication dans Chemosphere en juillet 2021.

+

Les coquilles marines de la nécropole mésolithique de La Vergne (Saint-Jean-d’Angély, Charente-Maritime, France) :
de leur collecte à la mise en scène des corps humains 

Les sépultures mésolithiques de La Vergne ont livré 3 297 coquilles, pour la plupart d’origine marine et recueillies échouées sur un estran alors situé à moins de 30 kilomètres. La plupart des coquilles sont percées, par le biais d'une action anthropique lorsque la nature n'avait pas déjà fait son œuvre. Leurs traces d'usures, comme la place de chacune de ces coquilles dans les trois principales sépultures, permettent de restituer nombre d'objets en matière périssable qui ont participé à la mise en scène des funérailles, ainsi que quelques éléments de parure corporelle. Après avoir décrit à la fois, la recherche des coquilles sur la grève, leur utilisation et leur dépôt avec les dépouilles, le caractère exceptionnel de cette découverte est ensuite discuté dans un cadre plus large, sur le plan géographique à l'échelle de l'Europe occidentale, et sur le plan chronologique en les comparant localement à quelques tombes des tout premiers agriculteurs de la région qui ont livré de très nombreuses pièces de parure façonnées à partir de la même matière première.
Une publication dans Gallia Préhistoire en juin 2021 avec Luc Laporte, Catherine Dupont et Laurent Quesnel (CNRS, CReAAH). 

+

  
Traces d'insectes xylophages communs dans le bois
 

Cette monographie publiée par Magali Toriti et Aline Durand (Le Mans Université, CReAAH) et Fabien Fohrer (CICRP, Marseille) chez Springer en juillet 2021 constitue un atlas unique des insectes xylophages dans les bois d'Europe occidentale. Il fournit un outil pratique pour identifier l'activité des xylophages à travers les restes qu'ils ont laissés dans le bois.
Ce travail a bénéficié d'un financement OSUR dans le cadre de notre appel d'offre interne.

+

 Dans notre environnement

L'Université de Rennes 1 dépose le projet IRIS
en réponse à l’appel à projets ExcellencES

Intitulé IRIS (Interdisciplinary Research & Innovation for Societal transitions), le projet déposé en réponse à l’AAP national “Excellence sous toutes ses formes” par les membres du projet Université de Rennes et les organismes de recherche, vise à renforcer l’impact sociétal de l’enseignement supérieur rennais. Ce projet s’inscrit dans une transformation en profondeur des pratiques de recherche et d'innovation en cohérence avec la stratégie de spécialisation intelligente de la Région Bretagne (S3 2022-2027). Pleinement ancré sur le territoire, IRIS est résolument tourné vers la recherche et l’innovation pour accompagner les transitions numérique, environnementale et de santé. L'OSUR y est fortement impliqué. Ce projet traduit la démarche collective des membres du projet Université de Rennes et s’appuie sur les domaines d’excellence et les complémentarités des universités, grandes écoles et organismes de recherche du site rennais pour mettre la science au service de la société.
(Université de Rennes 1, 06/21)

+

L’Université de Rennes 1 veut former tout·e·s ses étudiant·e·s aux ODD

Testé par 120 personnes en mars - étudiant·e·s et enseignant·e·s volontaires de l’ENSSAT, des facultés d’odontologie et de droit, de science politique, de l’OSUR et de l’IGR-IAE - le "MOOC ODD" produit et coordonné par l'UVED (Université Virtuelle Environnement & Développement Durable) va être suivi par l’ensemble des 13 000 étudiant·e·s en Licence de l'université dès la rentrée 2021. Cette généralisation de la formation aux ODD marque une étape dans l’ambition de l’université de devenir un acteur majeur des enjeux de transition écologique, sociale et solidaire et d’y préparer 100% de ses étudiant·e·s.
Un MOOC dans lequel l'OSUR est très impliqué scientifiquement et pédagogiquement avec Luc Aquilina (Université de Rennes 1, Géosciences Rennes).
(Université de Rennes 1, 08/07/21)

[Lire aussi le communiqué de presse de l'UVED]

+

Campus de Beaulieu :
création d'une mini-forêt dense

Le projet de "mini-forêt dense" a été plébiscité dans le cadre du budget participatif des personnels de l'université.
Objectif : création d'une forêt sur un espace de 200 m2 avec une variété d'environ 600 essences d'arbres et arbustes locaux, et des petits chemins naturels pour que personnels et étudiants puissent y circuler. Cette mini-forêt contribuera au retour de la faune et de la flore dans la cité, aux personnels et étudiants de se reconnecter avec la nature en étant sensibilisé aux grands enjeux tels que le climat, la biodiversité, la relation à la nature.
(Université de Rennes 1, UniR, 04/21)
 
[Lire aussi : "Forêts Miyawaki : comment bien adapter la méthode japonaise au contexte français ?" (The Conversation (15/07/21)] 

+

Ecole thématique Etics
Impacts climatiques et santé publique 

L’école thématique du CNRS intitulée Étics (Impacts climatiques et santé publique), initiée par le laboratoire Arènes (UMR CNRS 6051), se déroulera du lundi 22 novembre au vendredi 26 novembre 2021 sur le site de l’École des hautes études en santé publique (EHESP) à Rennes, en présentiel (voire en distanciel en fonction du contexte sanitaire).
Le thème de cette école thématique est en lien direct avec le contexte de crise sanitaire actuel. Cette situation sans précédent inclut un enjeu majeur de surcroît, celui du risque climatique et de ses incidences observables et attendues, notamment sur le système de santé et sur la santé humaine. La formation portera donc sur les risques en santé environnement en lien avec le changement climatique, les maladies infectieuses (notamment vectorielles), les situations sanitaires exceptionnelles et la gestion de crises dans les établissements de santé.
(CNRS, EHESP, 07/21)

+

La restauration de la Guette
ou comment sauver les tourbières

Les tourbières sont des écosystèmes qui possèdent la particularité d’être capable de stocker la matière organique qu’ils produisent, le plus souvent depuis des millénaires. Elles s’avèrent donc être d’importants réservoirs de carbone. La tourbière de la Guette, dans le Cher, fait depuis plusieurs années l’objet d’une attention particulière des chercheurs. En effet, pour différentes raisons, elle libère désormais du dioxyde de carbone vers l'atmosphère. Un fastidieux travail de restauration a donc été entrepris sur ce site, qui nous apprend beaucoup sur le fonctionnement de ces milieux et pourrait servir d'exemple de bonne pratique car le site n’est malheureusement pas un cas isolé. Sébastien Gogo nous explique les enjeux et les modalités de cette démarche : animateur du SNO Tourbières dont fait partie le site de la Guette, Sébastien Gogo arrive à l'UMS OSUR en septembre 2021.
(CNRS INSU, 12/07/21)

+

sPlotOpen, une base de données de végétation
en libre accès

La base de données baptisée « sPlotOpen » est un véritable trésor d’informations sur les communautés végétales terrestres qui peuplent notre planète et surtout la première base de données de végétation qui soit en libre accès. Cette base, publiée dans la revue Global Ecology & Biogeography, contient près de 100 000 relevés de végétation issus de 114 pays et représentatifs de la diversité des bioclimats terrestres. La base est aujourd’hui mise à disposition de la communauté scientifique internationale par une équipe de chercheurs et chercheuses du monde entier.
Cette base de données permettra de mieux prédire, entre autres choses, les conséquences du changement climatique sur les communautés végétales.
(CNRS InEE, 13/07/21)

+

Loi climat : entre enthousiasme et frustrations,
le projet de loi définitivement adopté par le Parlement

Le texte final du projet de loi Climat et résilience a été adopté par le Parlement, après plusieurs mois d’examen par les deux chambres. Issu des propositions de la Convention citoyenne pour le climat, il s’agit du grand chantier sur l’écologie voulu par Emmanuel Macron. Certains saluent une première pierre fondatrice, quand d'autres déplorent un texte ne permettant pas d’atteindre les objectifs climatiques de la France et de l’Europe.
(novethic, 21/07/21)

+

Rapport annuel 2021
Renforcer l’atténuation, engager l’adaptation

Le rapport "Renforcer l'atténuation, engager l'adaptation" fait le point sur la trajectoire des émissions de gaz à effet de serre de la France et de ses régions et sur la mise en œuvre des politiques et mesures pour les réduire, dans un contexte européen.
Dans ce rapport, un regard est porté pour la première fois sur les impacts du réchauffement climatique et les politiques d'adaptation.
(Haut Conseil pour le Climat, 30/06/21)

+

Des timbres pour sensibiliser
aux enjeux de la biodiversité en Bretagne

La Poste édite cet été un collector de 8 timbres destinés à mettre en lumière 8 sites naturels protégés de la région. Une occasion de sensibiliser le grand public aux enjeux de la biodiversité et de sa préservation. Cette opération s’inscrit dans les objectifs de la fondation Breizh Biodiv dont le groupe La Poste a été l’un des premiers partenaires.
Parmi les 8 timbres/sites choisis, 2 font partie des sites d'observation environnementale OSUR : le site du marais de Sougéal (ZA Armorique) et les tourbières de Landemarais (SNO Tourbières).
Excellents choix donc !
(Région Bretagne, 28/06/21)

+

Ne pas agir peut coûter plus cher qu’agir : retour sur l’étude menée sur le territoire du Sage Couesnon

Afin d’inciter aux changements de pratiques, une étude consacrée au coût de l’insuffisance de l’action pour l'eau et les milieux a été menée sur le territoire du Sage Couesnon pour le compte de l'agence de l'eau Loire-Bretagne.
(Agence de l'eau Loire-Bretagne, 20/07/21)

+

Les Milieux Naturels d'Intérêt Écologique, c'est quoi ? Pourquoi faut-il les protéger ?

Les milieux naturels d'intérêt écologique (MNIE) sont les nœuds de la trame verte et bleue du Pays de Rennes. Toutes les explications en vidéo et en 4:25 avec le bureau d'études DERVENN qui en a fait l'inventaire.
(YouTube Pays de Rennes, 06/07/21)

+

Prairies Saint-Martin :
les zones humides en travaux

Surprenant ! En amont des travaux aux Prairies Saint-Martin, les espèces naturelles sont capturées dans les bassins et déplacées dans la rivière. À la fin de l'été, des travaux sont conduits aux Prairies Saint-Martin pour rehausser le fond des bassins de la zone humide. Objectif : qu'ils restent en eau en hiver mais s'assèchent en été, ce qui n'est pas le cas aujourd'hui. Le remodelage des fonds a débuté le 23 août, il durera 6 à 8 semaines. A découvrir en vidéo (1:41).
NB : l'aménagement des Prairies Saint Martin se fait en partenariat avec les labos OSUR, ECOBIO et LETG-Rennes notamment.
(YouTube Rennes Métropole, 09/07/21)

+

 Dans le champ des idées

« Les penseurs du vivant »
 

Naturalistes, écrivains, historiens, philosophes… Ces penseurs qui inventent de nouvelles façons d’habiter la Terre.
Une enquête en 12 entretiens sur « Les penseurs du vivant »: les intellectuels et les activistes que Le Monde a rencontrés nous aident à percevoir nos interdépendances avec les autres espèces vivantes.
(Le Monde, 07-08/21)

+

À 100 ans, Edgar Morin poursuit sa voie
 

L’intellectuel le plus célèbre de France a fêté le 8 juillet son centième anniversaire. Et huit décennies d’un parcours scientifique atypique, mû par l’immense ambition de faire dialoguer les disciplines et d’explorer tous les points de vue - comme en témoignent des chercheurs de tous horizons - Edgar Morin poursuit toujours sa voie, celle de la transdisciplinarité
(CNRS Le Journal, 07/07/21)

+

 A noter dans l'agenda 2021 (sous réserve de l'évolution de la situation en lien avec la COVID19)

 Au fil de l'eau~~~~~

L'agenda des séminaires, conférences, colloques, animations, soutenances de thèses etc. des laboratoires de l'OSUR

{ les archives }

+info

 Sciences Ouest et nous !

Sciences Ouest est la revue mensuelle d'information scientifique de l'Espace des Sciences de Rennes
NB : La revue est en libre accès pour les personnels Rennes 1, "Comment accéder à la revue ?"
A lire sur l'OSUR dans le dernier numéro :

La face cachée des terres rares, avec Mélanie Davranche et Aline Dia (Université de Rennes 1, CNRS, Géosciences Rennes) 

Des tournesols contre le plomb,  avec Mathieu Pédrot (Université de Rennes 1, Géosciences Rennes) et Francisco Cabello-Hurtado (Université de Rennes 1, ECOBIO)

Sélune : la vie après le barrage, avec Christophe Piscart (CNRS, ECOBIO) et Simon Dufour (Université Rennes 2, LETG-Rennes)

   
Les archives : SO et nous depuis 2012

Observatoire des Sciences de l'Univers de Rennes
Université de Rennes 1
263 avenue du Général Lerclerc
Campus de Beaulieu, bâtiment 15
35042 Rennes Cedex - France
osur.univ-rennes1.fr
multicom-osuratuniv-rennes1 [dot] fr ()

Pour rester connecté à l'actu de l'OSUR

Facebook Twitter HAL Youtube Rss Instagram

Si vous ne souhaitez plus recevoir cette lettre électronique : sympaatlistes [dot] univ-rennes1 [dot] fr (subject: unsubscribe%20osur-cyclobs) (se désinscrire)

Directeur de la publication : Jean-Raynald de Dreuzy
Responsable éditorial : Alain-Hervé Le Gall
Archives de cycl'OBS
©OSUR2021

 

cycl'OBS L'infolettre mensuelle