2 Prix du meilleur article 2021 dans Landscape Ecology pour des chercheurs OSUR

Soumis par Alain-Herve Le Gall le mar 03/05/2022 - 14:14
L'article sur "l'influence de la configuration spatiale du paysage sur les exportations de N et P vers les rivières" (SAS, Géosciences Rennes) et "Paysages agroécologiques" (BAGAP) ont reçu le prix du meilleur article 2021 - catégorie "mention honorable" - décerné par le comité éditorial de Landscape Ecology.

Prix du meilleur article 2021 dans Landscape Ecology

[Source : Springer]

Le prix du meilleur article est décerné chaque année au meilleur article publié dans Landscape Ecology au cours de l'année civile précédente.

Le meilleur article est sélectionné par le comité de rédaction de Landscape Ecology sur la base des critères suivants :

  • Pertinence : Le sujet de l'article est immédiatement pertinent pour les thèmes clés de l'écologie du paysage ;
  • Rigueur scientifique : L'article présente des questions de recherche intéressantes et importantes clairement formulées, des méthodes appropriées décrites de manière adéquate et rigoureusement mises en œuvre, et des conclusions non ambiguës suffisamment soutenues par les résultats présentés ;
  • Percée/Innovation : L'article présente un nouveau développement théorique et méthodologique ou des résultats novateurs grâce à des applications innovantes des principes et méthodes de l'écologie du paysage ;
  • Originalité et littérature : L'article est original en termes de recherche rapportée et montre une connaissance adéquate de la littérature primaire immédiatement pertinente pour le sujet traité ;
  • Qualité de l'écriture : L'article est bien organisé et rédigé, avec clarté, précision et lisibilité.

 

Et le prix du meilleur article 2021 en écologie du paysage a été attribué à...

Resasco, J., Fletcher, R.J. Accounting for connectivity alters the apparent roles of spatial and environmental processes on metacommunity assembly. Landsc Ecol 36, 1089-1099 (2021).

La revue décerne également des "mentions honorables". Sur les 4 décernées en 2021, 2 impliquent des scientifiques de l'OSUR.

 

Une publi qui associe SAS et Géosciences Rennes sur "L'influence de la configuration spatiale du paysage sur les exportations d'azote et de phosphore dans les bassins versants agricoles"

Parmi les 4 Mentions honorables, l'article d'Antoine Casquin , Rémi Dupas et Patrick Durand (SAS, INRAE, L'Institut Agro Rennes-Angers) ;  Sen Gu, Ewan Couic et Gérard Gruau (Géosciences Rennes, CNRS, Université de Rennes 1)

Casquin A., Dupas R., Gu S., Couic E., Gruau G., Durand P.. The influence of landscape spatial configuration on nitrogen and phosphorus exports in agricultural catchments. Landscape Ecol 36, 3383–3399 (2021). doi.org/10.1007/s10980-021-01308-5

>>> Article en PDF >>>

 

Félicitations aux auteurs !

 

Titre : L'influence de la configuration spatiale du paysage sur les exportations d'azote et de phosphore dans les bassins versants agricoles.

Contexte
Les exportations d'azote (N) et de phosphore (P) des paysages ruraux peuvent provoquer l'eutrophisation des eaux intérieures et côtières. Peu d'études ont examiné l'influence de la configuration spatiale des sources de nutriments - c'est-à-dire la disposition spatiale des champs agricoles dans les bassins versants - sur les exportations d'azote et de phosphore.

Objectifs
Cette étude visait à (1) évaluer l'influence de la configuration spatiale des sources de nutriments sur les exportations de nitrate (NO3-) et de phosphore total (PT) à l'échelle du bassin versant, et (2) étudier comment les relations entre la composition du paysage (% d'utilisation des terres agricoles) et la configuration du paysage varient selon la taille du bassin versant.

Méthodes
Les auteurs ont analysé les NO3- et TP dans 19 bassins versants (1-14 km², Ouest de la France) toutes les deux semaines pendant 17 mois. Les bassins versants avaient des types de sol, un climat et des systèmes agricoles similaires, mais différaient en termes de composition du paysage et de configuration spatiale. Les auteurs ont développé un indice de configuration du paysage (ICP) décrivant l'organisation spatiale des sources de nutriments en fonction de leur distance hydrologique aux cours d'eau et des zones d'accumulation des flux. Ils ont calibré les deux paramètres de l'ICP pour maximiser la corrélation de rang avec les concentrations médianes de TP et NO3-.

Résultats
Les auteurs ont constaté que la composition du paysage contrôlait les exportations de NO3-, alors que la configuration du paysage contrôlait les exportations de TP. Pour une composition du paysage donnée, la configuration spatiale du paysage était très hétérogène à petite échelle (< 10 km2) mais devenait homogène à plus grande échelle (> 50 km2).

Conclusions
La configuration spatiale des sources de nutriments influence les exportations de PT mais pas celles de NO3-. L'emplacement idéal des mesures d'atténuation visant à limiter les exportations diffuses de PT devrait tenir compte à la fois de la distance hydrologique aux cours d'eau et des zones d'accumulation des flux.

 

Une publi BAGAP sur "Les paysages agroécologiques"

Parmi les 4 Mentions honorables, l'article de Philippe Jeanneret et al., dont Stéphanie Aviron et Audrey Alignier (BAGAP, INRAE, L'Institut Agro Rennes-Angers) :

Jeanneret, P., Aviron, S., Alignier, A. et al. Agroecology landscapes. Landscape Ecol 36, 2235–2257 (2021). doi.org/10.1007/s10980-021-01248-0

>>> Article en PDF >>>

 

Félicitations aux auteures !

 

Titre : Paysages agroécologiques.

Contexte
L'agroécologie combine des concepts agronomiques et écologiques. Elle s'appuie sur l'amélioration de la biodiversité et des services écosystémiques connexes pour soutenir la production agricole. Elle dépend des interactions biologiques pour la conception et la gestion des systèmes agricoles dans les paysages agricoles.

Objectifs
Les auteurs ont passé en revue le rôle de l'écologie du paysage pour comprendre et promouvoir la biodiversité, la régulation des ravageurs et la pollinisation des cultures pour la conception de "paysages agroécologiques". Les auteurs ont illustrer l'utilisation des méthodes de l'écologie du paysage pour soutenir les systèmes agroforestiers comme un exemple de développement agroécologique, et ils proposent des voies pour mettre en œuvre l'agroécologie à l'échelle du paysage.

Méthodes
L'état de l'art sur la façon dont l'écologie du paysage contribue au développement de l'agroécologie est résumé sur la base d'une revue de la littérature.

Résultats
L'agroécologie nécessite de penser au-delà de l'échelle du champ pour considérer le positionnement, la qualité et la connectivité des champs et des habitats semi-naturels à des échelles spatiales plus grandes. L'organisation spatiale et temporelle des éléments semi-naturels et la mosaïque de cultures interagissent. La compréhension de cette interaction est la condition préalable à la promotion de modèles et de mécanismes qui favorisent la biodiversité et la fourniture de services écosystémiques. La promotion des pratiques agroécologiques au-delà des frontières des fermes individuelles peut être ancrée dans une approche ascendante, des "fermes agroécologiques phares" aux réseaux de fermes, afin d'amplifier l'adoption de l'agroécologie à l'échelle du paysage.

Conclusions
La réalisation de paysages agricoles composés de champs et de fermes suivant une gestion agroécologique nécessite une compréhension des modèles de biodiversité, des interactions biologiques et des mécanismes qui déterminent et stimulent le fonctionnement des écosystèmes afin d'améliorer les services à l'échelle du paysage, en impliquant les agriculteurs dans une approche ascendante et spécifique au contexte.