Martin Le Mesnil, Prix de la thèse BRGM 2021

Soumis par Alain-Herve Le Gall le mer 08/06/2022 - 14:51
Martin Le Mesnil, en post-doc à l'OSUR depuis avril 2022, a reçu le Prix de la thèse BRGM 2021 (thèse réalisée au BRGM et au LISAH, université de Montpellier, sous la direction de Roger MOUSSA et l’encadrement de Jean-Baptiste CHARLIER, soutenue le 15 juin 2021)

La thèse soutenue par Martin Le Mesnil porte sur les "Signatures Hydrologiques des Bassins Karstiques" : l’objectif de cette thèse est de définir et d’analyser les signatures hydrologiques des bassins versants karstiques pour améliorer la compréhension de leurs processus en crue. Les signatures hydrologiques sont des indicateurs quantifiables, permettant de caractériser la réponse hydrologique des systèmes karstiques aux évènements pluvieux. Menée sur 120 bassins en France (Cévennes, Jura, Normandie), l’étude innove par l’adaptation de méthodes de bilans traditionnelles à l’échelle du tronçon de rivière, et l’application à large échelle d’approches complémentaires : analyse d’hydrogrammes, simulation des flux latéraux, modélisations pluie-débit emboîtées, interprétation de conductivité électrique. Elle met en évidence l’importance des flux souterrains interbassins et dresse une typologie des rôles du karst en crue, ouvrant ainsi la voie à une meilleure modélisation de ces derniers.

 

 

Martin est donc désormais en poste à l'OSUR. Il travaille sur le projet Rivages Normands 2100.

Ce projet consiste à évaluer l'évolution de la vulnérabilité du littoral normand aux inondations par remontées de nappes, dans un contexte de changement climatique. Le projet est porté par l'OSUR par Luc Aquilina (Université de Rennes 1, Géosciences Rennes).
La mission spécifique de Martin porte sur la modélisation hydrogéologique des aquifères côtiers normands, pour estimer l'évolution de l'aléa inondation selon divers scénarios climatiques. L'idée est d'analyser le rôle des facteurs principaux sur la vulnérabilité aux inondations : la modification du régime pluviométrique, l'augmentation du niveau marin, et la géomorphologie du littoral.
Le projet comporte également un volet sciences humaines et sociales, qui permettra d'évaluer l'impact économique et social de telles inondations, et de proposer des voies d'adaptation en termes d'urbanisation et d'activités (tourisme, agriculture, ...).

 

Projet_Rivages-Normands-2100