Si cette lettre d'information ne s'affiche pas correctement, aller à la version en ligne   /   Désinscription


cycl'OBS / #43 / Juin 2021


L'infol
ettre mensuelle de l'OSUR

L'essentiel de l'actu scientifique, pédagogique, technique, culturelle de l'Observatoire des Sciences de l'Univers de Rennes, en un clin d'oeil

> Composante de l’université de Rennes 1 (école interne), l'OSUR assure une mission de formation dans le domaine des sciences de la Terre, de l’écologie et de l’environnement
> Structure fédérative de recherche, l'OSUR pilote les recherches en environnement en associant les principaux laboratoires de cette thématique au sein du pôle scientifique rennais (CNRS, INRAE, Universités de Rennes 1 et 2, Agrocampus Ouest, BRGM)
> Observatoire des Sciences de l’Univers du CNRS, l'OSUR assure des missions spécifiques d’observation des systèmes planétaires et environnementaux sur le long terme
>>> Les "dynamiques des paysages" sont un thème fédérateur dans les activités scientifiques de l'OSUR

 A la Une

La Sélune

Le programme Sélune : un concentré pluridisciplinaire de collaborations au sein de l'OSUR

Depuis 2012, des scientifiques de tous horizons sont mobilisés sur le projet d’effacement des deux barrages de la Sélune (petit fleuve côtier qui se jette dans la baie du Mont Saint Michel) : ils sont spécialisés dans des domaines aussi variés que la biologie, l’écologie, l’hydrologie, la géographie, la géologie, la chimie, ou les sciences humaines et sociales.
Ce programme scientifique Sélune est donc éminemment pluridisciplinaire : c’est à ce titre un concentré de collaborations entre les différents organismes et établissements (INRAE, CNRS, universités rennaises et l’institut agro) et bien sûr entre les labos au sein de l’OSUR, et bien au-delà !
Les suivis réalisés en continu avant, pendant et après l’arasement, permettront par conséquent de caractériser la dynamique de restauration : autrement dit, il n’y a pas uniquement un travail de comparaison avant/après, mais tout un « observatoire » de la dynamique... réalisé au fil de l'eau.

+info

 A l'affiche

Vous avez accès à la presse en vous connectant à Europresse via l'ENT avec vos identifiants SESAME.

ECOBIO lance son nouveau site internet !
 

ECOBIO met en ligne en mai 2021 un nouveau site web, désormais géré dans DRUPAL, la plateforme de gestion de sites web de l'université de Rennes 1.
 ECOBIO rejoint ainsi l'IPR et Géosciences Rennes qui ont déjà fait ce choix technique. La quinzaine de sites gérés par l'OSUR (sites de recherche, d'observation, d'enseignement) rejoindra DRUPAL en fin d'année 2021 

+

Participez à la sauvegarde de la biodiversité
 

Un nouveau site également pour l'OAB, l’Observatoire Agricole de la Biodiversité (OAB) : avec un programme de sciences participatives destiné aux agriculteurs pour suivre la biodiversité sur leur parcelles. Un projet qui implique notamment l'Université de Rennes 1 à travers l’équipe RBPE « Rôle de la Biodiversité dans les Processus Ecologiques » d'ECOBIO et l'OPVT (Observatoire Participatif des Vers de Terre). Jacques Baudry et Claudine Thenail (INRAE, BAGAP) participent aussi au comité de pilotage.

+

ITN PANORAMA : 1er séminaire du réseau
 

Le projet européen PANORAMA, coordonné par Mélanie Davranche (Université de Rennes 1, Géosciences Rennes) et Aline Dia (CNRS, Géosciences Rennes), lancé en Juin 2020, a connu son premier évènement à l’échelle de son réseau ! Le premier workshop a eu lieu le 23 avril dernier. Organisé par le professeur Michael Bau (Jacobs University Bremen), bénéficiaire du projet, la thématique générale de ce premier évènement était « Les éléments terres rares comme contaminants émergeants : leurs propriétés, usages et dissémination ».

+

24ème Atelier de l'innovation :
ressources en eau et changement climatique 

L’équipe de la chaire « Eaux et territoire » - Fondation Rennes 1, avec ses partenaires Collectivité Eau du Bassin Rennais, SPL Eau du Bassin Rennais et Rennes Métropole, ont animé le 24ème atelier de l’innovation de la Fondation organisé en distanciel le 26 mai. L’occasion de faire le point sur les travaux menés conjointement depuis 2019 par les enseignants chercheurs de l’OSUR spécialistes d’hydrogéologie, et les gestionnaires de l’eau du territoire pour comprendre le dérèglement climatique et ses impacts sur la ressource en eau :
> 1ère partie - Le climat a t-il changé en Bretagne ?, Ronan Abhervé, doctorant Université Rennes 1
> 2ème partie - Aurons-nous de l'eau demain ? Comment modéliser l'impact du changement climatique ?, Luc Aquilina, titulaire de la chaire "Eau et territoires" - Fondation Rennes 1
> 3ème partie - Scientifiques et gestionnaires de l'eau : pourquoi travailler ensemble ?, Jean Raynald de Dreuzy, directeur de l'OSUR
Les vidéos sont en ligne.
(Fondation Rennes 1, 28/05/21)

+

Sauvons les haies, refuge de biodiversité
  

Des tribunes récentes publiées dans Le Monde à l'initiative de la communauté scientifique et associative rappellent l'importance des haies dans le paysage agricole français. Au total, 70 % des haies en France ont disparu en 50 ans, ce qui représente plus de 700 000 km de haies arrachées, soit l’équivalent de 1.4 aller-retour Terre-Lune !
Sylvie Monier, agronome et directrice de l’association Mission « Haies Auvergne Rhône Alpes, et Françoise Burel (CNRS, ECOBIO) réclament un devoir de réparation pour les haies car chaque année, plus de 11 500 kilomètres de haies disparaissent encore des paysages, alors même qu’elles constituent l’une des réponses les plus immédiates et pertinentes pour faire face à la crise.
(France Inter, La Terre au Carré, 18/05/21)

+

 Un arbre est tombé !
 

A l'OSUR, certains veulent replanter les haies, et d'autres abattent des arbres… Mais c'est pour faire avancer les connaissances scientifiques !
Il s'agit pour l'association KORUC, présidée par Vincent Bernard (CNRS, CReAAH), d'entamer la 1ère étape d'un projet de 5 ans pour reconstituer plusieurs types d'embarcations préhistoriques : pirogues, bateaux de peau, radeau
Koruc est une des plus anciennes désignations pour "coracle", bateau fait d'une armature légère en bois recouverte de peaux cousues. À terme, il s'agira de tester leur navigabilité et leurs capacités de charge. L'idée de départ est simple : réunir scientifiques, médiateurs et expérimentateurs en archéologie, bénévoles dans une démarche de science participative au cours des différentes phases de travail.
(Koruc, 18/05/21)

+

Bretagne. Le climat continue de se réchauffer
 

Davantage de pluies, mais aussi davantage de chaleur.
Les effets du changement climatique sont déjà observables en Bretagne. Les plantes en font parfois les frais. Les humains aussi.
Le climat continue à se réchauffer. En Bretagne, ce qui se produit correspond à ce qui était annoncé. Sur les dix dernières années, la plupart ont eu des températures supérieures à la moyenne. 2020 étant la plus chaude. À Rennes, en 2020, la moyenne annuelle était de 13,4 °C, soit 1,2°C de plus que la moyenne de référence (1980-2010). On gagne deux dixièmes de degré par décennie.
Les explications de Vincent Dubreuil (Université Rennes 2, LETG-Rennes)
(Ouest-France, 18/05/21)

+

La biodiversité au coeur des recherches d'INRAE :
des diagnostics aux solutions

La biodiversité est essentielle à la résilience des écosystèmes, à la sécurité alimentaire et à la santé. Mais la multiplication des pressions liées aux activités humaines aggravées par le changement climatique, ont mené à un déclin de la biodiversité. Dans ce contexte, les recherches d’INRAE concernent de nombreux milieux, des montagnes aux littoraux en passant par les forêts, les milieux aquatiques, et les agroécosystèmes. Les scientifiques s’attèlent à mieux comprendre la biodiversité et sa dynamique, et à développer, avec les acteurs des territoires, des solutions pour la préserver, la restaurer et gérer les milieux de manière durable. Ce dossier de presse intègre des contributions de plusieurs chercheurs d’ESE :
> Eric Petit sur Mobilité des animaux : il faut montrer patte blanche!
> Jean-Marc Roussel sur Les insectes aquatiques : ces alliés méconnus" et "Restaurer la continuité des cours d’eau
> Marie Nevoux et Protéger les espèces des rivières aux océans
(INRAE, 06/05/21)

+

Projet ALOA : l'équipe du CReAAH
est sur le terrain en Guadeloupe 

Dans le cadre du projet ALOA (Archéologie Littorale Outre Atlantique), dirigé par Marie-Yvane Daire et Elias Lopez-Romero, coordonné par Edwige Motte, une partie de l'équipe est en ce moment sur le terrain en Guadeloupe.
On peut suivre désormais le projet sur divers médias :
https://aloa.blog/
https://www.facebook.com/ProjetAloaArcheologie
https://twitter.com/aloaarcheo
Pour rappel, les projets ALeRT et ALOA étaient les invités du G20 en avril dernier : à voir en vidéo.

+

Meutre(s) à Téviec
(5400 avant JC)

Depuis les premières fouilles réalisées à la fin des années 1920, l’île de Téviec, au large de la presqu’île de Quiberon, est devenu l’un des plus importants sites pour l’étude de cette période particulière de la préhistoire que l’on appelle le mésolithique. Notamment grâce à ses sépultures…et à la mort violente d’au moins un de leurs occupants !
Dans un podcast de Ouest-France, Grégor Marchand (CNRS, CReAAH) nous dépeint ce que l’on sait aujourd’hui de la vie et de la mort de ces lointains ancêtres puis nous raconte comment cette connaissance s’est construite depuis 1928.
(Ouest-France, 29/04/21)

+

Ramassage de déchets : à Rennes, on a
des étudiantes motivées, motivantes et engagées ! 

Je me balade, je nettoie, je ramasse !
Maella Grégoire et Marine Mallin, toutes les deux en Licence (L3 Sciences de la Terre, parcours Environnement), se sont lancées dans un projet en début d'année 2021 pour faire de la sensibilisation auprès des écoles primaire sur la question des déchets (nettoyage, ramassage, recyclage etc.).
Le projet a évolué, mais les déchets s'accumulent !

+

Des Chercheurs à l’École
 

Retour en 2 vidéos sur le projet de vulgarisation scientifique mené à l'école publique Paul-Emile Victor d'Ercé-Près-Liffré avec des classes de CM1-CM2. Ce projet s'inscrit dans une démarche collaborative avec une école primaire qui ambitionne une labellisation Eco-Ecole. Les résultats de ce projet partenarial piloté du côté OSUR par Thomas Houet (CNRS, LETG-Rennes) se traduit sous la forme de deux petits films :
> le premier réalisé sur la Zone Atelier Armorique (avec la contribution du CREA de l'Université de Rennes 2)
> le second réalisé par les élèves visant à témoigner de cette expérience et des échanges dans l'école.

+

Dialogue entre disciplines en sciences de l'environnement
 

Le programme Intelligence Environnementale poursuit sa structuration, notamment sous la forme d'un programme de séminaires : le 10 mai 2021, deux intervenants ont présenté leurs approches :
Bill Slee (James Hutton Institute) et Robert Chenorkian (ancien directeur scientifique adjoint de l’INEE) ont ainsi pu témoigner de leur implication dans des interactions entre disciplines.
Retour en images sur leurs interventions.

+

Urgence(s) écologique(s) :
quelle(s) urgence(s) pour le droit ? 

L’Institut de l’Ouest Droit et Europe (IODE) organise à l'Université de Rennes 1, du 9 au 11 juin 2021, le colloque annuel de la Société Française pour le Droit de l'Environnement, intitulé "Urgence(s) écologique(s) : quelle(s) urgence(s) pour le droit ?", coordonné par Nathalie Hervé-Fournereau et Alexandra Langlais (CNRS, IODE).

+

L'OSUR s'implique dans la formation continue des enseignants avec la MPLS Bretagne

Le 12 mai 2021, la Maison pour la science en Bretagne (MPLS) a organisé une formation à distance intitulée "Le climat dans le temps et dans l'espace" dans laquelle des collègues des labos de l'OSUR sont intervenus : Cécile Robin et Sylvie Bourquin (Université de Rennes 1, CNRS, Géosciences Rennes), Vincent Dubreuil (Université Rennes 2, LETG-Rennes), Gisèle El Dib et Véronique Vié (Université de Rennes 1, IPR). C'est l'opportunité de rappeler la forte implication des UMRs de l'Observatoire dans la programmation de la MPLS : depuis la rentrée 2020, ce n'est pas moins d'une dizaine de formations qui ont été animées par des collègues de l'OSUR.

+

Education & Environnement
 Le festival Pint of Science s'est tenu en ligne

Cette année encore... le festival international Pint of Science n'a pu avoir lieu dans les bars de Rennes, mais sous la forme d'un événement retransmis en direct sur YouTube, qui s'est tenu le 18 mai, et au cours duquel 2 intervenants rennais ont parlé de leurs recherches :
> Valérie Marchal-Gaillard (Doctorante en Sciences de l'éducation et ATER) sur "Ils sont bio mes déchets !"
> Luc Aquilina (Université de Rennes 1, Géosciences Rennes) sur "L'eau est-elle un bien commun ?"
A découvrir en vidéo.
(YouTube Pint of Science, 18/05/21)

+

Pour une nouvelle exploration de la Terre
 

Le vendredi 18 juin 2021 à 13h00, Grégory Quenet, Professeur des universités en histoire de l’environnement à l'Université Versailles St-Quentin-en-Yvelines, donne un séminaire intitulé "Pour une nouvelle exploration de la Terre" (en présentiel ou distanciel suivant les conditions sanitaires). Le Collège des Bernardins à Paris a créé une chaire de recherche sur les questions écologiques intitulée chaire Laudato Si’ avec comme sous-titre « Pour une nouvelle exploration de la Terre ».
C’est ce sous-titre qui sera explicité ici : comment les transformations actuelles du système Terre et de ses composants à toutes les échelles, que connaissent bien les sciences de la nature, plongent-elles les sociétés dans un monde inconnu en les obligeant à un effort de description sans précédent ? Si l’inconnu des sociétés européennes était devant elles lors de la conquête du Nouveau monde, il est ici sous leurs pieds, dans un contexte où l’idéal de modernité et de croissance reste l’horizon des puissances émergentes. Prenant acte de la nécessité de réinventer un art de la description du sol, la chaire veut mettre en place un format de visites de terrain qui reste à inventer. La première aura lieu dans le bassin de Rennes grâce à l’OSUR et à la ZA Armorique début juillet 2021.

+

Observation de la Terre, télédétection
 

Si la réalité du changement climatique et de l'impact anthropique sur la planète Terre n'est plus à démontrer, nous avons toujours besoin de meilleurs outils pour mieux en appréhender les mécanismes et en mesurer les conséquences. Un changement de paradigme dans l’observation des milieux naturels est aujourd'hui nécessaire afin de relever les grands défis sociétaux du 21e siècle.
L’INSIS et l’INSU ont donc décidé d’organiser sur l’année 2021, à l’échelle nationale, un cycle d'ateliers de travail ayant chacun un thème dédié, permettant d’émettre des recommandations pour des pistes de travail ultérieures.
L'OSUR et l'IETR s'associent pour animer les 7-8 juillet un atelier sur "Observation de la Terre, télédétection".
Inscription : https://instruteledec.sciencesconf.org/

+

 Les publications décodées

Comment concilier l’enjeu social et écologique des espaces verts en ville ?
Et si la solution c'était... la POESy ?

Et si une des solutions pour concilier les attentes des citoyens et celles de la biodiversité au sein des espaces verts publics en ville passait par un peu de POESy ? Cette approche a été proposée dans le cadre d’un projet sur la Perception Oculométrique Ecologique et Sociale des paYsages (POESy) en ville publié par Emmanuelle Hellier (Université Rennes 2, ESO), Françoise Burel (CNRS, ECOBIO) et Benjamin Bergerot (Université des Rennes 1, ECOBIO) dans la revue internationale Journal of Urban Ecology. Il ne s’agit pas ici d’utiliser de la poésie au sens littéraire du terme, mais une approche innovante d’eye tracking permettant de caractériser les préférences esthétiques visuelles des espaces verts urbains Rennais par les usagers. Cette caractérisation visuelle des préférences esthétiques a été mise en regard de leur perception écologique au sein de ces mêmes espaces verts.

+

Un biota du Miocène récemment découvert en Chine apporte un éclairage nouveau sur l'évolution de la forêt tropicale humide

De 2010 à 2019, un groupe international de paléontologues – dirigé par le Professeur Wang Bo et dans lequel on retrouve Vincent Perrichot (Université de Rennes 1, Géosciences Rennes) et leur doctorant Cédric Chény - a collecté puis étudié pas moins de 25 000 morceaux d'ambre et environ 5 000 plantes fossiles issus d’un gisement découvert dans la région de Zhangpu, dans la province de Fujian, au sud-est de la Chine. Leurs découvertes viennent d’être publiées dans la revue Science Advances le 30 avril 2021.

+

Reconstruction 3D et analyse géostatistique
d'un cimetière médiéval (Olonne-sur-Mer, Vendée)
 

La reconstruction 3D de contextes archéologiques a été initiée il y a presque 10 ans au labo CReAAH Archéosciences, grâce notamment aux développements informatiques (interprétation, visualisation) réalisés par Jean-Baptiste Barreau (CNRS, CReAAH). Associé à Rozenn Colleter (INRAP, UMR CNRS « CAGT » Centre d’Anthropobiologie et de Génomique de Toulouse), l’informaticien et l’archéologue publient en avril 2021 dans la revue Remote Sensing un article qui illustre cette collaboration désormais indispensable entre 2 disciplines - la reconstruction en 3D et l’analyse géostatistique - appliquées à l’étude d'un cimetière médiéval à Olonne-sur-Mer (Vendée, France).

+

 Plus de la moitié des lézards et serpents des îles de Guadeloupe ont disparu après
la colonisation européenne de l’archipel

Une nouvelle étude publiée dans la revue Science Advances en mai 2021 (Corentin Bochaton et al.), dans laquelle on retrouve Olivier Lorvelec (INRAE, ESE), utilise des données fossiles pour étudier l’évolution de la biodiversité passée des reptiles de l’archipel de Guadeloupe.
Les résultats montrent la grande stabilité de cette biodiversité avant la colonisation européenne de l’archipel au XVIIe siècle qui va entraîner la disparition d’entre 50 et 70 % des reptiles natifs, en lien avec les pratiques agricoles et l’introduction de nouveaux animaux prédateurs (mangouste, chat).

+

 Dans notre environnement

Un livre blanc pour identifier collectivement les futurs enjeux pour la communauté « Paléoclimats et paléoen-vironnements »

Le dernier colloque de prospective dans le domaine des « Paléoclimats et paléoenvironnements » s’est tenu à Garchy en 1998. Les conclusions de ce colloque ont ouvert de grands axes de recherche et créé des interactions entre différentes thématiques qui sont toujours bien présentes dans notre paysage de recherche. L’évolution des connaissances et les enjeux sociétaux associés aux questions climatiques et environnementales requièrent une nouvelle attention. La préparation et la rédaction d’un livre blanc « Paléoclimats et paléoenvironnements » doit répondre à ce besoin en identifiant les verrous scientifiques et structurels qui, une fois levés, permettront de répondre de façon concertée et collective aux nouveaux défis
(CNRS INSU, 12/05/21)

+

Création de l’Institut des mathématiques
pour la planète Terre
 

L’Institut des mathématiques pour la planète Terre a été créé le 20 mai 2021 par le CNRS, l’ENS de Lyon et les Universités Clermont Auvergne, Grenoble Alpes, Claude Bernard Lyon 1 et Savoie Mont Blanc.
Ce Groupement d’intérêt scientifique renforcera les collaborations entre mathématiciens et scientifiques spécialistes des différents aspects du système Terre afin de répondre aux défis environnementaux d’aujourd’hui et de demain.
(CNRS, 21/05/21)

+

Faire connaître ses recherches
avec The Conversation

Le Projet Université de Rennes est depuis avril 2021 membre adhérent de la plateforme The Conversation France. Ce média en ligne diffuse des articles grand public sur des sujets de toutes disciplines, soit pour éclairer l'actualité (d'où le nom de la plateforme), soit pour rendre compte de travaux de recherche en eux-mêmes.
Vous êtes personnel, doctorant·e de l'Université de Rennes 1, chercheur·e d'un organisme national, titulaire d’un compte sésame de l’université ? Vos travaux intéressent le plus grand nombre : partagez-les en rédigeant un article avec un journaliste professionnel de "The Conversation".
(Université de Rennes 1, 06/05/21)

2 exemples OSURiens d'articles publiés dans TC :
"Images de science : découvrez le requin-aigle" avec Romain Vullo (CNRS, Géosciences Rennes)
"Botswana’s Okavango Delta is created by a delicate balance, but for how much longer?" avec Olivier Dauteuil (CNRS, Géosciences Rennes) 

+

Comment bien lire et comprendre
une étude scientifique ?

Beaucoup d’internautes tentent désormais de lire les publications scientifiques à la source, quitte à parfois mal les interpréter ou à prendre au sérieux des études qui n’ont rien de scientifique.
La pandémie de Covid-19 a ravivé l’intérêt autour des connaissances scientifiques, au point que beaucoup d’internautes tentent désormais de lire les études et articles spécialisés à la source. Le Monde propose dans ce guide quelques repères utiles pour lire correctement de telles publications, et se méfier de celles qui n’ont de scientifique que le nom.
(Le Monde, 10/05/21)

+

Charte de l'arbre : à vous de donner votre avis !
Concertation du 6 mai au 27 août

La Ville de Rennes et ses partenaires ont élaboré une charte pour sensibiliser à la présence de l’arbre en ville et à sa préservation. Elle est soumise à une concertation publique sur le site de la Fabrique citoyenne du 6 mai au 27 août. Exprimez-vous !
Pendant deux ans, un groupe de citoyens a planché avec les services techniques de la Ville sur la rédaction d’une Charte de l’arbre. Cette commission «Arbre dans la ville» a rassemblé des habitants, des chercheurs et des représentants d’associations environnementales.
A noter la contribution de Jean Nabucet (CNRS, LETG-Rennes) au titre de l'implication de l'OSUR dans la ZA Armorique, le SNO Observil et le Conseil Local à la Biodiversité de la ville de Rennes.
(Rennes Métropole, 06/05/21)

+

Biodiv'Bretagne, une plateforme
pour des données naturalistes en Bretagne  

Plus d’1 millions de données sur plus de 4 500 espèces de la faune ou de la flore bretonnes ont été recueillies par Biodiv’ Bretagne.
Le tout en ligne sur un site web au service de tous, élus, techniciens ou simples citoyens. Un projet piloté par l'Observatoire de l'Environnement en Bretagne (OEB).
(OEB, 21/05/21)

+

 Dans le champ des idées

 « Ils voulaient refroidir la Terre »
 

Qui a tué le professeur Dubbo, inventeur d’un bouclier solaire qui pourrait nous sauver de l’enfer du changement climatique ? C’est avec un polar, Ils voulaient refroidir la Terre que l’économiste Christian de Perthuis a choisi cette fois de nous parler du réchauffement. Un saut dans la fiction bienvenu et réussi, dont The Conversation nous propose de découvrir les bonnes feuilles dans le cadre de la chronique du jeudi, « l’environnement autrement ».
(The Conversation, 05/05/21)

+

Vulgarisation et extériorisation des savoirs :
du devoir au plaisir

Une enquête sur le partage des travaux scientifiques marque un réel intérêt pour la vulgarisation des savoirs. L’enquête « Enseignants-chercheurs : quelle place dans la cité ? » lancée par The Conversation France en 2020, en collaboration avec le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, a suscité un réel intérêt dans la communauté des chercheurs puisque plus de 4 480 personnes ont répondu au questionnaire en ligne sur l’extériorisation des résultats de la recherche...
(The Conversation, 19/05/21)

+

 Se reconnecter à la nature
pour la transformation écologique 

La perte de notre lien à la nature va-t-elle de pair avec la destruction de la biodiversité ?
À l’occasion de la journée mondiale de la biodiversité, l’Observatoire Spinoza (branche recherche de la Fabrique Spinoza) publie une nouvelle étude réorientant le récit de la transition écologique. Alors que l’hypothèse d’un lien entre le bien-être humain et la nature est depuis longtemps admise, des recherches scientifiques valident effectivement cette théorie. De nombreuses recherches prouvent aujourd’hui les bienfaits de la nature sur notre équilibre et notre bien-être. La nature prodigue des bienfaits de santé physique, émotionnelle, cognitive, sociale, développementale…
(France Inter, La Terre au Carré, 24/05/21)

+

Pour une rationalité écologique
  

Le philosophe Jacques Bouveresse est décédé le 9 mai 2021. Ancien professeur au Collège de France, titulaire de la chaire Philosophie du langage et de la connaissance, Jacques Bouveresse s'est intéressé aux rapports de l'Homme à son environnement.
Il est opportun de relire à ce propos "Pour une rationalité écologique" (Entretien avec Jacques Bouveresse, Propos recueillis par Jean-Matthias Fleury, et Jean-Jacques Rosat) où il affirme : "Démythifier l’idée de progrès est une exigence de la raison contemporaine".
(CAIRN, 2017)

+

 A noter dans l'agenda 2021 (sous réserve de l'évolution de la situation en lien avec la COVID19)

 Au fil de l'eau~~~~~

L'agenda des séminaires, conférences, colloques, animations, soutenances de thèses etc. des laboratoires de l'OSUR

{ les archives }

+info

 Sciences Ouest et nous !

Sciences Ouest est la revue mensuelle d'information scientifique de l'Espace des Sciences de Rennes
A lire sur l'OSUR dans le dernier numéro :

Comprendre les Néandertaliens, avec Guillaume Guérin (CNRS, Géosciences Rennes)

Un mystérieux requin du crétacé, avec Romain Vullo (CNRS, Géosciences Rennes)

Les archives : SO et nous depuis 2012

Observatoire des Sciences de l'Univers de Rennes
Université de Rennes 1
263 avenue du Général Lerclerc
Campus de Beaulieu, bâtiment 15
35042 Rennes Cedex - France
osur.univ-rennes1.fr
multicom-osur@univ-rennes1.fr

Pour rester connecté à l'actu de l'OSUR

Facebook Twitter HAL Youtube Rss Instagram

Si vous ne souhaitez plus recevoir cette lettre électronique : se désinscrire

Directeur de la publication : Jean-Raynald de Dreuzy
Responsable éditorial : Alain-Hervé Le Gall
Archives de cycl'OBS
©OSUR2021