cycl'OBS#50 février 2022

Soumis par Alain-Herve Le Gall le lun 31/01/2022 - 14:57
 

Si cette lettre d'information ne s'affiche pas correctement, aller à la version en ligne   /   sympaatlistes [dot] univ-rennes1 [dot] fr (subject: unsubscribe%20osur-cyclobs) (Désinscription)


cycl'OBS / #50 / Février 2022


L'infolettre mensuelle de l'OSUR

L'essentiel de l'actu scientifique, pédagogique, technique, culturelle de l'Observatoire des Sciences de l'Univers de Rennes, en un clin d'oeil

> Composante de l’université de Rennes 1 (école interne), l'OSUR assure une mission de formation dans le domaine des sciences de la Terre, de l’écologie et de l’environnement
> Structure fédérative de recherche, l'OSUR pilote les recherches en environnement en associant les principaux laboratoires de cette thématique au sein du pôle scientifique rennais (CNRS, INRAE, Universités de Rennes 1 et 2, Agrocampus Ouest, BRGM)
> Observatoire des Sciences de l’Univers du CNRS, l'OSUR assure des missions spécifiques d’observation des systèmes planétaires et environnementaux sur le long terme
>>> Les "dynamiques des paysages" sont un thème fédérateur dans les activités scientifiques de l'OSUR

 A la Une

Le Prix des universités pour la recherche attribué au Programme Intelligence Environnementale Commun

Prix 2022 "France Universités"

Ce prix a été remis à Véronique Van Tilbeurgh (Université Rennes 2, ESO) et Luc Aquilina (Université de Rennes 1, Géosciences Rennes) le 13 janvier 2022 lors du Congrès des 50 ans de la Conférence des Présidents d'Université, qui devient à cette occasion "France Universités".
Créé en 2020, le Programme Intelligence Environnementale Commun (PIEC) associe les sciences environnementales, sociales et digitales, avec pour objectif de construire un lien entre science et société pour mettre en place des solutions et former les acteurs du changement. Le PIEC est porté dans le cadre du regroupement UniR et animé par la Maison des Sciences de l’Homme en Bretagne (MSHB) et l'OSUR.

Avec 3 grandes ambitions :

  • Contribuer à un programme commun : le PIEC est animé par plus d’une centaine de chercheur·e·s et d’enseignant·e·s-chercheur·e·s issu·e·s de 22 laboratoires
  • Répondre aux enjeux de la transition écologique : le PIEC participe de trois projets structurants (Zone atelier Armorique, l’Equipex Terra Forma et le volet « Laboratoires vivants des interactions humain-environnement » du CPER GLAZ)
  • Former des Ambassadeurs et Ambassadrices des Transitions : le PIEC s’attache également aux liens entre recherche et formation avec la création de modules de formation.
+info

 A l'affiche

Vous avez accès à la presse en vous connectant à Europresse via l'ENT avec vos identifiants SESAME.

Retour sur la réunion de lancement de l'Equpex
TERRA FORMA  

Le projet Equipex TERRA FORMA porté à l'OSUR par Laurent Longuevergne (CNRS, Géosciences Rennes) vise à concevoir et tester des observatoires in situ de l’Anthropocène, avec une approche holistique pour une recherche et une action territorialisées autour des enjeux de l’habilité de la Terre à l’ère où l’humain est devenu un acteur majeur sur l’évolution des écosystèmes.
La réunion de lancement s'est tenu en visio le 24 janvier, organisée autour de 2 thèmes :
(1) l'ambition scientifique d'un projet national interdisciplinaire qui rassemble 42 partenaires nationaux
(2) l'interface science-société et la science ouverte. TERRA FORMA reste ancré sur les territoires autour des défis de ressources, capital sol, pression chimique et intégrité des paysages.
Et pour en savoir plus : Terra Forma : le site web !
(Terra Forma, 24/01/22)

[Lire aussi : "TERRA FORMA : prendre le pouls de la Terre et préserver son habitabilité" (Université de Rennes 1, 24/01/22)]

+

Claudia Bartoli (IGEPP) obtient une ERC
 

Le programme ERC (Conseil européen de la recherche), qui finance l’excellence scientifique à la frontière des connaissances, a accordé une bourses à une jeune chercheuse INRAE, Claudia Bartoli (IGEPP), pour explorer le concept d’holobionte à travers une approche d’évolution expérimentale innovante.
(INRAE, 10/01/22)

+

A la découverte du Delta de l'Okavango
 

Le JT du 20H de TF1 (MYTF1, 04/01/22) a consacré un magnifique reportage sur le delta de l'Okavango en suivant sur le terrain une équipe de chercheurs de Géosciences Rennes (équipe YES "Systèmes endoréiques").
Des problématiques environnementales au croisement de la géologie, de l'hydrologie et de l'écologie, avec Olivier Dauteuil, Marc Jolivet, Dominique Bavay et Louis Gaudaré (CNRS, Université de Rennes 1, Géosciences Rennes)), où l'on découvre les interactions entre la tectonique, le climat et les paysages, et donc les écosystèmes.

+

Retour sur les REP21
Rencontres d’Ecologie des Paysages

Les Rencontres d’Ecologie des Paysages (REP) 2021 avaient pour objectif de faire le point sur les avancées significatives récentes en écologie des paysages. Ces rencontres, co-organisées par les UMR ECOBIO et BAGAP, se sont déroulées au Pôle Numérique de Rennes à Beaulieu et ont rassemblé près de 60 participants pendant 2 jours et demi, du 11 au 13 octobre 2021.
Avec vingt présentations orales, 3 conférenciers invités et des ateliers de partage de connaissances, ces Rencontres ont été un grand moment de collaboration scientifique, rompant avec le cycle des rencontres en visioconférence !

+

Création de l'UMR DECOD
« Dynamique et durabilité des écosystèmes :
de la source à l’océan »

Les équipes bretonnes et ligériennes INRAE, de l’Ifremer et de l’Institut Agro s’associent pour mener des recherches en écologie tout au long du continuum terre-mer. Une nouvelle UMR intitulée « Dynamique et durabilité des écosystèmes : de la source à l’océan » (DECOD) est née le 1er janvier 2022 du regroupement d’équipes de recherche d’INRAE (dont l'ex ESE - Ecologie et santé des écosystèmes - associée à l'OSUR), de l’Ifremer et de l’Institut Agro de Rennes.
(INRAE, 10/01/22) 

+

Agrocampus Ouest devient
l'Institut Agro Rennes-Angers
 

Depuis le 1er janvier, Agrocampus Ouest est devenu l'Institut Agro Rennes-Angers, une des trois écoles de l'Institut Agro (L'Institut Agro Dijon et L'Institut Agro Montpellier).
A cette occasion, l'Institut Agro Rennes-Angers (École nationale supérieure des sciences agronomiques, agroalimentaires, horticoles et du paysage) met en ligne son nouveau site web, sa nouvelle charte graphique et donc un nouveau logo !
(Institut Agro Rennes-Angers, 14/01/22)

+

ITN S2S-Future Summer Institute "Dragonstone"
 

L'ITN S2S-Future (MSCActions) porté par Géosciences Rennes comporte un volet Formation pour les 15 doctorants du projet, programme de training incluant des actions de formation sur le terrain. Ainsi la première action de formation « Dragonstone » s’est décomposée en 2 phases : une première semaine a posé les bases théoriques de la démarche "Source to Sink" de la dynamique des bassins jusqu’à la géomorphologie et à la stratigraphie séquentielle (en visio du 11 au 15 Janvier 2021 pour cause de crise sanitaire). Puis s'est tenue dans le nord de l'Espagne du 25 août au 10 septembre 2021, la seconde partie Dragonstone 2, qui proposait une illustration d’un système "Source to Sink" allant des cônes alluviaux du nord du bassin de Tremp jusqu'aux turbidites de la région de Zumaya… (à découvrir en vidéo 02:55)
Rappel : Le propos de cet ITN S2S-Future (resp: Cécile Robin et François Guillocheau) est de décrire et modéliser la réponse de la surface de la Terre aux signaux tectoniques et climatiques au cours des temps géologiques, des zones d'érosion en amont (« source ») aux zones en sédimentation en aval (« sink »).
(YouTube S2S Future, 24/01/22) 

+

ITN PANORAMA
 Workshop 2: Synchrotron SOLEIL

Le projet ITN PANORAMA, porté par Mélanie Davranche et Aline Dia (Université de Rennes 1, CNRS, Géosciences Rennes), a organisé en décembre 2021 son second évènement collectif : sur 3 jours, les chercheurs ont pu suivre différentes conférences et visites au Synchrotron SOLEIL avec pour but d'approfondir leurs connaissances sur la thématique des colloides et nano-particules comme vecteurs de la mobilité des Eléments des Terres Rares.
Rappel : l'objectif de cet ITN PANORAMA est d'étudier l'ensemble du comportement environnemental des terres rares, c’est-à-dire leur spéciation, leur transfert et leur biodisponibilité de leurs sources vers les différents compartiments environnementaux et leurs effets associés sur la santé environnementale.
(ITN PANORAMA, 01/22)

+

S'engager contre vents et marées
 

L'association des étudiants du Master Environnement-Droit de l'OSUR vous invite à venir discuter avec des professionnels de leur engagement dans le cadre d'un cycle de rencontres intitulé "L'engagement contre vents et marées".
4 RDV sont programmés :
* le 18 janvier avec Inès Léraud, journaliste, auteure de “Algues vertes. L’histoire interdite
* le 24 janvier avec Sophie Lemaitre, auteure de l'ouvrage "Corruption, évitement fiscal, blanchiment dans le secteur extractif : De l'art de jouer avec le droit"
* le 9 février avec Alix Levain, chercheuse au CNRS et anthropologue, qui aborde les changements et les crises environnementales en s’appuyant sur les méthodes de l’enquête ethnographique
* le 14 février avec Christel Cournil, professeure de droit public à Sciences Po Toulouse, qui mène des recherches sur les liens entre les droits de l’Homme et l’environnement et la justice climatique.

+

Le Projet ICARE
Iconographie et Collections d’Anthropologie de REnnes

ICARE (Iconographie et Collections d’Anthropologie de REnnes) est une initiative portée par le laboratoire ‘Archéosciences’ de l’UMR CReAAH (Centre de Recherche en Archéologie, Achéosciences, Histoire) et la MSHB, qui consiste à mener une opération d’étude, de numérisation et de valorisation de fonds documentaires iconographiques anciens.
Le projet porte sur la sauvegarde et la valorisation d'un fonds documentaire exceptionnel comprenant plus de 70 000 documents inédits concernant le patrimoine archéologique et culturel de l’Ouest de la France (plaques de verres, photos, aquarelles, dessins sur calques, etc.).
Outre les usages possibles de cette documentation en recherche, il s’agit également de la création d’un outil pédagogique qui pourra être ouvert à une large communauté.
(ICARE, 01/22)

+

"La science sur les planches"
 

Au collège Le Cleu (Redon), les sciences sont mises en scène avec "La science sur les planches" : des collégiens ont échangé avec Gérard Gruau (CNRS, Géosciences Rennes) dans le cadre d'un projet artistique associant l'Espace des sciences de Rennes et le département d'Ille-et-Vilaine.
(Ouest-France, 13/01/22) 

+

CNRS met en avant les recherches sur les pucerons
 

Le CNRS met en avant sur les réseaux sociaux (Twitter, Instagram) les recherches sur les pucerons menées à ECOBIO.
"Le chemin est tout tracé pour ce puceron, pas de doute : c’est toujours tout droit. Les scientifiques du laboratoire ECOBIO expérimentent quant à eux des voies alternatives aux méthodes de lutte contre les pucerons vecteurs d’une maladie virale des céréales, la jaunisse nanisante de l’orge (JNO)…"
(CNRS, 07/01/22)

ALOA : Archéologie Littorale Outre-Atlantique
sur le terrain en Guadeloupe 

Une partie des membres de l’équipe du projet ALOA du CReAAH se trouve de nouveau pour un mois sur le terrain en Guadeloupe. L’objectif principal de cette mission, programmée en étroite collaboration avec la ville du Moule et le Musée Edgard Clerc, est de mener des actions de communication et de formation auprès des scolaires (élèves de primaire, collège, étudiants, notamment du BTS Environnement et Développement durable). Cette mission est soutenue par la Fondation de France, le CNRS, la DAC Guadeloupe (Ministère de la Culture), la Région Guadeloupe et l’Association Archéologie Petites Antilles.
(ALOA blog, 22/01/22)

[Voir aussi le reportage de FranceInfo Portail des Outre-mers Guadeloupe (à partir de 23:35)]  

+

"Voyage en canaux. Des liquides confinés vus par les neutrons" 

Découvrez le travail d'un chercheur de l'Institut de Physique de Rennes - Denis Morireau (CNRS) - et de chercheuses du Laboratoire Léon Brillouin via une bande dessinée qui aborde cette question de façon ludique, en évoquant l’histoire d’une véritable expérience utilisant la diffraction des neutrons.
(Institut de Physique de Rennes, 01/22)

+

 Les publications décodées

Deux sites paléontologiques exceptionnels en Lozère :
une fenêtre ouverte sur une lagune tropicale vieille de 150 millions d’années 

Il y a 150 millions d’années, durant le Jurassique terminal, le Massif Central correspondait à une grande île qui se situait à une latitude proche de l’Afrique du Nord actuelle. Cependant, nos connaissances sur les écosystèmes littoraux de cette île restent très partielles. C’est dans ce contexte, que depuis près d’une quinzaine d’années, des paléontologues fouillent les calcaires lithographiques du Causse Méjean, en Lozère. Ces roches se sont déposées dans une lagune tropicale qui était coupée de la mer par des récifs coralliens. L’étude publiée en janvier 2022 dans la revue internationale Geological Magazine  - dans laquelle on retrouve Romain Vullo et Didier Néraudeau (CNRS, Université de Rennes 1, Géosciences Rennes) - révèle une faune, une flore et des traces fossiles très diversifiées : algues, mollusques, crustacés, poissons (dont des coelacanthes), rhynchocéphales (proches parents des lézards) ou encore de plantes terrestres.

+

L’écologie du paysage pour les microorganismes :
focus sur les corridors invisibles
 

Version intégrale en français de l’éditorial paru dans Frontiers in Ecology and Evolution en octobre 2021, avec notamment Cendrine Mony et Philippe Vandenkoornhuyse (Université de Rennes 1, ECOBIO).
Les auteurs dressent un état de l'art des recherches d'un nouveau champs de recherche, dans le cadre d'un dossier spécial consacré à l’écologie du paysage pour les microorganismes : focus sur les corridors invisibles.

+

La Fabrique de la France.
20 ans d'archéologie préventive

Ces vingt dernières années, 50 000 sites archéologiques ont été expertisés en France et plusieurs milliers fouillés, étudiés et valorisés par l'INRAP. Loin du roman national d’un espace figé, providentiellement bordé de frontières naturelles, ce livre publié en octobre 2021 et coédité par l'INRAP / Flammarion déroule le récit de la « fabrique » de la France. Celle de ses paysages, de son réseau d’habitats, de ses productions matérielles, de ses identités, de ses pratiques funéraires ou cultuelles. En une trentaine de chapitres largement illustrés, ces archives du sol se révèlent ainsi au lecteur, désormais outillé pour penser un avenir attentif au passé. On y retrouve notamment Stéphane Augry (INRAP, CReAAH) et sa contribution "Inégaux jusque dans la mort" : l’étude des populations particulièrement favorisées inhumées dans le couvent des Jacobins à Rennes, qui témoigne d’inégalités sociales, par la position des tombes comme par l’état de santé des corps.
(INRAP, 20/10/21)

+

Mesures in situ à haute fréquence des gaz dissous
dans la Zone Critique 

La plateforme Condate Eau de l’OSUR et les équipes de Géosciences Rennes (notamment Eaux et Territoires, TERA et Rivières) exploitent les informations des traceurs gazeux dissous pour étudier les hydrosystèmes par le biais d’une instrumentation scientifique sophistiquée et le développement d’outils d’interprétation et de modélisation innovants.
Ces développements analytiques sont publiés dans Instrumentation, Mesure, Métrologie (Lavoisier, 2021), avec Eliot Chatton, Thierry Labasque, Aurélie Guillou, Paul Floury Paul, Luc Aquilina Luc (CNRS, Université de Rennes 1, Géosciences Rennes).

+

 Dans notre environnement

Université de Rennes, cap sur 2023
  

L’EHESP, l’ENS Rennes, l’ENSCR, l’INSA Rennes, Sciences Po Rennes, l’Université Rennes 2 et l'Université de Rennes 1 annoncent le 19/01 - lors d’une conférence de presse - la création de l’Université de Rennes, un établissement public expérimental (EPE) qui verra le jour le 1er janvier 2023, avec le soutien de Rennes Métropole, la Région Bretagne et l'Académie de Rennes.
 Par ailleurs, les organismes nationaux de recherche présents sur le site rennais – CNRS, INRAE, Inria, Inserm – et le CHU de Rennes souhaitent être partenaires de l’établissement nouvellement créé afin de contribuer pleinement à sa stratégie scientifique.
(Université de Rennes, 19/01/22)

[Lire aussi "Cap sur l'Université de Rennes" (Université de Rennes 1, 19/01/22)]

+

Journée Portes Ouvertes
26 février 2022

Le programme de la journée portes ouvertes du 26 février se précise. Un dispositif "hybride" sera proposé avec des RDV pour s'informer en direct ou à son rythme, sur place ou en ligne.
En attendant, on peut explorer les ressources disponibles sur le site dédié, avec un dossier consacré notamment aux formations proposées au sein de l'OSUR dans le domaine "Terre & environnement".
(Université de Rennes 1, 01/02/22)

+

Les universités en première ligne
pour « réparer la Terre » 

Transformer l’enseignement supérieur pour répondre aux enjeux de la transition écologique : une nécessité et une urgence, pointe l’entrepreneur Walter Bouvais, dont le leitmotiv est de « réparer la terre ». Une préoccupation qui commence à être au coeur de certaines stratégies dans le sup', à l’image du virage qu’essaie de prendre CY Cergy Paris Université. Feuille de route.
(Campus Matin, 05/01/22)

+

Compensations naturelles et faunistiques
de la ligne b du métro à Beaulieu

Jeudi 27 janvier 2022, le conseil métropolitain a approuvé une convention entre Rennes Métropole, la Ville de Rennes et l'Université Rennes 1 visant à préciser la mise en place, la gestion et le financement des mesures compensatoires faunistiques liées à la ligne b du métro de Rennes Métropole. Prévu sur 25 ans, elle vise à entretenir des espaces dédiés afin de garantir le développement de la biodiversité à Rennes, avec un bilan des espèces cibles tous les 5 ans.
2 sites sont retenus : La Prévalaye et le campus de Beaulieu, en concertation avec l'Université de Rennes 1.
(Rennes Métropole, 27/01/22)

[Lire aussi : "À Rennes, de nouvelles mares et haies pour compenser la ligne de métro B" (Ouest-France, 27/01/22)]

+

Métaux stratégiques : le BRGM au cœur
des actions annoncées par l’État 

Le rapport Varin sur la sécurisation des approvisionnements en matières premières minérales a été remis au Gouvernement. Ces travaux se sont prioritairement axés sur les métaux des batteries (nickel, cobalt, lithium) et des aimants permanents (terres rares), particulièrement critiques pour l’électromobilité et pour les nouvelles énergies.
Parmi les actions retenues : la création d’un observatoire des métaux critiques piloté par le BRGM.
(BRGM, 12/01/22)

+

Un nouveau portail dédié à l'environnement
 

Le Gouvernement vient de lancer un nouveau site :
notre-environnement.gouv.fr
Le portail de tous les citoyens pour s’informer sur les enjeux de l’environnement et du développement durable et trouver des services utiles.
Le portail est conçu pour être le point d’accès national à l’information liée à l’environnement et au développement durable. Il s’agit d’un site gouvernemental, produit par le Commissariat général au développement durable (CGDD), direction du ministère de la Transition écologique.
(Gouvernement, 12/21)

+

Consultation du public sur le contrat de plan État-Région
(CPER) 2021-2027 

À l’occasion de la préparation du contrat de plan État-Région (CPER) de Bretagne, le préfet de Région et le président du Conseil régional procèdent à une consultation publique sur les orientations stratégiques et l’impact environnemental du contrat de plan pour la période 2021-2027.
Une consultation du public organisée jusqu'au 12 février 2022 inclus.
(Région Bretagne, 12/01/22)

+

La Bretagne a installé son « parlement de l’eau »
 

Plus de 150 personnes ont participé en distanciel, le mardi 18 janvier à l’installation de l’Assemblée Bretonne de l’Eau (ABE) présidée par Loïg Chesnais-Girard. Cette nouvelle instance consultative régionale prend le relais de la Conférence Bretonne de l’Eau et des Milieux Aquatiques (CBEMA). Elle permettra aux acteurs publics, économiques et associatifs d’échanger sur deux sujets : la ressource en eau et l’aménagement du territoire d’une part, les financements et les solidarités autour de l’eau et des milieux aquatiques d’autre part. L’ABE est composée de 120 élus répartis dans trois collèges : les représentants de la société civile, les opérateurs économiques et les représentants du secteur public.
(Bretagne Economique, 18/01/22)

+

Des fouilles, des arbres... mais que se passe-t-il sur la Place de la mairie ? 

Si vous êtes passé sur la Place de la mairie dernièrement, vous avez forcément vu les grandes tranchées qui y ont été creusées. De quoi s'agit-il ? En amont de la plantation de 18 arbres en pleine terre, l'INRAP y mène un diagnostic archéologique. Et quelques belles découvertes ont été effectuées ! Des sépultures notamment...
Les fouilles sont pilotées par Dominique Pouille (INRAP, chercheur associé au CReAAH).
(Rennes Métropole, 20/01/22)

[Lire aussi : "Des vestiges de l’histoire de Rennes ressurgissent lors de travaux place de la mairie", (Le Télégramme, 15/01/22)] 

+

Rennes, la ville-archipel à l’épreuve de la densité
 

Jusqu'ici citée en exemple, la politique urbaine de la métropole rennaise est confrontée à la raréfaction du foncier et à des routes engorgées… La "ceinture verte" est au cœur de toutes les attentions.
(Le Monde, 14/01/22)

+

Une appli pour s'amuser !

Plutôt sympa : un outil de cartographie/visualisation qui permet de suivre une goutte d’eau que l’on dépose à n'importe quel endroit du globe...
(river-runner-global, 01/22)

+

Identification de la sensibilité des cours d’eau
et de la variation des emprises des zones humides

Le BRGM a développé des méthodes permettant d’identifier, sur le bassin Loire-Bretagne (155 000 km²), la sensibilité des cours d’eau et la variation des emprises des zones humides liées aux prélèvements dans les eaux souterraines. Ce projet fournit de multiples applications pour la gestion collective et structurelle des hydrosystèmes, notamment afin d’orienter les politiques de l’eau, aider à la gestion de crise…
(BRGM, 26/10/21)

+

 Dans le champ des idées

L’art, la science et l’anthropocène
 

Sans aucun doute, la science joue un rôle central dans la résolution de la pléthore de problèmes environnementaux auxquels nous devons faire face. Néanmoins, il est de plus en plus clair que notre société a besoin d’un changement radical de paradigme, et la science ne peut pas tout faire pour y parvenir. Par Pablo Fernandez Velasco, post-doc en philosophie et sciences cognitives (ENS - PSL) 
(The Conversation, 28/12/21)

+

Comment devient-on gardien de la nature ?
 

Pourquoi lier droit et écologie ? Comment l'outil juridique peut-il apporter des outils pour répondre aux enjeux de notre siècle ? Eléments de réponse à travers le parcours inspirant de Marine Calmet, lauréate du Prix du livre de l'Ecologie.
(France Inter, La Terre au carré, 04/01/22)

+

Les Français et la science,
une relation ambivalente

Lancée dans les années 1970, une longue série d'enquêtes s'intéresse à l'évolution des rapports qu'entretiennent les Français avec les sciences et techniques.
Analyse de la dernière d'entre elle, parue en novembre 2021, avec le sociologue Michel Dubois qui l'a codirigée
(CNRS LeJournal, 05/01/22)

+

Pollution chimique : sur neuf limites planétaires,
cinq ont désormais été dépassées

Il existerait neuf limites planétaires à ne pas franchir avant que l'humanité n'assiste à un changement d’état irréversible de l’écosystème. Une quinzaine de chercheurs européens ont évalué la quantité d’« entités nouvelles » (plastiques, pesticides, solvants, polluants organiques persistants, etc.) introduites dans l’environnement par les activités humaines. Leurs conclusions sont publiées mi-janvier dans la revueEnvironmental Science & Technology,
(France Culture, 24/01/22)

+

 A noter dans l'agenda 2022 (sous réserve de l'évolution de la situation en lien avec la COVID19)

 Au fil de l'eau~~~~~

L'agenda des séminaires, conférences, colloques, animations, soutenances de thèses etc. des laboratoires de l'OSUR

+info

 Sciences Ouest et nous !

Sciences Ouest est la revue mensuelle d'information scientifique de l'Espace des Sciences de Rennes
NB : La revue est en libre accès pour les personnels Rennes 1, "Comment accéder à la revue ?"
A lire sur l'OSUR dans le dernier numéro :

En verre & contre tout, avec Françoise Labaune-Jean (INRAP, associée au CReAAH)
Ils torturent le verre pour la science, avec Yann Gueguen et Didier Loison (IPR)
Portraits CE QUE JE CHERCHE « Mieux caractériser les conditions interstellaires », avec Paul Pirlot, Doctorant à l’Institut de physique de Rennes (IPR)

   
Les archives : SO et nous depuis 2012

Observatoire des Sciences de l'Univers de Rennes
Université de Rennes 1
263 avenue du Général Lerclerc
Campus de Beaulieu, bâtiment 15
35042 Rennes Cedex - France
osur.univ-rennes1.fr
multicom-osuratuniv-rennes1 [dot] fr ()

Pour rester connecté à l'actu de l'OSUR

Facebook Twitter HAL Youtube Rss Instagram

Si vous ne souhaitez plus recevoir cette lettre électronique : sympaatlistes [dot] univ-rennes1 [dot] fr (subject: unsubscribe%20osur-cyclobs) (se désinscrire)

Directeur de la publication : Dimitri Lague
Responsable éditorial : Alain-Hervé Le Gall
Archives de cycl'OBS
©OSUR2022