cycl'OBS#51 mars 2022

Soumis par Alain-Herve Le Gall le mar 01/03/2022 - 11:56

Si cette lettre d'information ne s'affiche pas correctement, aller à la version en ligne   /   sympaatlistes [dot] univ-rennes1 [dot] fr (subject: unsubscribe%20osur-cyclobs) (Désinscription)


cycl'OBS / #51 / Mars 2022


L'infol
ettre mensuelle de l'OSUR

L'essentiel de l'actu scientifique, pédagogique, technique, culturelle de l'Observatoire des Sciences de l'Univers de Rennes, en un clin d'oeil

> Composante de l’université de Rennes 1 (école interne), l'OSUR assure une mission de formation dans le domaine des sciences de la Terre, de l’écologie et de l’environnement
> Structure fédérative de recherche, l'OSUR pilote les recherches en environnement en associant les principaux laboratoires de cette thématique au sein du pôle scientifique rennais (CNRS, INRAE, Universités de Rennes 1 et 2, Agrocampus Ouest, BRGM)
> Observatoire des Sciences de l’Univers du CNRS, l'OSUR assure des missions spécifiques d’observation des systèmes planétaires et environnementaux sur le long terme
>>> Les "dynamiques des paysages" sont un thème fédérateur dans les activités scientifiques de l'OSUR

 A la Une

GLAZ, le projet CPER 2021-2027 sur l'environnement continental et littoral en Bretagne

La journée de lancement du CPER GLAZ s'est tenue à Brest-Plouzané le 1er mars ! Objectif : construire une infrastructure de recherche pour anticiper et accompagner les transitions socio-environnementales

Un consortium de recherche associant 20 laboratoires de recherche issus de trois Observatoires des Sciences de l'Univers du CNRS - Observatoire des Sciences de l'Univers de Rennes (OSUR), Institut Universitaire Européen de la Mer (IUEM) à Brest et Observatoire des Sciences de l'Univers de Nantes Atlantique (OSUNA) -, de l’INRAE-Bretagne-Normandie et de la Maison des Sciences de l'Homme en Bretagne (MSHB), propose un méta-projet Contrat de plan Etat-Région (CPER), coordonné sur l’ensemble des régions Bretagne et Pays de la Loire. L'objectif est de construire une infrastructure de recherche de niveau mondial capable de détecter, d’anticiper et d’accompagner les transitions socio-environnementales que les écosystèmes terrestres et côtiers vont connaître dans les décennies à venir.
Ce projet est fondé sur la mise en réseau d’observatoires de recherche existants et déjà labellisés. Il mobilise l’ensemble des sciences de l’environnement et des géosciences, des sciences sociales et des sciences de la donnée pour doter les deux régions de moyens de recherche et d’observation ayant une forte visibilité internationale et répondant aux enjeux liés au changement climatique et à la pression anthropique sur l’environnement.

+info

 A l'affiche

Vous avez accès à la presse en vous connectant à Europresse via l'ENT avec vos identifiants SESAME.

Disparition d'Yves Frénot (ECOBIO)
 

C'est avec tristesse que nous apprenons le décès d'Yves Frenot survenu le 7 février 2021. Comme chercheur CNRS rattaché à l’unité de recherche ECOBIO à Rennes, il était devenu un grand spécialiste de la biodiversité terrestre dans les îles australes mais aussi de la dynamique des espèces invasives. Il aura marqué l'histoire de l’Institut polaire français Paul-Émile Victor dont il fut le directeur de 2010 à 2018.

+

Une expédition en Sibérie pour comprendre
le cycle du carbone des tourbières gelées 

Quelles sont les réponses spécifiques de ces tourbières face au dégel du pergélisol ? Quels seront les impacts de ce dégel sur le cycle du carbone et donc sur le climat ? C’est sur ces questions que se penchent les scientifiques du projet ANR Arctic-PEAT, dans lequel Laurent Jeanneau (CNRS, Géosciences Rennes) est impliqué. En mars prochain, six d’entre eux partiront pour une première expédition d’un mois en Sibérie afin de réaliser des mesures leur permettant d’affiner leur compréhension.

+

GEOPRAS : un projet ANR pour comprendre les sociétés littorales de la Préhistoire récente sur les rives de l’Atlantique Nord

Le projet GEOPRAS porté par Grégor Marchand (CNRS, CReAAH) analyse les sociétés littorales de la Préhistoire récente (Mésolithique et Néolithique) sur les rives de l’Atlantique Nord, pour en comprendre le rôle dans les dynamiques historiques. Il entend poser les bases conceptuelles et méthodologiques d’une préhistoire maritime. L’identification et la mesure des fluctuations environnementales sont posées comme centrale dans cette enquête interdisciplinaire, tant pour évaluer le fonctionnement de ces communautés humaines dans des espaces très changeants que pour assurer la réception d’un signal archéologique soumis à de très fortes érosions.

+

Les microARNs : un outil innovant pour l'ingénierie du microbiote des plantes
Vers une agriculture plus résiliente ?

Harriet Middleton, étudiante en thèse en cotutelle entre l’INRS (Institut national de la recherche scientifique, Canada) et l’Université de Rennes 1 (à ECOBIO sous la direction d'Abdelhak El Amrani) vient de remporter le premier prix remis par le Centre Géoscientifique du Québec (tous centres confondus de l'INRS), pour la meilleure présentation orale lors des Journées scientifiques de l’INRS (18 février 2022).

+

Compensation écologique : comment proposer
des mesures efficaces pour favoriser l’agroécologie ? 

En France, tout projet d’aménagement du territoire doit mettre en œuvre des mesures pour limiter, et si nécessaire compenser les impacts générés sur l’environnement. Le programme ANR CompAg, coordonné par INRAE et impliquant le Cerema, le CNRS - dont Alexandra Langlais juriste en droit de l'environnement à IODE - , et Université Côte d’Azur, ainsi que la Fédération des Conservatoires d’espaces naturels, l’entreprise Agrosolutions et le réseau Terre de liens, explore comment proposer des mesures de compensation écologique pour favoriser la transition agroécologique. Les résultats, publiés dans un rapport en janvier 2022, proposent plusieurs pistes d’amélioration pour favoriser cette transition. Il s’agit notamment de mieux prendre en compte la nature dite ordinaire, dont font partie les terres agricoles, dans les projets d’aménagement du territoire et d’appliquer une gouvernance territoriale de la compensation écologique et de la transition agroécologique.
(CNRS, 01/02/22)

+

Impact du changement climatique sur les ressources en eau souterraine à l’horizon 2050-2100

Le projet Eaux 2050 a entamé sa dernière année : l'OSUR, le BRGM, la Région Bretagne et le CRESEB initient la réflexion sur la valorisation des enseignements apportés par ces travaux à l'attention des acteurs bretons.
Le projet Eaux 2050, porté par l’OSUR (Géosciences Rennes) et le BRGM, vise à caractériser les eaux souterraines à l’échelle régionale en fonction des structures géologiques et hydrodynamiques, évaluer l’impact des changements climatiques sur leur disponibilité, et comprendre comment leur inégale répartition peut être un facteur de vulnérabilité ou d’adaptation. Depuis 2018, le CRESEB porte la concertation entre les scientifiques et les territoires à l’origine de la construction de ce projet.
(CRESEB, 17/01/22)

+

Livre Blanc "Paleoclimats et Paléoenvironnements"
  

L’activité du comité "Paleoclimats et Paléoenvironnements" reste intense malgré les difficultés rencontrées avec la situation sanitaire qui ont fait glisser les calendriers. Une première phase de bilan d’étape est en train de se conclure, et le comité va entreprendre une consultation nationale dans les semaines à venir. Cette consultation s’appuiera sur une nouvelle série de réunions régionales - coordonnées par Sylvie Bourquin et Cécile Robin (CNRS, Université de Rennes 1, Géosciences Rennes) pour le nord-ouest -, puis sur une confrontation de l’ensemble des réflexions lors d’un colloque national qui précédera la rédaction du livre blanc. Ce colloque national sera organisé les 11 et 12 mai 2022. Le colloque représentera une étape majeure dans l’élaboration du livre blanc.
(wiki livre blanc paléo, 03/02/22) 

+

Workshop IAUR 2022 :
Les mobilités ferroviaires dans la métropole rennaise 

A la croisée du monde de la formation supérieure, de la recherche et de l’innovation, les workshops de l’IAUR (Institut d'Aménagement et d'Urbanisme de Rennes) sont des ateliers d’expérimentation pour penser des territoires et concevoir des projets originaux et complexes. Le travail de réflexion est effectué au sein de groupes d’environ dix à douze étudiant.e.s issu.e.s de formations variées et complémentaires : master urbanisme et aménagement, architecte, ingénieur du génie civil et urbain, économiste, juriste, paysagiste
La 10ème édition, du 7 au 11 février à l’Université Rennes 2, a réuni 122 étudiant.e.s, dont des masters ERPUR de l'OSUR (Université de Rennes 1).
(IAUR, 07/02/22)

+

 Les publications décodées

Le plus vieil humain de Bretagne a été découpé !
 

Grégor Marchand (CNRS, CReAAH) et ses collègues archéologues ont longuement tourné, retourné et "tripatouillé" le plus vieil humain de Bretagne (un homme, une femme ?), découvert en fouille par Olivier Kayser à Quiberon en 1985.
Plusieurs ossements humains ont été ainsi exhumés lors des travaux sur ce site au cours des années 1980 puis des années 2010 ; les ossements étaient éparpillés au milieu des déchets alimentaires, mélangés aux coquilles. De nouvelles analyses montrent qu'il a été découpé et fragmenté intentionnellement...
Les résultats de ces recherches pluridisciplinaires sont publiés en janvier 2022 dans Applied Sciences.

+

Maladies neurodégénératives : la logistique du cerveau perturbée par l’allongement du temps de trajet 

L'hydrogéologie mène à tout (à condition d'en sortir) ! Où comment des concepts issus des géosciences trouvent des applications médicales dans le domaine des maladies neurodégénératives.
En combinant analyses théoriques et simulations numériques, Tanguy Le Borgne (CNAP OSUR, Géosciences Rennes) et ses collègues de l’Institut de mécanique des fluides de Toulouse ont montré que les temps de trajet du sang pour irriguer les neurones varient très fortement au sein du réseau capillaire. Une faible baisse du débit sanguin suffit alors pour qu’une fraction de neurones passent en conditions hypoxiques, ce qui compromet leur viabilité à long terme.
Publication en décembre 2021 dans Nature Communications.

+

Changements d'utilisation des sols et évolutions des populations de rapaces

Changements d'utilisation des sols et évolutions des populations de rapaces : un suivi sur douze ans de deux espèces communes dans les paysages agricoles de l'Ouest de la France. Ou comment buses et faucons crécerelles s’adaptent (ou pas) aux évolutions rapides du bocage.
L’étude publiée dans Global Ecology and Conservation en février 2022 par Alain Butet, Yann Rantier et Benjamin Bergerot (CNRS, Université de Rennes 1, ECOBIO) fait le bilan d’une enquête de 12 années au sein de la ZA Armorique sur deux rapaces diurnes communs : la buse, Buteo buteo et le faucon crécerelle, Falco tinnunculus.

+

Estimation de l'îlot de chaleur urbain à partir des thermomètres embarqués dans les voitures personnelles

Dans un article publié en février 2022 dans Bulletin of the American Meteorological Society, Eva Marquès (Centre National de Recherches Météorologiques de Toulouse), Vincent Dubreuil (Université Rennes 2, LETG-Rennes) et leurs collègues ont étudié les températures mesurées par des thermomètres embarqués dans des voitures personnelles, i.e. la « voiture de tous les jours ».
Des expérimentations concluantes ont ainsi été menées à travers les villes de taille moyenne de Rennes et Dijon, et les grandes agglomérations de Paris et Barcelone.
Souriez, on prend votre température !

+

Balkanatolie : le continent oublié
qui éclaire l’évolution des mammifères

Une équipe de paléontologues et géologues français, américains et turcs dirigée par des chercheurs du CNRS révèle l’existence d’un continent oublié, qui couvre aujourd’hui les actuels Balkans et l’Anatolie. Baptisé Balkanatolie et jadis peuplé d’une faune très particulière, il aurait permis aux mammifères venus d’Asie de coloniser l’Europe il y a 34 millions d’années. Ces résultats sont publiés dans le volume de mars 2022 deEarth Science Reviews, dans lequel Jan Westerweel a contribué.
Jan a soutenu sa thèse à l'université de Rennes 1 le 4 décembre 2020 à l'OSUR : "The India-Asia collision from the perspective of Myanmar: Insights from paleomagnetism and paleogeographic reconstructions".

+

Mieux comprendre les collisions moléculaires
au cœur des nuages interstellaires

Une expérience réalisée à l'Institut de physique de Renne éclaire ce qu'il se passe dans les nuages interstellaires, là où naissent les étoiles. L'échange d'énergie lors des collisions entre les molécules de monoxyde de carbone et de dihydrogène a été mesuré aux températures très basses de ces nuages moléculaires denses. C'est une première.
Cette étude internationale associe les universités de Rennes 1, Grenoble, Bordeaux et le CNRS.
Cette publication en février 2022 dans Physical Review A est le résultat principal de la thèse d'Hamza Labiad, ancien doctorant de Ian Sims (Université de Rennes 1, IPR), premier auteur de l'article.
(Université de Rennes 1, 23/02/22)

+

 Dans notre environnement

Le monde scientifique et académique soutient l'Ukraine
  

Le CNRS relaie et soutient l’appel de 664 chercheurs et scientifiques russes : « Nous exigeons l’arrêt immédiat de tous les actes de guerre dirigés contre l’Ukraine »
(CNRS, 26/02/22)
L'Université de Rennes 1 et ses partenaires EDUCUniverCity (European Digital UniverCity) solidaires de l'Ukraine
(Université de Rennes 1, 25/02/22)
L'Université Rennes 2 témoigne toute sa solidarité aux citoyen·n·e·s Urainien·ne·s. Nos pensées vont particulièrement vers les jeunes civils et les universitaires mobilisés pour la paix. Rennes 2 apporte également son soutien à tous les opposant·e·s russes réprimé·e·s.
(Université Rennes 2, 25/02/22)

+

« La recherche fondamentale au service de la société »
  

Reconduit à la tête du CNRS, Antoine Petit nous expose son nouveau projet et ses ambitions pour l'organisme pour les quatre années à venir.
(CNRS, 09/02/22)

+

« Sensibiliser et former aux enjeux de la transition écologique et du développement durable dans l’enseignement supérieur » 

Frédérique Vidal a reçu le 16 février 2022 le rapport qui conclut la mission confiée à un groupe de travail conduit par Jean Jouzel et Luc Abbadie, rapport intitulé « Sensibiliser et former aux enjeux de la transition écologique et du développement durable dans l’enseignement supérieur ».
Les préconisations de ce groupe sont destinées à accompagner les opérateurs de l’enseignement supérieur dans la mise en œuvre opérationnelle de ce défi primordial pour la société.
[Rapport / Résumé exécutif / Document annexe (exemple) / Mobilisation des apprenant.e.s (d’étudiant·e à étudiant·e)
(MESRI, 18/02/22)

[Lire aussi "Rapport Jouzel : pour France Universités, la question du climat doit être à l’ordre du jour de la présidentielle pour engager sans tarder l’action collective" (France-Universités, 17/02/22)] 

+

IRIS-E
"Interdisciplinary Research & Innovative Solutions for Environmental transition" 

Le projet "Interdisciplinary Research & Innovative Solutions for Environmental transition" (IRIS-E) est un projet de l’Université de Rennes. Aussi ambitieux sur le plan scientifique qu’innovant sur le plan pédagogique, le projet candidate à la vague 2 de l’appel national "Excellences sous toutes ses formes" du programme d’investissements d’avenir et vise de faire de la métropole rennaise et de la région Bretagne le laboratoire européen pour la transition environnementale.
3 dispositifs sont mis en avant :

  • un Hub pour les sciences participatives
  • un programme de recherche et d'innovation : des solutions concrètes aux défis environnementaux
  • un programme de transformation des formations

(Université de Rennes, 02/22)

+

En 2025, la France disposera
d'une couverture Lidar HD nationale

En 2025, la France disposera d'une couverture Lidar HD nationale.
Dans le cadre du programme national LIDAR HD, l’IGN produit et diffuse une cartographie 3D de l’intégralité du sol et du sursol de la France en données LIDAR. Les données diffusées sont en particulier des nuages de points recalés, bruts ou classifiés, et des modélisations numériques 3D (MNT, MNS, MNH…).
Les premiers nuages de points bruts validés sont déjà téléchargeables sur un site dédié !
(IGN, 12/02/22)

+

Un printemps chaud et sec se profile en Europe,
faut-il craindre un été caniculaire ?

Un épisode de chaleur et de sécheresse semble se dessiner en Europe dans les prochains mois, notamment entre mars et mai. C’est ce que révèlent, en tout cas, les dernières modélisations du programme d’observations climatiques Copernicus. Faut-il s’en inquiéter ?
Christophe Cassou, climatologue au CNRS (INSU) et co-auteur du 6e rapport du Giec, décrypte la situation.
(Ouest-France, 16/02/22)

+

Après des années d'oubli, les haies font leur grand retour dans les campagnes

Bannies des campagnes depuis cinquante ans, les haies commencent à revenir pour préserver la biodiversité.
(Le Journal du Dimanche, 26/02/22)

+

Tout comprendre (ou presque) sur le climat
  

Tout comprendre (ou presque) sur le climat sort officiellement le 3 mars chez CNRS Editions ! Ce livre est le fruit d’un travail collectif avec Anne Brès, responsable de la communication de l’Institut des sciences de l’Univers au CNRS, Claire Marc, médiatrice scientifique chez Méduse Communication, et plus d’une trentaine de scientifiques qui ont collaboré à l’écriture.
Objectif : répondre aux idées reçues les plus courantes sur le changement climatique dans un format accessible à toutes et tous.
Après lecture, vous saurez enfin quoi répondre aux climatosceptiques et à leurs arguments préférés…
(Bon Pote, 21/02/22)

+

 Dans le champ des idées

«Plus je lis le GIEC,
plus je m’enfonce dans le désespoir» :
comment l’éco-anxiété ronge le monde universitaire 

Dans le petit milieu universitaire de la recherche environnementale, exercer son métier est devenu un défi psychologique à part entière.
Face aux vagues de « mauvaises nouvelles » scientifiques, à l’inaction générale et à la désinvolture des politiques, de plus en plus de chercheurs ne cachent plus leur anxiété.
Bien souvent, celle-ci prend la forme d’un stress diffus mais permanent, encore mal compris par les hiérarchies concernées. Enquête et témoignages notamment de Christophe Cassou (CNRS, GIEC) et Valérie Masson-Delmotte (CEA, GIEC).
(Usbek&Rica, 31/01/22)

[Lire aussi "Eco-anxiété: les leçons des Inuits" (L'OBS, 25/02/22)] 

+

  
« Il n’y a pas d’échappatoire au problème climatique »
  

Jean-Marc Jancovici, ingénieur et consultant, préside le groupe de réflexion The Shift Project qui publie Climat, crises. Le plan de transformation de l’économie française (Odile Jacob), fruit d’un travail de deux ans pour dessiner les contours d’une France décarbonée. L’objectif affiché est de réduire de 5 % par an les émissions de gaz à effet de serre, au moyen d’une quasi-disparition des énergies fossiles et d’une forte sobriété dans les usages.
(Le Monde, 19/02/22)

[Lire aussi « Qu’on le veuille ou non, nous n’échapperons pas à la décroissance » (La Croix, 22/02/22)]

+

 A noter dans l'agenda 2022 (sous réserve de l'évolution de la situation en lien avec la COVID19)

 Au fil de l'eau~~~~~

L'agenda des séminaires, conférences, colloques, animations, soutenances de thèses etc. des laboratoires de l'OSUR

+info

 Sciences Ouest et nous !

Sciences Ouest est la revue mensuelle d'information scientifique de l'Espace des Sciences de Rennes
NB : La revue est en libre accès pour les personnels Rennes 1, "Comment accéder à la revue ?"
A lire sur l'OSUR dans le dernier numéro :

Le plus vieil humain de Bretagne a été découpé !  avec Grégor Marchand (CNRS, CReAAH)

Les archives : SO et nous depuis 2012

Observatoire des Sciences de l'Univers de Rennes
Université de Rennes 1
263 avenue du Général Lerclerc
Campus de Beaulieu, bâtiment 15
35042 Rennes Cedex - France
osur.univ-rennes1.fr
multicom-osuratuniv-rennes1 [dot] fr ()

Pour rester connecté à l'actu de l'OSUR

Facebook Twitter HAL Youtube Rss Instagram

Si vous ne souhaitez plus recevoir cette lettre électronique : sympaatlistes [dot] univ-rennes1 [dot] fr (subject: unsubscribe%20osur-cyclobs) (se désinscrire)

Directeur de la publication : Dimitri Lague
Responsable éditorial : Alain-Hervé Le Gall
Archives de cycl'OBS
©OSUR2022