cycl'OBS#52 avril 2022

Soumis par Alain-Herve Le Gall le jeu 31/03/2022 - 09:33

Si cette lettre d'information ne s'affiche pas correctement, aller à la version en ligne   /   sympaatlistes [dot] univ-rennes1 [dot] fr (subject: unsubscribe%20osur-cyclobs) (Désinscription)


cycl'OBS / #52 / Avril 2022


L'infol
ettre mensuelle de l'OSUR

L'essentiel de l'actu scientifique, pédagogique, technique, culturelle de l'Observatoire des Sciences de l'Univers de Rennes, en un clin d'oeil

> Composante de l’université de Rennes 1 (école interne), l'OSUR assure une mission de formation dans le domaine des sciences de la Terre, de l’écologie et de l’environnement
> Structure fédérative de recherche, l'OSUR pilote les recherches en environnement en associant les principaux laboratoires de cette thématique au sein du pôle scientifique rennais (CNRS, INRAE, Universités de Rennes 1 et 2, Agrocampus Ouest, BRGM)
> Observatoire des Sciences de l’Univers du CNRS, l'OSUR assure des missions spécifiques d’observation des systèmes planétaires et environnementaux sur le long terme
>>> Les "dynamiques des paysages" sont un thème fédérateur dans les activités scientifiques de l'OSUR

 A la Une

Halle Buffon, c'est parti !

L'opération immobilière financée dans le cadre du Contrat Plan Etat Région 2015-2020 sort (enfin) de terre !

Avec quelques mois de retard… les travaux pour la construction de la halle Buffon sont lancés. Le chantier devrait durer une année environ.
La halle s’inscrit dans un projet global portant sur l’observation et la modélisation des dynamiques des paysages et des ressources. Le projet rassemble l'ensemble des partenaires de l'OSUR autour de problématiques environnementales et notamment l’observation des changements globaux (climatiques, érosion, pollution…) et de leurs conséquences.
La construction de cette halle va permettre le développement de recherches expérimentales au service des sciences de l’environnement.

Le projet immobilier prévoit :
- des espaces expérimentaux : pôle d’expérimentation d’écologie des sols, des chambres climatiques, un pôle gaz, un pôle granulaire, rayon X (tomographie)
- des ateliers techniques communs mutualisés : pôle de développement technique en métrologie/calibration, développement de prototypes
- des espaces de stockage et de gestion des moyens de terrain : chambres froides, espaces de stockages temporaires, vestiaire, parking fermé…

+info

 A l'affiche

Vous avez accès à la presse en vous connectant à Europresse via l'ENT avec vos identifiants SESAME.

Camille Bouchez :
un œil sur les eaux souterraines 

La surexploitation des réserves souterraines et le changement climatique exercent une pression toujours plus forte sur les ressources en eau et leur qualité. Physicienne adjointe au Conseil national des astronomes et physiciens (CNAP), Camille Bouchez (UAR OSUR, Géosciences Rennes) scrute les cycles de l’eau et des éléments dissous dans les eaux souterraines. La chercheuse, qui allie l’hydrogéologie et la géochimie, nous présente ses travaux et sa vision de la place des femmes dans les sciences.
Un entretien à découvrir à l’occasion de la journée internationale des droits des femmes 2022 et d’actions organisées en partenariat avec les membres de l’UNIR.

+

Céline Roose-Amsaleg :
la microbiologie dans les eaux douces polluées

Dans les fleuves et les rivières, les microorganismes interagissent avec les nombreux éléments chimiques en suspension, y compris quand ils sont issus de la pollution et des eaux usées. Céline Roose-Amsaleg, ingénieure de recherche à ECOBIO, scrute ces liens pour comprendre l’état des écosystèmes.
Un entretien à découvrir à l’occasion de la journée internationale des droits des femmes 2022 et d’actions organisées en partenariat avec les membres de l’UNIR.

+

Maria Klepikova :
explorer les fractures du sous-sol pour l’eau et la géothermie

L’exploitation du sous-sol ne concerne pas que l’industrie minière, on y retrouve en effet de l’eau et de la chaleur pour alimenter des systèmes géothermiques. Mais creuser aussi profondément sous terre demande de bien connaître les propriétés des roches fracturées, dans lesquels l’eau et la chaleur circulent. Maria Klepikova (CNRS, Géosciences Rennes) s’est spécialisée dans l’imagerie et la modélisation de ces milieux afin d’approfondir leur compréhension physique.
Un entretien à découvrir à l’occasion de la journée internationale des droits des femmes 2022 et d’actions organisées en partenariat avec les membres de l’UNIR.

+

Cataclysmes, les grands régulateurs
A l'échelle du globe, les catastrophes naturelles n'arrivent jamais seules... 

Notre planète est secouée par des cataclysmes qui bouleversent le monde vivant. Au fil des crises, ces évènements sont plus fréquents et s’aggravent. Les scientifiques ont découvert que lorsque l’équilibre du globe menace de rompre, les cataclysmes interviennent comme des régulateurs. Ils sont dangereux pour l’homme mais expriment aussi la vie de la Terre, sa respiration, ses palpitations, ses battements de cœur. En pénétrant leur fascinante complexité, ce film nous entraîne dans l’intimité de notre planète bleue.
Ce documentaire est diffusé le jeudi 21 avril 2022, veille de la Journée de la Terre, à 21h sur France 5 dans la 'Science Grand Format'.
Parmi les scientifiques sollicités, on note la contribution de Philippe Steer (Université de Rennes 1, Géosciences Rennes).
Le trailer est d'ores et déjà en ligne !

+

GRavIty (Glissements gravitaires au Rwanda) :
vers une évaluation des facteurs de risque et de leurs impacts sociétaux

Objectif : comprendre les facteurs d’activation et de contrôle de la cinétique des glissements gravitaires (secousse sismique, pente, précipitations, déforestation, dégradation des sols).
Les enjeux sont particulièrement importants au Rwanda, pays le plus densément peuplé d’Afrique (500 ha/km2).
Le projet GRavIty est porté par Marc Jolivet (CNRS, Géosciences Rennes) et Damien Arvor (CNRS, LETG-Rennes). Il a obtenu le financement 80 Prime du CNRS - MITI (Mission pour les initiatives transverses et interdisciplinaires) ainsi que le soutien des "Défis Scientifiques" de l'Université de Rennes 1.

+

Quiberon : l'archéologue, la réalité virtuelle,
et la clavicule du doyen breton de 8 200 ans
 

Deux petits morceaux de clavicule. Ce sont les restes du plus vieil humain retrouvé en Bretagne. Les morceaux d’os ont été découverts lors de fouilles du site de Beg-er-Vil à Quiberon en 1985. Les informaticiens de l'INSA et de l'IRISA de l'Université de Rennes 1 ont recréé le site en virtuel pour aider les archéologues - Grégor Marchand (CNRS, CReAAH) - à poursuivre leurs investigations et un jour, peut-être, connaître le quotidien de cet arrière-arrière-arrière aïeul. A découvrir en vidéos !
(France3 Bretagne, 06/03/22)

+

Quelle est l'influence du climat urbain rennais
sur les araignées ?

A Zola, des araignées sont prises au pièges : "j'accuse !"... mais qui ?
 Il est en thèse à ECOBIO (sous la direction de Benjamin Bergerot) et au LETG-Rennes (avec Hervé Quénol) : il travaille sur les "Effets de la variabilité microclimatique sur la faune en milieu urbain dans un contexte de changement climatique". Le 3 mars 2022, Valentin Cabon a installé trois pièges sur les pelouses du lycée Emile Zola...

+

Penser l’écosystème pour rendre la pêche durable
 

À l’occasion de la publication de deux rapports majeurs par l’Ipbes sur « l’évaluation des valeurs associées à la nature » et « l’utilisation durable des espèces sauvages » lors de sa neuvième session plénière en juillet 2022, la Fondation pour la recherche sur la biodiversité (FRB) donne la parole aux chercheurs et acteurs pour aborder ces thématiques sous différents angles. Didier Gascuel (L'Institut Agro Rennes-Angers, DECOD) livre ses réflexions qui concernent tant l’avenir du secteur de la pêche que la relation des humains à l’océan.
(FRB, 03/22)

+

Les Paiements pour Services Environnementaux :
des contrats d'avenir

Retrouvez en vidéo (12:36) la présentation de ce que sont les PSE, l'envie des agriculteurs du secteur du Lac au Duc (Bretagne) de s'engager dans ce type de contrats, l'expérience et les bénéfices dégagés par des entreprises déjà signataires de contrats PSE en Bretagne, ainsi que le rôle clé joué par les intermédiaires/acteurs impliqués : collectivités locales, syndicat mixte, associations, entreprises, agriculteurs/éleveurs, et scientifiques, avec Gérard Gruau (CNRS, Géosciences Rennes) et Claudia Wiegand (Université de Rennes 1, ECOBIO).
(Interreg CPES, 21/03/22) 

+

Le projet “Navigations préhistoriques” lauréat
 de l'appel à projets 2021 "Science et Société"

Vincent Bernard (CNRS, CReAAH) et son association Koruc sont parmi les lauréats de l'appel à projet 2021 du MESRI "Science et Société" : il s'agit d'un projet d'archéologie expérimentale et de médiation consacré à la navigation préhistorique (expérimentations, chantier participatif, journées évènementielles, conférences, film grand public etc.).
(MESRI, 02/22)

+

Lancement de LA PEPITE R&D :
le laboratoire partenarial associé INRAE-Terres Inovia pour la protection intégrée du colza et des légumineuses

A l’heure où les enjeux de souveraineté alimentaire et de transition agroécologique sont plus essentiels que jamais, Terres Inovia, l’institut technique de la filière des huiles et protéines végétales, et l'IGEPP (INRAE) mettent en commun leurs savoir-faire dans un laboratoire partenarial associé dédié à la recherche et au développement des systèmes de cultures performants, innovants et économes en intrants. Les deux entités, très complémentaires, ont pour mission de couvrir toute la chaîne de la protection des cultures, de la recherche jusqu’au champ de l’agriculteur. En associant sur un même site, au Rheu, les compétences de 60 collaborateurs en génétique, pathologie, entomologie et écologie, LA PEPITE R&D a pour objectif d’améliorer la régularité de rendement du colza et des légumineuses et de réduire le recours aux produits phytosanitaires.
(INRAE, 23/03/22) 

+

« L’Homme responsable d’une nouvelle crise
biologique ? Regards croisés »
 

Le 11 mars, le premier groupe de professeurs, tous en SVT, a été accueilli dans les locaux de la Maison pour la science en Bretagne (MPLS) pour la formation « L’Homme responsable d’une nouvelle crise biologique ? Regards croisés ».
Les enseignants ont bénéficié des éclairages scientifiques de Vincent Jung (Université de Rennes 1, ECOBIO), de Laurent Jeanneau et de Didier Néraudeau (CNRS, Université de Rennes 1, Géosciences Rennes). Manipulations et échanges de pratiques ont également été proposés par Karine Guého Liguet, formatrice de l’académie de Rennes.
(MPLS, 11/03/22)

+

Journée Mondiale de l'eau, avec les étudiant.e.s
du master Sciences de l'eau et le label PIEC

Séréna Hadfield, Julie Tiesse et Clément Dubois, trois étudiant.e.s du master Sciences de l'Eau participant aussi au label Programme d'Intelligence Environnementale Commun (PIEC) co-porté par la MSHB et l'OSUR dans le cadre d'UniR, ont organisé à l'Observatoire une journée "Art et science" le 22 mars : une exposition photo "Tant va la cruche à l'eau... qu'à la fin, elle se casse" et une projection du film "Marcher sur l'eau" suivi d'un débat. 

+

Les lauréat.e.s du concours Science Heavy
 

Le 09/03, Radio Rennes et Radio Evasion 35 ont enregistré les 3 textes lauréats du concours Science Heavy du cours de communication scientifique de l'Université de Rennes 1 :
Médaille de bronze : "Les reliques urbaines de végétation naturelle comme réservoirs de biodiversité" de Althéa Cadro et Charlotte Noysette (Master M1 mention Biodiversité Ecologie Evolution, parcours Patrimoine Naturel Biodiversité)
Médaille d'argent : "Le sexe comme décongestionnant nasal ? " de Coralie Tantot et Mathilde Guittard (Master M1 mention Ethologie parcours Comportement Animal et Humain)
Médaille d'or : "L'accouplement facultatif ? Nouvelle découverte chez les condors de Californie" de Mael Le Page et Florane Evrard (Master M1 mention Biodiversité Ecologie Evolution parcours Modélisation en Ecologie)
(Radio Evasion 35, 03/03/22)

+

 Les publications décodées

L’urbanisation influence l’évolution des plantes
à l’échelle du globe

Les humains transforment les environnements où ils vivent, et les villes sont l’un des environnements les plus profondément modifiés sur Terre. Une nouvelle étude montre que ces environnements urbains modifient l’évolution du vivant. Une étude novatrice dirigée par des biologistes de l’Université de Toronto à Mississauga (UTM, Canada) a cherché à savoir si l’évolution se déroulait de façon parallèle dans les villes à travers le monde. Dans un article publié dans la revue Science (18 mars 2022), le Global Urban Evolution Project (GLUE) a analysé des données collectées par 287 scientifiques dans 160 villes et 26 pays, incluant deux équipes à Paris et à Rennes avec Maxime Dahirel (Université de Rennes 1, ECOBIO, OSUR) et Léa Uroy (Université de Rennes 1, ECOBIO ; L'Institut Agro, INRAE, BAGAP, OSUR). Pour chaque ville, les scientifiques ont échantillonné du trèfle blanc dans la ville et dans la campagne environnante.

+

Occupations et espaces sacrés dans l'Altaï mongol
 

La chaîne de l’Altaï se dresse majestueusement aux limites de la Sibérie, de l’Asie centrale et de la Mongolie. En même temps frontière et lieu de passage, la région a accueilli des populations nomades variées entre l’âge du Bronze et la période médiévale. Le nombre, la variété et la richesse des sites archéologiques en témoignent. Cet ouvrage publié en janvier 2022 aux Editions Mergoil livre les résultats de trois années de fouilles (2014-2016) menées par la mission archéologique franco-mongole pilotée par Sébastien Lepetz (CNRS) et Tsagaan Turbat, (Université nationale de Mongolie), et forte d’une équipe pluridisciplinaire de chercheurs, dont Vincent Bernard (CNRS, CReAAH).

[Lire aussi "Coutumes, rites et sacrifices autour d’un complexe funéraire de l’âge du Bronze tardif en Mongolie (Tsatsyn Ereg, Arkhangai)"]

+

 Dans notre environnement

OneWater : un programme et équipement prioritaire de recherche exploratoire autour de l’eau, notre bien commun

Co-piloté par le CNRS, le BRGM et INRAE, le programme et équipement prioritaire de recherche (PEPR) exploratoire OneWater - Eau bien commun intervient dans un contexte de changement global où les pressions sur l’eau sont exacerbées et où les ressources en eau sont l’un des défis majeurs du XXIe siècle. Lancé le 16 mars 2022, il est doté d’un budget de 53 millions d’euros sur 10 ans, financé dans le cadre du PIA4. Structuré en six défis scientifiques, il a vocation à mettre les recherches sur les ressources en eau au cœur de la transition durable des territoires.
A noter que l'Université de Rennes 1 et l'OSUR font partie des 10 partenaires impliqués dans le PERP OneWater.
(CNRS, 16/03/21)

[Lire aussi "OneWater : un programme et équipement prioritaire de recherche exploratoire autour de l’eau, notre bien commun" (CNRS, 15/03/22)] 

+

L'université de Rennes 1 a signé la charte de l'arbre de Rennes Métropole

L’Université de Rennes 1, important propriétaire foncier de la ville de Rennes, s’est naturellement engagée à participer à la "Charte de l’arbre" adopté par le conseil municipal de Rennes en décembre 2021 et visant à atteindre une surface de territoire arborée à hauteur de 30%.
À travers cette charte signée le 2 mars, l’université s’est associée à un ensemble d’acteurs (Ville de Rennes, bailleurs sociaux, aménageurs, promoteurs immobiliers, habitants de Rennes…), tous engagés à donner une place capitale à l’arbre sur son territoire et à mener une politique de gestion et de plantation visant à pérenniser les arbres dans la ville. L'université s'est aussi engagée en tant qu'acteur de la recherche à mettre à profit les données récoltées sur le patrimoine arborée pour l'action publique.
(Université de Rennes 1, 02/03/22)

[Lire aussi : "La charte de l'arbre de Rennes métropole"]

+

Le serious game SEGAE primé aux Trophées
du Digital Learning

Le jeu sérieux SEGAE de l’Institut Agro Rennes-Angers remporte le Trophée du Digital Learning dans la catégorie Blended Learning & Accompagnement ! Le 24 mars 2022, avait lieu la remise des Trophées du Digital Learning au salon Elearning Expo, Porte de Versailles à Paris. Les Trophées du Digital Learning récompensent chaque année les meilleurs dispositifs de formation digitale déployés dans les entreprises et organismes français et francophones. Ce prix récompense plus de 3 années de travail menées par les enseignants-chercheurs de l’Institut Agro Rennes-Angers et 5 universités européennes dans le cadre d’un projet européen Erasmus+.
 Pour jouer à SEGAE, c'est ici !
(L'Institut Agro Rennes-Angers, 24/03/22)

+

Aux sols, citoyens !
 

En interface avec les substrats géologiques, la végétation et l’atmosphère, les sols sont des écosystèmes complexes qu’il convient de mieux connaitre pour gérer de façon plus durable les activités humaines et l’aménagement. Entre production d’informations et recherche collaborative, cette connaissance associe de plus en plus scientifiques et citoyens, dans une démarche de sciences et recherches participatives que soutient INRAE et dont nous parlent Chantal Gascuel, Philippe Loiseau-Dubosc et Christophe Roturier.
(INRAE, 14/03/22)

+

Suite de l'expérimentation du MOOC ODD
à l'Université de Rennes 1

Après une expérimentation réussie, l'Université de Rennes 1 propose depuis le 21 février le MOOC ODD d'UVED aux L2, L3, DUT, Licence Pro, et pour certaines formations, il a été intégré à la maquette, avec la possibilité d'obtenir un 'open badge' sur la sensibilisation aux ODD.
L'OSUR est impliqué dans la conception/mise en œuvre de ce MOOC.
(UVED, Université de Rennes 1, 03/22)

+

Le Creseb : 10 ans de partage de connaissances
dans le domaine de l’eau

Le centre de ressources et d’expertise scientifique sur l’eau de Bretagne (Creseb) a 10 ans. 10 années de partenariat étroit avec l'OSUR ; un centre présidé successivement par Gilles Pinay (ancien directeur de l'OSUR) puis Gérard Gruau (CNRS, Géosciences Rennes).

+

De l’Eau pour Demain : de nouveaux outils de gestion
pour une meilleure adaptation
au changement climatique en Bretagne

Le projet De l’Eau pour Demain a pour ambition d’apporter des éléments de connaissance et de compréhension sur l’impact du changement climatique sur les ressources en eau de Bretagne.
(BRGM, 02/02/22) 

+

En Bretagne, seulement 39 % de l'eau de pluie
alimente rivières et nappes souterraines
 

Pour répondre à leurs besoins, les Bretons prélèvent 3% de la ressource en eau disponible sur leur territoire. Ils doivent composer avec une ressource qui fluctue parfois grandement au fil des saisons ou d’une année sur l’autre.
(Observatoire de l'Environnement en Bretagne, 13/12/21)

+

Lancement de Nimbo Maps
 

Grâce à KERMAP, pour la première fois, une plateforme d'observation de la Terre propose une cartographie numérique chronologique, homogène et sans nuages ! L'accès aux données satellite Sentinel de Copernicus n'a jamais été aussi simple !
Rappelons que KERMAP - dirigée par Antoine Lefebvre -  est née au sein du LETG-Rennes à l'Université Rennes 2.
(Nimbo.earth, 22/03/22) 

+

Le lithium de Tréguennec s’invite
au conseil régional de Bretagne

La mobilisation s’organise chez les opposants à l’exploitation du gisement de lithium de Tréguennec, dans le Finistère. Le sujet a été abordé ce jeudi à Rennes pour le premier jour d’une session marathon du conseil régional de Bretagne.
(Le Télégramme, 24/02/22)

+

 Dans le champ des idées

« Climat, mon cerveau fait l’autruche », sur ARTE :
pourquoi l’être humain se voile la face

Pourquoi, en dépit de l'imminence de la catastrophe climatique, ne parvenons-nous pas à changer nos modes de vie ? Y a-t-il une explication scientifique à cette inertie ? Réponse dans cette riche enquête qui révèle les surprenants réflexes du cerveau humain.
Un documentaire (53:00) à voir sur ARTE jusqu'au 10 mai.
(ARTE, 05/03/22)

+

Recherche : pour une éthique environnementale
 

Le collectif Labos 1point5 appelle à s'affranchir du "productivisme scientifique" et à transformer les pratiques des laboratoires pour faire face au changement climatique.
(Le Monde, 15/03/22)

+

Séquencer l’ADN de l’environnement :
une technique qui fait sa révolution

Permettant de suivre des espèces à partir des traces génétiques laissées dans leur sillage, l’ADN environnemental connaît un engouement sans précédent. Développée dans les années 2000, la technique s’ouvre aujourd’hui à de nouveaux champs d’application.
(Le Monde, 15/03/22) 

+

Plus d'un Français sur deux considère que les théories scientifiques ne sont que "des hypothèses parmi d'autres"

La communauté scientifique n'est pas indépendante pour quatre Français sur dix, selon le "Baromètre de l’Esprit critique" réalisé par le cabinet Gece pour Universcience, en partenariat avec franceinfo et "La Croix".
(France info, 22/03/22)

+

 A noter dans l'agenda 2022

 Au fil de l'eau~~~~~

L'agenda des séminaires, conférences, colloques, animations, soutenances de thèses etc. des laboratoires de l'OSUR.

A noter ce mois-ci : Séminaire Archéologique de l'Ouest "Paléogénétique et mégalithes, sur la façade atlantique de l’Europe", Séminaire Géosciences "Mesurer la consommation énergétique et les impacts environnementaux du numérique"...

+info

 Sciences Ouest et nous !

Sciences Ouest est la revue mensuelle d'information scientifique de l'Espace des Sciences de Rennes
NB : La revue est en libre accès pour les personnels Rennes 1, "Comment accéder à la revue ?"
A lire sur l'OSUR dans le dernier numéro :

Les insectes en chute libre, avec Joan van Baaren (Université de Rennes 1, ECOBIO)
Climat : avis de tempête dans le monde des insectes, avec Cécile Le Lann (Université de Rennes 1, ECOBIO)
Le parcours semé d’embûches des abeilles sauvages, avec Emma Jeavons (L'Institut Agro Rennes-Angers, BAGAP)
Le bocage favorise la survie des insectes, avec Jacques Baudry (INRAE, BAGAP)
Moins étudiés, les insectes aquatiques disparaissent aussi, avec Christophe Piscart (CNRS, ECOBIO)
Portraits ÉPREUVE PAR 7, avec Eric Petit (INRAE, DECOD)

Les archives : SO et nous depuis 2012

Observatoire des Sciences de l'Univers de Rennes
Université de Rennes 1
263 avenue du Général Lerclerc
Campus de Beaulieu, bâtiment 15
35042 Rennes Cedex - France
osur.univ-rennes1.fr
multicom-osuratuniv-rennes1 [dot] fr ()

Pour rester connecté à l'actu de l'OSUR

Facebook Twitter HAL Youtube Rss Instagram

Si vous ne souhaitez plus recevoir cette lettre électronique : sympaatlistes [dot] univ-rennes1 [dot] fr (subject: unsubscribe%20osur-cyclobs) (se désinscrire)

Directeur de la publication : Dimitri Lague
Responsable éditorial : Alain-Hervé Le Gall
Archives de cycl'OBS
©OSUR2022