cycl'OBS#56 septembre 2022

Soumis par Alain-Herve Le Gall le lun 22/08/2022 - 11:50

Si cette lettre d'information ne s'affiche pas correctement, aller à la version en ligne   //   sympaatlistes [dot] univ-rennes1 [dot] fr (subject: unsubscribe%20osur-cyclobs) (Désinscription)



cycl'OBS / #56 / Septembre 2022

L'infolettre mensuelle de l'OSUR
L'essentiel de l'actu scientifique, pédagogique, technique, culturelle de l'Observatoire des Sciences de l'Univers de Rennes, en un clin d'oeil

> Composante de l’université de Rennes 1 (école interne), l'OSUR assure une mission de formation dans le domaine des sciences de la Terre, de l’écologie et de l’environnement
> Structure fédérative de recherche, l'OSUR pilote les recherches en environnement en associant les principaux laboratoires de cette thématique au sein du pôle scientifique rennais (CNRS, INRAE, Universités de Rennes 1 et 2, L'Institut Agro Rennes-Angers)
> Observatoire des Sciences de l’Univers du CNRS, l'OSUR assure des missions spécifiques d’observation des systèmes planétaires et environnementaux sur le long terme
> Unité d'Appui et de Recherche, l'OSUR assure la mutualisation de moyens analytiques et techniques (plateformes)

 
A la Une en Septembre

Deux nouveaux cursus en environnement

La rentrée 2022 voit 2 nouveaux cursus centrés sur les transitions environnementales intégrés l'offre de formation du site rennais : un CPES et un PhDTrack, formations dans lesquelles l'OSUR est fortement impliqué

  • Le cycle pluridisciplinaire "Sciences, Environnement et Société" (SEnS) construit en partenariat entre trois établissements (Université de Rennes 1, Ecole Normale Supérieure de Rennes et Lycée Chateaubriand – Pôle CPGE) consiste en une formation exigeante sur 3 ans alliant le meilleur des classes préparatoires, de l’université et des grandes écoles. Dès la première année les étudiants sont initiés à la recherche via des projets tuteurés réalisés en immersion régulière dans des équipes de recherche. La formation a pour objet de permettre aux étudiants de maitriser les connaissances et de développer les compétences nécessaires pour appréhender la complexité de l’impact des sociétés sur leurs environnements.
    >>> En savoir plus sur le CPES SEnS >>>
  • Le PhDTrack "Transition environnementale" est une formation sélective du département Sciences pour l’Environnement de l’ENS Rennes. Il propose une formation à la recherche et par la recherche disciplinaire et interdisciplinaire en environnement. Sa durée est de 5 ans (2 ans de Master + 3 ans de Doctorat). En Master, chaque étudiant suit une formation disciplinaire dans l’un des Masters partenaires du site (à l'université de Rennes : Master Biodiversité Ecologie Evolution parcours "MODE" ou parcours "EFCE" ; Master Science de l'Eau) et une formation interdisciplinaire spécifique avec les autres étudiants ENS de la formation sur une thématique commune. Les étudiants sont encouragés et accompagnés pour poursuivre en thèse dans la suite de leur formation de Master.
    >>> En savoir plus sur Le PhDTrack "Transition environnementale" >>>
+infos

A l'affiche

Vous avez accès à la presse en vous connectant à Europresse via l'ENT avec vos identifiants SESAME.

Lancement de la Chaire de la Fondation Rennes 1 "Biodiversité et changement climatique"

La Fondation Rennes 1 « Progresser, Innover, Entreprendre », fidèle à son engagement environnemental depuis sa création en 2010, a présenté lors de son assemblée générale le 4 juillet, sa nouvelle Chaire « Biodiversité et changement climatique » - Fondation Rennes 1. La mise en œuvre de cette 17e chaire se fera grâce aux compétences scientifiques existantes dans les laboratoires de recherche de l’Université de Rennes 1 impliqués, autour de Joan van Baaren et l'UMR ECOBIO, avec le soutien de cinq entreprises partenaires (Fonds de dotation Roullier, Véolia, Samsic, OKwind et Giboire). Des mécènes, déjà pleinement acteurs de la lutte contre le changement climatique, qui pourront faire de ce partenariat un nouvel outil majeur de leur politique RSE.

>>>

Focus sur la Plateforme Lidar Topo-bathymétrique

Faisant suite à plus de 10 ans de développement sur le traitement de données 3D à l’OSUR et dans le traitement de données hyperspectrales à l’OSUNA, la plateforme a été créée en collaboration entre les Universités de Rennes 1 et de Nantes, qui ont acquis en 2015, le premier LiDAR topo-bathymétrique en France. La plateforme dirigée par Paul Leroy (CNRS, UAR OSUR) développe des outils de traitement de données LiDAR topo-bathymétriques fluviales et leurs applications : classification sol/eau, correction de la réfraction, exploitation du retour d’onde complet, couplage avec des simulations hydrauliques. Elle gère également des projets d’acquisition LiDAR topo-bathymétrique en contexte fluvial : expertise géomorphologique/hydrologique, étude de faisabilité des acquisitions lidar et plans de vol.

>>>

Malika Ainouche est élue à l'Académie Européenne

Félicitations à Malika Ainouche (Université de Rennes 1, ECOBIO) qui a été élue en juin 2022 Membre de l'Académie Européenne (Academia Europaea), Class "Life Sciences", Section "Organismic and Evolutionary Biology". Malika est biologiste, Professeure à l'Université de Rennes 1, spécialiste en biologie de l'évolution (biologie végétale) : ses thématiques de recherches portent notamment sur l'évolution chez les Poaceae (allopolyploïdie, génétique des populations, spéciation). Malika co-pilote avec Anne-Marie Chèvre (INRAE, IGEPP) un réseau de recherche international sur "Polyploïdie et Biodiversité" : IRN "POLYDIV-Polyploidy and Biodiversity" (2021-2025)

>>>

Le Prix Viquesnel 2022 de la SGF est décerné à Denis Gapais

Au cours de son Assemblée Générale du 29 juin 2022, la Société Géologique de France) a décerné son Prix Viquesnel à Denis Gapais,(CNRS, Géosciences Rennes), géologue tectonicien et ancien directeur de l'UMR Géosciences Rennes, pour l’ensemble de ses travaux sur les mécanismes de déformation, les systèmes tectoniques et la mécanique de la lithosphère.

>>>

Le peuple des airs

"Le peuple des airs" est un documentaire ARTE (52:00) : une exploration passionnante des flux de vies minuscules au-dessus de nos têtes, riche monde méconnu aujourd’hui objet de nombreuses recherches, auquel notre destin est étroitement lié. A la découverte du "plancton aérien"...
A noter les contributions de Julien Pétillon (Université de Rennes 1, ECOBIO) et Manuel Plantegenest (L'institut Agro Rennes-Angers, IGEPP).

>>>

Ulysses, un partenariat pour améliorer la compréhension des sites d’amas coquilliers mésolithiques en Bretagne et en Irlande

Ce projet vise à développer une collaboration entre les chercheurs irlandais (autour de Graeme Warren, University College Dublin / School of Archaeology) et français (autour de Grégor Marchand, CReAAH travaillant sur les sites côtiers du Mésolithique en Bretagne et en Irlande. Le projet comprend des possibilités de formation et de recherche pour les chercheurs en début de carrière, des échanges pour les responsables, une publication conjointe et l'élaboration de propositions de financement.

>>>

L’île aux pierres

Le documentaire « L’île aux Pierres » (09’30 réalisé par Cédric Michel en 2022) a été réalisé dans le cadre du projet IMPACT (IMages du Passé, images d’avenir : documenter l’évolution Climatique et anthropique sur le PAtrimoine -Culturel et naturel- Territorial), financé par la MITI du CNRS dans le cadre de l’AAP 2021 du défi "le temps : mesures, perceptions, impacts et applications". Le projet est porté par le CReAAH autour de Marie-Yvane Daire (CNRS) en collaboration avec la MSHB (Maison des Sciences de l’Homme en Bretagne).

>>>

L'ITN PANORAMA a organisé sa première Ecole d'été au Portugal

L'ITN PANORAMA (« EuroPean trAining NetwOrk on Rare eArth elements environMental trAnsfer: from rock to human ») porté à l'université de Rennes 1 par Aline Dia et Mélanie Davranche (Géosciences Rennes) a organisé en mai 2022 à Lisbonne au Portugal sa première Ecole d'été, organisée par l'Instituto Superior Técnico (membre du projet - bénéficiaire). Au programme : séminaires, visites d'entreprises privées partenaires d'ELECTRAO (membre du projet - partenaire) et exploration d'anciennes mines à ciel ouvert de Sao Domingos (cuivre, située dans la région d'Alentejo) et de Lousal (pyrite) guidées par EDM - Empresa de Desenvolvimento Miniero SA (membre du projet - partenaire).
A découvrir en vidéo (03:02)

>>>

Incendie dans les monts d’Arrée : quel impact sur la faune et la flore ?

L’incendie qui s’est déclaré le 18 juillet dans les monts d’Arrée a dévoré plus milliers d'hectares de landes. François de Beaulieu, spécialiste des landes et membre du groupe monts d’Arrée (Bretagne Vivante) et l'écologue Bernard Clément (Université de Rennes 1, ECOBIO) font le point sur les conséquences de l’incendie sur la faune et la flore.
(Le Télégramme, 20/07/22)

>>>

À Rennes, dôme de chaleur et nuit « tropicale » inédits

Rennes a connu la journée la plus chaude de son histoire, lundi 18 juillet, avec 40,5 °C. Mais la nuit précédente a également été marquée par un îlot de chaleur urbain d’une intensité jamais observée (9,2 °C de plus que dans la campagne environnante), et la suivante a été « tropicale », avec la température minimale la plus élevée jamais recensée…
Les explications du géographe-climatologue Vincent Dubreuil (Université Rennes 2, LETG-Rennes)

>>>

Pourquoi le manque de pluie menace aussi les poissons d’eau de mer

L’hiver 2022 fut sec, l’été encore plus. Fleuves et rivières sont en étiage, et en bout de course, l’écosystème océanique souffre. Deux tiers des poissons marins dépendent de l’apport en eau douce dans l’océan pour se développer. Explications avec Olivier Le Pape (L'Institut Agro Rennes-Angers, DECOD)
(Ouest-France, par Julia Toussaint, 16/08/22)

>>>

Près de 2 600 empreintes de l'homme de Néandertal sur ce site exceptionnel du Cotentin

Le site archéologique du Rozel (Manche), découvert en 1967, est désormais un site reconnu par les archéologues, chercheurs et experts du paléolithique moyen (entre – 115 000 et – 80 000 avant J.C.) au-delà de nos frontières. Il tient sa réputation des nombreuses empreintes trouvées chaque année lors des fouilles réalisées en juin, juillet et août. Cette saison ne déroge pas à la règle puisque ce sont près de 400 nouvelles empreintes de découvertes. Explications avec Dominique Cliquet (DRAC, CReAAH).
(La presse de la Manche, par Typhanie Moiny, 22/08/22)

>>>

Pourquoi y a-t-il autant de guêpes cet été 2022 ?

Et pourquoi il faut les protéger ? (malgré tout). Les explications de Joan van Baaren (Université de Rennes 1, ECOBIO) dans TVR (à partir de 05:25).
(TVR, 25/07/22)

>>>

RIVAGES Normands 2100

Recherche sur les Inondations Venant des Aquifères et Gestion des Eaux Salées
Le projet RIVAGES Normands 2100 est un programme de recherche partenarial co-porté par l'OSUR - avec Luc Aquilina, Salomé de Foville et Martin Mesnil (Université de Rennes 1, CNRS, UAR OSUR) - avec notamment l'Université de Caen, l'École des Hautes Etudes en Santé Publique, l'Agence de l'eau Seine-Normandie, la DREAL Normandie, associant également des collectivités locales de la Manche et du Calvados. Ce projet fédère une communauté d’acteurs autour d’un objectif commun : la gestion des risques hydrogéologiques littoraux (salinisation, inondation) en lien avec l’élévation du niveau de la mer et le changement climatique.

>>>

Ressources minérales dans la transition énergétique

Pour la rentrée, l’OSUR et l’axe transversal ‘Ressources’ proposent un séminaire généraliste d’Olivier Vidal, Directeur de Recherche CNRS a l’Institut des Sciences de la Terre de Grenoble. Olivier Vidal, géologue de formation, est spécialiste des liens entre énergie-matières premières dans le contexte de la transition énergétique bas carbone. Il a été coordinateur scientifique du réseau européen ERA-MIN sur la manipulation industrielle des matières premières non énergétiques. Il est impliqué dans plusieurs projets multidisciplinaires en collaboration avec des économistes. Il est l’auteur du livre « Matières Premières et énergie – les enjeux de demain » et est désormais co-PI du PEPR SOUSSol (« Sous-sol bien commun ») qui vient d’être financé. Olivier présentera, d’une manière accessible à tous les membres de l’OSUR, ses travaux sur les besoins en ressources minérales dans le cadre de la transition énergétique pour différents scénarios de PIB, population et d’énergie.

>>>

Buffon ! Chronic'Halle
Le forage de 2 puits de 100 mètres de profondeur !

Construction de la Halle : on vous donne des nouvelles (à la pelle, en béton... et en toute transparence). Retrouver ici, au fil des semaines, l'actu de la construction de la future Halle expérimentale de l'OSUR.
Ce mois-ci on vous donne des infos sur le forage de deux puits de 100 mètres de profondeur !

>>>

Les publications décodées

Le chien européen actuel viendrait surtout de l'Est

L’étude de 72 génomes de loups anciens révèle que le chien européen possède une double ascendance, la principale étant située quelque part en Eurasie orientale. Comment l'expliquer ? Un consortium international de chercheurs, auquel Morgane Ollivier (Université de Rennes 1, ECOBIO) participé, propose plusieurs hypothèses: publication dans NATURE en juin 2022.

[Lire aussi : "On en sait un peu plus sur les origines des chiens européens" (Ouest-France, par Nicolas Blandin, 13/07/22)]

>>>

Les premières guêpes fossiles de Hongrie : un aperçu inédit de la faune d’un environnement marécageux du Crétacé européen

Manuel Brazidec et Vincent Perrichot (Université de Rennes 1, Géosciences Rennes) et leurs collègues Márton Szabó, Imre Szenti, Ákos Kukovecz, Attila Ősi publient en août 2022 dans la revue Cretaceous Research un article qui décrit les premiers hyménoptères fossiles de Hongrie conservés dans l'ambre.

>>>

"Urgences écologiques : quelles urgences pour le droit ?"

Les actes du colloque "Urgences écologiques : quelles urgences pour le droit ?" viennent de paraître dans le dernier numéro spécial de la "Revue juridique de l'environnement" (Lavoisier, juin 2022), sous la responsabilité scientifique de Nathalie Hervé-Fournereau et d'Alexandra Langlais (CNRS, IODE).

>>>

Comment faire des ripisylves un atout pour les territoires de demain ?

Rôles socioécologiques et services écosystémiques des hydrosystèmes.
Dans le cadre du projet européen qu’il coordonne, Simon Dufour (Université Rennes 2, LETG-Rennes) et ses collègues publient en juin-juillet 2022 deux articles de synthèse et de recommandations sur les zones riveraines de cours d'eau : un sur le volet 'Recherche' dans WIREs Water, l’autre sur le volet 'Gestion' dans Frontiers in Environmental Science.

>>>

Mégalithes dans le Monde

Ces deux volumes (1466 p.) publiés en août 2022 présentent une synthèse collective des rencontres de septembre 2019 à l’Historial de Vendée portant sur “Les mégalithes dans le monde”.
Ce travail de référence colossal a été réalisé sous la sous la direction Luc Laporte (CNRS, CReAAH) et ses collègues Jean-Marc Large, Laurent Nespoulous, Chris Scarre, Tara Steimer-Herbet.
(APC, 22/08/22)

>>>

Les mouvements des plaques en profondeur avant un méga-séisme détectés dans le champ de gravité terrestre

Une étude publiée en avril 2022 dans la revue Earth and Planetary Science Letters dans laquelle Laurent Longuevergne (CNRS, Université de Rennes 1) a contribué, montre que des redistributions de masses profondes peuvent être observées avant un méga-séisme de zone de subduction, grâce aux mesures du champ de gravité opérées par le satellite GRACE. En éliminant les sources hydrologiques du signal gravitaire global, l’équipe française montre que les anomalies observées apparaissent cohérentes avec un étirement de la plaque plongeante vers 150 km de profondeur dans le manteau, suggérant que la rupture géante de Maule, au Chili, en 2010, pourrait trouver son origine dans une propagation vers la surface de cette déformation de la plaque plongée.

>>>

Astrochimie : un dispositif expérimental unique pour mieux comprendre la formation des étoiles

Des scientifiques de l'Institut de physique de Rennes - autour de Ian Sims (Université de Rennes 1, IPR)-, grâce à un dispositif innovant capable de simuler les conditions qui règnent dans les nuages interstellaires, ont pu corriger le thermomètre chimique que les astronomes utilisent pour analyser la température de ces nuages. Ces mesures sont déterminantes pour évaluer la possibilité de formation d'étoiles en leur sein. Publication dans Nature Chemistry (2022).

>>>

Développement Durable & Responsabilité Sociétale

Le climat illustré

6 affiches et 3 questions pour tout savoir sur le climat : les kakémonos conçus par l'INSU sont installés à l'entrée de la salle de conf. 3 thèmes sont illustrés : "Y a-t-il un consensus scientifique sur le réchauffement climatique ?" "Le climat a-t-il vraiment toujours changé ?" "Météo et climat, comment ne plus confondre" Vous souhaitez organiser un événement ou une exposition sur le sujet du climat ? Ces kakémonos sont à votre disposition en téléchargement gratuit, charge à vous de les imprimer !

>>>

Lutter contre le changement climatique : Attitudes internationales à l'égard des politiques climatiques

À l'aide de nouvelles enquêtes portant sur plus de 40 000 répondants dans 20 pays qui représentent 72% des émissions mondiales de CO2, une étude de l'OCDE s'est penchée, pour chaque pays, sur la compréhension et les attitudes à l'égard du changement climatique et des politiques climatiques. Selon cette étude, la France est un des pays les plus climatosceptiques : seuls 57% des français pensent que le changement climatique est lié à l’activité humaine…
(OCDE, 12/07/22)

>>>

« S’engager ensemble pour réduire l’empreinte de nos activités de recherche »

La 2ème Journée Labos 1point5 organisée en hybride s’est déroulée le 1er juin 2022 et a réuni 600 participants. 180 participants à Paris et 420 connectés ont planché sur le thème « S’engager ensemble pour réduire l’empreinte de nos activités de recherche ». L'ensemble des interventions (vidéos, posters, les dessins de Marjolaine Gaudard) sont à découvrir en ligne.
(Labos 1point5, 06/22)

[Lire aussi : "La recherche bas carbone met en tension le fonctionnement académique ordinaire", Le chercheur en sciences politiques Antoine Hardy analyse l’initiative Labos 1point5, qui vise à décarboner l’activité scientifique, et ses retentissements dans le monde de la recherche (Le Monde, 27/06/22)]

>>>

« Nos modèles climatiques donnent une vision un peu trop optimiste pour le futur »

Pour le climatologue Robert Vautard, les projections sous-estiment le dérèglement pendant les étés en Europe de l’Ouest. Chaleurs, sécheresses et pluies intenses deviendront plus courantes « même si ce ne sera peut-être pas le cas tous les ans ».
Météorologue et climatologue, Robert Vautard est coordonnateur d’un des chapitres du sixième rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat. Directeur de recherche au CNRS, il dirige l’Institut Pierre-Simon-Laplace.
(Le Monde, par Martine Valo, 19/08/22)

>>>

Climat : un traitement médiatique qui ne passe plus

Des journalistes plus écologistes aimeraient que la causalité entre les événements et le dérèglement climatique soit plus systématique.
L’été avait commencé par une réaction vertueuse. Alors que la première canicule, mi-juin, donnait un avant-goût préoccupant de la saison, la publication par Libération d’une photo d’un homme torse nu profitant du soleil, illustration de l’interview d’un climatologue alertant sur la multiplication de ces épisodes de fortes chaleurs, avait provoqué un mouvement de protestation sur les réseaux sociaux – suivi d’un mea culpa du quotidien. Impossible, dorénavant, d’illustrer les températures insupportables avec des images évoquant des moments délicieux.
(Le Monde, par Aude Dassonville, 22/08/22)

>>>

Radio France engage un tournant environnemental

"La crise climatique fait l’objet d’un consensus scientifique international solide depuis plus de vingt ans, documenté par le GIEC dans ses rapports successifs. Plus personne ne peut en ignorer les conséquences graves et concrètes sur l’environnement, l’économie et la vie humaine. Beaucoup a été fait pour parler des enjeux environnementaux sur nos antennes et faire de Radio France un média de service public écologiquement responsable. Pourtant, face à l’ampleur de l’urgence climatique, nous sommes résolus à aller plus loin. Radio France engage un tournant environnemental."
Découvrir ses engagements, en tant que média, mais aussi en tant qu'entreprise.
(Radio France, 30/08/22)

>>>

Dans notre environnement

Le projet IRIS-E lauréat de l'appel à projet "Excellences sous toutes ses formes"

L'université et ses partenaires obtiennent 21,4 M€ pour déployer le projet "Interdisciplinary Research & Innovative Solutions for Environmental transition" et faire de la métropole rennaise et de la région Bretagne le laboratoire européen pour la transition environnementale. L'OSUR est très fortement impliqué dans ce grand projet.

>>>

L'Université de Rennes 1 dans le classement de Shanghai 2022

L’Université de Rennes 1 se classe entre la 601ᵉ et 700ᵉ place du classement de Shanghai 2022 (Academic Ranking of World Universities) publié le 15 août . Ce résultat confirme la bonne position de l'établissement dans de nombreuses thématiques de recherche dans le classement par discipline rendu public le 19 juillet 2022.
A noter les bons classements sur des thématiques essentiellement portées au sein de l'OSUR par les labos Geosciences et ECOBIO : sciences de l'eau (101-150), sciences de la Terre (151-200), écologie (201-300)
(Université de Rennes 1, 07/22)

>>>

Pour que la future PAC ait des impacts positifs sur la biodiversité

Sur la base de l’analyse de la future Politique agricole commune (PAC) qui s’appliquera sur la période 2023-2027, plus de 300 experts de 23 pays membres de l’Union européenne ont analysé les impacts de la future PAC sur la protection et la restauration de la biodiversité. Alors que l’UE affiche des objectifs climatiques et environnementaux ambitieux au titre du Pacte vert, les scientifiques pointent la modestie des effets positifs sur la biodiversité de la future PAC telle qu’elle se dessine. Ils formulent des propositions concrètes pour corriger cette faiblesse, notamment au titre des mesures du nouvel instrument environnemental de l’écorégime. Les chercheurs soulignent l’importance de protéger les éléments naturels du paysage et les prairies gérées de manière extensive, de mettre en œuvre les mesures de protection à l’échelle des territoires, et de conditionner les paiements aux résultats environnementaux obtenus. Ils insistent également sur la double nécessité d’améliorer les procédures de suivi des impacts et de permettre un meilleur engagement des agriculteurs. Une synthèse de ce travail, auquel INRAE a contribué avec Hervé Guyomard (INRAE, Centre de Bretagne-Normandie), a été publiée le 30 juin dans Conservation Letters.
(INRAE, 30/06/22)

>>>

Le CRESEB fait le point sur 2 projets en cours avec l'OSUR

A l’occasion de la finalisation du projet BERCEAU, le Creseb a proposé le 8 juillet un temps de présentation et d’échanges autour de la tâche 2, à savoir les approches de l’impact des opérations de restauration sur les échanges nappe-rivière. Alain Crave (CNRS, Géosciences Rennes), l’un des auteurs du projet s’est plié à cet exercice : "projet BERCEAU – Bilan, suivi et Evaluation des actions de Restauration des Cours d’EAU bretons" (vidéo, durée 01:06:24). Ce projet associe les labos ECOBIO, LETG-Rennes et ESO.
A l'occasion de la réunion du Groupe de travail Ressources en eau & Changement climatique animé par le Creseb le 7 juillet, Elias Ganivet (Université de Rennes 1, Géosciences Rennes) a présenté l'état d'avancement de ses travaux de thèse qui s'inscrivent dans le projet Rivière 2070. Ces travaux, co-encadrés par Véronique Van Tilbeurgh et Mélanie Congretel (Université rennes 2, ESO), et Laurent Longuevergne (CNRS, Géosciences), portent sur la prise en compte des pressions climatiques et anthropiques au niveau local (vidéo, durée 27:23), et proposent un exemple de démarche participative de gestion de la ressource en eau sur le territoire de Lorient Agglomération.
(CRESEB, 07/22)

>>>

Les Breton·ne·s se mobilisent pour les transitions !

Comment changer nos pratiques pour accélérer les transitions écologique et climatique en Bretagne ? Avec pas moins de 47 projets lauréats portés par des structures d’horizons divers, le premier appel à projets de la Région Bretagne de ce type a eu un écho largement positif ! Retour en vidéo, illustré à travers deux projets.
(Région Bretagne, 18/08/22)

>>>

30 000 arbres plantés à Rennes d’ici à 2026 : où en est-on ?

Les températures records de la mi-juillet ont rappelé l’urgence de végétaliser nos villes. Où en est Rennes des 30 000 arbres promis d’ici à 2026 ? 63,3° au sol. C’est la température maximale qu’a relevé Pascal Branchu, de l’association La Nature en Ville, ce lundi 18 juillet 2022. Il s’est rendu sur le parvis de la gare, un des îlots de chaleur de Rennes. Quelques mètres plus loin, sous une canopée d’arbres : 23°. Plus de 40° de différence qui rappellent, selon le militant, l’urgence de la végétalisation en ville. Un projet qui met du temps, confie Didier Chapellon, adjoint délégué à la Biodiversité, mais qui est en bonne voie pour atteindre les 30 000 arbres promis par Nathalie Appéré pendant sa campagne.
(Le Télégramme, par Elissa Abou Merhi, 25/07/22)

>>>

Dans le champ des idées

Attachement et changement dans un monde en transformation

Posons la question autour de nous : « pourquoi les gens ne changent-ils pas ? ». La réponse sera le plus souvent : « parce qu’ils sont trop attachés à leurs privilèges, traditions, acquis, relations, cultures, terroirs, etc. Ils ne changeront jamais ! ». Cette théorie qui veut que l’attachement empêche le changement fait partie du sens commun. Pourtant, depuis de nombreuses années, les chercheurs qui étudient le concept d’attachement, et notamment l’attachement au lieu, montrent que cette théorie n’est pas validée. L’attachement peut au contraire conférer de la sécurité aux individus et soutenir des changements.
(éditions Quae, 11/08/22)

>>>

Entretien avec Bruno Latour

Au fil d’un entretien, le philosophe et sociologue des sciences Bruno Latour déroule face à Nicolas Truong ses réflexions sur le nouveau monde qui s'impose avec le changement climatique et précise les grands éléments de sa pensée. Chaque séquence dure environ 15 mn : "Nous avons changé de monde", "La fin de la modernité", "Gaïa : notre nouvelle Terre", "Où atterrir ?",  "La nouvelle classe écologique", "Inventer des dispositifs collectifs", "La vérité du religieux", "La science telle qu'elle se fait", "Les modes d'existence", "Le cercle de la politique", ""C'est tellement beau, la philosophie !"", "Lettre à Lilo".
(ARTE, 06/22)

>>>

Débat : L’écologie est-elle soluble dans les démocraties capitalistes ?

Une démocratie capitaliste est-elle compatible avec une politique écologique ambitieuse, susceptible de répondre aux effets du changement climatique ? L'analyse d'Albin Wagener, chercheur associé à l'INALCO (PLIDAM) et au laboratoire PREFICS (Université Rennes 2).
(The Conversation, 27/07/22)

>>>

Greenwashing, le point sur les recherches

L'enseignant-chercheur italien Agostino Vollero (Università degli Studi di Salerno, Italie) a analysé toutes les publications scientifiques anglophones sur le greenwashing (près de 2800 articles au total). Thierry Libaert (conseiller au Comité économique et social européen) commente cette synthèse et revient sur les cas les plus emblématiques d'un phénomène en pleine explosion.
(Thierry Libaert , 11/08/22)

[Référence : Agostino Vollero, Greenwashing. Foundations and emerging research on corporate sustainability and deceptive communication. Emerald Points.152 pages. 2022]

>>>

Le classement de Shanghaï, ou l’invention du marché des universités

Le premier classement international des universités, créé en 2003 par l’université Jiao Tong de Shanghaï, a normalisé la concurrence pour attirer les meilleurs étudiants, chercheurs et partenaires financiers.
(Le Monde, par Soazig Le Nevé, 15/08/22)

>>>

Rencontres intimes avec l'Anthropocène

Un collectif de chercheurs et chercheuses vous propose en accès libre ce petit recueil de textes sur leur ressentis face au changement climatique : "Rencontres intimes avec l'Anthropocène".
Beaucoup de scientifiques considèrent que parler de leurs émotions dans le cadre de leur activité professionnelle pourrait les décrédibiliser : il faudrait uniquement parler de chiffres, rester impartial, esquiver le ressenti. Pourtant, face à certains scénarios du GIEC projetant des millions de morts climatiques et à l’effondrement en cours du vivant, comment garder cette posture ? Dans ce recueil, des scientifiques témoignent de leur prise de conscience face aux changements environnementaux d'origine anthropique ; il y a quelque chose qui échappe à la raison, une humanité qui a peur de se perdre en chemin et qui a pris conscience des limites du monde qu'elle habite.
(Sorbonne Université)

>>>

A noter dans l'agenda

Au fil de l'eau~~~~~

L'agenda des séminaires, conférences, colloques, animations, soutenances de thèses etc. des laboratoires de l'OSUR.

>>>

 Sciences Ouest et nous !

Sciences Ouest est la revue mensuelle d'information scientifique de l'Espace des Sciences de Rennes
NB : La revue est en libre accès pour les personnels Rennes 1, "Comment accéder à la revue ?"
A lire sur l'OSUR dans le dernier numéro :

Les archives : SO et nous depuis 2012

Observatoire des Sciences de l'Univers de Rennes
Université de Rennes 1
263 avenue du Général Lerclerc
Campus de Beaulieu, bâtiment 15
35042 Rennes Cedex - France

osur.univ-rennes1.fr
multicom-osuratuniv-rennes1 [dot] fr ()

Pour rester connecté à l'actu de l'OSUR

Facebook Twitter HAL Youtube Instagram

Si vous ne souhaitez plus recevoir cette lettre électronique : sympaatlistes [dot] univ-rennes1 [dot] fr (subject: unsubscribe%20osur-cyclobs) (se désinscrire)

Directeur de la publication : Dimitri Lague
Responsable éditorial : Alain-Hervé Le Gall
Archives de cycl'OBS
©OSUR2022