Mots-clés

< Retour à la page d'accueil des mots-clés

3 résultats trouvés contenant le mot 'fleuve'

Articles

  • Vers une nouvelle compréhension de la migration des chutes d’eau et cascades dans les rivières - Edwin Baynes est post-doctorant à Géosciences Rennes, titulaire d'une bourse européenne Marie-Curie au sein du WaterfallModel3D project. Avec Dimitri Lague également de Géosciences, et d'autres collègues écossais, ils viennent de publier en février 2018 un article dans Scientifc Reports (Nature) qui remet en question un pan de la géomorphologie moderne et de l'hydrologie : la vitesse de recul des cascades ne dépendrait pas du débit d’eau !
  • La Vilaine, en plein… moissonnage ! - Depuis le 26 août, un drôle d’engin flottant - une sorte de tracteur amphibie... - se déplace sur la Vilaine au niveau de la plaine de Baud, entre Rennes et Cesson-Sévigné, autour de la base nautique. Un « bateau-tracteur » fauche, ou plutôt faucarde la végétation qui couvre désormais la surface de l’eau : depuis plusieurs mois, une espèce de plante invasive aquatique, l’Égérie dense, prolifère sur le fleuve. Présente depuis plusieurs années, elle est particulièrement visible cette été. Gabrielle Thiébaut (ECOBIO), en charge notamment du projet européen MADMACS, qui à comprendre le rôle des macrophytes dans le fonctionnement des écosystèmes aquatiques, nous éclaire sur cette question.
  • Renaturation de la Sélune : la végétation spontanée peut-elle contribuer à la restauration écologique des berges ? - Charlotte Ravot (BAGAP, Agrocampus Ouest), Marianne Laslier (LETG-Rennes), Laurence Hubert‐Moy (LETG-Rennes), Simon Dufour (LETG-Rennes), Didier Le Coeur (BAGAP, Agrocampus Ouest), Ivan Bernez (ESE, INRAE) publient en septembre 2019 un article dans un numéro spécial de la revue River Research and Applications consacré à la question de la renaturation de la Sélune, petit fleuve côtier qui se jette dans la baie du Mont-Saint-Michel, suite à l'arasement (déconstruction) de deux barrages hydrauliques.