Mots-clés

< Retour à la page d'accueil des mots-clés

8 résultats trouvés contenant le mot 'services écosystémiques'

Articles

  • Evaluation des services écosystémiques des espaces agricoles et péri-urbains - évaluation des services écosystémiques des espaces agricoles et péri-urbains
  • Séminaire de Morgane Hervé et Annegret Nicolai (ECOBIO) - Différents regards sur les paysages du Layon?
  • Lancement d’un réseau européen sur la connaissance et la gestion des ripisyvles - Le 1 décembre 2017 voit le lancement d’un réseau européen sur la connaissance et la gestion des ripisyvles : CONVERGES, piloté par Simon Dufour, enseignant-chercheur à l'université de Rennes 2, au sein du LETG-Rennes.
  • Projet Interreg CPES : améliorer la qualité de l’eau en encourageant les paiements pour services écosystémiques - Le projet Interreg CPES « Channel Payments for Ecosystem Services », piloté par l’Université de Chichester (Angleterre), vise à améliorer la qualité de l’eau dans les bassins-versants agricoles intensifs du sud de l’Angleterre et du nord-ouest de la France (Bretagne, Normandie), en testant les modalités d’implantation et de pérennisation d’outils financiers de type Payment for Ecosystem Services (ou Paiement pour Services Ecosystémiques - PSE - en français).  L’objectif est d’encourager les agriculteurs opérant dans les bassins-versants à adopter de nouvelles pratiques agricoles afin de réduire les pertes de nutriments (principalement azote et phosphore) aux cours d’eau. L’outil PES consiste à offrir une rémunération à l’agriculteur, fournie par des acheteurs publics ou privés, en contrepartie de l’adoption de pratiques réduisant ces pertes à des niveaux allant au-delà de ceux inscrits dans les réglementations et politiques environnementales actuelles. Le projet met en œuvre 7 sites pilotes répartis de part et d’autre de la Manche : 4 en Angleterre, 3 en France, dont un situé en Bretagne (bassin versant du Lac au Duc), et géré par un consortium regroupant les laboratoires de l'OSUR (UMRs CNRS/UR1 ECOBIO et Géosciences Rennes), les UMRs INRA/Agrocampus Ouest SAS et SMART, le Syndicat Mixte du Grand Bassin de l'Oust (SMGBO), le bureau d’étude Sara Hernandez Consulting ltd, la profession agricole, l’association les Petits Débrouillards, et le Centre de Ressources et d’Expertise Scientifique pour l’Eau en Bretagne (CRESEB). Le Programme France (Manche) Angleterre est cofinancé par le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER). Le budget alloué au projet CPES est de 2,8 million d’euros (2017-2021).
  • Évaluation biophysique des services écosystémiques des sols cultivés - Adaptation de l’information pédologique pour la modélisation dynamique du fonctionnement des sols - Évaluation biophysique des services écosystémiques des sols cultivés - Adaptation de l’information pédologique pour la modélisation dynamique du fonctionnement des sols
  • Conception d’une méthode d’évaluation des services écosystémiques : application aux étangs piscicoles - Conception d’une méthode d’évaluation des services écosystémiques : application aux étangs piscicoles
  • Simplification du paysage et services écosystémiques - Landscape simplification and ecosystem services
  • La végétation riveraine des cours d’eau : un atout pour le développement durable des territoires - Simon Dufour (Université Rennes 2, LETG-Rennes) et ses collègues publient en juin 2020 dans la revue BioScience un article de synthèse (Editor's choice) sur les services écosystémiques rendus par la végétation riveraine des cours d'eau. Dans cet article, les auteurs proposent non seulement de caractériser les services rendus mais aussi d’être capable d’évaluer l’effectivité et l’ampleur de chaque service selon les contextes afin d’améliorer effectivement la gestion des systèmes fluviaux. Pour avancer dans cette direction, l'article propose de poser les bases d’une approche plus fine de la caractérisation des servies écosystémiques rendus par cette végétation très spécifique.  Pour cela, les principaux services ont été identifiés et analysés en distinguant quatre types principaux de végétation riveraine en fonction de la structure de la végétation (arborée/non) et des conditions d’humidité (humide/sec).