Qu'est-ce qui fait de Drosophila suzukii un envahisseur aussi efficace ?



herve_colinet_anr_drothermal_2020.jpg

Le projet DroThermal est financé par l'ANR

Qu'est-ce qui fait de Drosophila suzukii un envahisseur aussi efficace ? Une analyse intégrative de son écologie thermique [DroThermal]

Le projet DroThermal est un projet dans la continuité de l'ANR SUZUKILL PRCI 2015-2019.



"What makes Drosophila suzukii such a successful invader? An integrative analysis of its thermal ecology [DroThermal]"

Il s'agit d'un PRC (projets de recherche collaborative) qui débutera en Avril 2021, coordonné par Hervé Colinet (CNRS, ECOBIO)

Les 4 partenaires du projet : ECOBIO Rennes, IRBI Tours, EDYSAN Amiens et LBBE Lyon.

Deux thèses (dont une à Rennes) seront financées et ainsi que deux postes CDD AI de 18 mois.


 

La récente invasion de la drosophile à ailes tachetées (Spotted Wing Drosophila, SWD) est une préoccupation majeure pour le secteur fruitier dans le monde entier. La température et la biologie thermique de cette espèce sont reconnues comme les principaux facteurs dictant la distribution, la dynamique des populations et la phénologie saisonnière de la Drosophile à ailes tachetées. Cependant, d'importantes lacunes subsistent dans les connaissances sur son écologie thermique et trophique, ce qui rend difficile l'évaluation et la prévision de la dynamique des populations, sur le terrain, d'année en année. En particulier, il existe un manque critique de connaissances sur la thermotolérance et les stratégies de survie hivernale de cette espèce envahissante, qui sont essentielles pour anticiper les niveaux et la dynamique des populations au printemps.

On estime ainsi que les petits insectes tels que les mouches des fruits réagissent certainement aux variations environnementales à des échelles temporelles et spatiales beaucoup plus fines que celles généralement considérées jusqu'à présent dans les études expérimentales et les modèles prédictifs classiques. Le transfert des projections macroclimatiques dans les microclimats effectivement rencontrés par les SWD dans la nature nécessite l'acquisition de nouvelles données écologiquement pertinentes avec un niveau de résolution correspondant à l'échelle de l'insecte. DroThermal est basé sur l'idée que la plupart des résultats des expériences de laboratoire sont difficiles à extrapoler aux situations de terrain. Les connaissances actuelles sur l'écologie thermique et trophique des SWD sont principalement basées sur des données de laboratoire qui n'ont pas la résolution appropriée et la pertinence écologique, ce qui gêne l'évaluation précise de la persistance des populations de SWD dans la nature, ainsi que les efforts de modélisation associés.

De fait, de nombreuses variables critiques sont en jeu dans la nature mais absentes des conditions expérimentales classiques :

1) contrairement au laboratoire où les conditions sont constantes et optimales, il existe une forte variabilité spatiale et temporelle des facteurs abiotiques (par exemple la température) dans la nature (objet des tâches 1 & 2)

2) il existe une grande diversité de plantes hôtes qui varient avec les saisons et donc une gamme de ressources trophiques disponibles (y compris des hôtes hivernaux inconnus) qui façonnent des phénotypes tels que la thermotolérance (sujet de la tâche 3)

3) les symbiotes et les microbes associés à l'hôte (par exemple Wolbachia) sont de nature beaucoup plus diverse qu'en laboratoire et peuvent affecter les caractéristiques de l'hôte, y compris la thermotolérance (sujet de l'activité 4). La prise en compte de ces effets dans un seul projet intégratif permettra de générer de nouvelles connaissances sur l'écologie thermique et saisonnière des SWD, permettant une meilleure modélisation de la dynamique des populations et de la phénologie saisonnière (sujet de la tâche 5).

En considérant différents niveaux de variation à travers des échelles spatio-temporelles appropriées, nous prévoyons d'élucider les réponses thermiques (et saisonnières) et les adaptations des SWD, et ainsi de mieux prédire la persistance et la dynamique des populations sur le terrain.

DroThermal a également pour objectif appliqué de générer les données nécessaires au développement de modèles prédictifs innovants de la dynamique des populations, qui sont utiles pour les programmes de gestion durable contre les SWD. Cette approche haute résolution et intégrative permettra de mieux comprendre le succès de l'invasion de cette espèce dans les régions tempérées et fournira de nouvelles connaissances essentielles pour la gestion des SWD, comme l'amélioration du calendrier et de la prévision des mesures de contrôle.

Plus largement, le projet fournira un nouveau cadre innovant pour comprendre le succès des invasions biologiques qui présentent des problèmes éco-socio-économiques importants.



DROTHERMAL 



Contact OSUR
Hervé Colinet (ECOBIO) / @
Alain-Hervé Le Gall (OSUR multiCOM) / @


Agence_Nationale_de_la_Recherche.svg.png