Capture des gaz à effet de serre : le potentiel des MOF (metal-organic frameworks)


 AHLeGall    05/06/2020 : 08:32

aziz_Ghoufi_Nature_Communications_mars2020.jpg

ARTICLE DANS NATURE COMMUNICATIONS

Séparer le dioxyde de carbone et le méthane de l'azote sans surcoût énergétique est un défi technologique en raison de la similarité de leurs propriétés physico-chimiques. L'Institut de physique de Rennes a contribué à une étude montrant que les nanopores de MOFs pilotés par contrainte mécanique sont capables de séparer ces gaz par adsorption. La régénération du matériau intervient ensuite par simple relâchement de la contrainte. Publication et mise en avant par la revue Nature Communications en mars 2020.


Aziz Ghoufi, maître de conférences à l'Université de Rennes 1 et à l'Institut de physique de Rennes a contribué aux simulations réalisées à l'échelle moléculaire pour cette étude.
Ce travail se poursuit dans le cadre du projet ANR MEACOPA, qui porte sur le contrôle mécanique de la porosité pour une modulation à souhait des propriétés de captage et de séparation moléculaire.


Référence
Chanut, N., Ghoufi, A., Coulet, M. et al. Tailoring the separation properties of flexible metal-organic frameworks using mechanical pressure. Nat Commun 11, 1216 (2020). doi.org/10.1038/s41467-020-15036-y


>>> En savoir plus sur le site de l'université de Rennes 1 >>>

>>> Lire aussi : Quand le confinement d'une molécule élargit les applications d'un MOF (Metal-organic framework), article dans Physical Review B (avril 2020), avec Céline Mariette, Aziz Ghoufi, Eric Collet, Bertrand Toudic de l'IPR >>>



Contact OSUR
Aziz Ghoufi (IPR) / @