Sfécologie2018 : International Conference on Ecological Sciences


 AHLeGall    26/10/2018 : 21:55

logo_sfecologie2018.jpg

La conférence Sfécologie2018 : International Conference on Ecological Sciences est organisée à Rennes du 22 au 25 octobre 2018.

La conférence Sfécologie2018 : International Conference on Ecological Sciences est organisée à Rennes du 22 au 25 octobre 2018.

Bandeau Sfecologie2018

>>> Consulter le site dédié du colloque


Contact OSUR
David Renault (ECOBIO)


Computational Methods in Water Resources (CMWR)


 AHLeGall    07/06/2018 : 21:55

Logo_CMWR_2018.png

Computational Methods in Water Resources (CMWR) is a series of conference dating back to 1976 organized every two years alternatively in America and in Europe.

Computational Methods in Water Resources (CMWR) is a series of conference dating back to 1976 organized every two years alternatively in America and in Europe. It has continuously promoted interdisciplinary approaches relying on excellence in hydrological sciences, mathematical and computational sciences.

For this XXII edition and in the tradition of CMWR, we propose a broad opening on hydrological and numerical sciences involving physical, chemical and biological processes from pore to continental scales. We especially promote the widest diversity of contributions in the perspective that we are commonly working in “the data to prediction” objective. Targeting such an overarching goal requires key advances in applied mathematics, numerical methods, laboratory experiments and field investigations, as well as in their consistent integration. Complementarity between advanced disciplinary and interdisciplinary researches are expected to be essential for contributing to water resources issues.

Conference will be hosted in Saint Malo (France) at the Palais du Grand Large (june 3-7, 2018).


>>> more information: see CMWR website

Banniere CMWR 2018


Contact OSUR
Jean-Raynald de Dreuzy (Géosciences Rennes) / @


4ème séminaire ResMO "La matière organique dans tous ses états"



logo_resmo.png

Le Réseau Matière Organique (ResMO) initié en 2004 vise à fédérer les recherches autour des matières organiques.

Le Réseau Matière Organique (ResMO) initié en 2004 vise à fédérer les recherches autour des matières organiques. Depuis sa création, ResMO a organisé trois séminaires et cinq écoles chercheurs dont le succès a pérennisé son action.

L’objectif de ce 4ième organisé par Géosciences Rennes, et intitulé  ‘La matière organique dans tous ses états’ est de faire un état des concepts actuels et émergents structurant les recherches autour des matières organiques en lien avec la prospective CNRS INSU Surfaces et Interfaces Continentales (SIC) 2017-2021.

Le séminaire se tient à Trégastel (22) du 4 au 7 février 2018.

>>> Le site du séminaire


Contact OSUR
Emilie Jardé (Géosciences Rennes)
Laurent Jeanneau (Géosciences Rennes)


Le Massif armoricain : 2 milliards d’années d’histoire (Exposition)


 AHLeGall    31/12/2017 : 22:55

expo_massif_armor_2017a.jpg

Le Massif armoricain : 2 milliards d’années d’histoire / Exposition au musée de géologie de l'université de Rennes 1 jusqu'au 15 décembre 2017

Le Massif armoricain : 2 milliards d’années d’histoire / Exposition au musée de géologie de l'université de Rennes 1 jusqu'au 15 décembre 2017

L’histoire géologique du Massif armoricain est complexe. Elle débute il y a près de 2 milliards d’années, avec un équivalent de la chaîne éburnéenne. Les roches de cette époque (Pleubian - Côtes d’Armor, Trégor, îles anglo-britanniques) sont les plus anciennes de France. Deux chaînes de montagnes, mieux connues, se succèdent il y a environ 600 et 350 millions d’années, respectivement, la chaîne cadomienne et la chaîne hercynienne. De ce fait, le Massif armoricain est riche en ressources minérales (wolfram, étain, antimoine, sulfures, or…). L’exposition retrace ces différents évènements au travers des différentes roches magmatiques et métamorphiques formées ainsi que les sédiments marins déposés durant le Protérozoïque et le Paléozoïque (650-300 Ma ici).


Expo Massif Armor 2017a
Expo Massif Armor 2017b


Contact OSUR

Damien Gendry (Responsable des collections géologiques, Géosciences Rennes) / @


Soutenance de thèse de Caroline Le Calvez (ESO)


 AHLeGall    07/12/2017 : 22:55

thesard.jpg

Le jeudi 7 décembre 2017 à 14:00, à l'université de Rennes 2 ("salle des thèses" au 7e étage du bâtiment de la Présidence (P)), Caroline Le Calvez soutient sa thèse intitulée "Les usagers confrontés à la restauration de la continuité écologique des cours d’eau.

Le jeudi 7 décembre 2017 à 14:00, à l'université de Rennes 2 ("salle des thèses" au 7e étage du bâtiment de la Présidence (P)), Caroline Le Calvez soutient sa thèse intitulée "Les usagers confrontés à la restauration de la continuité écologique des cours d’eau. Approche en région Bretagne"

Devant le jury composé de :

Anne RIVIÈRE-HONEGGER, Directrice de recherches CNRS
Université Lyon 3 | Rapporteure
Laurent TOUCHART, Professeur des Universités
Université d’Orléans | Rapporteur
Catherine CARRÉ, Professeure des Universités
Université Paris 1 | Examinatrice
James LINTON, Assistant Professor
Université de Limoges | Examinateur
Philippe VALETTE, Maître de Conférences
Université Toulouse Jean Jaurès | Examinateur
Emmanuelle HELLIER, Professeure des Universités



Résumé :
En France, la restauration de la continuité écologique des cours d’eau est devenue depuis plusieurs années une action em-blématique à la croisée des problématiques de qualité de l’eau et de protection de la biodiversité. Encadrée par une réglementation nationale ambitieuse, sa mise en oeuvre s’appuie en priorité sur un réaménagement du cours d’eau, occasionnant une modifica-tion du cadre de vie local.
La thèse vise à appréhender la perception socio-spatiale de cette action publique à visée écologique. Dans le cadre d’une mé-thode qualitative déployée au travers de deux cas d’étude bre-tons, l’adaptation de l’action publique de restauration de la con-tinuité écologique est interrogée dans ses composantes structu-relles et substantielles. La mise en perspective des usages du cours d’eau dans leurs trajectoires temporelles et dans leur épais-seur spatiale contextualise les mesures de restauration écologique et les mobilisations pour la défense d’un espace fluvial aménagé. En accordant une place centrale aux dynamiques conflictuelles, l’analyse des pratiques et des représentations d’une partie des usagers permet de cerner les modalités d’appropriations de l’es-pace du cours d’eau et de comprendre les discordances entre ac-teurs des projets.
Au-delà des confrontations de points de vue sur la qualité de l’espace réaménagé par la restauration écologique, se jouent les questions de légitimité et d’opérationnalité d’une politique envi-ronnementale ambitieuse. Appréhendée comme une action pu-blique expérimentale, le projet de restaurer la continuité écolo-gique reste encore largement à construire tant dans ses aspects écologiques que sociaux.


Contact OSUR :
Caroline Le Calvez (ESO) / @


Séminaire "Face à la mer"


 AHLeGall    04/12/2017 : 22:55

plougasnou_2017h.jpg

Le CReAAH organise le lundi 4 décembre 2017 en salle de conf de l'OSUR un séminaire intitulé "Face à la mer", sur l'actualité des recherches archéologiques littorales et marines d’Europe et au-delà.

Le CReAAH organise le lundi 4 décembre 2017 en salle de conf de l'OSUR un séminaire intitulé "Face à la mer", sur l'actualité des recherches archéologiques littorales et marines d’Europe et au-delà.


Au programme : les actualités du DRASSM, des recherches archéologiques et fouilles tout juste sortie de terre et des eaux en Pays-de-la-Loire, en Bretagne, en Normandie, des approches inédites sur des vestiges de la Seconde Guerre mondiale en Normandie, de la géophysique en Nouvelle-Aquitaine et aussi des crevettes archéologiques !


De 9h15 à 16h30, Université de Rennes 1, Campus Beaulieu, salle OSUR, rdc Bât. 14B, 263 av. du Général Leclerc, Rennes

Programme prévisionnel

Matinée
- Cyrille Billard (DRAC Normandie), Stéphane Lamache (Université de Caen-MRSH-Centre de Recherches en Histoire), Benoit Labbey (Université de Caen-MRSH-Centre de Recherches en Histoire), Michel Besnard (INRAP), Jean-Luc Leleu (Université de Caen-MRSH-Centre de Recherches en Histoire), Marie-Laure Loizeau (DRAC Normandie), Anne Ropars (DRAC Normandie) « Le littoral : une frontière convoitée. Une nouvelle approche des vestiges de la Seconde Guerre mondiale en Normandie. »
- Cécile Alline (Maître de conférences Université de Caen Normandie CRAHAM) « Exploiter les coquillages marins (pourpres, patelles, bigorneaux, moules) à l'époque romaine : le cas de Commes »
- Vivien Mathé (Maître de conférences, Université de La Rochelle, UMR 7266 LIENSs) « Entre vase et sel : contributions de la géophysique à la recherche archéologique littorale ».
- Jean-Marc Large (chercheur associé à l’UMR 6566 CReAAH – Gvep), Axel Levillayer (archéologue Grand-Patrimoine de Loire-Atlantique UMR 6566), Catherine Moreau (Drac-Sra UMR 6566), Thomas Vigneau (topographe Conseil Départemental de la Vendée), avec la coll. de Catherine Dupont (chargée de recherche CNRS UMR 6566), Claira Liétar (Chercheuse UMR 8215 - Trajectoire), Yann Le Jeune (Drac-Sidoc) « Actualité de l'archéologie littorale en Loire-Atlantique et en Vendée : focus sur l'île Dumet »

Après-midi

- Annabelle Chauviteau-Lacoste (Archéologue, service du patrimoine de la Mairie de l’Ile d’Yeu), Delphine Linard (Anthropologue) « Le Cimetière des Noyés de la côte Noroit, l’Ile d’Yeu (Vendée). »
- Olivia Hulot (Archéologue maritime - Chargée de mission, DRASSM), « Au fil de l'eau : actualité récente du Département des Recherches Archéologiques Subaquatiques et Sous-Marines »
- Aurélia Borvon (Archéozoologue. Chercheur associé UMR 7041, Oniris) « Poissons et crevettes du port romain de Ratiatum (Rezé, Loire-Atlantique) : espèces consommées, sauces et techniques de pêche »
- Marie-Yvane Daire (DR CNRS, CReAAH), David Aoustin (CDD CNRS, CReAAH), Vincent Bernard (CR CNRS, CReAAH), Louis Dutouquet (Help), François Le Gall (AMARAI), Chantal Leroyer (IR MC, CReAAH), Dominique Marguerie (DR CNRS, ECOBIO), Chloë Martin (CDD CNRS, CReAAH), Laurent Quesnel (T CNRS, CReAAH) « Archéologie sur l’estran : approche interdisciplinaire du site de la plage de Plougasnou-Saint-Jean-du-Doigt (Finistère) » (voir à ce propos).


Contact OSUR
Catherine Dupont (CReAAH) / @
Marie-Yvane Daire (CReAAH)
Elías López-Romero (AUSONIUS)


Soutenance de thèse de Benjamin Corre (Géosciences Rennes)


 AHLeGall    01/12/2017 : 22:55

thesard.jpg

Le vendredi 1er décembre 2017 à 14:00, salle de conf OSUR (Bât.14B, Campus de Beaulieu, Université de Rennes 1), Benjamin Corre soutient sa thèse intitulée "La bordure nord de la plaque ibérique à l’Albo-Cénomanien.

Le vendredi 1er décembre 2017 à 14:00, salle de conf OSUR (Bât.14B, Campus de Beaulieu, Université de Rennes 1), Benjamin Corre soutient sa thèse intitulée "La bordure nord de la plaque ibérique à l’Albo-Cénomanien. Architecture d’une marge passive de type ductile (Chaînons Béarnais, Pyrénées Occidentales)"

Devant le jury composé de :

Sylvie LEROY : Directrice de recherche, ISTep, UPMC, Paris (Rapporteur)
Antonio TEIXELL : Professeur, Département de Géologie, UAB, Barcelone (Rapporteur)
Marc JOLIVET : Directeur de recherche, Géosciences Rennes (Examinateur)
Othmar MÜNTENER : Professeur, UNIL, Lausanne (Examinateur)
Abdeltif LAHFID : Ingénieur-Chercheur, BRGM, Orléans (Examinateur)
Isabelle THINON : Ingénieur-Chercheur, BRGM, Orléans (Invitée)
Emmanuel MASINI : Ingénieur-Chercheur, TOTAL, Pau (Invité)
Yves LAGABRIELLE : Directeur de recherche, Géosciences Rennes (Directeur de thèse)
Pierre LABAUME : Chargé de recherche, Géosciences Montpellier (Directeur de thèse)



These Benjamin CORRE Doc1
These Benjamin CORRE Doc2



Contact OSUR :
Benjamin Corre (Géosciences Rennes) / @

Conférence de Jean Jouzel et Pierre Larrouturou


 AHLeGall    01/12/2017 : 22:55

affiche_conf_1erDec2017.jpg

 "Pour éviter le chaos climatique et financier"

 "Pour éviter le chaos climatique et financier"

A l’occasion du changement de présidence et de direction de l’Observatoire des Sciences de l’Univers de Rennes (OSUR), Jean Jouzel, ancien président du conseil, fera une conférence avec Pierre Larrouturou sur les questions de choc climatique et financier. Cette conférence aura lieu le lendemain de la sortie de leur livre : Pour éviter le chaos climatique et financier. La conférence organisée sous l’égide de l’Université de Rennes (UniR) aura lieu le vendredi 1er décembre 2017 dans l'auditorium du Diapason, sur le campus de Beaulieu de l'université de Rennes 1.

L'inscription se fait en ligne (billeterie grauite mais obligatoire)
NB : l'accès à la salle de conférence se fera sur présentation du billet



Jean Jouzel2 Jean Jouzel est climatologue, médaille d'or du CNRS en 2002, co-récipiendaire du Prix Nobel de la Paix en 2007 au titre du GIEC, dont il a été vice-président

Pierre Larrouturou2 Pierre Larrouturou est économiste, essayiste et homme politique



Programme 

12:00 : accueil du public
12:15 : présentation de l'évènement en présence de David Alis (président de l'université de Rennes 1) et de Jean-Raynald de Dreuzy (directeur de l'OSUR)
12:30 à 13:15 : conférence de Jean Jouzel et Pierre Larrouturou
13:15 à 13:45 : échanges avec le public

La conférence est ouverte à tous les publics : étudiants, personnels des établissements et des organismes, partenaires extérieurs des universités

L'inscription se fait en ligne (billeterie grauite mais obligatoire)
NB : accès à la salle de conférence sur présentation du billet



Cet évènement est concomitant avec la sortie le 29 novembre d'un ouvage éponyme aux éditions Odile Jacob qui fera l’objet d’une campagne européenne.
Voici un extrait de la présentation de l'ouvrage : "Et si préserver notre climat était l’un des meilleurs moyens d’endiguer la prochaine crise financière ? Pour sauver les banques, on a mis 1 000 milliards. Pourquoi ne pas mettre 1 000 milliards pour sauver le climat ? Avec ce livre, le climatologue Jean Jouzel et l’économiste Pierre Larrouturou proposent un vrai Pacte finance-climat européen, pour diviser par 4 les émissions de CO2, dégonfler la bulle financière et créer plus de 5 millions d’emplois."


Cette conférence exceptionnelle sera également l'opportunité pour l'OSUR de remercier Jean Jouzel pour son mandat de président du Conseil de l'OSUR qui s'est achevé au printemps 2017. Ghislain de Marsily, spécialiste mondial des questions de ressources naturelles et géologiques, membre de l'Académie des sciences, nous fait l'honneur d'assurer désormais cette présidence.
Depuis octobre 2017, Jean-Raynald de Dreuzy remplace pour sa part Gilles Pinay comme directeur de l’OSUR. Ingénieur de formation (Ecole Polytechnique 1995), il travaille sur les questions de qualité et de ressources en eau.



Contact OSUR
Jean-Raynald de Dreuzy / @
Alain-Hervé Le Gall (multiCOM OSUR) / @


Soutenance de thèse de Véronique Michot (LETG-Rennes)


 AHLeGall    29/11/2017 : 22:55

thesard.jpg

Le mercredi 29 novembre 2017 à 13:30,à l'université de Rennes 2 ("salle des thèses" au 7 ème étage du bâtiment de la Présidence (P)),Véronique Michot soutient sa thèse intitulée "Analyse spatiale et temporelle de la variabilité des régimes de précipitations dans le bassin amazonien"

Le mercredi 29 novembre 2017 à 13:30,à l'université de Rennes 2 ("salle des thèses" au 7 ème étage du bâtiment de la Présidence (P)),Véronique Michot soutient sa thèse intitulée "Analyse spatiale et temporelle de la variabilité des régimes de précipitations dans le bassin amazonien"

Devant le jury composé de :

Vincent Moron, Professeur à l'Université d'Aix-en-Provence / rapporteur
Daniel Vila, Chercheur à l'INPE (Cachoeira Paulista, Brésil) / rapporteur
Pierre Camberlin, Professeur à l'Université de Dijon / examinateur
Beatriz Funatsu, chercheur CNRS / examinateur
Josyane Ronchail, Maître de Conférence à l'Université Diderot / co-directrice de thèse
Vincent Dubreuil, Professeur à l'Université Rennes 2 / directeur de thèse



Résumé :

Dans la zone intertropicale, les précipitations sont le principal marqueur climatique saisonnier et déterminent très largement l’hydrologie de surface et de nombreuses activités anthropiques. Le bassin amazonien est caractérisé par divers régimes régionaux de précipitations, dont la variabilité spatiale et temporelle est forte. De nombreux travaux ont montré que cette variabilité est liée à des forçages externes de large échelle, comme les températures de surface de l’océan. L’étude des précipitations dans cette région porte le plus souvent sur les tendances ou les extrêmes pluviométriques. En revanche, la détection d’années similaires constituant des sous-régimes régionaux et leur lien avec une configuration océano-atmosphérique particulière a été, jusqu’à présent, peu abordée. L’objectif principal de cette thèse est ainsi de créer une typologie des sous-régimes de précipitations régionaux dans le bassin amazonien et de les mettre en relation avec le contexte océano-atmosphérique pouvant en partie les expliquer. Dans ce but, des données issues de 205 pluviomètres répartis sur 5 pays du Bassin Amazonien ont été sélectionnées et soumises à une série de tests statistiques et de reconstruction. Cette thèse utilise également des données de nébulosité (Outgoing Longwave Radiation), de flux d’humidité et de température de surface de l’océan ainsi que des données satellitaires (TRMM3B42 version 7) qui permettent de compléter les informations sur la variabilité spatiale des pluies.

Au sein de chacune des sept régions amazoniennes déterminées dans ce travail, deux à quatre sous-régimes de précipitations ont été détectés. Parmi les vingt-six sous-régimes, vingt sont associés à des anomalies de circulation des flux d’humidité et de température de surface des océans. Les sous-régimes de pluies de la moitié nord et les Andes de l’ouest du bassin sont le plus liés à des anomalies océaniques. De plus, comme cela est régulièrement décrit, des déficits ou excédents correspondent souvent à des phases El Niño ou La Niña, mais cette thèse met également en évidence le rôle important de l’Atlantique, en particulier sud, sur le déplacement de la ZCIT et sur les flux d’humidité ; et elle souligne également le lien entre la temporalité des événements océaniques et celle des anomalies de pluies.

Le produit TRMM 3B42 V7 permet d’aller plus loin dans l’analyse de la variabilité spatiale intra-régionale des pluies de la région Nord-est du bassin amazonien et de relativiser la cohérence spatiale des sous-régimes de précipitations de cette région.



Contact OSUR :
Véronique Michot (LETG-Rennes) / @


Le dispositif ECOBEE


 AHLeGall    29/11/2017 : 22:55

lo_ZA_Armorique.jpg

Dans le cadre des séminaires de la Zone Atelier Armorique, Jean-François Odoux (INRA) viendra nous présenter le dispositif ECOBEE en salle de conférence de l'OSUR le mercredi 29 novembre de 10h à 11h.

Dans le cadre des séminaires de la Zone Atelier Armorique, Jean-François Odoux (INRA) viendra nous présenter le dispositif ECOBEE en salle de conférence de l'OSUR le mercredi 29 novembre de 10h à 11h.

Cette rencontre sera suivie d'échanges plus informelles (de 11h à 12h) et sur les perspectives de collaborations avec tout ceux qui souhaitent participer.


Résumé :
Le paysage agricole est complexe et rassemble une multitude d’habitats, qui constituent l’espace où évoluent les abeilles domestiques. Ce paysage a beaucoup évolué durant les dernières décennies sous la pression du modèle économique lié à la consommation de produits alimentaires issue de production intensive. On est loin aujourd’hui du paysage idyllique décrit dans les anciens ouvrages d’apiculture, offrant en continu prairies, bois, champs et jardins en toute sécurité. L’apiculture a dû s’adapter elle aussi mais les productions de miel en France ont chuté de 2/3 depuis vingt ans et la remise en question des conditions de vie des abeilles aujourd’hui interpelle des questions de société. Au travers des plantes mellifères, l’abeille concentre en sa ruche tous les fragments du paysage alentour et remplit de nombreuses conditions pour nous renseigner sur la qualité de l’environnement. A partir de cette fonction d’indicateur que peut apporter la colonie d’abeilles, nous avons construit un dispositif observatoire qui permet de tester l’impact des pratiques agricoles et de la structure du paysage sur leur comportement. Ecobee couvre un territoire de 450 km² en Deux-Sèvres, appuyé sur la Zone Atelier « Plaine & Val de Sèvre » déployant chaque année une cinquantaine de ruches. Différentes mesures sont effectuées de façon régulière sur les colonies, comme la surface de couvain ou la récolte de pollen. Elles ont déjà permis de produire bien des résultats sur le comportement des abeilles en paysage agricole moderne, mais aussi plus particulièrement sur leur régime alimentaire au cours de l’année. Nos études ont révélé le rôle essentiel mené par les adventices dans l’équilibre alimentaire de ces insectes en participant notamment à sa diversité et à ses défenses immunitaires. Nous avons entrepris un recensement du coquelicot à moyen terme en développant des outils de suivi sur le terrain. Des enquêtes et des essais en plein champs permettent aussi de tester les effets de l’intensification agricole, parfois à l’aide de butineuses suivies individuellement. Parce que les questions de biodiversité concernent l’ensemble de la société nous nous sommes aussi impliqués dans une action de science participative sur le pollen. La construction de nouveaux systèmes de cultures innovants et favorables aux pollinisateurs doit passer par une implication des différents acteurs du paysage et des solutions sont recherchées ensemble en réunissant agriculteurs, apiculteurs et acteurs des politiques publiques.



Contact OSUR
Hugues Boussard (BAGAP) / @