Conférence ARBRE/ECOBIO de Jeff DOYLE


 Olivier Troccaz    04/12/2009 : 11:45
 Aucun    Agenda

jdoyle.jpg

Le vendredi 4 décembre 2009, à 12h45, dans la salle de conférences du CAREN, campus de Beaulieu, UR1.

Le vendredi 4 décembre 2009, à 12h45, dans la salle de conférences du CAREN, campus de Beaulieu, UR1. Paleopolyploidy and gene family evolution in soybean and related species Contact : Malika Aïnouche

Soutenance de thèse de Cécile LE LANN


 Olivier Troccaz    02/12/2009 : 08:00
 Aucun    Agenda

clelann.jpg

Le mercredi 2 décembre 2009, à 9h00, dans la salle de conférences du CAREN, campus de Beaulieu, UR1.

Le mercredi 2 décembre 2009, à 9h00, dans la salle de conférences du CAREN, campus de Beaulieu, UR1. Partage de la ressource au sein d’une guilde : des histoires de vie, comportements et réactions à la température contrastés Résumé : Dans cette thèse à l’interface entre l’écologie évolutive, comportementale et physiologique de l’insecte, trois hypothèses ont été testées : (i) pour partager une même ressource limitante, les espèces devraient présenter des stratégies différentes, (ii) la température devrait affecter les contraintes et les compromis entre traits comportementaux, physiologiques, morphologiques et d’histoire de vie des organismes, (iii) les niveaux de plasticité et de tolérance thermique devraient être sous sélection et dépendants du régime thermique rencontré. Nous avons étudié trois espèces de parasitoïdes du genre Aphidius (Hymenoptera : Aphidiidae) attaquant le puceron S. avenae. Ces espèces ont évolué dans des habitats variés et peuvent partager la ressource grâce à des stratégies de ponte différentes vis-à-vis du puceron. La température affecte les taux métaboliques de ces espèces ectothermes et modifie les contraintes physiologiques à la base des traits étudiés. Les individus ayant un métabolisme plus élevé ont une fécondité plus élevée au détriment d’une longévité réduite et inversement pour les individus ayant un taux métabolique plus bas. Le taux métabolique élevé serait une adaptation de ces populations à des climats froids, leur permettant de soutenir leurs processus physiologiques à basses températures. Enfin, les espèces étudiées présentent des tolérances reflétant leurs patrons d’activités saisonnières. Elles ont des adaptations physiologiques différentes pour tolérer et résister à des événements climatiques extrêmes opposés de types canicules ou gelées. Les potentialités d’adaptation de ces espèces sont discutées dans le contexte du changement climatique. Composition du jury : E. Desouhant, MC, Université de Lyon I Rapporteur A. Rivero, CR, IRD de Montpellier Rapporteur J-S. Pierre, Pr, Université de Rennes I Examinateur J. Ellers, Pr, VU University of Amsterdam, Pays-Bas Examinateur G. Boivin, Pr, Agriculture et Agro-alimentaire Canada Directeur de thèse J.J.M. van Alphen, Pr, Université de Rennes I Co-directeur de thèse J. van Baaren, MC, Université de Rennes I Contact : Cécile LE LANN

Soutenance d'HDR de Frédéric GUEYDAN


 Olivier Troccaz    27/11/2009 : 13:30
 Aucun    Agenda

fgueydan.jpg

Le vendredi 27 novembre 2009, à 14h30, dans la salle de conférences du CAREN, campus de Beaulieu, UR1.

Le vendredi 27 novembre 2009, à 14h30, dans la salle de conférences du CAREN, campus de Beaulieu, UR1. Rhéologie de la Lithosphère et Mécanique des Systèmes Tectoniques Composition du jury : Rapporteurs Mark HANDY - Freie Universitat, Berlin Jean Pierre BURG - ETH, Zurich Jean CHERY - Géosciences Montpellier Examinateurs Claudio FACCENNA - Univ. Roma 3, Rome Laurent JOLIVET - Orleans Jean Pierre BRUN - Géosciences Rennes Philippe DAVY - Géosciences Rennes Contact : Frédéric GUEYDAN

Séminaire de Nicolas Coltice


 Olivier Troccaz    19/11/2009 : 10:00
 Aucun    Agenda

elearning.jpg

Le jeudi 19 novembre 2009, à 11h00, salle de conférences du CAREN, campus de Beaulieu, UR1.

Le jeudi 19 novembre 2009, à 11h00, salle de conférences du CAREN, campus de Beaulieu, UR1. E-learning : un catalyseur de l'excellence académique Résumé : En 5000 jours, l'internet a mis à disposition 24h/24 et gratuitement une quantité d'informations équivalente à celle produite sur l'histoire de l'humanité. Le web modifie aussi profondément le rapport des jeunes générations au savoir et à l'apprentissage. Comment enseigner avec ces technologies ? Comment l'Université peut-elle en profiter pour prendre une nouvelle dimension dans la société ? Contact : Nicolas Coltice

Conférence de Jeffrey J. Doyle


 Olivier Troccaz    17/11/2009 : 12:00
 Aucun    Agenda

glycine.jpg

Le mardi 17 novembre, à 13h00, salle de conférences du CAREN, campus de Beaulieu, UR1.

Le mardi 17 novembre, à 13h00, salle de conférences du CAREN, campus de Beaulieu, UR1. Recent allopolyploidy in genus Glycine (Fabaceae): Comparative genomics-transcriptomics and evolution of Photosynthesis Résumé : Glycine (Fabaceae) includes the annual species soybean and its wild progenitor (G. max and G. soja) as well as approximately 26 perennial species of subgenus Glycine. The genus is a paleopolyploid, with 2n = 4x = 40 (38). In addition to "diploid" (2n = 38, 40) species, subg. Glycine also includes eight allopolyploid species (2n = 78, 80). We have used various nuclear and plastid DNA sequences to decipher the evolutionary history and origin of the polyploid species. Unlike all diploid species of subg. Glycine, which are confined to Australia, five of the polyploid species have colonized islands of the Pacific Ocean, some of them multiple times. Current research focuses on identifying commonalities among the allopolyploids, in the hope of eventually identifying a unifying feature underlying their ability to colonize. As expected, cell size is larger in polyploids than in diploids. In at least some cases, polyploids have a higher capacity for photoprotection (non-photochemical quenching). We are exploring this by transcriptome sequencing using the Illumina (Solexa) platform, initially on one allopolyploid and its diploid progenitor species. This approach has allowed us to survey expression at over 40,000 genes and to identify the contributions to expression in the polyploid from each of the two homoeologous copies contributed by its diploid progenitors. Different suites of genes are up-regulated under light-stress conditions in all three species, with the polyploid showing slightly higher expression than midparent predictions. Contact : Jeffrey J. Doyle

Soutenance de thèse de Glenn Dubois


 Olivier Troccaz    16/11/2009 : 14:00
 Aucun    Agenda

osmoderma_eremita.jpg

Le lundi 16 novembre 2009, à 15h00, dans l'amphithéâtre de la Station Biologique de Paimpont.

Le lundi 16 novembre 2009, à 15h00, dans l'amphithéâtre de la Station Biologique de Paimpont. Ecologie des coléoptères saproxyliques : Biologie des populations et conservation d’Osmoderma eremita (Coleoptera : Cetoniidae) Résumé : Les insectes saproxylophages forment une part importante de la biodiversité des forêts tempérées et jouent un rôle biogéochimique fondamental en participant à la dégradation du bois mort. Le complexe saproxylique européen est aujourd’hui perturbé par les modifications anthropiques des forêts. De nombreuses espèces de ce complexe sont menacées de disparition et leur conservation nécessite de connaitre les causes de leur vulnérabilité. Nous avons étudié l’écologie d’un coléoptère saproxylophage cavicole, Osmoderma eremita, espèce qui se raréfie à l’échelle de son aire de distribution et présente de faibles capacités de dispersion. Nous avons suivi ses populations par capture-recapture et pistage-radio. Des mesures complémentaires ont été réalisées au laboratoire (manège de vol). Nos objectifs étaient d’expliquer la distribution de l’espèce dans un bocage, d’étudier ses capacités de dispersion et d’analyser ses autres caractéristiques démographiques. Nous avons révélé l’influence de l’ouverture du paysage et de la densité de microhabitats sur la présence de l’espèce, avec une préférence pour les zones ayant subi la plus faible perte d’habitat en 60 ans. Nous avons mesuré des capacités de dispersion trois fois supérieures à celles alors relevées in natura. Les capacités des femelles étaient liées à leur condition. Les analyses démographiques ont révélé des sex-ratios biaisées en fonction de la population et de l’année. Nous avons démontré le rôle du sexe dans la démographie de l’espèce, facteur qui devrait intervenir dans les analyses de viabilité. De telles analyses permettent de proposer des mesures de conservation d’O. eremita adaptables à d’autres espèces saproxylophages. Composition du jury : Hervé JACTEL DR INRA Pierroton / rapporteur Jean-Pierre LUMARET PR Université Montpellier / rapporteur Jean-Sébastien PIERRE PR Université Rennes 1 / examinateur Thomas RANIUS Associate Professor Université d’Uppsala / examinateur Philippe VERNON DR CNRS Université de Rennes 1 / directeur de thèse Hervé BRUSTEL Enseignant Chercheur Ecole d’Ingénieurs de Purpan / co-directeur de thèse Contact : Glenn Dubois