Dialogue entre disciplines en sciences de l'environnement



logo_IE.jpg

10/05 : Séminaire Intelligence environnementale

le programme Intelligence Environnementale se poursuit et prendra la forme d'un programme de séminaires pour les prochains mois. 

Le premier de ces séminaires aura lieu lundi 10 mai à partir de 13h45, en distanciel.

Il portera sur le dialogue entre disciplines en sciences de l'environnement.

Nos discussions s'appuieront sur deux interventions 

- Bill Slee (James Hutton Institute ; Social, Economic and geographical sciences group, Aberdeen, Ecosse), Professeur émérite

Bill abordera au cours de son intervention les facteurs favorables et défavorables à l’interdisciplinarité. Il traitera également le rôle particulier des sciences sociales qui peuvent apporter des outils de médiation entre disciplines. Il s’appuiera sur ses expériences acquises dans les Universités (Gloucester, Aberdeen, Plymouth) et au Macaulay Institute. C'est au travers de cette dernière expérience que Bill a participé à de nombreux projets interdisciplinaires.

 

- Robert Chenorkian (ex Directeur scientifique adjoint de l’INEE, responsable des Observatoires Hommes-Milieux)

Robert traitera des interactions entre disciplines dont il a été témoin au sein des Observatoires Hommes-Milieux en tant que responsable de ce dispositif. Il nous présentera son analyse au travers de la notion de « disciplinarité éclairée », qu'il présente dans un article tout récemment publié dans Nature Science Société 

(1) (PDF) Conception et mise en œuvre de l’interdisciplinarité dans les Observatoires hommes-milieux (OHM, CNRS) (researchgate.net)

 

 

Guillaume Pajot (@) pour l'équipe IE
(Virginie Vergnaud, Véronique van Tilbeurgh et Luc Aquilina)




________________________________



Seminaire Intelligence Environnementale 05mai2021


Modélisation numérique 3D: génération de systèmes chenalisés et contrôle de la cohérence géologique


 AHLeGall    02/04/2021 : 21:55

Marion_Parquer.jpg

02/04 : cycles des séminaires de Géosciences Rennes avec Marion Parquer (Geological Survey of Canada)

Le vendredi 2 avril 2021 à 10h, Marion Parquer propose un séminaire intitulé "Modélisation numérique 3D: génération de systèmes chenalisés et contrôle de
la cohérence géologique" (en visio)

Résumé
Cette présentation résumera deux thèmes de recherche en modélisation numérique explorés lors de ma thèse au sein de l’équipe RING au laboratoire GéoRessources et de mon post-doctorat parmi l’équipe de modélisation 3D de la Commission Géologique du Canada. Une part non négligeable des ressources énergétiques (e.g. eau, gaz, pétrole, minerai) se trouve dans les systèmes chenalisés enfouis. La grande hétérogénéité des faciès qui les compose rend leur modélisation complexe et parfois imprécise. Une approche de modélisation de la migration des systèmes chenalisés méandriformes avec prise en compte des méandres abandonnés a été proposée et appliquée à une imagerie sismique d’un système observé dans la formation McMurray en Alberta au Canada. Le processus de création de modèles géologiques 3D permet aujourd’hui souvent de produire un grand nombre de modèles équiprobables. Les incertitudes inhérentes aux algorithmes de modélisation se basant sur des données locales et variées sont donc réduites. Cependant, certains modèles générés ne respectent pas toujours les règles basiques de géologie. Un outil de vérification géologique basé sur les relations temporelles et spatiales des différents objets modélisés a donc été développé afin de permettre une vérification simple et rapide de modèles 3D tout juste créés afin de réaliser les étapes suivantes de simulation sur des modèles géologiquement valides.

Marion Parquer Fig



Contact OSUR
Joris Heyman (CNRS, Géosciences Rennes) / @


Journée scientifique 2021 de l'UMR 6566 CReAAH


 AHLeGall    27/03/2021 : 22:55

logo_creaah-2014.jpg

27/03 : Journée d'information

Le samedi 27 mars 2019 de 10:00 à 12:30, sous la forme d'une visio-conférence d'une demi-journée, le CReAAH organise sa Journée d'information scientifique

La journée d’information scientifique du CReAAH « Centre de Recherche en Archéologie, Archéosciences, Histoire» (UMR 6566) s’adresse à tous les personnels de l’Unité ainsi qu’à l’ensemble des collaborateurs et plus largement, à tous les acteurs de la communauté scientifique intervenant dans la recherche archéologique interrégionale ou internationale.

Le programme des présentations reflète le caractère largement interdisciplinaire des activités de recherche de l’unité, menées dans les champs de l’archéologie (de la Préhistoire aux temps modernes) et des archéosciences, à la fois dans le très Grand Ouest de la France et à l'international.

Le programme est accessible sur la page d'actus du site du CReAAH


>>> Plus d'infos sur le site du CReAAH



Contact OSUR
 :
Marie-Yvane Daire (CReAAH) : @


Les bactéries savent nager à contre-courant


 AHLeGall    23/03/2021 : 22:55

Conf_IPR_23mars21_anke_img1.jpg

23/03 : Conf IPR d'Anke Lindner (PMMH - ESPCI / Paris)

Le mardi 23 mars 2021 à 12:15, en distanciel, Anke Lindner (PMMH - ESPCI / Paris) propose une conférence intitulée "Les bactéries savent nager à contre-courant"

Cette présentation est proposée dans le cadre du cycle de conférences de l'IPR

Conférence d'Anke Lindner - Trajectoires d’E-coli proches d’une surface. La vitesse d’écoulement et donc le cisaillement augmente de gauche à droite et entraine un changement du type de trajectoire observé. From Mathijssen et al, Nature Comm., 2019.

Des bactéries comme les E-coli se propulsent à l’aide d’une assemblée de flagelles en rotation attaché à leur corps. La chiralité de leurs flagelles leur permet de briser la symétrie et ainsi de nager en absence d’inertie. L’ensemble corps et flagelles constitue aussi une forme complexe qui en présence d’écoulements peut induire des réorientations de bactéries. Nous allons présenter des expériences modèles effectuées dans des géométries microfluidiques pour élucider comment ces interactions entre micronageur et écoulement déterminent le transport de bactéries. Une technique de suivi Lagrangien en 3D nous permet d’observer des trajectoires complexes pendant des durées longues. Nous allons démontrer que les bactéries nagent à contre-courant sous certaines conditions le long de surfaces entrainant des contaminations sur des distances longues. Des trajectoires oscillantes ou une dérive vers la droite ou la gauche sont aussi observés et liés à la chiralité des flagelles. La compréhension de ces phénomènes permet de développer des applications biomédicales de séparation ou de dépollution des sols.

Conf IPR 23mars21 Anke Img2
Bactérie E-coli observé sous microscope. Corps et flagelles sont rendu fluorescents en vert et rouge respectivement. - © G. Junot, PMMH-ESPCI.



Contact
Céline Thébault (IPR) / @


The role plays by freshwater insects in terrestrial ecosystems: a review of our current works and future challenges


 AHLeGall    19/03/2021 : 22:55

insectes_sciences-participatives.jpg

19/03 : cycle des séminaires ECOBIO avec Christophe Piscart et Benjamin Bergerot (Université de Rennes 1, CNRS, ECOBIO)

Le vendredi 19 mars 2021 à 13h, Christophe Piscart et Benjamin Bergerot (Université de Rennes 1, CNRS, ECOBIO) proposent un séminaire intitulé "The role plays by freshwater insects in terrestrial ecosystems: a review of our current works and future challenges" (en visio)

Résumé
The amount of available energy is mainly supported by autochthonous primary production in most ecosystems. However, recent studies brought out the crucial role played by reciprocal subsidies (allochtonous inputs) between ecosystems and their interface (ecotone). In freshwater ecosystems, the ratio between autochthonous and allochtonous productions is hence depending on the landscape structure (River Continuum Concept). Conversely, the highly productive and diversified freshwater ecosystems provide a large amount of organisms to adjacent terrestrial ecosystems representing until several hundreds of kg biomass per hectare per year. Exchanges between terrestrial and aquatic ecosystems are mainly controlled by landscape connectivity (e.g. presence of corridors, barriers, etc…) but also by dispersal capabilities of species. However, the research topic is still poorly investigated and both dispersal mechanisms of aquatic insects in terrestrial ecosystems and the effects of landscape characteristics remain largely unknown. That is why, we started few years ago to develop studies at the interface between freshwater and terrestrial boundary to understand the role play by aquatic insects (with aquatic larvae and terrestrial adults) in the biodiversity patterns and associated fluxes observed at the Land-Stream interface and their consequences on the ecosystem functionning. This talk aim to present i) a summary of our research questions, ii) the preliminary results already obtained and iii) our future challenges.



Contact OSUR
Christophe Piscart (CNRS, ECOBIO) / @
Benjamin Bergerot (Université de Rennes 1, ECOBIO) / @


Influence de l’organisation spatiale du paysage sur les transferts hydriques de Carbone, d'Azote et de Phosphore dans un bassin versant agricole de méso-échelle



thesard.jpg

12/03 : soutenance de thèse d'Antoine Casquin (INRAE SAS)

Antoine Casquin (INRAE, SAS) soutient sa thèse, intitulée "Influence de l’organisation spatiale du paysage sur les transferts hydriques de Carbone, d'Azote et de Phosphore dans un bassin versant agricole de méso-échelle", le vendredi 12 mars 2021 à 14:00

Mots clés : eutrophisation, spatialisation, paysage agricole, bassin-versant, méso-échelle

 

Résumé :

L’enrichissement en azote (N) et phosphore (P) des milieux aquatiques provoque leur eutrophisation et impacte le cycle du carbone (C). Dans les bassins versants agricoles, l’essentiel du N et du P dans les cours d’eau provient des surfaces agricoles. La forte variabilité spatiale et temporelle des flux de C-N-P à l’échelle de la tête de bassin versant (<15 km2) complique l’évaluation et la gestion de la ressource en eau. Une stratégie d’échantillonnage a été mise au point pour capter et comprendre cette variabilité spatio-temporelle dans un bassin versant agricole de méso-échelle (L’Yvel, 375 km2), localisé en Bretagne, France. Un suivi bimensuel pendant 17 mois (Mars 2018-Juillet 2019) des concentrations en C-N-P en 33 points dont 24 têtes de bassin versant a été réalisé. Les trois principaux résultats de ce travail sont : 1) Un échantillonnage synoptique en hautes eaux dans des conditions stables de débit permet de hiérarchiser les sous bassins versants selon leurs exports hydriques de N et P ; 2) A partir d’une approche stochastique basée sur les données, il est montré que la proportion de surfaces agricoles dans le paysage influence les exports hydriques de N tandis que la configuration spatiale des surfaces agricoles influence ceux de de P ; 3) Les modulations du signal hydrochimique C-N-P issus des versants dans le réseau hydrographique déterminent en grande partie la variabilité temporelle des exports de C-N-P à l’exutoire du bassin versant de méso-échelle, mais ont une faible influence sur les flux annuels. Des scénarios de réorganisation spatiale du paysage agricole afin de répondre à des objectifs de qualité d’eau à différentes échelles spatiales ont été proposés.



Contact OSUR

Antoine Casquin (INRAE SAS) / @

Caring for the life below-ground: an interdisciplinary inquiry on the values of soil biota and biodiversity among European farmers


 AHLeGall    12/03/2021 : 22:55

thesard.jpg

12/03 : soutenance de thèse de Morgane Hervé (ECOBIO, Station biologique de Paimpont)

Morgane Hervé (Université de Rennes 1, ECOBIO, Station biologique de Paimpont) soutient sa thèse, intitulée "Caring for the life below-ground: an interdisciplinary inquiry on the values of soil biota and biodiversity among European farmers", le vendredi 12 mars 2021 à 14:00

Devant le jury composé de

- Dr. Tobias PLIENINGER, Professeur, Georg-August-Universität Göttingen ; Rapporteur

- Dr. Luca MONTANARELLA, Scientific Project Manager, European Commission ; Rapporteur

- Adélie POMMADE, Maître de conférences HDR, Université de Bretagne Occidentale ; Rapporteure

- Dr. Julie INGRAM, Professeure, University of Gloucestershire; Examinatrice

- Isabelle FEIX, Ingénieure, ADEME; Invitée

- Dr. Annegret NICOLAI, Chercheuse indépendante HDR ; Directrice de thèse

- Michel RENAULT, Maître de conférences HDR, Université de Rennes 1 ; Co-directeur de thèse

- PD Dr. Martin POTTHOFF, scientific coordinator and project leader, Georg-August-Universität Göttingen; Co-directeur de thèse.



Mots-clés : Valuation ; Pragmatisme ; Gestion du sol ; Agriculture ; John Dewey ; Milieu Valuateur

Comprendre la façon dont les agriculteurs prennent en compte les organismes des sols semble nécessaire si l’on souhaite développer des politiques préservant la biodiversité des sols dans les activités agricoles. L'épistémologie pragmatiste conçoit les valeurs comme ce qui compte en pratique pour les individus et les collectifs. Cette thèse vise ainsi à caractériser les valeurs associées aux sols et à leurs organismes par les agriculteurs européens, à déterminer les conditions de leur formation, et à étudier la publicisation des enjeux de préservation de la biodiversité du sol en agriculture. Des entretiens et une analyse de littérature ont démontré la pluralité de valeurs en jeu dans les décisions de gestion des sols des agriculteurs européens. Les situations d’évaluations, liées aux caractéristiques territoriales locales rendent ces valeurs dynamiques dans le temps et l’espace. La mobilisation du concept de « Milieu Valuateur » a permis de souligner l'importance des dispositifs de partage d’expérimentations et de débats dans la formation de valeurs, participant à légitimer les pratiques. De multiples sources peuvent transférer des connaissances sur la biodiversité du sol, bien que souvent le sujet reste marginal et ne lie que peu biodiversité des sols et pratiques de gestion. Envisager les processus de valuation comme dynamiques offre la possibilité d’interroger et de remettre en question la façon dont la vie souterraine est considérée. La formation de valeurs associées à la vie des sols nécessite des espaces où un public peut se constituer pour débattre collectivement de ce qui est attendu du et pour le sol et la diversité des organismes qui s’y trouvent.


Keywords: Valuation; Pragmatism; Soil management; Agriculture; John Dewey; Valuating Milieu

If politics wish agriculture to more broadly build on soil biota and biodiversity, and seek to put forward its crucial role for farming activities, it is necessary to know how farmers themselves come to value soil organisms. Pragmatism conceives values as what matters, practically, to people. This thesis seeks to characterize values associated with soils and their biota by European farmers, to determine the conditions for such valuations and to investigate publicization processes about soil biodiversity in agriculture. Interviews and literature analysis stressed the plurality of values at stake in farmers’ soil management decisions. Values appeared to be dynamic across space and time since they rely on situations of valuations that depend themselves upon various local territorial characteristics. The “Valuating Milieu” concept allowed to emphasize the importance of experimentation sharing and debates on the formation of values and on the legitimation of management practices. Multiples sources may transfer knowledge about soil biodiversity to farmers but the topic remains often marginal and unlinked to management practices. Conceiving valuations as dynamic opens offers the opportunity to investigate and to challenge the way below-ground life is considered in our societies. The formation of values associated with soil biota requires to develop spaces where a real public can form and collectively debate on what is sought from and for European soils and the huge biodiversity they host.




Contact OSUR

Morgane Hervé (ECOBIO, Station biologique de Paimpont) / @

Utilisation de la chaleur pour la quantification des flux souterrains et la compréhension de l'hétérogénéité souterraine


 AHLeGall    02/03/2021 : 22:55

thesard.jpg

02/03 : soutenance de thèse de Behzad POULADI (Géosciences Rennes)

Behzad POULADI (Université de Rennes 1, Géosciences Rennes) soutient sa thèse, intitulée "Utilisation de la chaleur pour la quantification des flux souterrains et la compréhension de l'hétérogénéité souterraine", le mardi 2 mars 2021 à 14:00

Devant le jury composé de

  • Mme. Mickaele LE RAVALEC (Examinatrice, Professeur à Ifp Energies Nouvelles, France)
  • Mr. Roger GUÉRIN (Rapporteur, Professeur à Sorbonne Université, France)
  • Mr. Abderrahim JARDANI (Rapporteur, Maître de Conférences à l'Université de Rouen Normandie, France)
  • Mr. Patrick EGERMANN (Examinateur, Chef du Pôle Modèles Nouvelles Technologies - Storengy, France)
  • Mr. Philippe DAVY (Examinateur- Directeur de Recherche CNRS à Géosciences Rennes)
  • Mr. Olivier BOUR (Directeur de thèse,  Professeur à Géosciences Rennes, France)
  • Mr. Laurent LONGUEVERGNE(Co-directeur de thèse, Directeur de Recherche CNRS à Géosciences Rennes, France)



Résumé :

L’hétérogénéité des milieux souterrains et la variabilité de conductivité hydraulique contrôlent l’écoulement des eaux souterraines et le transport de contaminants dans les aquifères. Ici, plusieurs approches complémentaires sont développées pour utiliser la chaleur pour mieux contraindre les flux souterrains et reconstruire l’hétérogénéité du sous-sol. Une approche typique pour reconstruire les valeurs de conductivité hydraulique et leur distribution spatiale est la tomographie hydraulique qui repose en général sur une l'inversion de données de charge hydraulique. Dans ce travail, une première approche a consisté à évaluer sur des cas synthétiques, l’intérêt des données de flux d’écoulement (déduites en utilisant des mesures distribuées de température par fibre optique active (A-FO DTS)) pour des expériences de tomographie hydraulique. Nous concevons ensuite et mettons en œuvre la première expérience de tomographie hydraulique mesurant à la fois les charges hydrauliques et les flux dans un aquifère granulaire peu profond du site de Saint-Lambert au Québec, Canada. Les résultats des études numériques révèlent que les données de flux sont plus contraignantes que les données de charge hydraulique pour un petit nombre d'observations, tandis que pour un nombre élevé d'observations, l'hétérogénéité reconstruite est indépendante du type de données. Les résultats de l'expérience de tomographie hydraulique montrent l'intérêt d'inclure un nombre élevé de mesures de flux, obtenues par A-FO DTS conduisant à une réduction de l'incertitude des estimations. Enfin, le DTS passif est utilisé pour surveiller l'écoulement des eaux souterraines dans un forage fracturé artésien sur le site de Ploemeur en Bretagne. Les résultats révèlent le potentiel du DTS passif pour capturer la dynamique des eaux souterraines dans les milieux fracturés

Mots clés: Chaleur, DTS, Flux et écoulements souterrains, Hétérogénéité, Tomographie hydraulique



Abstract :

The heterogeneity of subsurface media and variability of hydraulic conductivity controls groundwater flow and contamination transport in aquifers. Here, several complementary approaches are developed to used heat to better constrain subsurface flow and reconstruct the subsurface heterogeneity. A typical approach for reconstruction of hydraulic conductivity values and their spatial distribution is hydraulic tomography relying on the inversion of hydraulic head data. In this work, we first assess the advantages of groundwater flux data (inferred by using Active Fiber Optic Distributed Temperature Sensors (A-FO DTS)) in a synthetic hydraulic tomography test. Next, we design and implement the first hydraulic tomography experiment measuring groundwater head and flux data simultaneously in a shallow granular aquifer at Saint-Lambert site close to Québec city, Canada. The results from numerical studies reveal that flux data outperforms the head data for a small number of observations while for the high number of observations, the reconstructed heterogeneity is independent of the data type. The results from the hydraulic tomography experiment show the advantage of including a high number of measured flux obtained by A-FO DTS leads to a reduction of uncertainty estimation. Finally, the passive DTS is used to monitor groundwater flow in an artesian fractured borehole at Ploemeur site in Brittany. The results unveil the potential of passive DTS for capturing the groundwater dynamics in fractured media.

Keywords: Heat, DTS, Flux and Subsurface Flow, Heterogeneity, Hydraulic tomography





Contact OSUR

Behzad POULADI (Géosciences Rennes) / @

Collecter, consommer, (ré)utiliser. L’exploitation des invertébrés marins entre Manche et Garonne au Moyen Âge et à l’époque moderne



thesard.jpg

24/02 : soutenance de thèse de Laura Le Goff (Université de Rennes 1, CReAAH)

Laura Le Goff (Université de Rennes 1, CReAAH) soutient sa thèse, intitulée "Collecter, consommer, (ré)utiliser. L’exploitation des invertébrés marins entre Manche et Garonne au Moyen Âge et à l’époque moderne", le mercredi 24 février 2021 à 14:00

Devant le jury composé de

Rapporteur.e.s

Alban Gautier                             Professeur des universités, Normandie Université

Cécile Treffort                            Professeure des universités, Université de Poitiers

Examinateur.trice.s

Esteban Álvarez-Fernández    Professeur des universités, Université de Salamanque

Benoît Clavel                              Chargé de recherche CNRS, MNHN

Laurence Moulinier                  Professeure des universités, Université de Lyon 2

Directeur de thèse

Pierre-Yves Laffont                   Professeur des universités, Université de Rennes 2




Résumé :

L’archéologie des contextes médiévaux et modernes a, pendant longtemps, délaissé l’analyse des dépotoirs et autres déchets alimentaires. Le développement accru de nouvelles spécialités de l’archéozoologie, dont l’archéomalacologie, apporte désormais la possibilité d’obtenir des données inédites sur les pratiques alimentaires des populations et ce d’autant plus que les sources textuelles sont relativement peu nombreuses et concernent généralement les populations les plus aisées.

Dans une approche interdisciplinaire confrontant les données archéologiques et textuelles, ce travail de recherche explore plusieurs axes de réflexion : la consommation des fruits de mer dépend-elle uniquement des espèces disponibles à proximité, ou des préférences gustatives sont-elles visibles ? Peut-on observer des consommations socialement différenciées ? Les populations monastiques, soumises à la Règle, en étaient-elles de plus grandes consommatrices ? Avant d’arriver sur les tables, comment et où étaient collectés les invertébrés marins ? Leurs restes pouvaient-ils contribuer à d’autres activités ? Autant d’interrogations qui questionnent plus largement le rapport des populations humaines avec leur alimentation ainsi que leur gestion du territoire.





Contact OSUR

Laura Le Goff (Université de Rennes 1, CReAAH) / @

Palmarès national du Prix de Géographie 2019-2020


 AHLeGall    25/01/2021 : 09:47

AMOPA_Gaelle_Seach.jpg

2e Prix pour Gaëlle Seac’h, étudiante en L3 "Géographie et Aménagement" (Univ Rennes 2)

L’AMOPA (Association des Membres de l’Ordre des Palmes Académiques) organise tous les ans des concours avec des remises de prix. Lors de l’année 2019-2020, c’est une étudiante en troisième année de licence Géographie à l’université Rennes 2 (licence 3 de Géographie et Aménagement, parcours Environnement) qui a obtenu le deuxième Prix de Géographie « Jean Sarramea et Alice Griotier », Gaëlle Séac’h, avec le soutien d’Anne-Julia Rollet, maîtresse de conférences à l’université de Rennes 2 (LETG-Rennes).

 

Après l’obtention d’un DUT HSE (Hygiène, Sécurité et Environnement) à l’IUT de Lorient, Gaëlle s’oriente vers une licence de géographie. C’est au début de sa L2 universitaire qu’elle reçoit un mail sur le prix AMOPA d’histoire et de géographie. L’un des sujets proposés l’attire alors tout particulièrement : « une étude de volcanologie prenant en compte les espaces humanisés et les risques ».

Gaëlle Séac’h débute alors des recherches sur le Nyiragongo, un volcan peu connu et pourtant si particulier. Le Nyiragongo est un volcan se situant dans les montagnes des Virunga dans le rift est-africain à l’est de la République Démocratique du Congo (RDC). Il possède le plus grand lac de lave quasi-permanent au monde avec un cratère de 1200 mètres de diamètre et de 800 mètres de profondeur. De plus, sa lave est extrêmement fluide et s’écoule par des fissures des pentes du volcan à une vitesse de plus de 60 km/h.

L’étude porte sur les risques liés au Nyiragongo, mais elle s’intéresse également à l’organisation des populations face à ces risques. En effet, Goma, la ville la plus proche du Nyiragongo avec plus de 3,5 millions d’habitants, se trouve à 18 kilomètres du volcan. Et malgré les récentes éruptions du volcan de janvier 1977 et janvier 2002, il n’est pas la principale préoccupation de la ville qui connait de fréquents combats socio-politiques et sécuritaires. De plus, des réactions en chaîne sont à craindre en cas d’éruption car le lac Kivu, au bord duquel se trouve la ville de Goma, comprend une très grande quantité de gaz carboniques (CH4 et CO2) retenus dans ces profondeurs. Il pourrait se produire une catastrophe similaire à celle du lac Nyos où plus de 1700 personnes et 3500 animaux sont décédés en une nuit suite à une perturbation, comme effondrement partiel du cratère ou une pluie froide, qui a conduit à un dégazage du lac. Le lac Kivu est surveillé, et des mesures de sécurité et de prévention ont commencé à voir le jour concernant le lac et le volcan.

La réalisation de ce projet a permis à Gaëlle d’en savoir plus sur ce volcan et de la conforter dans sa volonté de trouver plus tard un débouché professionnel portant sur la gestion de l’environnement. Convaincue de l’intérêt de coupler les sciences naturelles, les sciences sociales et approches territoriales, elle souhaiterait ainsi intégrer l’année prochaine un master de Géographie de l’Environnement tel que le master GAED (Géographie, Aménagement, Environnement et Développement), le master SIGAT (Système d’Information Géographique et Analyse des Territoires) de l’université de Rennes 2 ou encore le master GCRN (Gestion des Catastrophes et des Risques Naturels) de l’université Paul Valéry de Montpellier.




>>> La Licence de Géographie à l'université de Rennes 2 >>>




Nyiragongo
Source wikipedia : Une vue aérienne de l’imposant volcan du Mont Nyiaragongo (MONUSCO / Neil Wetmore)




Contact OSUR
Gaëlle Seac’h (L3 Géographie et Aménagement", Université Rennes 2) / @
Alain-Hervé Le Gall (OSUR multiCOM) / @