Perception écologique et sociale de la biodiversité des espaces verts urbains publics


 AHLeGall    19/12/2019 : 22:55

thesard.jpg

19/12 : SOUTENANCE DE THESE DE Alice Meyer-Grandbastien (ECOBIO)

Le jeudi 19 décembre 2019 à 14:00, salle de conf OSUR (RDC Bât.14B, Campus de Beaulieu, Université de Rennes 1),Alice Meyer-Grandbastien soutient sa thèse intitulée "Perception écologique et sociale de la biodiversité des espaces verts urbains publics"

Devant le jury composé de :

Thierry Tatoni : Professeur, IMBE, Université Aix-Marseille (rapporteur)

Laurent Simon : Professeur, Université Paris Sorbonne (rapporteur)

Elisabeth Guillou : Professeure, Université de Brest (examinatrice)

Yves Petit-Berghem : Professeur, ENSP Versailles (examinateur)

Françoise Burel : Directrice de recherche, Université de Rennes 1 (directrice de thèse)

Benjamin Bergerot : Maître de conférences, Université de Rennes 1 (co-directeur de thèse)

Emmanuelle Hellier : Professeure, Université de Rennes 2 (co-directrice de thèse)

 

Résumé

Dans un contexte d’urbanisation mondiale croissante, des travaux de recherche interdisciplinaire sont nécessaires pour une approche intégrée et appliquée articulant les bénéfices environnementaux et sociaux des espaces verts urbains (EVU) publics. Le premier objectif de ce travail de thèse a été d’analyser les processus sous-jacents de la relation établie dans la littérature entre la diversité d’espèces dans les EVU publics et la restauration psychologique des usagers. L’hypothèse posée était que dans les EVU publics l’hétérogénéité paysagère, un paramètre environnemental associé à la diversité d’espèces, est perceptible par les usagers et favorable à leur restauration psychologique. Sur la base des résultats, le second objectif a été d’identifier des pratiques d’aménagement et de gestion des EVU publics permettant de favoriser à la fois la biodiversité et la restauration psychologique des usagers. Nous avons démontré que dans les EVU publics l’hétérogénéité paysagère configurationnelle, précisément le mélange des trois strates de végétation et des zones fleuries, est perçue par les usagers et favorise leur restauration psychologique. L’hétérogénéité paysagère est donc un facteur explicatif de la relation entre la diversité d’espèces et la restauration psychologique des usagers. Nous avons également mis en évidence que la perception d’hétérogénéité paysagère par les usagers est particulièrement induite par des variations de hauteur de la végétation. En outre, le sexe, le parcours géographique, ainsi que la diversité des activités des usagers ont une influence sur leur perception de l’hétérogénéité paysagère dans les EVU publics. Nous avons donc ensuite identifié des pratiques d’aménagement et de gestion permettant d’augmenter le mélange de différentes hauteurs des trois strates de végétation et des zones fleuries au sein des EVU publics.

Abstract

In a context of increasing global urbanization, interdisciplinary research is needed towards an integrated and applied approach that articulates the environmental and social benefits provided by public urban green spaces (UGS). The first objective of this thesis was to analyze the underlying processes of the relationship demonstrated in the literature between species diversity and psychological restoration of visitors in public UGS. Our hypothesis was that landscape heterogeneity, an environmental parameter that is related to species diversity within public UGS, is perceivable by visitors and beneficial to their psychological restoration. Following the results, the second objective was to identify planning and management practices of public UGS that promote both biodiversity and visitors’ well-being. We showed that landscape configurational heterogeneity, precisely the mixing of the three strata of vegetation and flower areas, is perceived by visitors and favors their psychological restoration. Landscape heterogeneity is thus an explanatory factor in the relationship demonstrated between species diversity in public UGS and psychological restoration of visitors. We also showed that visitor’s perception of landscape heterogeneity is especially induced by variations in the vegetation height. Moreover, visitor’s gender, childhood environment, and diversity of activities have an influence on their perception of landscape heterogeneity. We then identified planning and management practices of public UGS that enhance the mixing of different heights of the three vegetation strata and flower areas.



Contact OSUR
Alice Meyer-Grandbastien (ECOBIO) / @

 Géométries et bilan érosion-sédimentation d’un rétro-bassin d’avant-pays durant son évolution finie-orogénique et post-orogénique : le cas du système Pyrénées / bassin d’Aquitaine / golfe de Gascogne de 38 à 0 Ma
AHLeGall Le mercredi 18/12/2019 - 22:55:49 |

Processus de déformation lors de la rupture latérale d'un slab. Apports de la modélisation analogique et perspectives pour la tectonique Méditerranéenne


 AHLeGall    18/12/2019 : 22:55

thesard.jpg

18/12 : SOUTENANCE DE THESE DE Carlos Fernandez-Garcia (Géosciences Rennes)

Le mercredi 18 décembre 2019 à 14:00, salle de conf OSUR (Bât.14B, Campus de Beaulieu, Université de Rennes 1),Carlos Fernandez-Garcia soutient sa thèse intitulée "Processus de déformation lors de la rupture latérale d'un slab. Apports de la modélisation analogique et perspectives pour la tectonique Méditerranéenne"

Devant le jury composé de :

₋    Francesca FUNICIELLO, Professeure associée, Università Roma Tre / Rapportrice
₋    João C. DUARTE, Assistant de recherche, Universidade de Lisboa / Rapporteur
₋    Jeroen van HUNEN  Professeur, Durham University / Examinateur

₋    Joseph MARTINOD Professeur, Université de Savoie / Examinateur
₋    Philippe YAMATO Professeur, Géosciences Rennes / Examinateur
₋    Benjamin GUILLAUME Maitre de conférences, Géosciences Rennes / Directeur de thèse

Résumé :

La rupture du panneau plongeant ou « slab breakoff » est un processus géodynamique proposé pour expliquer les observations géologiques et géophysiques telles que l’exhumation de roches métamorphiques, le magmatisme des zones de subduction ou le soulèvement régional. Ce travail de thèse présente ainsi la caractérisation en quatre dimensions (4D) de la rupture du slab à travers des expérimentations de modélisation analogique. Différentes configurations de plaques subduite et de transition océan-continent (TOC) ont été testées via une centaine d’expériences. Lorsque la TOC est parallèle à la fosse de subduction, la rupture du slab se produit à 250-280 km de profondeur, tandis que dans le cas contraire, cette rupture est réalisée sur une gamme plus large de profondeurs, de 160 à 345 km. La rupture se produit également à des temps différents, en fonction de la géométrie initiale de la zone de subduction ; elle est presque instantanée lorsque la TOC est parallèle à la fosse, et se produit entre 8.6 et 10.6 Ma après le démarrage de la subduction continentale pour les autres géométries. L’impact de la rupture du slab sur la subduction le long de basins océaniques bordés de failles STEP et de TOC a également été étudié. Ainsi, lorsqu’il se produit un découplage de l’interface de subduction (présence de failles STEP), une augmentation significative du retrait de la fosse est visible dans les modèles présentant un couloir océanique important. Les expériences ont permis de déterminer que l’évolution du signal topographique lors de la rupture du slab est dépendante de l’éduction de la lithosphère continentale, de l’ajustement isostatique graduel pendant la rupture du slab ainsi que la remontée du manteau. Lorsqu’il n’y a pas de subduction continentale ou de rupture du slab, aucune variation topographique n’est visible en surface. Enfin, dans le cas d’une subduction le long de bassins océaniques, la vitesse de la fosse devient quasi-nulle lorsque le matériel continental moins dense commence à subducter, mettant en évidence des processus de déformation du manteau. Les résultats obtenus sont mis en perspective et discutés vis-à-vis des cas naturels, et plus particulièrement concernant la géodynamique de la méditerranée occidentale.

Abstract : " Deformation processes of lateral slab tearing. Contributions from analogue modelling and perspectives for the Mediterranean tectonics"

Slab breakoff is a tectonic model that has been proposed to explain geological and geophysical observations such as: exhumation of metamorphic rocks, magmatism or regional uplift. This manuscript presents the results from four-dimensional (4D, space and time) analogue experiments of slab breakoff. Different configurations for the subducting plate and the orientation of the oceanic-continental transition (OCT) have been tested over a hundred of experiments. In scenarios where the OCT is parallel to the trench, breakoff occurs between 250-280 km depth, while in opposite scenarios, it occurs on a larger range from 160 to 345 km. The timing of breakoff may also vary accordingly to the initial geometry of the subduction zone: from almost instantaneous when the OCT is parallel to the trench, to 8.6-10.6 Ma after onset of continental subduction for other geometries. I investigated the impact of slab breakoff on subduction along oceanic basins bounded by STEP faults and OCT has also been investigated. When the interface is weak (STEP faults scenario) there is a significant increase in the trench retreat in the model that presents a long oceanic corridor. According to the experiments, the evolution of the topographic signal during breakoff is determined by eduction of continental lithosphere, gradual isostatic adjustments during breakoff, and mantle upwelling. With no breakoff or continental subduction, no topographic variations are seen at the surface. Finally, in the models related to subduction along oceanic basins, the trench retreat velocity becomes almost null when the continental positively buoyant material subducts along the embayment margins, highliting mantle deformation processes. I discussed the possible implications of these results for natural subduction zones, in particular for the Western Mediterranean.



Contact OSUR
Carlos Fernandez-Garcia (Géosciences Rennes)/ @

Dynamique des éléments transposables et évolution du génome des spartines polyploïdes


 AHLeGall    16/12/2019 : 22:55

thesard.jpg

16/12 : SOUTENANCE DE THESE DE Delphine Giraud (ECOBIO)

Le lundi 16 décembre 2019 à 13:30, en Salle des thèses (Bât. 1, Campus de Beaulieu, Rennes), Delphine Giraud soutient sa thèse intitulée "Dynamique des éléments transposables et évolution du génome des spartines polyploïdes"

Devant le jury composé de :

Rapporteurs:
Emmanuelle LERAT (CR Univ. Lyon)
Christian PARISOD (PR, Univ. Bern, Suisse)

Examinateurs:
Anne-Marie CHÈVRE (DR INRA Le Rheu)
Josep CASACUBERTA (PR Univ. Barcelona, Espagne)

Co-encadrants:
Malika AINOUCHE (PR, Univ. Rennes 1)
Armel SALMON (MCF, Univ. Rennes 1)



Résumé :
Les conséquences de la spéciation divergente ou réticulée (par hybridation) ont été explorées au cours de la diversification des spartines depuis 6-10MA à travers l’analyse des séquences répétées, de leur expression et régulation. Nous avons montré une corrélation entre éléments transposables, tailles de génome, et relations phylogénétiques, tout en mettant en évidence une dynamique variable des catégories d’éléments transposables ou de séquences satellites selon les lignées, et l’ancienneté des évènements de spéciation. L’abondance des éléments transposables a été mise en relation avec leur niveau d’expression et le rôle des petits ARNs dans leur contrôle. Cette régulation se met rapidement en place suite à l’hybridation interspécifique et explique la « quiescence génomique » (absence de prolifération d’éléments transposables) détectée chez l’allododécaploïde récent S. anglica. Les annotations d’éléments transposables et de petits ARNs, les nouveaux transcriptomes de références réalisés chez différentes espèces au cours de ce travail représentent des ressources additionnelles qui permettront d’explorer de manière plus exhaustive la dynamique des génomes de spartines et de comprendre les mécanismes génomiques impliqués dans l’adaptation et l’écologie de ces espèces "ingénieurs d’écosystèmes".

Abstract :
We explored the consequences of divergent speciation or reticulate evolution (resulting from hybridization) during diversification of the Spartina genus in the last 6-10 MY, based on the analysis of repeated sequences, their expression and regulation. Transposable element amounts, genome size, and phylogenetic relationships were found correlated, although differential dynamics of specific transposable element families or satellite sequences were encountered according to lineages, and to divergence times following the speciation events. The abundance of transposable elements appears related to their level of expression and the role of small RNAs in their control. This regulation is rapidly established following interspecific hybridization and explains the "genomic quiescence" (absence of transposable element “burst”) detected in the recent allododecaploid S. anglica. Annotations of transposable elements and small RNAs, new reference transcriptomes generated for different species during this work represent additional resources that will allow a more comprehensive exploration of the Spartina genome history and dynamics for a better understanding of the genomic mechanisms involved in the adaptation and ecology of these “ecosystem engineers” species.



Contact OSUR
Delphine Giraud (ECOBIO) / @

Caractérisation des facteurs contrôlant les concentrations en nitrates dans l'aquifère à partir de mesures en ruisseau


 AHLeGall    16/12/2019 : 22:55

thesard.jpg

16/12 : SOUTENANCE DE THESE DE Camille Vautier (Géosciences Rennes)

Le lundi 16 décembre 2019 à 14:30, en Salle de conf OSUR (RDC Bât. 14B, Campus de Beaulieu, Rennes), Camille Vautier soutient sa thèse intitulée "Caractérisation des facteurs contrôlant les concentrations en nitrates dans l'aquifère à partir de mesures en ruisseau"

Devant le jury composé de :

- Jean-Raynald de Dreuzy, Géosciences Rennes, directeur de thèse
- Gilles Pinay, IRSTEA Lyon, co-directeur de thèse
- Hélène Pauwels, BRGM Orléans, rapporteuse
- Philippe van Cappellen, University of Waterloo (Canada), rapporteur
- Marie-Claire Pierret, Université de Strasbourg, examinatrice
- Christelle Marlin, Université Paris Sud, examinatrice



Résumé :

L’industrialisation de l’agriculture, portée par l’utilisation massive d’engrais azotés, a provoqué la pollution de l’eau par les nitrates, à l’origine de dégâts environnementaux comme les proliférations d’algues vertes dans les zones côtières. Aujourd’hui, des efforts sont fournis pour réduire l’utilisation d’engrais azotés, mais la diminution effective des concentrations en nitrates dans les cours d’eau dépend aussi des caractéristiques naturelles des bassins versants. Les circulations d’eau souterraine induisent en effet un stockage temporaire de nitrates dans l’aquifère, qui retarde l’effet des changements de pratiques agricoles. Dans le même temps, la dénitrification épure l’eau souterraine d’une partie de ses nitrates, ce qui abaisse les concentrations des cours d’eau qu’elle alimente. L’aquifère exerce donc un double contrôle sur les concentrations en nitrates, dont la compréhension est nécessaire pour prédire leur évolution en fonction des scénarios d’agriculture mis en place. Cette thèse propose de caractériser les temps de résidence et la dénitrification dans l’aquifère à partir de mesures en ruisseau. La méthode est mise en place dans un petit bassin versant agricole breton, dans un aquifère cristallin. La thèse identifie tout d’abord, à travers une analyse de sensibilité, un nombre réduit de paramètres dont la connaissance permet la prédiction des concentrations en nitrates. Elle évalue ensuite la possibilité d’acquérir ces paramètres dans les ruisseaux en étiage. L’investigation des échanges de gaz entre les ruisseaux et l’atmosphère révèle que les traceurs gazeux sont délicats à utiliser à large échelle dans les ruisseaux. En revanche, l’étude de la dénitrification dans les ruisseaux in situ montre que les concentrations en nitrates sont faiblement modifiées par les processus de surface. Finalement, des mesures de silice et de nitrates spatialement distribuées dans les ruisseaux du bassin versant fournissent une vision représentative des processus de transport et de dénitrification dans l’aquifère. Elles montrent que l’échelle d’homogénéisation est supérieure à l’échelle du bassin versant étudié et permettent de proposer des hypothèses sur les facteurs de contrôle globaux des processus.


Determination of the parameters controlling the nitrate concentration in the aquifer based on in-stream measurements

Human activity, and especially intensive agriculture, has more than doubled reactive nitrogen delivery to Earth’s ecosystems, creating eutrophic conditions in aquatic and coastal environments around the world. In the past several decades, efforts have been made to reduce agricultural inputs of nitrogen, but the decrease of the nitrate concentration in rivers also depends on natural factors. The aquifer exerts a dual control on nitrate pollution. On one hand, the circulation of groundwater induces a temporary storage of nitrate, responsible for the nitrate legacy. On the other hand, the denitrification occurring in the aquifer lowers the nitrate concentration. Characterizing the groundwater residence time and the denitrification in the aquifer is thus necessary to predict the nitrate trajectories in agricultural catchments. This PhD thesis proposes to extract information about the aquifer from in-stream measurements. The method is tested on a 35 km2 agricultural catchment located in Brittany (France), in a fractured bedrock aquifer. First, a sensitivity analysis evidences that the nitrate concentration can be predicted with the knowledge of a limited number of parameters. Then, the possibility of getting these parameters in headwater streams during low flow is evaluated. Investigation of gas exchanges between the stream and the atmosphere shows that the use of gas tracers at the catchment scale is challenging. However, in situ nutrients injections reveal a very low effective denitrification in the stream and the hyporheic zone, which does not significantly modify the nitrate concentration. Finally, spatially distributed measurements of silica and nitrate in headwater streams provide a representative view on the processes of transport and denitrification in the aquifer. It highlights that the scale of homogenization is larger than the studied catchment and allows to hypothesise global control factors on the processes.


Contact OSUR
Camille Vautier (Géosciences Rennes) / @

Les minéralisations en Éléments de Terres Rares de la région de Gakara (Burundi) : contrôle structural, caractérisation pétrologique et géochimique, modèle métallogénique



thesard.jpg

16/12 : SOUTENANCE DE THESE DE Seconde Ntiharirizwa (Géosciences Rennes)

Le lundi 16 décembre 2019 à 14:00, salle Barrois (Bât.5, Campus de Beaulieu, Université de Rennes 1), Seconde Ntiharirizwa soutient sa thèse intitulée "Les minéralisations en Éléments de Terres Rares de la région de Gakara (Burundi) : contrôle structural, caractérisation pétrologique et géochimique, modèle métallogénique"

Devant le jury composé de :

₋ Anne-Sylvie ANDRE-MAYER, Professeure, Université de Lorraine / Rapportrice
₋ Alain CHAUVET, Directeur de recherche, Université de Montpellier /
Rapporteur
₋ Stijn DEWAELE, Professeur, Université de Gand, Belgique / Examinateur
₋ Kathryn M. GOODENOUGH, Principal Geologist, British Geological Survey /
Examinatrice
₋ Erwan Hallot, Maître de Conférences, Université de Rennes 1/ Examinateur
₋ Philippe Boulvais, Maître de Conférences, Université de Rennes 1/ Directeur
de thèse
- Gilbert MIDENDE, Professeur, Université du Burundi / Co-directeur de thèse
- Yannick BRANQUET, Maître de Conférences, Université d’Orléans/ Invité

Résumé
Le gisement de Gakara au Burundi est l’un des plus riches gisements en
Eléments de Terres Rares (ETR) au monde. La zone du rift est-africain est
l’hôte bien connu de nombreuses carbonatites et complexes alcalins associés,
mis en place de façon récurrente depuis plusieurs centaines de millions
d’années. Les grands gisements d’ETR exploités aujourd’hui dans le monde sont
associés à des complexes carbonatitiques. Dans ces complexes, les
minéralisations font rarement partie de l’assemblage minéralogique primaire ;
elles précipitent à partir des fluides évolués à partir des intrusions
magmatiques. Afin de mieux comprendre les mécanismes de mise en place des
minéralisations en ETR de la région de Gakara, nous avons employé une approche
multidisciplinaire :
i) Une étude géologique basée sur les observations de terrain et une
étude de la composition minéralogique et des textures de différents faciès du
minerai, à partir des outils d’observations microscopiques classiques.
ii) Des techniques de datation U-Th-Pb in-situ par La-ICP-MS pour
déterminer les âges de la minéralisation primaire (veines de bastnaésite, un
fluoro-carbonate d’ETR) et de l’altération hydrothermale (altération en
monazite, un phosphate d’ETR) y relative.
iii) Une étude détaillée des inclusions fluides piégées dans les cristaux
de bastnaésite et de quartz syngénétique de l’altération monazitique pour
caractériser les fluides minéralisateurs et ainsi déterminer leur nature et
leurs conditions physico-chimiques de mise en place.
iv) Une étude des isotopes stables de carbone et d’oxygène sur bastnaésite
et quartz pour donner une indication complémentaire sur l’origine des fluides
minéralisateurs et les mécanismes mis en jeu.
v) L’intégration des données géophysiques et géochimiques acquises par la
société Rainbow lors de ses campagnes de prospection pour les confronter aux
données de la géologie de terrain afin de mieux comprendre les mécanismes de
formation du gisement de Gakara ainsi que discuter l’identification de zones
minéralisées nouvelles.
Toutes les données acquises dans ces différentes études et les principales
observations permettent d’établir un modèle métallogénique global de Gakara
comme résultant du dépôt des ETR en conditions hydrothermales dans la croûte
supérieure, à partir de fluides exsolvés d’un magma vraisemblablement
carbonatitique, fluides ayant ensuite subi une démixtion vapeur à CO2 –
saumures aqueuses. Cette démixtion est vraisemblablement le principal
mécanisme de précipitation des minéraux de terres rares. L’implication de
fluides environnants, peu salés, possiblement issus de la surface, est
suggérée. La minéralisation s’est mise en place en marge de l’événement
tectonique panafricain, il y a 600 Ma environ et a été affectée par les
déformations récentes, possiblement associées au développement du rift est-
africain.

Abstract
The Gakara deposit in Burundi is one of the richest deposits of Rare Earth
Elements (REE) in the world. The East African rift zone is the well-known host
of many carbonatites and associated alkaline complexes, which have been in
place for many hundred million years. The main deposits of REE mined today in
the world are associated with carbonatite complexes. In these complexes,
mineralization is rarely part of the primary mineral assemblage; they
precipitate from fluids evolved from magmatic intrusions. To better understand
the mechanisms of emplacement of REE mineralization in the Gakara area, we
used a multidisciplinary approach:
i) A geological study based on field observations and a study of the
mineralogical composition and textures of different facies of the ore, using
conventional microscopic observation tools.
ii) In-situ U-Th-Pb dating by La-ICP-MS to determine the ages of primary
mineralization (veins of bastnaesite, REE-fluorocarbonate) and hydrothermal
alteration (monazitic alteration, REE-phosphate).
iii) A detailed study of the fluid inclusions trapped in bastnaesite and
quartz crystals associated with the monazitic alteration to characterize the
mineralizing fluids and thus specify their nature and physicochemical
conditions of emplacement.
iv) A study of stable isotopes of carbon and oxygen on bastnaesite and
quartz to give a complementary indication of the origin of the mineralizing
fluids and the mechanisms involved.
v) The integration of geophysical and geochemical data acquired by
Rainbow Company during its prospecting campaigns to compare them with field
geology data in order to better understand the formation mechanisms of the
Gakara deposit as well as to discuss the identification of new mineralized
zones.
All the data acquired in these different studies and the main observations
allow to establish a global metallogenic model of Gakara area as resulting
from the deposition of REE in hydrothermal conditions in the upper crust, from
exsolved fluids of a probably carbonatitic magma, fluids having subsequently
undergone CO2 vapour – aqueous brine separation. This phase separation was
probably the main precipitation mechanism of REE minerals. The implication of
surrounding fluids, with very low salinity, possibly coming from the surface,
is suggested. Mineralization took place during the Pan-African tectonic event,
at about 600 Ma, and was affected by recent deformations, possibly associated
with the development of the East African Rift.



Contact OSUR
Seconde Ntiharirizwa (Géosciences Rennes) / @

Évolution pression-température-temps des unités de haute-pression du Massif-Central : Implications géodynamiques


 AHLeGall    13/12/2019 : 22:55

thesard.jpg

13/12 : SOUTENANCE DE THESE DE Luc de Hoÿm de Marien (Géosciences Rennes)

Le vendredi 13 décembre 2019 à 14:00, salle de conf OSUR (Bât.14B, Campus de Beaulieu, Université de Rennes 1), Luc de Hoÿm de Marien soutient sa thèse intitulée "Évolution pression-température-temps des unités de haute-pression du Massif-Central : Implications géodynamiques"

Devant le jury composé de :

Jean-Marc LARDEAUX, Professeur (Université de Nice-Sophia-Antipolis) / Rapporteur

Pavla ŠTÍPSKÁ, Maître de conférence (Université de Strasbourg) / Rapporteur

Michel BALLÈVRE, Professeur (Université de Rennes 1) / Examinateur

Jean-Pierre BURG, Professeur émérite (ETH Zurich, Suisse) / Examinateur

Charlotte MÖLLER, Professeure (Université de Lund, Suède) / Examinatrice

Florence CAGNARD, Ingénieure-chercheure (BRGM, Orléans) / Directrice de thèse

Pavel PITRA, Maître de conférences (Université de Rennes 1) / Directeur de thèse

Jean VAN DEN DRIESSCHE, Professeur (Université de Rennes 1) / Directeur de thèse

Benjamin LE BAYON, Ingénieur-chercheur (BRGM, Orléans) / Invité

Marc POUJOL, Maître de conférences (Université de Rennes 1) / Invité

Résumé :

La chaîne varisque en France a été interprétée comme une chaîne de collision paléozoïque où l’essentiel des déformations et du métamorphisme résultent de l’épaississement crustal et de la relaxation thermique qui s’ensuit. Les mécanismes ayant contrôlés l’exhumation des roches de haute-pression (éclogites) sont peu discutés et le rôle de la subduction, antérieure à la collision, sur l’enregistrement tectono-métamorphique reste peu contraint.

Ce travail présente les résultats d’études pétrologiques réalisées au moyen de la modélisation des équilibres des phases et de datations U/Pb par LA–ICP–MS sur des éclogites du Massif Central. L’étude pétrochronologique des zircons d’éclogites du Haut-Allier indique la subduction au Dévonien (c. 360 Ma) d’une croûte océanique Ordovicienne (c. 470 Ma). L’enfouissement de la croûte est reflété par l’augmentation des conditions de pression et de température enregistrées par les roches. Des évidences de fusion partielle développées au climax des conditions de pressions pendant augmentation de température isobare traduisent un apport de chaleur et d’eau vers la croûte subductée. La décompression quasiment isotherme de l’échantillon suggère une exhumation rapide confirmée par l’âge de fermeture du système U/Pb des apatites qui indiquent une durée d’environ 10 Ma des processus d’exhumation et du refroidissement qui s’ensuit.

Le développement du métamorphisme de haute température pendant le stade de subduction apparaît en contradiction avec une relaxation thermique pendant la collision continentale. Le réchauffement à haute pression est, au contraire, interprété comme le résultat de l’apport de matériel asthénosphérique chaud au contact de la croûte subductée suite à la verticalisation du panneau plongeant et l’amincissement du manteau lithosphérique de la plaque supérieure provoqués par l’entrée en subduction de lambeaux de croûte continentale. La fusion partielle induite de la croûte subductée aurait facilité le détachement de la croûte et du manteau lithosphérique permettant le recul du panneau plongeant qui aurait à son tour facilité l’exhumation des roches de haute pression pendant une période d’extension.

 

Abstract: Pressure-temperature-time evolution of the Variscan high-pressure units of the Massif-Central: Geodynamic implications

The Variscan belt in France is interpreted as a collisional orogen where crustal thickening and subsequent thermal relaxation account for most of the metamorphic and structural evolution. The role of the earlier subduction event on the tectonometamorphic record is not well understood yet.

This study combines a petrological analysis using numerical modelling of phase equilibria and petrologically constrained LA–ICP–MS, U/Pb dating on eclogites from the Massif Central (Haut-Allier). Dating of the zircons from the eclogites indicates a Devonian (c. 360 Ma) age of subduction of an Ordovician (c. 470 Ma) oceanic crust. Burial of the sample is indicated by the prograde P–T path followed by partial melting during isobaric heating that testifies to heat and fluid influx to the subducted crust at high-pressure conditions. Subsequent near isothermal decompression points to a fast exhumation, consistent with the U/Pb closure age of apatite indicating a ~10 Myr duration of the exhumation and subsequent cooling.

It is argued that the early high-temperature event is inconsistent with a thermal relaxation during a continental collision. It is proposed that a slab steepening at the onset of subduction of continental ribbons and consecutive thinning of the lithospheric mantle of the upper plate allowed an asthenospheric flow against the subducted crust accounting for heating at high-pressure. Induced partial melting of the subducted crust facilitated slab detachment and allowed the roll back of the subducting slab resulting in the exhumation the high-pressure rocks during a period of extension.



Contact OSUR :
Luc de Hoÿm de Marien (Géosciences Rennes) / luc.dehoym@univ-rennes1.fr

Conception d’une méthode d’évaluation des services écosystémiques : application aux étangs piscicoles


 AHLeGall    11/12/2019 : 22:55

thesard.jpg

11/12 : SOUTENANCE DE THESE DE PIERRE-ALEXANDRE WILLOT (SAS, AGROCAMPUS OUEST)

Le mercredi 11 décembre 2019 à 13:30, Amphithéâtre Rieffel, Agrocampus-Ouest (65 rue de Saint Brieuc, Rennes), Pierre-Alexandre Willot soutient sa thèse intitulée "Conception d’une méthode d’évaluation des services écosystémiques : application aux étangs piscicoles"




En présence de :

Rapporteurs avant soutenance :

Françoise LESCOURRET Directrice de Recherche, Agroparc INRA, PSH UR 1115

Enrico BENETTO Directeur d’Unité, Luxembourg Institute of Science and Technology, ERIN

Composition du Jury :

Examinateurs : Marielle THOMAS Maitre de Conférence, Université de Lorraine, UR AFPA

Arnaud HELIAS Directeur de Recherche, SupAgro, UR ITAP

Hervé LE BRIS Professeur, AgroCampus Ouest, ESE

Dir. de thèse : Joël AUBIN Ingénieur de Recherche (HDR), INRA, UMR 1069 SAS

Jean-Michel SALLES Directeur de Recherche, CNRS, CEE-M

Encadrantes de thèse : Aurélie WILFART Ingénieur de Recherche, INRA, UMR 1069 SAS

Hélène REY-VALETTE Maitre de Conférence, Université de Montepellier, CEE-M



Résumé

Malgré un ancrage fort dans le territoire et des fonctions variées, la pisciculture d’étang est une activité en déclin en France. La diversité de ses rôles amène à s’interroger si le cadre des services écosystémiques (SE) pouvait permettre de donner une meilleure visibilité des atouts de cette activité. Les SE peuvent être définis comme étant « les bénéfices dérivés des écosystèmes par les humains ». Ils regroupent les catégories d’approvisionnement (ex. la production de poissons), de régulation (ex. la régulation de la qualité de l’eau) et culturels (récréatifs, scientifiques, spirituels).

 Cette thèse a pour objectif de contribuer à préciser les services écosystémiques fournis par les étangs en France. Elle apporte des éléments sur le type de services et une méthode pour les évaluer. Dix SE d’approvisionnement, vingt SE de régulation et onze SE culturels ont été identifiés comme étant possiblement fournis par les étangs piscicoles. 

La méthode PoESIE proposée s’appuie sur le cadre des analyses environnementales : Analyse du Cycle de Vie et Emergy. Elle met en parallèle les services et impacts afin de mettre en évidence les éventuels compromis dans la fourniture de bénéfices.

Cette méthode a été utilisé sur 135 étangs français regroupés en cinq classes de gestions: les intensifs, les semi-intensifs, les semi-extensifs, les extensifs et les récréationnels. Deux SE d’approvisionnement et trois SE de régulation ont été évalués. Les principaux résultats montrent que les étangs gérés de manière intensive et semi-intensive fournissent le meilleur niveau de SE, et présentent des impacts environnementaux modérés. Néanmoins, les indicateurs d’Emergy montrent que le SE de production de poisson de ces systèmes intensifs a une faible performance de durabilité.

La méthode PoESIE proposée a montré son applicabilité à un système faiblement anthropisé à l’interface entre entre milieu naturel et productif. La pisciculture d’étang peut fournir un bon niveau de SE, principalement quand les étangs sont gérés pour la production de poisson.



Contact OSUR :
France Polette (Géosciences Rennes) / @

Cartographie à haute résolution de propriétés du sol à l’échelle de la France métropolitaine: application au carbone organique du sol et à ses potentiels additionnels de séquestration et de stockage


 AHLeGall    09/12/2019 : 22:55

thesard.jpg

09/12 : SOUTENANCE DE THESE DE Songchao Chen (SAS, Agrocampus Ouest)

Le lundi 9 décembre 2019 à 13:30, en amphi Moule (65, Rue de Saint Brieuc, 35 042 Rennes Cedex), Songchao Chen soutient sa thèse intitulée "Cartographie à haute résolution de propriétés du sol à l’échelle de la France métropolitaine: application au carbone organique du sol et à ses potentiels additionnels de séquestration et de stockage"

Celle-ci aura lieu en anglais devant un jury composé de :

  • Prof. Mogens Humlekrog Greve                  Aahrus University, Denmark, Rapporteur
  • Dr. Cécile Gomez                                       Institut de Recherche pour le Développement, France, Rapporteure
  • Dr. Vincent Chaplot                                       Institut de Recherche pour le Développement, France, Examinateur
  • Prof. Christophe Cudennec                          Agrocampus Ouest, France, Examinateur
  • Prof. Laurence Hubert-Moy                        Université de Rennes 2, France, Examinatrice
  • Dr. Jacqueline Hannam                                Cranfield University, UK, Examinatrice
  • Prof. Christian Walter                                  Agrocampus Ouest, France, Directeur de thèse
  • Dr. Dominique Arrouays                              Inra, France, Co-directeur de thèse



Résumé

Cette thèse est une contribution à la Cartographie Numérique des Sols (CNS) sur de vastes espaces. En introduction, je discute des facteurs à l’origine du développement de la CNS et en retrace brièvement l’historique. Je réalise ensuite une revue bibliographique fondée sur 160 articles. J’y synthétise et discute les avancées et défis pour la CNS. Je me focalise ensuite sur le carbone organique des sols (COS) en raison de son importance fondamentale pour les services écosystémiques et le cycle global du CO2. Je montre comment améliorer une carte nationale du COS en agrégeant différentes cartes de COS et comment utiliser ces prédictions globales pour des pays disposant de peu de données, avec une stratégie d’échantillonnage peu coûteuse et efficace. Ensuite, je caractérise le domaine de validité de fonctions utilisées pour la prédiction de la densité apparente et je développe une approche nouvelle pour traiter l’épaisseur des sols. Je propose des stratégies efficientes pour améliorer la précision des prédictions. Je passe ensuite à la cartographie de fonctions des sols en abordant les cartographies du potentiel de séquestration et de stockage en COS. Mon travail permet d’améliorer de nombreux aspects concernant la CNS et son application au programme GlobalSoilMap. Ma conclusion discute les principaux résultats et les relie aux principaux défis de la discipline Pedometrics. Je discute les principaux apports de mon travail au regard de ces défis et je souligne les questions restant à résoudre dans le futur proche.



Contact OSUR
 :
Songchao Chen (SAS, Agrocampus Ouest) / @


La mémoire et la mer


 AHLeGall    09/12/2019 : 22:55

Affiche-2019-Lundi9D--cembre.jpg

09/12 : Actualité de recherches archéologiques littorales et marines d’Europe et au-delà

Séminaire « La mémoire et la mer », Actualité de recherches archéologiques littorales et marines d’Europe et au-delà. Ouvert au public. Il se tient le lundi 9 décembre 2019 de 9h30 à 17h00 en salle de conf de l'OSUR, (Campus Beaulieu, Université de Rennes 1, rdc Bât. 14B, 263 av. du Général Leclerc).


Ce séminaire est récurrent depuis plusieurs années. Il s’adresse aux passionnés, étudiants en archéologie, aux professionnels et aux collaborateurs bénévoles des prospections et chantiers archéologiques. Il a pour but de suivre l’actualité de la recherche sur l’archéologie littorale et marine le long des littoraux français et au-delà. Labellisé SAO ou séminaire archéologique de l’ouest, il est organisé en étroite relation avec l’équipe « Archéologie de la Mer et du Littoral » du CReAAH (UMR6566, CNRS, Université de Rennes, Nantes, Le Mans et Ministère de la Culture). Il est soutenu par l’Université de Rennes 2 et participe au parcours « M2 préhistoire et archéosciences » module « Archéologie du littoral »).

Cette année ce séminaire s'ouvre sur l'interdisciplinarité. Il tente aussi d’apporter des solutions de sauvegarde de l’information archéologique face à des immersions permanentes ou temporaires de vestiges. Il offre une vision globale de l’archéologie littorale et marine de la prospection, à la fouille voire à des analyses plus spécialisées. Basé sur les échanges d’expérience, ce séminaire permet de suivre l’actualité de la recherche et d'échanger avec les différents acteurs de l'archéologie. Il s'ouvre à nouveau cette année sur des territoires exotiques.


Communications :
- « Identification de contenus organiques d’origine marine et approche des pratiques culinaires antiques : l’exemple du site des Loges à La Roche-sur-Yon, Vendée) » par Lola Trin-Lacombe
- « Contraintes, potentiels et limites des prospections géomagnétiques pour l’archéologie sur les îles armoricaines » par François Levèque
- « Le Cailar (Gard), port lagunaire de l’âge du Fer sur la côte languedocienne » par Réjane Roure
- « Stratégies de pêches en Arabie orientale au cours du Néolithique (Holocène moyen) » par Kevin Lidour
- « Acquisition et transformation de l’os de grand cétacés par les indiens canoeros de Patagonie australe » par Marianne Christensen
- « Une épave du XVIIIe siècle au large de l’île de Ré : présentation et pistes d’investigation » par Gaëlle Dieulefet et Félix Gomez
-« L’îlot du Pilier au large de Noirmoutier » par Catherine Dupont, Jacques Hermouet, Jean-Marc Large, Corinne Pereira
- « La coquille surfe sur les réseaux antiques de Limonium (Poitiers) : Du commerce des fruits de mer au réemploi des déchets coquilliers dans l’aménagement des voies de circulation » par Caroline Mougne et Benoît Billy


Vous auriez aimé présenter vos résultats ou connaissez des travaux qui pourraient captiver le plus grand nombre sur la thématique du séminaire ! Merci de nous en faire part. De même, une sortie sur l'archéologie du littoral est organisée chaque année par l'Équipe "Archéologie de la Mer et du Littoral" du CReAAH. Si vous avez des idées à nous soumettre nous sommes tout ouïes.



>>> Télécharger le programme complet >>>




Contact OSUR
Catherine Dupont (CReAAH) / @
Marie-Yvane Daire (CReAAH) / @