Regards croisés sur les pratiques archéologiques entre chercheurs français et québécois en Atlantique Nord


 AHLeGall    18/11/2020 : 22:55

2020_11_Webinaire_v2.jpg

18/11 : webinaire archéologique

Présenté en partenariat avec des chercheurs de l’Université Laval au Québec et de l’Université Rennes 1 en France, ce webinaire s’intéresse à la présence de sites archéologiques sur l’Archipel de Saint-Pierre et Miquelon. Réginald Auger (Université Laval, Québec) )et Grégor Marchand (CNRS, CReAAH) collaborent depuis plusieurs années afin de mieux comprendre l’occupation du territoire sur le site préhistorique de l’Anse-à-Henry sur l’Île Saint-Pierre. Au fil des différentes fouilles archéologiques et de leurs prospections dans l’archipel, les nombreux vestiges retrouvés, témoignent d’une histoire remontant à environ 5000 ans. Ce sont ainsi plusieurs cultures qui se sont succédées sur un site de plus de 8 hectares à l’Anse à Henry. Malheureusement, la présence d’une érosion naturelle très active sur le site laisse présager une destruction prévisible de ce patrimoine.

Présentateurs : Réginald Auger (Université Laval) et Grégor Marchand (Université Rennes 1, CNRS)

Date et heure : Mercredi 18 novembre à 10h30 (heure du Québec) | 16h30 (heure de la France)

Pour visionner ce webinaire : via ce lien



Contact OSUR
Grégor Marchand (CNRS, CReAAH) / @


Quand les coquilles archéologiques nous parlent de l’Homme


 AHLeGall    18/11/2020 : 10:55

Catherine_Dupont.jpg

18/11 : soutenance de HDR de Catherine Dupont (CNRS, CReAAH)

Catherine Dupont (CNRS, CReAAH) soutient son HDR intitulée "Quand les coquilles archéologiques nous parlent de l’Homme" le mercredi 18 novembre 2020 à 14h00 dans la salle des thèses de l'Université de Rennes 1.

En raison des mesures sanitaires, la soutenance aura lieu en distanciel : pour les personnes qui souhaitent partager ce moment, il sera possible de me suivre virtuellement par visio sur le lien suivant.


La soutenance ayant lieu à 14h00, merci de vous connecter quelques minutes avant.



18Nov2020 InvitationHDRCDupont



Contact OSUR
Catherine Dupont (CNRS, CReAAH) / @


J’ai revu l’océan


 AHLeGall    17/11/2020 : 22:55

2020_Arch_ologieLittoral_Mardi17Novembre_v2_Page_01.jpg

17/11 : Séminaire archéologique

Le séminaire « J'ai revu la mer », Actualité de recherches archéologiques littorales et marines d’Europe et au-delà se tient en visio le mardi 17 novembre 2020 en visoconférence de 9h45 à 16h00.


Ce séminaire ouvert au public est récurrent depuis plusieurs années. Il s’adresse aux étudiants en archéologie, aux professionnels et aux collaborateurs bénévoles des prospections et chantiers archéologiques. Il a pour but de suivre l’actualité de la recherche sur l’archéologie littorale et marine le long des littoraux français et au-delà. Labellisé SAO ou séminaire archéologique de l’ouest, il est organisé en étroite relation avec l’équipe « Archéologie de la Mer et du Littoral » du CReAAH (UMR6566, CNRS, Universités de Rennes, Nantes, Le Mans et Ministère de la Culture). Il est soutenu par l’Université de Rennes 2 et participe au parcours « M2 préhistoire et archéosciences » module « Archéologie du littoral ».
Interdisciplinaire, ce séminaire offre une vision globale de l’archéologie littorale et marine de la prospection ou de la fouille à des analyses plus ou moins spécialisées et, sur des aires géographiques variées. Cette année ce séminaire montre à nouveau à quel point l’archéologie sait s’enrichir de disciplines variées. Il offre des présentations sur un site archéologique sauvé in extremis d’une destruction programmée mais aussi des programmes de prospections et inventaire du littoral. Il tente d’apporter des solutions de sauvegarde de l’information archéologique face à l’érosion côtière et offre aussi des regards renouvelés à travers la main de l’artiste des multiples phénomènes qui façonnent le littoral. D’autres présentations se veulent plus synthétiques à l’échelle d’un site archéologique ou d’une discipline, et sont le résultat de nombreuses années d’étude. Elles vont même jusqu’à interroger la mémoire de nos grands-parents. L’approche novatrice des thématiques liées à la spécificité littorale de l’archéologie n’est pas en reste à travers la présentation d’analyse et de projets de recherche émergents.
Basé sur les échanges d’expérience, ce séminaire permet de suivre l’actualité de la recherche.


Programme (l’ordre des interventions est susceptible de changer)

 

De 9h45 à 16h00, Visioconférence

 

Matinée

Lien de connexion : https://us02web.zoom.us/j/85916958726?pwd=bWczRVc0K0t3d29CaG1DZXNqUzhUZz09

9h45-10h00 : Introduction par Marie-Yvane Daire & Catherine Dupont

10h00-10h40 : « Géomorphologie, art et archéologie : regard croisé sur les littoraux » par Edwige Motte

10h40-11h20 : « Modalités d'exploitation et commerce des huîtres : approche géochimique » par Vincent Mouchi

11h20-12h00 : « Processus d’urbanisation et réseaux urbains en Europe celtique : pour une approche archéologique de l’arc atlantique » par Julie Remy

12h00-12h45 : « Les grands-parents exagéraient-ils ? Les tailles changeantes des poissons à travers l'histoire » par Arturo Morales-Muñiz, Eufrasia Roselló-Izquierdo et Laura Llorente Rodriguez

Après-midi

Lien de connexion : https://us02web.zoom.us/j/85113018938?pwd=aVBRbEpxMWZYU2cveGYyS3RGTVcvdz09

14h00-14h40 : « The earliest shell beads: What they tell us and why it matters. » par Daniella E. Bar-Yosef Mayer

14h40-15h20 : « Un mur pour l’Atlantique : quelle approche pour les vestiges des grands conflits mondiaux en Normandie ? » par Cyrille Billard

15h20-16h00 : « ALeRTE à PLOUGASNOU : Dans la tourbe… les Gaulois ! »

par Marie-Yvane Daire (coord.), avec les contributions de David Aoustin, Vincent Bernard, Aurélia Borvon, Louis Dutouquet, François Le Gall, Chantal Leroyer, Chloë Martin, Cédric Rossignol et Laurent Quesnel



Contact OSUR
Catherine Dupont (CNRS, CReAAH) / @


Deep Learning pour le traitement et l'analyse d'image et de son en écologie


 AHLeGall    17/11/2020 : 22:55

Logo_Ecostat.jpg

16-17/11 : workshop

L’UMR ESE co-organise avec le GdR EcoStat un workshop "imaginecology" en distanciel sur le thème du "Deep Learning  pour le traitement et l'analyse d'image et de son en écologie", les 16 et 17 novembre 2020, en distanciel.

L'inscription est gratuite mais obligatoire : https://imaginecology.sciencesconf.org

Le programme détaillé ainsi que les précisions techniques relatives au distanciel seront envoyés exclusivement aux inscrit.e.s (pour ne pas encombrer les mailing-listes).


Le workshop sera composé d'exposés pléniers, d'exposés courts  et de moments de discussion par groupe. 

Exposés prévus :

Sara Beery : DL & camera traps (en anglais)
Guglielmo Fernandez Garcia : DL & caméras sonar
Hervé Glotin : DL & acoustique
Sébastien Lefèvre : DL & bonnes pratiques
Julien Renoult : DL & communication animale
Equipe Pl@ntNet : DL & Pl@ntnet
Cédric Pradalier :  DL & sciences de l'environnement
Vincent Miele : Introduction au Deep Learning : concepts et vocabulaire + Implémenter son premier classifieur avec Keras


Dans le but de créer et renforcer les interactions entre personnes travaillant aux interfaces entre intelligence artificielle et écologie, il est également possible de proposer une courte intervention de 5 minutes (français ou anglais), pour présenter ses travaux, données ou intérêts.

>>> Pour en savoir plus >>>


Contact OSUR
Olivier Dézerald (INRAE, ESE) / @


Développement des méthodes actives de mesures distribuées de température par fibre optique pour la quantification des écoulements souterrains : apports et limites pour la caractérisation des échanges nappe/rivière



thesard.jpg

13/11 : soutenance de thèse de Nataline Simon (Géosciences Rennes)

Nataline Simon soutiendra sa thèse, intitulée "Développement des méthodes actives de mesures distribuées de température par fibre optique pour la quantification des écoulements souterrains : apports et limites pour la caractérisation des échanges nappe/rivière", le vendredi 13 novembren 2020 à 14:30,

    M. Philip BRUNNER - Professeur à l'Université de Neuchâtel - Rapporteur
    Mme. Florentina MOATAR - Directrice de Recherche à l'IRSTEA - Rapporteure
    M. Alain DASSARGUES - Professeur à l'Université de Liège - Examinateur
    M. Jean-Raynald DE DREUZY - Directeur de Recherche à l'Université de Rennes 1 - Examinateur
    M. Nicolas FLIPO - Maître de Recherche MINES ParisTech - Examinateur
    Mme. Maria KLEPIKOVA - Marie Curie Research Fellow à l'Université de Rennes 1 - Examinatrice
    M. Olivier BOUR - Professeur à l'Université de Rennes 1 - Directeur de thèse
    Mme. Mathilde HOAREAU, Cheffe de projet à l'Agence de l'Eau Loire-Bretagne - Invitée



    En raison des mesures sanitaires, la soutenance n'aura pas lieu en présence de public et seuls certains membres du jury seront présents. Pour les personnes qui le souhaitent, il sera toutefois possible de la suivre par visio.



    Mots clés : Mesures distribuées de température par fibre optique ; Échanges nappe/rivière ; Flux d’eau et conductivité thermique ; Modélisations numériques, mesures expérimentales et applications sur le terrain

    Résumé :

    Les échanges entre les rivières et les nappes d’eau souterraine jouent un rôle essentiel dans le maintien des écosystèmes aquatiques. Or, leur caractérisation demeure difficile du fait de leur forte variabilité dans l’espace et dans le temps. Dans ce contexte, l’objectif de ce travail de thèse est de développer des méthodes actives de mesures distribuées de température pour quantifier la dynamique des interactions nappe/rivière. Après avoir établi une nouvelle approche pour évaluer la résolution spatiale des mesures de température, nous avons validé deux nouvelles méthodes d’interprétation permettant d’estimer de manière distribuée les flux d’eau et la conductivité thermique du milieu poreux. Les travaux, associant modélisations numériques et mesures expérimentales en laboratoire, montrent que les méthodes d’interprétation développées permettent d’estimer avec une excellente précision les écoulements et
    que la gamme de flux pouvant être investiguée est particulièrement large. Pour tester cette approche prometteuse, des expériences actives ont ensuite été réalisées sur le terrain dans deux environnements différents : d’abord dans un petit cours d’eau d’ordre 1 de tête de bassin versant, puis dans un fleuve s’écoulant le long d’une plaine alluviale. Ces applications ont démontré le fort potentiel des méthodes actives pour quantifier les écoulements à l’interface nappe/rivière et décrire leur variabilité spatiale et temporelle. La comparaison des résultats obtenus sur les deux sites a permis finalement de discuter la faisabilité, les apports mais aussi les limites de la méthode dans différents contextes hydrologiques.

    -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


    Title : Development of active-Distributed Temperature Sensing (A-DTS) experiments to quantify groundwater flows : capabilities and limitations for characterizing groundwater-surface water interactions

    Keywords : Distributed Temperature Sensing (FO-DTS) ; Groundwater/surface water interactions ; Groundwater fluxes and thermal conductivity ; Numerical simulations, sandbox experiments, field application

    Abstract : Groundwater/surface water interactions play a fundamental role in the functioning of aquatic ecosystems. However, their quantification is challenging because exchange processes vary both in time and space. Here, we propose an active distributed heat transport experiment in order to quantify the spatial and temporal variability of groundwater/surface water interactions. As a first step, we proposed a new approach to evaluate the spatial resolution of temperature measurements. Then, two interpretation methods of active-DTS experiments were developed and fully validated to estimate the distribution of porous media thermal conductivity and the groundwater fluxes in sediments. Based on numerical simulations and sandbox experiments, results demonstrated the potentiality of these methods for quantifying distributed groundwater fluxes with high accuracy. The large range of groundwater fluxes that can be investigated with the method makes specially promising the application of active experiments for many subsurface applications. Secondly, we conducted heat transport experiments within the streambed sediments of two different streams: in a first-order stream, then in a large flowsystem located along an alluvial plain. These applications demonstrated the relevance of using active experiments to characterize the spatial complexity of stream exchanges. Finally, the comparison of results obtained for each experimental site allowed discussing the capabilities and limitations of using active-DTS field experiments to characterize groundwater/surface water interactions in different hydrological contexts.




    Contact OSUR

    Nataline Simon (Géosciences Rennes) / @

    2000-2020, 20 ans de recherche du Réseau des Zones Ateliers


     AHLeGall    05/11/2020 : 22:55

    colloque_ZA_2020b.png

    04-05/11 : 5ème colloque des Zones Ateliers-CNRS

    Le format sera adapté en fonction de l'évolution de la situation sanitaire mais nous nous orientons a priori vers une manifestation à distance.

    Les dates du colloque sont dès lors étendues : du mardi 3 novembre 14h au jeudi 5 novembre 17h.




    La 5ème édition du colloque des Zones Ateliers marque les 20 ans du Réseau des Zones Ateliers du CNRS (RZA, LTSER). Labellisé Infrastructure de Recherche pour l’étude à long terme des socio-écosystèmes (Long-Term Social-Ecological Research - LTSER), le RZA rassemble 14 Zones Ateliers et s’ancre à l’échelle européenne (au sein du réseau eLTER) et internationale (iLTER).

    Ce colloque a pour objectif de réunir des scientifiques des sciences de la nature et des sciences humaines et sociales, des gestionnaires et des décideurs, afin de partager leurs savoirs et expériences et d’échanger sur les résultats des recherches menées, entre autres, au sein du RZA. Il sera également l’occasion de discuter des futurs agendas scientifiques en réponse aux nouveaux enjeux environnementaux et sociétaux associés aux changements globaux, notamment des perspectives de développement de l'interdisciplinarité et de la transdisciplinarité.

    Ce colloque du 20ème anniversaire du réseau sera également l’occasion d'une analyse rétrospective et prospective du RZA, dispositif couplant des approches bio-géophysiques, écologiques et sociétales, à l’échelle des territoires, en présentant l’évolution des questionnements scientifiques majeurs, en lien avec les enjeux sociétaux, et l’adaptation et le développement de nouvelles approches.

    Les sessions seront construites autour de thématiques transversales telles que les enjeux environnementaux et sociétaux en contexte de changement global, les risques environnementaux, la gouvernance. Dans l’objectif de mieux comprendre les changements globaux en cours et anticiper leurs évolutions futures, trois thèmes centraux sont privilégiés sans qu’ils soient pour autant restrictifs :

    - Analyser les trajectoires des socio-écosystèmes par le prisme des interactions homme-nature, de gestion de l'eau ou du risque environnemental ;

    - Considérer les socio-écosystèmes sous l’angle des enjeux de résilience ou de santé environnementale ;

    - Construire une recherche appliquée en lien avec les acteurs du territoire et mobiliser la transdisciplinarité dans la recherche (actions collectives, gouvernance...).



    >>> Le site du colloque >>>



    Contact OSUR
    Audrey Alignier (BAGAP, ZA Armorique, membre du conseil scientifique du colloque) /@
    David Renault (ECOBIO, ZA Antarctique et Terres Australes, membre du conseil scientifique du colloque) / @


    Festival des sciences / Fête de la science 2020


     AHLeGall    18/10/2020 : 21:55

    fete_de_la_science_2020.jpg

    02-18/10 : FESTIVAL DES SCIENCES

    Pendant 2 semaines, les chercheurs sortent des labos et partagent la science. En 2020, la Fête de la science est maintenue et s'adaptera aux nouvelles règles sanitaires. Initiée par le Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, la 29ème édition de la Fête de la science est organisée (en Ille-et-Vilaine) et coordonnée (en Bretagne) par l'Espace des sciences.


    En Ille-et-Vilaine, découvrez plus de 100 événements :

    Pour le grand public dans les communes : du 2 au 12 octobre
    Pour les scolaires : du 2 au 16 octobre
    Village des sciences aux Champs Libres : du 3 au 18 octobre

    >>> Le programme complet est disponible sur le site de l'Espace des Sciences de Rennes >>>

    FS2020 Bandeau
    Laurent Jeanneau (CNRS, Géosciences Rennes), fête de la science 2019 à Rennes






    Mention spéciale cette année encore pour le programme exceptionnel de la Fête des sciences en Brocéliande (du 5 au 11 octobre) préparée par les labos ECOBIO et EthoS de la Station biologique de Paimpont, en partenariat avec la Communauté de Communes de Brocéliande : de nombreuses structures différentes (associations, établissements publics, particuliers, collectivités, laboratoires, etc.) se joignent à cet événement collectif de médiation scientifique pour proposer sur le territoire de Brocéliande, de nombreuses activités gratuites (conférences, sorties nature, animations/ateliers, visites).

    FS2020 Broceliande

    Contact : Régis Supper / @




    Programme des animations du Festival proposées par des membres de l'OSUR

    Participation ECOBIO
    FS2020 Sante Des Vegetaux



    Participation Géosciences Rennes
    FS2020 Expo Fourmis



    Participation Géosciences Rennes, ECOBIO
    FS2020 Terre Et Eau



    ECOBIO
    FS2020 Arboretum



    Géosciences Rennes, ECOBIO
    FS2020 Interreg CPES



    Géosciences Rennes
    FS2020 Climats Passes



    Géosciences Rennes
    FS2020 Ile De Paques



    Géosciences Rennes
    FS2020 Mouvement Riche Terre



    Géosciences Rennes
    FS2020 Mathurin Meheut




    Participation ECOBIO
    FS2020 Biodiversite Bretagne



    Géosciences Rennes
    FS2020 Geologie Fougeres



    CReAAH
    FS2020 Archeologues






    Et du côté de nos partenaires




    INRAE Bretagne Normandie
    FS2020 Sante Des Plantes Inrae



    ESO- CNRS Université Rennes 2
    FS2020 Homme Nature





    Contact OSUR

    Alain-Hervé Le Gall (multiCOM) / @


    Urgence(s) écologique(s) : quelle(s) urgence(s) pour le droit ?


     AHLeGall    16/10/2020 : 21:55

    Affiche_colloque_SFDE_Urgence_s_ecologique_s_2020_octobre.jpg

    14-16/10 : COLLOQUE ANNUEL 2020 DE LA SOCIÉTÉ FRANÇAISE POUR LE DROIT DE L’ENVIRONNEMENT

    La circulation accélérée du COVID nous oblige avec un très grand regret de reporter le colloque annuel de la Société Française pour le Droit de l’Environnement « Urgence(s) écologique(s) : Quelle(s) urgence(s) pour le Droit ?" prévu du 14 au 16 octobre 2020 à Rennes. Le mois de juin 2021 nous semble favorable pour organiser la rencontre SFDE ainsi que les doctoriales. Nous fixons la date prochainement en adéquation avec l’agenda des intervenants et nous vous la communiquerons au plus vite.


    L’Institut de l’Ouest Droit et Europe (IODE) organise à l'universté de Rennes 1, du 14 au 16 octobre 2020, le colloque annuel de la Société Française pour le Droit de l'Environnement, intitulé "Urgence(s) écologique(s) : quelle(s) urgence(s) pour le droit ?"


    10 Septembre 2020 Programme Provisoire Colloque SFDE URGENCE ECOLOGIQUE 2020 1 Copie

    10 Septembre 2020 Programme Provisoire Colloque SFDE URGENCE ECOLOGIQUE 2020 2 Copie

    10 Septembre 2020 Programme Provisoire Colloque SFDE URGENCE ECOLOGIQUE 2020 3


    >>> Le colloque sur le site de IODE >>>
    >>> La SFDE: Société Française pour le Droit de l'Environnement >>>



    Contact OSUR
    Nathalie Hervé-Fournereau (IODE, Vice Présidente de la SFDE) / @
    Alexandra Langlais (IODE, Présidente de la section grand Ouest SFDE) / @









    Building quantitative understanding of how to optimally achieve ecosystem service production and biodiversity conservation in multi-use landscapes



    matthew_potts.jpg

    14/10 : Séminaire ECOBIO (en ligne) de Matthew Potts (Berkeley, USA)

    Dans le cadre des séminaires ECOBIO, Matthew Potts propose le mercredi 14 octobre 2020 à 15h un séminaire en ligne intitulé "Building quantitative understanding of how to optimally achieve ecosystem service production and biodiversity conservation in multi-use landscapes"



    Contact OSUR

    Animation ECOBIO / @


    Reconstitutions paléoenvironnementales et paléoclimatiques en contexte tardi-orogénique : cas des bassins fini-carbonifères à permiens du nord-est du Massif central, France


     AHLeGall    09/10/2020 : 21:55

    thesard.jpg

    09/10 : soutenance de thèse de Mathilde Mercuzot (Géosciences Rennes)

    Le vendredi 9 octobre 2020 à 14:30, amphithéatre A (Bât.2, Campus de Beaulieu, Université de Rennes 1), Mathilde Mercuzot soutient sa thèse intitulée "Reconstitutions paléoenvironnementales et paléoclimatiques en contexte tardi-orogénique : cas des bassins fini-carbonifères à permiens du nord-est du Massif central, France"

    Le jury sera composé de :

    • Isabel Montañez (rapportrice, Davis University, Californie)
    • Frédéric Christophoul (rapporteur, GET Toulouse)
    • Nicolas Tribovillard (examinateur, université de Lille)
    • Sophie Leleu (examinatrice, université de Bordeaux)
    • Sylvie Bourquin (directrice, Géosciences Rennes)
    • Anne-Catherine Pierson-Wickmann (co-directrice, Géosciences Rennes)
    • Laurent Beccaletto (encadrant, BRGM Orléans)
    • Pierre Pellenard (encadrant, Biogéosciences Dijon)



    Résumé :

    La période fini-paléozoïque est l'époque de grands changements géodynamiques, matérialisés par la fin de l'accrétion de la Pangée et le début de son démantèlement, ainsi que par une transition climatique majeure d'un climat icehouse à greenhouse sur une Terre présentant une biosphère structurée de manière quasi-analogue à l'actuelle. Étant donné ces grandes modifications, des changements paléoenvironnementaux sont observés dans les bassins sédimentaires tardi-orogéniques fini-carbonifères à permiens, notamment en Europe de l'Ouest, et particulièrement en France, au nord-est du Massif central, relique de l'orogenèse varisque. Aujourd'hui, ces bassins sont difficiles à étudier du fait de leur préservation incomplète, et sont essentiellement disponibles via des données de subsurface, avec de rares affleurements. De plus, le cadre géochronologique dans lequel ils s'inscrivent est peu contraint.

    Ce travail de thèse s'est donc proposé dans un premier temps de réévaluer l'ensemble des données disponibles : la première étape a été de préciser le cadre géochronologique des séries préservées afin de replacer précisément ces bassins dans leur contexte géodynamique via des datations U-Pb sur des niveaux de cendres volcaniques altérées. Les résultats fournissent des âges centrés sur la limite Carbonifère-Permien et sur le début du Permien. Le cadre sédimentologique a ensuite été précisé, mettant en évidence la présence de dépôts essentiellement subaquatiques (lacustres et deltaïques) et parfois subaériens (plaines d'inondation) avec des dépôts de charbon et de matière organique bien préservés, soulignant un contexte climatique relativement humide. Une étude plus poussée sur la matière organique a permis de préciser les environnements de dépôt et de mettre en évidence des modifications locales dans les cycles du carbone et de l'azote. La caractérisation minéralogique des assemblages argileux a souligné des changements locaux du régime de précipitations au cours du temps. Enfin, une étude cyclostratigraphique ayant pour but de préciser le cadre temporel haute-fréquence a permis également de montrer un rôle plus global du climat dirigé par les cycles astronomiques, permettant de mieux comprendre les processus de remplissage des bassins et de les replacer dans un cadre climatique de plus grande échelle.

    Nous disposons donc maintenant de coupes de référence pour la transition Carbonifère-Permien en domaine continental d'Europe de l'Ouest, étudiées par une méthode multi-proxies dont l'intégration des résultats nous permet d'approcher des conditions environnementales et climatiques d'échelle locale, voir globale, sur des aires de sédimentation intracontinentales isolées.

    Abstract :

    The end of the Palaeozoic is witness to major internal and external geodynamic modifications, materialised both by the end of the accretion of Pangaea and the beginning of its dismantling, and by a major climatic transition, from an icehouse to a greenhouse mode on a vegetated Earth, with a structuring of the biosphere analogous to the present one. Given these major modifications, palaeoenvironmental changes are recorded in the late Carboniferous to Permian late-orogenic sedimentary basins, such as in Western Europe, and particularly in France, in the north-eastern part of the Massif Central constituting a remnant of the Variscan orogeny. At present, these basins are difficult to study because of their incomplete preservation, and are mainly available through subsurface data, with rare outcrops. In addition, the geochronological framework in which they occur is relatively unconstrained.

    This work aims at re-evaluating all available data: the first step was to improve the geochronological framework of the sedimentary series by U-Pb dating on altered volcanic ash layers interbedded in siliciclastic sediments, in order to accurately place these basins in the geodynamic context. Obtained ages are centered on the Carboniferous-Permian boundary and the early Permian. The sedimentological setting was then clarified, highlighting mainly subaquatic (lakes and deltas) and sometimes subaerial deposits (floodplains), with well-preserved coal and organic matter-rich levels, indicating a relatively humid climate.  A more developed study on organic matter clarified the depositional environment evolution and highlighted local perturbations in carbon and nitrogen cycles. Mineralogical characterisation of clay assemblages highlighted local variations in continental runoff over time. Finally, to characterise the high-frequency temporal framework, a cyclostratigraphic study was carried out, highlighting an astronomical-cycle control on the sedimentation, placing basin filling processes in a larger-scale climatic setting.

    Reference sections are now available for the Carboniferous–Permian transition in the Western European continental realm, studied using a multi-proxy approach, the results of which reflect local to global-scale palaoenvironmental and palaeoclimatic conditions.

     



    Contact OSUR :
    Mathilde Mercuzot (Géosciences Rennes) / Mathilde.Mercuzot@univ-rennes1.fr