Le réchauffement climatique : agriculture et territoires


 AHLeGall    05/03/2019 : 22:55

jean_jouzel.jpg

05/03 : MARDIS DE L'ESPACE DES SCIENCES AVEC JEAN JOUZEL DE L'ACADEMIE DES SCIENCES

Le mardi 5 mars 2019 à 20h30, une conférence grand public est donnée à l'Espace des sciences aux Champs Libres à Rennes

Le réchauffement climatique : agriculture et territoires

La conférence est animée par Jean Jouzel (IPSL, Vice-Président du Groupe scientifique du GIEC, ancien Président du Conseil de l'OSUR), dans le cadre des Mardis de l'Espace des sciences.

Présentation

Les engagements de réduction des gaz à effet de serre, dans le cadre de l’accord de Paris nous mettent sur une trajectoire d’un réchauffement supérieur à 3° en 2100.

Le rapport du GIEC d'octobre 2018, montre que chaque demi-degré compte. Une augmentation de 2°C peut déjà être qualifiée de dangereuse par rapport à 1,5°. Ce sont des événements plus intenses : montée du niveau de la mer plus importante et risques d’extinctions multipliés par deux.

Limiter le réchauffement à 1,5°, cela impliquerait de réduire les émissions mondiales de CO2 de 45% en 2030 par rapport au niveau de 2010, d’atteindre la neutralité carbone en 2050, et d’extraire du CO2 de l’atmosphère tout au long du 21ème siècle.

Ce n'est pas impossible mais demanderait des transitions sans précédent dans tous les aspects de nos sociétés, particulièrement dans le monde agricole.



Programme complet sur le site de l'Espace des sciences

Infos pratiques
Entrée libre (dans la limite des places disponibles)



Contact :
Jean Jouzel (IPSL)


Se parer de bronze à l’âge du Bronze moyen atlantique (XVe – XIVe siècles avant notre ère)


 AHLeGall    04/03/2019 : 22:55

marilou_nordez.jpg

04/03 : CONF'MIDI DE MARILOU NORDEZ (UNIV. TOULOUSE)

Dans le cadre des Conf’midi du CReAAH, Marilou Nordez présente un séminaire le lundi 4 mars 2019 à 13:00 intitulé "Se parer de bronze à l’âge du Bronze moyen atlantique (XVe – XIVe siècles avant notre ère)"


Conf Midi Nordez Mars2019



Contact OSUR :
Guirec Querré (CReAAH) / @


Eaux visibles, eaux cachées


 AHLeGall    27/02/2019 : 22:55

AfficheEauxCacheees1200.jpg

27/02 : CONF AU DIAPASON D'ALAIN CRAVE (GEOSCIENCES RENNES) & CHRISTOPHE PISCART (ECOBIO)

Une conférence scientifique avec Alain Crave (Géosciences Rennes) & Christophe Piscart (ECOBIO) le 27 février 2019 à 20h30 au Diapason de Beaulieu "Eaux visibles, eaux cachées"


Quels sont les différents chemins de l’eau à la surface des continents ? Quelle biodiversité abrite-t-elle ?

Alain Crave et Christophe Piscart (CNRS - OSUR - Université de Rennes 1) viennent nous parler de leurs recherches sur l'eau. Source de vie pour les hommes, elle abrite une biodiversité parfois méconnue et influe sur les paysages.
Christophe Piscart  s'intéresse aux écosystèmes aquatiques et à leur biodiversité. 
Alain Crave étudie les processus de l’évolution des reliefs résultant de l’action combinée de la tectonique et des processus de transport de matière dont le  vecteur principal est l’eau. Leur point de vue scientifique permet aussi de mieux appréhender l'impact des facteurs environnementaux comme ceux de l’activité humaine sur l'eau douce, son cheminement, sa vie...

La conférence est organisé en partenariat avec l'Ecomusée du Pays de Rennes dans le cadre de l'exposition "Vilaine, une histoire d'eaux"
Elle sera animée par le journaliste Arnaud Wassmer.


Infos pratiques :

20h30 - Entrée libre

https://culture.univ-rennes1.fr/agenda/eaux-visibles-eaux-cachees


Molecules from clouds to disks and planets


 AHLeGall    26/02/2019 : 22:55

Ewine_van-Dishoeck.jpg

26/02 : CONF IPR DE EWINE VAN DISHOECK (Leiden Observatory, Leiden University, the Netherlands)

Le mardi 26 février 2019 à 12:15, au Diapason (campus de Beaulieu), Ewine van Dishoeck propose une conférence intitulée "Molecules from clouds to disks and planets"

Cette présentation est proposée dans le cadre du cycle de conférences de l'IPR

IPR 26fev2019

Contact OSUR
Céline Thébault (IPR) / @


Les Néandertaliens enterraient-ils leurs morts ? Apport des méthodes de datation (luminescence et radiocarbone) à l’étude du site de la Ferrassie (Savignac-de-Miremont, Dordogne)


 AHLeGall    25/02/2019 : 22:55

guillaume_guerin.jpg

25/02 : CONF'MIDI DE GUILLAUME GUERIN (Institut de Recherche sur les Archéomatériaux, Bordeaux)

Dans le cadre des Conf’midi du CReAAH, Guillaume Guérin présente un séminaire le lundi 25 février 2019 à 13:00 intitulé "Les Néandertaliens enterraient-ils leurs morts ? Apport des méthodes de datation (luminescence et radiocarbone) à l’étude du site de la Ferrassie (Savignac-de-Miremont, Dordogne)"


Confmidi 25fev2019



Contact OSUR :
Guirec Querré (CReAAH) / @


Reconstructing relict river relief in Greenland and Tibet


 AHLeGall    22/02/2019 : 22:55

matthew_fox.jpg

22/02 : SEMINAIRE GEOSCIENCES DE MATTHEW FOX (UCL Earth Sciences, UK)

Le vendredi 22 février 2019 2018 à 10:30, en salle de conf de l'OSUR (campus de Beaulieu, bât.14B), Matthew Fox propose un séminaire intitulé "Reconstructing relict river relief in Greenland and Tibet"


Cette présentation est proposée dans le cadre du cycle des séminaires de Géosciences Rennes

22fev2019

Contact OSUR :
Rémi Marsac (Géosciences Rennes) / @
Thibault Duretz (Géosciences Rennes) / @


Gestion des ressources halieutiques du Haut-Maroni : Impact de la pression de pêche et des traits d’histoire de vie des espèces sur la diversité génétique intra- et interpopulations


 AHLeGall    13/02/2019 : 22:55

thesard.jpg

13/02 : SOUTENANCE DE THESE DE CHRYSTELLE DELORD (ESE)

Le mercredi 13 février 2019 à 14:00, dans l'amphithéâtre Moule à Agrocampus Ouest, Chrystelle Delord soutient sa thèse intitulée "Gestion des ressources halieutiques du Haut-Maroni : Impact de la pression de pêche et des traits d’histoire de vie des espèces sur la diversité génétique intra- et interpopulations"


Devant le jury composé de :

Simon Blanchet (Rapporteur, Station d’Ecologie Théorique et Expérimentale, CNRS/Université Toulouse III)

Carole Kerdelhué (Rapportrice, Centre de Biologie pour la Gestion des Populations, INRA Montpellier)

Yannick Outreman (Examinateur, Institut de Génétique, Environnement et Protection des Plantes, Agrocampus Ouest/Université Rennes 1)

Etienne Bezault (Examinateur, Laboratoire de Biologie marine, Université des Antilles)

Pierre-Yves Le Bail (Directeur de thèse, Laboratoire de Physiologie et de Génétique des Poissons, INRA Rennes)

Sophie Launey (Co-encadrante de thèse, UMR Ecologie et Santé des Ecosystèmes, INRA/Agrocampus Ouest Rennes)

 

Jean-Marc Roussel (Co-encadrant de thèse et membre invité, UMR Ecologie et Santé des Ecosystèmes, INRA/Agrocampus Ouest Rennes)

Régis Vigouroux (Encadrant technique de thèse et membre invité, Laboratoire Environnement de Petit Saut, Hydreco Guyane SARL)




Résumé de la thèse :

En Guyane française, le bassin versant du Maroni représente un support de vie essentiel pour les populations humaines locales. Au cours des dernières décennies, des bouleversements dans les pratiques de pêche de subsistance posent la question de leur impact sur les populations de poissons. Par une approche de génétique comparative des populations, cette thèse s’intéresse à l’influence de la pression de pêche sur la diversité génétique chez plusieurs espèces plus ou moins exploitées. Nous avons mis au point des ressources moléculaires pour 18 espèces échantillonnées sur le Maroni via l’application d’un protocole original combinant séquençage à haut-débit et un pipeline bioinformatique. En comparant 12 sites soumis ou non à une pression de pêche quotidienne, nous constatons que la structure spatiale dendritique du bassin versant et la qualité de l’habitat constituent les principaux facteurs explicatifs de la diversité génétique locale, notamment chez les espèces à capacité de dispersion limitée. Dans la majorité des cas, nous n’observons pas de réduction locale de diversité génétique liée à la pêche, suggérant un impact négligeable ou trop récent pour être détectable, ou encore contrebalancé par des flux de gènes compensatoires à plus grande échelle spatiale. Une approche théorique, basée sur les outils de simulation, a été amorcée pour évaluer l’influence à moyen-terme d’une pression de pêche géographiquement localisée sur les patrons généraux de variabilité génétique au sein des réseaux hydrographiques dendritiques. Néanmoins, l’approche comparative entre sites et entre espèces permet d’en identifier certains nécessitant une vigilance particulière pour une gestion durable des ressources halieutiques.

 

 

Abstract :

In French Guiana, the Maroni watershed represents an essential everyday life support for native human communities. During past decades, upheavals in fishing practices have raised concerns about their impact on fish populations. Using a comparative genetics approach, this thesis focuses on the influence of fishing pressure on genetic diversity of several species with contrasting fishing interest. We developed molecular resources for 18 species sampled across the Maroni through the application of an original protocol combining high throughput sequencing and a bioinformatic pipeline. Comparing 12 sites subject or not to daily fishing pressure, we show that the dendritic spatial structure of the watershed and habitat quality are the main factors explaining local genetic diversity, especially for species with limited dispersal abilities. In most cases, we observe no local genetic erosion associated with fishing pressure, suggesting its impact to be either negligible, too recent to be detected, or counterbalanced by compensatory gene flow at a higher spatial scale. A theoretical approach, based on computer simulations, was initiated to evaluate medium-term influence of a geographically restrained fishing pressure on global patterns of genetic variability in dendritic river networks. Together, these comparative approaches between sites and species highlight the need for vigilance in order to favor a sustainable use of fishing resources.





Contact OSUR
Chrystelle Delord (INRA ESE) / @


Changement climatique : vulnérabilités et opportunités du territoire métropolitain rennais


 AHLeGall    08/02/2019 : 22:55

IAUR_AfficheWorkshop2019.jpg

06-08/02 : Workshop 2019 IAUR

WORKSHOP DE L’IAUR

Changement climatique : vulnérabilités et opportunités du territoire métropolitain rennais. Connaître pour mieux gérer l’incertitude

« En un siècle, la terre s’est réchauffée de 0,74 °C et le niveau moyen de la mer s’est élevé de 17 cm (avec une nette accélération depuis 1993). En France, le réchauffement a été de 1,1 °c. » Commissariat Général au Développement Durable. Note du service de l’observation et des statistiques – février 2011.

Image :http://www.iaur.fr/wp-content/uploads/2019/01/logoRond_workshop2019-1.jpgLa question du changement climatique est au cœur de l’actualité mondiale. Source d’inquiétude et débats, elle impose aussi une intense réflexion pour rechercher des solutions pour lutter contre les effets de ce réchauffement.

Ce défi représente aussi des opportunités à saisir pour inventer d’autres modèles de développement plus respectueux des ressources naturelles, encourageant d’autres liens et échanges économiques et sociaux plus résilients et coopératifs pour les territoires. Au-delà du volontarisme politique indispensable pour prendre sérieusement en compte cette problématique, notons le haut niveau d’incertitude et de complexité de la situation, y compris pour les experts qui caractérisent les connaissances dans ce domaine.

C’est pourquoi ce workshop est organisé à la demande de l’Agence d’Urbanisme et de Développement Intercommunal de l’Agglomération Rennaise – AUDIAR, en partenariat avec la  Banque des Territoires, et invite les équipes à établir d’une part, un diagnostic et des scénarios des vulnérabilités et des opportunités sur chaque territoire d’étude à court, moyen et plus long terme, et d’autre part, des récits et discours politiques volontaristes pour rendre explicite et appropriable ce diagnostic et les opportunités.

Sa programmation s’est appuyée sur les conseils scientifiques avisés des chercheurs climatologues regroupés au sein du Laboratoire LETG -Rennes.

Image :http://www.iaur.fr/wp-content/uploads/2019/01/DSC_4667.jpg

 

Du 4 au 8 février 

Intitulé « Changement climatique :  Vulnérabilités et opportunités du territoire métropolitain rennais. Connaître et mobiliser les acteurs pour gérer l’incertitude », il rassemblera une centaine d’étudiants issus de différentes formations. 

Cette année, le workshop de l’IAUR  invite les équipes pluridisciplinaires à établir un diagnostic des vulnérabilités et des opportunités du territoire métropolitain rennais face au changement climatique, qu’elles soient physiques, environnementales, économiques, sociales, sanitaires, culturelles ou institutionnelles. Les équipes seront également invitées à construire un récit politique.

Pour cette 7ème édition, c’est une fois encore l’interdisciplinarité qui se mettra au service du projet collectif. Riche de rencontres, dans un cadre d’apprentissage innovant, les étudiants sont tous les ans ravis d’avoir participé à cette expérience.

 

 

Ouvert à tous, sur inscription.

Le lancement le 4 février se tiendra dans la salle du conseil communautaire de Rennes Métropole (Métro Clémenceau). Les autres jours, les travaux de groupe ainsi que leur restitution devant un jury le 8 février, se dérouleront sur le campus de Villejean (salle Pina Bausch).

>> Note de Présentation

>> Le programme. A venir

>> Inscriptions en ligne

 

>> Contacts :

Direction : @ / 06.81.15.27.68
Secrétariat général : @ / 02.23.22.58.62


Nature spontanée en ville : des règles d’assemblages des communautés à l’acceptation sociale


 AHLeGall    08/02/2019 : 22:55

simon_cholet.jpg

08/02 : SEMAINAIRES ECOBIO DE SIMON CHOLET ET ANDREAS PRINZING (ECOBIO)

Le vendredi 8 février 2019 à 13h00, Simon Cholet et Andreas Prizing de l'équipe ESDD présentent leurs travaux de recherche dans la Salle de réunion SVE Batiment 13 (dernier étage) au cours de deux séminaires intitulés "Nature spontanée en ville : des règles d’assemblages des communautés à l’acceptation sociale" et "Long and rapid macroevolutionary diversification increases species richness: large habitat species-pools or successful local coexistence?"


Affiche Seminaire ECOBIO 08fev2019



Contact OSUR

Animation ECOBIO / @


"Roches & Société de la Préhistoire" 2019


 AHLeGall    08/02/2019 : 22:55

logo_creaah-2014.jpg

08/02 : JOURNEE SCIENTIFIQUE DU CReAAH

Dans la suite de la journée du 12 septembre 2017 qui s'est tenue à Rennes sur le thème des lithothèques et avait rassemblé plus de 40 participants, le CReAAH propose une journée scientifique "Roches & Sociétés de la Préhistoire" le 8 février 2019 sur le campus de Beaulieu à Rennes (salle des thèses, bât. 1).

L'objectif de cette journée est de faire le point sur les différentes actions de recherche en cours concernant l'utilisation des roches au cours de la Préhistoire et de la Protohistoire.

Nous prévoyons d'inviter à nouveau un chercheur extérieur, Pablo Marticorena de l'Université Populaire du Pays Basque - UMR 5608 Traces pour une présentation synthétique sur les haches polies du grand sud-ouest de la France en particulier celles en fibrolite. Nous aborderons en plus du thème de la fibrolite, celui des galets en silex des cordons littoraux.


Contact OSUR
Guirec Quré (CReAAH) / @