Rencontres interdisciplinaires autour de l’archéo-anthropologie


 AHLeGall    12/03/2020 : 22:55

SAO_12mars2020.jpg

12/03 : SEMINAIRE ARCHEOLOGIQUE DE L'OUEST

Un Séminaire Archéologique de l'Ouest intitulé "Rencontres interdisciplinaires autour de l’archéo-anthropologie" se tient à la MSHB (Campus Villejean, Rennes) le jeudi 12 mars 2020.


Cette journée propose de faire un point sur l’actualité de la recherche en archéo-anthropologie, toutes périodes confondues.
Que les corps enfouis soient anciens (et relevant du domaine de l’archéologie) ou récents (et relevant du domaine médico -légal), le même protocole est en effet applicable pour leur mise au jour.

L’objectif de la rencontre est de réunir, autour d’un sujet commun, celui de la mort, des acteurs issus de la recherche mais aussi des professionnels de disciplines variées et complémentaires comme l’archéologie, l’anthropologie biologique, ou encore la médecine légale afin de discuter, à partir d’exemples concrets récents, des problématiques et réflexions méthodologiques ainsi que des champs d’application interdisciplinaires de l’archéo-anthropologie.

Cette rencontre se veut ouverte à tous et s’adresse aux professionnels, aux étudiants, aux chercheurs, mais aussi aux simples curieux.



2

3



Mélissa Tirel
Doctorante en Archéologie, LAHM, Université de Rennes 2, CReAAH (UMR 6566) / @

et
Elodie CABOT
INRAP, Anthropologue, Chargée d’Opération et de Recherche
Aix Marseille Univ, CNRS, EFS, ADES, Marseille, France, UMR 7268
Expert près la Cour d'Appel de Rennes (G-01.02- Anthropologie d'identification/G-02.02- Anthropologie)


Changement climatique : quelles solutions d’adaptation pour le territoire métropolitain ?


 AHLeGall    14/02/2020 : 22:55

Affiche_Workshop2020.jpg

10-14/02 : 8ème workshop de l’IAUR

Les étudiants M2 ERPUR participent à la 8ème édition du workshop de l'IAUR intitulé "Changement climatique : quelles solutions d’adaptation pour le territoire métropolitain ? Définir une stratégie d'adaptation territoriale à l'horizon de 2050 ?" du 10 au 14 février 2020 sur le campus de Villejean à l'université Rennes 2, oragnisé par le LETG-Rennes et ESO-Rennes.

A la croisée de la formation, de l'innovation et de la recherche, ce Workshop de l'IAUR (commandité cette année par l'AUDIAR) est une véritable expérience qui va au-delà de l'exercice pédagogique. Cet évènement rassemble entre 120 et 130 étudiants, répartis en 12 équipes, issus d'établissements d'enseignement supérieur et de formations disciplinaires différentes (UR1, UR2, ENSAB, Sciences Po-Rennes, EHESP).

>>> Le site du workshop (programme etc.) >>>


 WS2020


Julien Gigault, lauréat 2020 de la médaille de bronze du CNRS


 AHLeGall    14/02/2020 : 10:32

julien-gigault_medaille-bronze-CNRS-2020.png

Julien Gigault, chargé de recherche au CNRS (Section 13, Institut de Chimie du CNRS), membre de l'équipe Nano-BioGéochimie de Géosciences Rennes, vient d’obtenir la médaille de bronze du CNRS, Talents 2020.

Julien Gigault, chargé de recherche au CNRS (Section 13, Institut de Chimie du CNRS), membre de l'équipe Nano-BioGéochimie de Géosciences Rennes, vient d’obtenir la médaille de bronze du CNRS, Talents 2020.

La médaille de bronze récompense les premiers travaux consacrant des chercheurs et des chercheuses spécialistes de leur domaine. Cette distinction représente un encouragement du CNRS à poursuivre des recherches bien engagées et déjà fécondes.

Les travaux de Julien concernent la présence, les sources et le comportement des nanoparticules dans l’environnement. Pour cela, il développe des méthodes analytiques et expérimentales originales pour caractériser les différentes propriétés propres aux nanoparticules (taille, distribution en taille, forme, surface, etc.) et leur évolution aux interfaces naturelles comme les sols, les estuaires ou encore la banquise. Depuis 2015, il s’intéresse plus particulièrement aux nanoplastiques dans l’environnement et aux enjeux liés à la pollution plastique. Il co-supervise actuellement plusieurs étudiants en thèses sur cette thématique pluridisciplinaire et porte plusieurs projets nationaux et internationaux sur les nanoparticules et les nanoplastiques. Une des attentions de Julien porte notamment sur la capacité des nanoparticules à transporter des contaminants. Il utilise cette propriété réciproquement comme « cheval de Troie » pour remonter à leurs sources et/ou parcours dans l’environnement.



Projets avec financement ANR/ADEME/ANSES/JPI

2019-2022. Coordinateur projet CINAPE financé par l’ADEME (AO : APR impact). « Caractérisation et Identification de l’Impact des NAnoPlastiques dans l’Environnement ».

2018-2021. Coordinateur et responsable du projet PEPSEA financé par l’ANR (AO : générique, PRC) ANR-17-CE34-0008. « nanoparticles of plastics in the environment : source, prediction and impact ».

2019-2022. Responsable français du projet européen NANO-CARRIER financé par le Water JPI (AO : IC4Water JPI joint call). « Micro and Nanoplastics as Carriers for the Spread of Chemicals and Antimicrobial Resistance in the Aquatic Environment ».

2019-2023. Participant (leader de tâche, responsable Géosciences Rennes) du projet PLASTISCARE financé par l’ANR (AO : générique, PRC). « Nano-plastiques : super-concentrateurs de polluants ? ».

2019-2022. Participant (leader de tâche) du projet TROPHIPLAST financé par l’ANSES (AO : PNR EST). « Toxicité des micro et nanoparticules de plastiques vis à vis d’organismes aquatiques le long du continuum eau douce-eau marine : évaluation du transfert trophique »

2017-2021. Participant (leader de tâche) du projet EMPEC, financé par l’ANSES (AO : PNR EST ). « Evaluation écotoxicologique des micro- et nano- plastiques des eaux continentales »

Projets avec financement par la mission pour l’Interdisciplinarité du CNRS

2018. Coordinateur projet LaCUNE-2, financé par la MI-CNRS (AO : Défi Instrumentation aux Limites). Séparation et identification d’hétéro-agrégats de nanoparticules anthropiques dans l’environnement

2017. Coordinateur projet LaCUNE financé par la MI-CNRS (AO : Défi Instrumentation aux Limites). « Couplage de l’Ultrafiltration séquentielle à la spectroscopie LIBD pour la caractérisation de Nanoparticules dans l’Environnement ».

2016. Coordinateur projet CAPP financé par la MI-CNRS (AO : Défi Littoral). « Caractérisation in-situ d’assemblages macromoléculaires de différentes architectures à forts enjeux environnementaux »

2015. Coordinateur projet CaPABLE financé par la MI-CNRS (AO : Projets Exploratoires Premier Soutien). « Caractérisation in-situ d’assemblages macromoléculaires de différentes architectures à forts enjeux environnementaux »

Projets avec financement local (Laboratoire, Ville, Région)

2019. Responsable du projet MO-NANO, financé par la Région Bretagne (AO : SAD attractivité). « Interaction des nanoplastiques avec les métaux : implication de la matière organique ».

2019. Responsable du projet CEM-NANO, financé par Rennes Métropole (AO : soutien à l’Acquisition à l’Equipement Scientifique). « Caractérisation moléculaire de nanoplastiques, nanoparticules et colloïdes. »

2017-2019. Responsable du projet NANOSALT, financé par la Région Bretagne (AO : SAD attractivité). « Modélisation du comportement environnementale des nanoparticules dans les estuaires ».

2017-2018. Responsable du projet NANOMETROM, financé par Rennes Métropole (AO : Allocation d’Installation Sépcifique). « Nanoparticules anthropiques : caractérisation et réactivité environnementale ».




[source: Géosciences Rennes / CNRS]


Pour en savoir plus :
>>> Les nanoplastiques dans les océans : une pollution environnementale très sous-estimée ? >>>
>>> Les micro et nanoplastiques sont des vecteurs de propagation de substances chimiques et de résistance aux antimicrobiens dans le milieu aquatique >>>
>>> Nanoparticules anthropiques : caractérisation et réactivité environnementale >>>
>>> Les nanoplastiques dans les océans >>>
>>> Les nanoparticules dans l’environnement (vidéo de la conf des Mardis de l'Espace des sciences le 2 mai 2017) >>>
>>> Le mégot de cigarette : petit déchet... mais grosse pollution ! >>>
>>> Nanoplastiques, la face cachée d’une pollution mondiale (CNRS LeJournal) : travail cité dans le dossier Flipboard "La science peut-elle réparer le monde ?"  >>>



Contact OSUR
Julien Gigault (Géosciences Rennes) / @
Alain-Hervé Le Gall (multiCOM OSUR) / @


Comment débattre du nucléaire civil en France ?


 AHLeGall    11/02/2020 : 22:55

espace-sciences-rennes-conference-debattre_du_nucleaire_civil_en_france.jpg

11/02 : LES MARDIS DE L'ESPACE DES SCIENCES avec François Graner (CNRS), Stefano Matthias Panebianco (CEA)

Le mardi 11 février 2020 à 20h30, une conférence grand public est donnée à l'Espace des sciences aux Champs Libres à Rennes

Comment débattre du nucléaire civil en France ?

La conférence est proposée dans le cadre des Mardis de l'Espace des sciences, animée par François Graner (CNRS) Stefano Matthias Panebianco (CEA) ; en partenariat avec la SFP (Société Française de Physique) et l'IPR (Institut de Physique de Rennes).


Présentation

La Société Française de Physique liste les arguments pour et contre le nucléaire civil en France

Cette conférence propose de débattre du nuclaire civil en France aujourd'hui.

Dans un court dossier, disponible sur refletsdelaphysique.fr, la SFP se propose de dresser un panorama aussi large que possible des enjeux liés à l'électricité nucléaire. Les contributions sont variées, venant bien sûr de la physique mais aussi de la politique, de l'histoire, de l'économie, des associations.

Aucune conclusion n'est tirée, et les éditeurs de ce numéro spécial ont veillé autant que possible à la neutralité des textes. L'idée est de mettre l'accent sur les arguments et de permettre aux lecteurs de se faire leur propre opinion.

Le deux conférenciers sont co-éditeurs de ce dossier et ils ont des opinions différentes sur le sujet. Ils viendront présenter à la fois la méthode et le fond du débat.




Programme complet sur le site de l' Espace des sciences

Infos pratique
Réservation possible
Uniquement pour les abonnés de l'Espace des sciences, dans la limite des places disponibles


Journée Portes Ouvertes 2020


 AHLeGall    08/02/2020 : 22:55

Slide-JPO-8-Fevrier-2020.jpg

Le samedi 8 février 2020, les campus rennais de l'Université de Rennes 1 ouvrent leurs portes.

Le samedi 8 février 2020, les campus rennais de l'Université de Rennes 1 ouvrent leurs portes.

Lycéens, étudiants, venez vous renseigner sur nos formations, rencontrer les étudiants et les enseignants et découvrir les campus.


Sur le campus de Beaulieu, l'OSUR et l'UFR SVE vous présentent les formations en sciences de la Terre et de l'environnement :

  • Licence, avec la mention :
    • Sciences de la Terre (ST), avec les parcours :
      • Environnement
      • Géosciences
  • Masters, avec 4 mentions :
    • Bio-Géosciences (Bio-Geo), avec les parcours :
      • paléontologie, paléo-environnement et patrimoine (PPP)
      • sciences de la vie, de la terre et de l'univers (SVTU) (géré par l'UFR SVE)
    • Sciences de l'Eau (SE), avec les parcours :
      • gestion des habitats et des bassins versants (GHBV)
      • hydrogéologie, hydro-biogéochimie, hydropédologie (Hydro3)
      • modélisation des transferts en hydrologie (MTH)
      • bi-diplomant géoingenierie et environnement (GE)
    • Sciences de la Terre, des Planètes et de l'Environnement (STPE), avec le parcours :
      • géologie, modélisation et exploration des ressources (GEOMORE)
    • Biodiversité Ecologie Evolution (BEE), avec les parcours
      • écologie fonctionnelle comportementale et évolutive (EFCE)
        International MAster of Biodiversity Ecology and Evolution 'IMABEE'
      • modélisation en écologie (MODE)
      • patrimoine naturel et biodiversité (PNB)
      • stratégie de développement durable et périurbanisation (ERPUR)
      • environnement et droit (ED)


>>> Découvrir en détails nos formations
>>> Les infos complètes sur les JPO : programme détaillé...


JPO2018 Stand OSUR
Avec Erwan Hallot (au premier plan) et Marc Poujol (second plan), enseignants-chercheurs en géologie à l'OSUR (crédits : université de Rennes 1, JPO 2018)


Poster
Les géosciences sont essentielles pour relever les défis futurs d'une société mondiale durable, qui allie protection de l'environnement et accès aux ressources vitales pour tous.
La Geological Society propose en une infographie synthétique des secteurs/professions des géosciences en lien avec les 17 objectifs de développement durable (ODD) des Nations-Unies (téléchargeable en libre accès).
Les géosciences au service de l'humanité : c'est aussi notre message en direction des lycéens en quête d'orientation. Choisir les Sciences de la Terre et de l’Environnement, c'est choisir aujourd'hui un domaine motivant et se préparer pour demain un avenir professionnel passionnant !
RDV le 8 février sur le campus de Beaulieu pour la Journée Portes Ouvertes de l'université et découvrir notre offre de formation OSUR !



Contact OSUR

Cédric Wolf (directeur-adjoint en charge de l'enseignement) / @
Alain-Hervé Le Gall (multiCOM OSUR) / @


Le Sahara : fertilisant de l’océan ?


 AHLeGall    07/02/2020 : 22:55

Justine_Louis2.jpg

07/02 : SEMINAIRE ECOBIO avec Justine Louis (ECOBIO)

Dans le cadre des séminaires ECOBIO, Justine Louis (ECOBIO) nous fera une présentation le vendredi 7 Février à 13h dans la salle OSUR intitulée:

Le Sahara : fertilisant de l’océan



Résumé:

Dans les zones où la productivité océanique est limitée par un ou plusieurs nutriments, les apports externes en éléments nutritifs peuvent jouer un rôle primordial sur la pompe biologique du carbone. Leurs contributions deviendraient nettement significatives étant donné l’augmentation de la taille et de l’intensité des aires oligotrophes dans l’ensemble des bassins océaniques, prédite selon les observations satellitaires et modèles climatiques (IPCC).

Dans le cadre de ce séminaire, nous nous intéresserons à l’impact des dépôts de poussières atmosphériques d’origine Saharienne dans le bassin méditerranéen considéré comme une zone LNLC (Low Nutrient Low Chlorophyll), à l’aide d’expériences conduites en mini et méso-cosmes. Source naturelle de phosphore et de fer, et vecteur d’azote anthropique, nous verrons que ces dépôts peuvent 1) stimuler la production primaire et 2) renforcer le caractère hétérotrophique du milieu, via une dissolution totale de l’azote contenu sur les particules submicroniques et une désorption rapide mais transitoire du phosphate. Nous verrons également que ces particules lithogéniques ne jouent pas un rôle de simple « fertilisant », en catalysant l’export de carbone organique particulaire à travers la formation abiotique d’agrégats dépendants de la nature de la matière organique dissoute présente dans la colonne d’eau.




Contact OSUR
Justine Louis (ECOBIO) / @


An Early Cretaceous (Berriasian-Hauterivian) low latitude terrestrial temperature and hydrological reconstruction using δ18O and clumped isotopes of sphaerosiderites


 AHLeGall    07/02/2020 : 22:55

Ritwika_Sengupta.jpg

07/02 : SEMINAIRE GEOSCIENCES avec Ritwika (Ricky) Sengupta (University of Oxford)

Géosciences seminar next week (Friday 7 Feb, 10:30, OSUR) by Ritwika (Ricky) Sengupta. Ricky has just finished her thesis at the University of Oxford on the reconstruction of hydrology and temperature in continental settings in the Mesozoic. She uses novel geochemical techniques, including clumped isotopes, on concretions that formed in waterlogged soils. An abstract is copied below for her talk on "An Early Cretaceous (Berriasian-Hauterivian) low latitude terrestrial temperature and hydrological reconstruction using δ18O and clumped isotopes of sphaerosiderites”. The seminar will be of particular interest to colleagues working on geochemistry, hydrology, continental environments and/or paleoclimate. After the seminar, we are planning to have lunch at the Bottega Mathi. Please contact me if you would like to join so I can place a reservation. I look forward to seeing you next week,

 

An Early Cretaceous (Berriasian-Hauterivian) low latitude terrestrial temperature and hydrological reconstruction using δ18O and clumped isotopes of sphaerosiderites

 

Ritwika (Ricky) Sengupta, University of Oxford

 

 

Friday 7 Feb, 10:30, OSUR

 

 

Terrestrial and marine carbon isotope records indicate a significant global carbon cycle perturbation during the Valanginian stage (the Valanginian positive Carbon Isotope Event, CIE). Although this event has typically been associated with decreased pCO2 and cooling, evidence of warm and invariant low latitude sea surface temperatures suggests complexity in the climate response. Therefore, the current constraints on temperature change during the Valanginian CIE are poor, whilst little attention has been paid to hydrological responses. The non-marine Wealden strata of Southern England (Berriasian – Hauterivian) span the Valanginian CIE and provide an ideal archive for reconstructing low latitude continental palaeoclimate during this event. These strata contain abundant sphaerosiderites, spherical iron carbonate concretions (FeCO3), which formed in waterlogged soils in wetland environments and are thought to record the regional precipitation δ18O signal and the atmospheric temperature signature. Sphaerosiderites from four cores spanning the entire Wealden stratigraphy were studied. Siderite clumped isotope compositions (Δ47) indicate terrestrial temperatures remained warm (33-39oC) throughout the Valanginian in the Wealden. Average siderite δ18O values are relatively enriched in 18O in the Upper Berriasian (-0.8 to 0.2 ‰) and depleted in the lower Valanginian (-2 ‰). Siderite δ18O increases to 0.3 ‰ in the mid Valanginian, just before the start of the Valanginian CIE, and then decreases to -1 ‰ by the Valanginian–Hauterivian boundary. These periodic δ18O changes are decoupled from the CIE, and likely reflect regional changes in hydrology independent of the global carbon cycle perturbation. The geochemistry of pure siderites and more complex samples (containing more than one carbonate phase) were assessed in light of modern sphaerosiderite data, our own experimental results, and climate models. This comparison implies that the Wealden sphaerosiderites record a seasonally biased palaeoenvironmental signal within a dynamic wetland, which correlates with sedimentological evidence and GCM models. This provides a better understanding of the paleoclimatic changes through the Early Cretaceous in the Weald Basin and further constrains siderite as a proxy for palaeohydrology.


Atelier TEMU (Télédétection pour l'Etude des Milieux urbains)


 AHLeGall    31/01/2020 : 22:55

temu_logo.png

30-31/01 : WORKSHOP

Le LETG-Rennes organise  la troisième édition de l’atelier TEMU (Télédétection pour l'Etude des Milieux urbains) les 30 et 31 janvier 2020, à la Maison des Sciences de l’Homme en Bretagne.

Cet atelier vise à rassembler les acteurs nationaux travaillant sur le thème de la télédétection pour l'étude des milieux urbains (méthodes et applications) ainsi que les personnes intéressées par ces applications afin de présenter les avancées dans le domaine et d’identifier les verrous et besoins à venir.


Détails des thèmes et objectifs de l’atelier, des modalités d’inscription et de dépôt des résumés (1 page maximum) ainsi que les informations pratiques pour se rendre à cet évènement sur le site dédié :  https://temu2020.sciencesconf.org/

La date limite pour l'envoi des résumés est fixée au 01 décembre 2019. L’inscription est gratuite mais obligatoire avant le 11 janvier 2020.


Temu Bandeau



Contact OSUR
Thomas Corpetti (LETG-Rennes) / @
Jean Nabucet (LETG-Rennes) / @


Modélisation cinématique et mécanique des réseaux de fractures à l'échelle du massif rocheux


 AHLeGall    30/01/2020 : 22:55

thesard.jpg

30/01 : SOUTENANCE DE THESE D'Etienne LAVOINE (Géosciences Rennes)

Le jeudi 30 janvier 2020 14:00, en Salle de conf OSUR (RDC Bât. 14B, Campus de Beaulieu, Rennes), Etienne Lavoine soutient sa thèse intitulée "Modélisation cinématique et mécanique des réseaux de fractures à l'échelle du massif rocheux"



Devant le jury composé de :

Véronique MERRIEN-SOUKATCHOFF, Professeur (CNAM de Paris) / Rapporteur
Philippe RENARD, Directeur de recherche (Université de Neuchâtel) / Rapporteur
Nicolas MOES, Professeur (Ecole Centrale de Nantes) / Examinateur
Jean-Raynald DE DREUZY, Directeur de recherche (Université de Rennes 1) / Examinateur
Philippe DAVY, Directeur de recherche (Université de Rennes 1) / Directeur de thèse
Raymond MUNIER, Consultant (Terra Mobile Consultants) / Directeur de thèse
Caroline DARCEL, Chef de projet (ITASCA Consultants SAS) / Invitée



Résumé :

Les fractures sont des structures géologiques omniprésentes contrôlant les propriétés hydrauliques et mécaniques des roches. La modélisation numérique des réseaux de fractures constitue donc une étape indispensable pour la simulation du comportement physique des massifs fracturés, dans de nombreuses applications industrielles telles que le stockage de déchets nucléaires. Dans la plupart des cas, l’observation directe du volume fracturé n’est pas possible et les fractures ne peuvent être modélisées de manière déterministe. Les modèles stochastiques permettent de générer des réseaux en trois dimensions, statistiquement équivalents aux mesures et observations, mais négligeant les corrélations spatiales issues du processus chronologique de fracturation. D’autre part, les modèles purement mécaniques demandent des ressources numériques trop importantes, pour modéliser des réseaux de telles densités. L’objectif de cette thèse repose sur le développement de modèles génétiques, permettant de modéliser des réseaux de fractures multi-échelles, denses, à partir de lois simplifiées issues de la mécanique de la fracturation. Le processus de fracturation peut ainsi être décomposé en trois étapes : nucléation, propagation, et arrêt des fractures. Dans ces travaux, nous montrons que l’organisation spatiale et les lois d’échelle des réseaux ainsi générés résultent de ces processus. Nous quantifions ces corrélations à l’aide d’outils mathématiques issus de la théorie fractale, et déterminons leur impact sur les propriétés de connectivité des réseaux générés. Enfin, une étude plus fine des propriétés mécaniques des fractures telle que la friction, ainsi que des conditions limites en contraintes à l’origine de leur développement, montre l’importance de leur intégration dans le processus de modélisation génétique.

 

Abstract:

Fractures are ubiquitous geological structures controlling both the hydraulic and mechanical rock properties. Numerical modelling of fracture networks is therefore an important step for the simulation of physical processes in fractured rock mass, for many industrial applications such as nuclear waste disposal. Most of the time, a direct observation of the fractured volume is not feasible, and fractures cannot be modelled deterministically. Hence, the modelling must be stochastic, which makes it possible to generate three-dimensional networks,  statistically equivalent to measurements and observations, but neglecting the spatial correlations resulting from the chronological fracturing process. On the other hand, purely mechanical models require too much numerical resources to model such dense networks. This thesis aims to develop genetic models, making it possible to model multiscale, dense fracture networks using simplified mechanical rules. The fracturing process can be divided in three simplified stages: nucleation, propagation, and fracture arrest. In this work, we show that the spatial organization and scaling properties of such generated fracture networks result from these processes. We quantify these correlations using mathematical tools from the fractal theory and quantify their impact on the connectivity properties of generated networks. Finally, a refined study of fractures mechanical properties such as friction, and remote stress boundary conditions responsible for fracture development, showed how much they need to be considered into the genetic modelling framework.



Contact OSUR
Etienne Lavoine (Géosciences Rennes) / @

L'après thèse


 AHLeGall    29/01/2020 : 22:55

logo_geocontact2.jpg

29/01 : CAUSERIE GEOCONTACT

Le mercredi 29 janvier 2020 à 17:00, en salle de conf de l'OSUR (campus de Beaulieu, Bât.14B, RDC), GéoContact propose une causerie intitulée "L'après thèse"

Au programme, des discussions avec différents intervenants de "l'après thèse", allant de la présentation de post-doc pour les doctorants à différents concours pour les post-doctorants. Doctorants comme post-doctorants trouveront donc tout leur intérêt à venir, ainsi que toutes les autres personnes intéressées bien sûr ! Du temps de discussion sera prévu entre chaque session pour y poser toutes vos questions.

Le programme détaillé ci dessous:
- Présentation de la bourse Marie Curie ~ Sietske Batenburg
- Présentation du poste d'ATER ~ Camille Bouchez
- Le concours CNRS: attentes du jury, comment bien se préparer ~ Olivier Bour
- Le concours Maître de Conférence: attentes du jury, comment bien se préparer + l'Agreg spécial doctorat ~ Cécile Robin
- Retours d'expérience des deux concours ~ Mathieu Martinez et Rémi Marsac


Contact OSUR
Aurélie Wahl (Géosciences Rennes) / @