Clarysse Picard est championne de France Espoir de semi-marathon



clarysse_picard3b.png.jpg

A fond pour le demi-fond, étude et sport de haut niveau

Clarysse Picard, 21 ans, est arrivée à Rennes en septembre 2018 pour entamer un master mention Biodiversité-Ecologie-Evolution parcours ERPUR (Stratégie de développement durable et périurbanisation) à l’université de Rennes 1, après une licence Biologie des Organismes obtenue à l’ICES (Institut catholique de Vendée, à la Roche sur Yon). Le master ERPUR est son premier choix d’orientation : elle souhaitait venir à Rennes pour ses enseignements axés sur le développement durable, la sociologie et la démographie, la communication relationnelle, bref, un mix entre les sciences du vivant et les SHS, aussi entre les enseignements théoriques et les cas concrets et leurs applications sociétales.


Mais revenons aux origines de ce parcours sportif. D’abord intéressée par le basket, le foot et la natation, Clarysse a commencé à courir à 14 ans au collège, où elle a d’ailleurs remporté 4 ans de suite le cross annuel. Des prédispositions naturelles donc, mais pas d’héritage familial pour cette passion : c’est même elle qui a converti toute sa famille à la course à pied !


Athlète de niveau national, elle est spécialiste du demi-fond (du 5000m au 21 km, le « semi » pour les initiés…). Elle est licenciée à l’ABV, l’Athlé Bocage Vendée aux Herbiers. Elle a le même coach depuis 6 ans et bénéficie d’un programme d’entrainement à distance rigoureux avec 7 à 10 sessions par semaine : 4 à 6 footing, et 3 à 4 séances plus qualitatives (du fractionné par exemple), avec un seul jour de repos. C’est du sérieux donc !

Avec son statut d’étudiant sportif de haut niveau obtenu auprès du SIUAPS, Clarysse dispose d'un contrat pédagogique spécifique qui lui permet potentiellement d'adapter ses horaires de cours. A ce titre, elle fait partie des 80 sportifs étudiants (ou étudiants sportifs… ?) toutes disciplines confondues à Rennes. Elle a un sponsor qui la suit depuis 2 ans – SAUCONY – un équipementier spécialiste de la course à pied qui la fournit en matériel, mais qui ne la rémunère pas.

Clarysse possède également une licence universitaire pour faire les compétitions universitaires : championnat de France sur piste (prévu en mai 2019), le 10 km sur route (avril 2019) ou 10 000m sur piste où elle abordera la compétition avec de grandes ambitions, pour tenter d’aller chercher le titre. Mais également des courses sur route, du cross-country (4 km à Vittel en mars 2019). Bref, Clarysse est une fondeuse tout terrain, qui a de l’ambition et donc des objectifs :
- 3e de la compétition par équipe, elle s’est emparée du titre de championne de France Espoir de semi-marathon (dans la catégorie des moins de 22 ans) le 28 octobre 2018. Abaissant son record perso à 1h20mn15s, elle termine 10ème française, à 5 mn de Fadouwa Ledhem, la meilleure française du moment
- mais son ambition à moyen terme - disons 10 ans - c’est de courir le marathon ! Avec l’équipe de France en point de mire, ce qui suppose de courir autour des 2h35mn (le record de France étant détenu par Christelle Daunay en 2h24mn2s à Paris en avril 2010)
- à plus long terme, Clarysse se prend à rêver des JO, et pourquoi pas dès 2028 à Los Angeles… car pour Paris 2024, ce sera un peu trop tôt, le marathon est une épreuve d’endurance – c’est peu de le dire – et donc de maturité.

Quand Clarysse arrête de penser à la course et qu’elle se concentre sur les études, comment se projette-t-elle dans un avenir proche ? Pas de thèse a priori, car après son master, elle se verrait bien chargée d’urbanisation dans une collectivité territoriale (région, département, ComCom, mairie…), une structure de type AUDIAR (Agence d'Urbanisme et de Développement Intercommunal de l'Agglomération Rennaise) lui conviendrait parfaitement ! Et si en plus cette structure pouvait lui permettre un aménagement du temps de travail compatible avec les entrainements, alors là, ce serait le top. En effet, 2 marathoniennes françaises uniquement vivent de leur sport, grâce à leurs sponsors et à leur gains en compétition. C’est tout le mal qu’on lui souhaite !



En savoir plus sur Clarysse Picard :
>>> sa fiche à l’ABV
>>> sa fiche IAAF
>>> Instagram
>>> Facebook


Clarysse Picard1
Avec mon entraîneur (Nicolas Monnier) lors du meeting de Carquefou en Juin 2018


Clarysse Picard2
Championnat de France de cross-country à Plouay, mars 2018


Clarysse Picard3
10km de Saint Laurent sur Sèvre, 7 octobre 2018


Clarysse Picard4
Avec Julien Moreau (Champion de France master), aux championnats de France de semi-marathon, le 28 octobre 2018




Contact OSUR
Alain-Hervé Le Gall (multiCOM OSUR) / @





0 Commentaires