Conception d’une méthode d’évaluation des services écosystémiques : application aux étangs piscicoles


 AHLeGall    11/12/2019 : 22:55

thesard.jpg

11/12 : SOUTENANCE DE THESE DE PIERRE-ALEXANDRE WILLOT (SAS, AGROCAMPUS OUEST)

Le mercredi 11 décembre 2019 à 13:30, Amphithéâtre Rieffel, Agrocampus-Ouest (65 rue de Saint Brieuc, Rennes), Pierre-Alexandre Willot soutient sa thèse intitulée "Conception d’une méthode d’évaluation des services écosystémiques : application aux étangs piscicoles"




En présence de :

Rapporteurs avant soutenance :

Françoise LESCOURRET Directrice de Recherche, Agroparc INRA, PSH UR 1115

Enrico BENETTO Directeur d’Unité, Luxembourg Institute of Science and Technology, ERIN

Composition du Jury :

Examinateurs : Marielle THOMAS Maitre de Conférence, Université de Lorraine, UR AFPA

Arnaud HELIAS Directeur de Recherche, SupAgro, UR ITAP

Hervé LE BRIS Professeur, AgroCampus Ouest, ESE

Dir. de thèse : Joël AUBIN Ingénieur de Recherche (HDR), INRA, UMR 1069 SAS

Jean-Michel SALLES Directeur de Recherche, CNRS, CEE-M

Encadrantes de thèse : Aurélie WILFART Ingénieur de Recherche, INRA, UMR 1069 SAS

Hélène REY-VALETTE Maitre de Conférence, Université de Montepellier, CEE-M



Résumé

Malgré un ancrage fort dans le territoire et des fonctions variées, la pisciculture d’étang est une activité en déclin en France. La diversité de ses rôles amène à s’interroger si le cadre des services écosystémiques (SE) pouvait permettre de donner une meilleure visibilité des atouts de cette activité. Les SE peuvent être définis comme étant « les bénéfices dérivés des écosystèmes par les humains ». Ils regroupent les catégories d’approvisionnement (ex. la production de poissons), de régulation (ex. la régulation de la qualité de l’eau) et culturels (récréatifs, scientifiques, spirituels).

 Cette thèse a pour objectif de contribuer à préciser les services écosystémiques fournis par les étangs en France. Elle apporte des éléments sur le type de services et une méthode pour les évaluer. Dix SE d’approvisionnement, vingt SE de régulation et onze SE culturels ont été identifiés comme étant possiblement fournis par les étangs piscicoles. 

La méthode PoESIE proposée s’appuie sur le cadre des analyses environnementales : Analyse du Cycle de Vie et Emergy. Elle met en parallèle les services et impacts afin de mettre en évidence les éventuels compromis dans la fourniture de bénéfices.

Cette méthode a été utilisé sur 135 étangs français regroupés en cinq classes de gestions: les intensifs, les semi-intensifs, les semi-extensifs, les extensifs et les récréationnels. Deux SE d’approvisionnement et trois SE de régulation ont été évalués. Les principaux résultats montrent que les étangs gérés de manière intensive et semi-intensive fournissent le meilleur niveau de SE, et présentent des impacts environnementaux modérés. Néanmoins, les indicateurs d’Emergy montrent que le SE de production de poisson de ces systèmes intensifs a une faible performance de durabilité.

La méthode PoESIE proposée a montré son applicabilité à un système faiblement anthropisé à l’interface entre entre milieu naturel et productif. La pisciculture d’étang peut fournir un bon niveau de SE, principalement quand les étangs sont gérés pour la production de poisson.



Contact OSUR :
France Polette (Géosciences Rennes) / @




0 Commentaires