Conférence de Pascal YIOU


 Olivier Troccaz    11/12/2009 : 11:45
 Aucun    Agenda

vigne.jpg

Le vendredi 11 décembre 2009, à 12h45, dans la salle de conférences du CAREN, campus de Beaulieu, UR1.

Le vendredi 11 décembre 2009, à 12h45, dans la salle de conférences du CAREN, campus de Beaulieu, UR1. Reconstruire les variations climatiques en France à partir de données phénologiques historiques Résumé : L'enjeu des reconstructions climatiques du dernier millénaire est immense: il permet entre autres de placer les fluctuations observées au cours de la dernière décennie dans un contexte plus large, et de vérifier le caractère exceptionnel (ou non) de ces variations. Les dates de vendanges, enregistrées dans les vignobles français au cours des siècles, fournissent une information climatique datée avec une précision canonique. Elles ont permis à l'historien Emmanuel Le Roy Ladurie de retracer l'histoire du climat depuis l'an mil, en France et en Europe. D'après sa phénologie, la vigne répond fortement aux variations de température de la saison chaude, i.e. entre avril et août. Ainsi, des températures élevées impliquent un mûrissement précoce des grains, et donc une vendange précoce. Pour la plupart des cépages français, nous avons modélisé la croissance de la vigne à l'aide d'un modèle mécaniste qui permet de déterminer la date de véraison en fonction de la température. Dans un premier temps, l'objet du projet ANR OPHELIE (Observations PHEnologiques pour le cLImat de l'Europe) a été de collecter les données de bans de vendanges disponibles en France, et d'obtenir les contextes socio-économiques afin de discerner les effets purement climatiques. Nous avons ensuite utilisé le modèle mécaniste de la phénologie de la vigne pour calculer des températures pour les régions viticoles de France, Suisse et d'Espagne. Nous avons ainsi constitué une base de données de 338 séries de dates de vendanges. Grâce aux reconstructions de températures effectuées avec ces données, nous avons aussi estimé les modes de circulation atmosphérique dominants pendant le Petit Age de Glace. Ce projet (maintenant achevé) a largement reposé sur un socle interdisciplinaire entre écophysiologie, agronomie, histoire et climatologie. Contact : Pascal YIOU