Contribution des insectes aquatiques émergeant des rivières à la fourniture de services écosystémiques pour l’agriculture



thesard.jpg

18/12 : SOUTENANCE DE THESE DE JULIEN RAITIF (INRA ESE)

Le mardi 18 décembre 2018 à 14:00, dans l'amphithéâtre Moule à Agrocampus Ouest, Julien Raitif soutient sa thèse intitulée "Contribution des insectes aquatiques émergeant des rivières à la fourniture de services écosystémiques pour l’agriculture"

Devant le jury composé de :

Rapporteurs

  • Pr Pierre Marmonier - Université Lyon 1, CNRS
  • Dr Jean-Nicolas Beisel - Université Stratsbourg, Ecole Nationale du Génie de l'Eau et de l'Environnement de Strasbourg, CNRS

Examinateurs

  • Dr Julien Cucherousset - Université Toulouse 3, CNRS
  • Dr Aude Vialatte - ENSA Toulouse, DYNAFOR
  • Pr Françoise Burel - Université de Rennes 1, CNRS
  • Dr Simon Harrison - University College Cork (Ireland)

Directeurs de thèse

  • Dr Jean-Marc Roussel, UMR ESE, INRA
  • Pr Manuel Plantegenest, UMR IGEPP, Agrocampus Ouest/INRA

 

Résumé :

Résumé

La connexion entre milieux aquatiques et terrestres a suscité l’intérêt de la communauté scientifique, notamment l’effet du transfert d’énergie et de matière sur le fonctionnement des écosystèmes adjacents. Beaucoup d’études se sont intéressées aux apports d’insectes aquatiques ailés dans les écosystèmes naturels, mais peu à leur impact en milieu agricole. En modifiant la production secondaire d’invertébrés aquatiques, les pratiques agricoles sont à même d’intensifier ou diminuer l’effet de ces apports aquatiques dans les terres agricoles et par conséquent la fourniture de services écosystémiques utiles à l’agriculture. Nous avons collecté des données d’émergences et de dispersion d’insectes aquatiques depuis plusieurs rivières dans des paysages agricoles. Les principaux groupes émergents sont : les trichoptères (56%), chironomidés (25%) et éphéméroptères (19%).Nous estimons la biomasse sèche émergente entre 1445 et 7374 mg m-2 an-1 selon les sites. Une majorité de ces insectes aquatiques se déposent sur une bande entre 0 et 10 mètres du bord de la rivière mais une proportion importante (45%) se dépose dans les cultures entre 10 et 100 mètres. Nous apportons de nouvelles et prometteuses connaissances suggérant que les insectes aquatiques participent à la fourniture de plusieurs services écosystémiques (fertilisation, contrôle biologie, épuration de l’eau et pollinisation). En paysage agricole, une communauté d’insectes riche et abondante est nécessaire à la mise en place d’un système agricole durable. Nous pensons que le rôle des insectes aquatiques est à ce titre important et suggérons de nouvelles pistes de recherches pour l’agroécologie.


-- Abstract

The connection between aquatic and terrestrial habitats has increased scientific interest in ecological subsidies, focusing on how the transfer of matter and energy between adjacent ecosystems can modify the ecosystems functioning. Much attention has focused on aquatic subsidies associated with winged aquatic insects in pristine areas, but their implication in agricultural landscapes is rarely considered. By altering the production of benthic macroinvertebrates, agricultural practices can increase or decrease the strength of aquatic subsidies and subsequently the provision of several ecosystem services to agriculture. We have monitored the emergence and inland dispersal of adult aquatic insects from several agricultural streams. Most emerging dry mass (DM) belong to Trichoptera (56%), Chironomidae (25%) and Ephemeroptera (19%). We estimate that annual emerging dry mass of aquatic insects ranged between 1445 and 7374 mg m-2 y-1 depending on stream. The majority of aquatic insects emerging falls between 0 and 10 meters from stream hedges. However, a great proportion (45%) though disperses and eventually falls between 10 and 100 meters from the stream. We provide new and promising evidence suggesting that winged stream insects can support several ecosystem services (soil fertilization, crop pest control, water purification and pollination). In agricultural landscapes, a rich and abundant insect community is necessary to promote sustainable practices, and we believe the role of aquatic subsidies in providing ecosystem services to agriculture is a new and promising field of research in agroecology.



Contact OSUR :
Julien Raitif (INRA ESE) / @




0 Commentaires