Côtes et estrans du littoral Manche-Atlantique : une archéologie entre terre et mer


 AHLeGall    04/10/2019 : 12:20

27351100222540L.jpg

EDITIONS DE LA MAISON DES SCIENCES DE L'HOMME

Les Nouvelles de l'archéologie prublient en juin 2019 un numéro consacré aux "Côtes et estrans du littoral Manche-Atlantique : une archéologie entre terre et mer" qui reposent en grande partie sur les contributions des membres du CReAAH (Rennes et Nantes).



Extrait :

"L'estran correspond à un espace physique, soumis au balancement des marées, à forte productivité biologique et jouant un rôle essentiel dans les écosystèmes littoraux et plus généralement marins. Sa perception a toutefois considérablement évolué en fonction de sa place dans les sociétés.
À maints égards, l'estran peut être considéré comme une construction mentale, fruit d'une très longue histoire. Jusqu'au Moyen Âge cet espace régulièrement recouvert par les marées est vécu comme le prolongement de la bande terrestre : on y fait valoir des droits sur des espaces délimités, voire parcellisés. Outre la simple collecte (poissons, algues, sel, sable, galets, amendements marins, coquillages et crustacés), l'estran porte encore la trace de multiples aménagements liés à l'exploitation à pied des ressources dont le stock paraissait illimité : ornières de charrues, pêcheries, viviers, fours, carrières, salines, marais salants. Plusieurs ruptures ont marqué cet espace : avènement de l'économie agricole au Néolithique puis de l'économie de marché et des échanges de ressources à longue distance durant l'Antiquité ; enfin, à partir de la seconde partie du Moyen Âge, développement de la pêche embarquée, constituant le début d'une mondialisation assortie d'une recherche effrénée de nouvelles ressources halieutiques liée à la surpêche des poissons d'eau douce..." (Cyrille Billard, Marie-Yvane Daire, Catherine Dupont, Olivia Hulot, Grégor Marchand)

>>> Pour en savoir plus sur "Côtes et estrans du littoral Manche-Atlantique : une archéologie entre terre et mer >>>



Estrans Couv



Contact OSUR
Marie-Yvane Daire (CReAAH) /@





0 Commentaires