Évaluation des propriétés hydriques de sols de Bretagne grâce à un indice spectral proche infrarouge : Pertinence régionale et objectivation de l’impact des pratiques agricoles


 AHLeGall    19/03/2019 : 22:55

thesard.jpg

19/03 : SOUTENANCE DE THESE DE INES SOLTANI (SAS)

Le mardi 19 mars 2019 à 14h00, dans l'amphithéâtre Moule à Agrocampus Ouest (Rennes), Inès Soltani soutient sa thèse intitulée "Évaluation des propriétés hydriques de sols de Bretagne grâce à un indice spectral proche infrarouge : Pertinence régionale et objectivation de l’impact des pratiques agricoles"

Devant le jury composé de :

Bernard Barthès Ingénieur de recherche − IRD, UMR ECO&SOL, Montpellier Rapporteur

Zohra Lili Chabaane Professeure − INAT, Tunis (Tunisie) Rapporteur

Abdoul Mouazen Professeur − Université de Gand, Gand (Belgique) Examinateur

Emmanuelle Vaudour Maître de conférences − AgroParisTech, UMR ECOSYS, Grignon Examinateur

Christian Walter Professeur − Agrocampus Ouest, UMR SAS, Rennes Examinateur

Christophe Cudennec Professeur − Agrocampus Ouest, UMR SAS, Rennes Directeur de thèse

Youssef Fouad Maître de conférences − Agrocampus Ouest, UMR SAS, Rennes Co-encadrant de thèse

Résumé

La complexité remarquable du sol et son importance pour un large panel de services écosystémiques présentent des défis majeurs pour évaluer les processus pédologiques. En dépit des progrès importants accomplis au cours des cinquante dernières années dans la caractérisation des propriétés hydriques, les méthodes analytiques demeurent coûteuses et chronophages. La spectroscopie proche infrarouge (SPIR) a été largement utilisée comme technique rapide, non destructive et peu coûteuse pour prédire différentes propriétés du sol y compris la teneur en eau. Toutefois, moins d’attention a été accordée à l’évaluation des propriétés hydriques et leurs variations en fonction des propriétés physiques du sol. L’objectif principal de ce travail est d’analyser la validité et la pertinence de la SPIR dans l’évaluation des propriétés hydriques et leur relation avec les caractéristiques du sol. Dans cette étude nous nous sommes focalisés sur la largeur à mi-hauteur de la bande d’absorption proche de 1920 nm pour identifier un nouvel indice spectral, noté SWSI pour caractériser l’état hydrique du sol. Nos résultats montrent une relation linéaire entre SWSI et la teneur en eau du sol (R2 >0.9). Ils ont monté aussi que SWSI est pertinent pour étudier les effets de la texture, de la teneur en carbone organique et des pratiques agricoles sur les propriétés de rétention en eau du sol. En outre, en utilisant les paramètres de cette relation linéaire, nous proposons une nouvelle approche pour caractériser les propriétés hydriques et la qualité physique des sols. En comparaison avec des méthodes classiques, l’approche par SPIR conduit donc à une évaluation meilleure ou similaire des propriétés hydriques et de la qualité physique du sol.

Mots-clés: Spectrométrie proche infrarouge, indice SPIR, type de sol, pratiques agricoles, rétention de l’eau, qualité physique des sols.


 

Contact OSUR :
Inès Soltani (SAS, INRA, Agrocampus Ouest) / @





0 Commentaires