Focus sur la chimie des "métaux" dans l'environnement



tableau_mendeleiev.jpg

Avec 2 collaborations : Synchotron Soleil et Expédition 7e Continent

Deux études récentes publiées par les chercheurs de Géosciences Rennes illustrent dans des contextes très différents la polyvalence thématique - et donc les collaborations - de l'équipe Nano-BioGéochimie (NBG).


Les membres de cette équipe s’intéressent aux processus et facteurs clés gouvernant le cycle, le traçage et les mécanismes de transfert des éléments traces métalliques (métaux et métalloïdes) et des nano-objets à la fois en tant que contaminants et phases porteuses (nanoparticules naturelles et anthropiques, inorganiques et organiques : Nps manufacturées, nano-plastiques, etc..). Leurs axes de recherche sont focalisés sur les environnements de surface (eaux, sols, bassins versants, estuaires, océans) et leurs interfaces, y incluant l'action des micro-organismes et de la végétation...
>>> En savoir plus



Soleil

Rôle de la composition minérale des berges de rivières situées en zone humide dans le transfert des métaux traces


Le transport des éléments trace métalliques (ETM), qu’ils soient d’origine naturelle ou liés aux activités humaines, est un enjeu majeur pour la préservation des écosystèmes et la santé publique. Ce transport est regulé par des processus physiques, chimiques et biologiques qu’il est nécessaire de comprendre afin d’appréhender et anticiper d’éventuelles contaminations environnementales. Dans le but de déterminer le devenir de ces ETM, pourquoi ils sont présents et comment ils se déplacent, l’équipe Nano-BioGéochimie du laboratoire Géosciences Rennes s’est associée à la ligne de lumière LUCIA de SOLEIL et au Laboratoire Interdisciplinaire des Environnements Continentaux de Nancy. Ils ont cherché à mettre en évidence les facteurs influençant les transferts d’ETM en zone humide riparienne*, dont les inondations et assèchements saisonniers entrainent des changements drastiques des conditions physico-chimiques, leur conférant ainsi un rôle majeur dans la mobilité des ETM dans l’environnement.

1
Dépots ferriques observés dans les sédiments de berge d’une rivière drainant une zone humide (Bretagne, France).

>>> Rôle de la composition minérale des berges de rivières situées en zone humide dans le transfert des métaux traces



E7C

Pollution plastique : Grandes quantités de métaux lourds dans l’océan


La présence de fortes concentrations de métaux lourds sur différents échantillons de débris de plastique prélevés lors de l’expédition 7E CONTINENT dans le gyre de l’Atlantique Nord en 2015 a été mise en évidence par une équipe de chercheurs pilotée par Alexandra ter Halle, responsable du volet scientifique de 7E CONTINENT et chercheuse au CNRS au laboratoire Interactions moléculaires et réactivité chimique et photochimique (CNRS/Université Toulouse III – Paul Sabatier). Les concentrations en métaux lourds dans ces débris s’avèrent plus importantes par rapport à celles dans des emballages en plastique neufs. Publiés dans la revue Environmental Pollution, ces résultats impliquent des scientifiques CNRS, IRD et du laboratoire Géosciences Rennes à l’Université de Rennes 1.

Fx1 Lrg

>>> Pollution plastique : Grandes quantités de métaux lourds dans l’océan




Contact OSUR
Mélanie Davranche (Géosciences Rennes) / @
Julien Gigault (Géosciences Rennes) / @