Géographie des environnements


 AHLeGall    20/06/2018 : 12:44

couv_dubreuil_2018.jpg

Quand les géographes s'emparent de la question environnementale...

Sous la direction de Paul Arnould et Laurent Simon - co-auteurs en 2007 d'une Géographie de l'environnement -, un collectif de 19 géographes enseignants-chercheurs, dont Vincent Dubreuil (LETG-Rennes) s'empare à nouveau du sujet et livre, dans des regards croisés, toutes ces problématiques contemporaines.

Outil indispensable des étudiants travaillant sur les questions environnementales, cet ouvrage propose un panorama concret et scientifique des environnements géographiques caractéristiques de notre monde contemporain, le tout avec une grille de lecture multidisciplinaire.

Vincent Dubreuil est l'auteur du chapitre 1 de l'ouvrage, intitulé "Le changement climatique". En voici l'introduction extraite de l'ouvrage.


"Les changements climatiques font partie des modifications majeures de l’environnement observées depuis deux siècles. Pour autant, le fait que le climat de la Terre se modifie au cours du temps n’est pas une chose nouvelle. La nouveauté vient du facteur (on parle de forçage) qui fait vraisemblablement évoluer le climat, à savoir les activités humaines : émissions de gaz à effet de serre, changement d’utilisation des sols, etc. dont la conséquence principale est l’augmentation de la température moyenne du globe. Les changements climatiques sont ainsi souvent restreints au seul « réchauffement climatique », ce qui est réducteur, même si l’augmentation de température est indubitablement le phénomène majeur.

Aborder les changements climatiques contemporains suppose de remettre la question dans une perspective plus large, tant sur le plan spatial que temporel. Sur le plan temporel, il convient en premier lieu de bien distinguer la variabilité interannuelle, celle qui fait qu’une année où une journée donnée puisse être plus ou moins chaude ou froide, de la notion de variation ou de changement qui suppose une observation sur une période plus longue (au moins trente années en climatologie). Dans ce cas, le climat évolue par rapport à une valeur moyenne de référence. La variabilité fait donc partie intégrante de la définition du climat, indépendamment du fait que le climat change ou pas et souvent sans lien direct avec les activités humaines. Sur le plan spatial, ensuite, les influences de l’homme sur le climat s’exercent à différentes échelles : du local (phénomène d’îlots de chaleur urbaine) au régional (impact de la déforestation, par exemple) jusqu’au global avec le phénomène d’accentuation de l’effet de serre.

Ainsi, même s’il a été approprié par de nombreuses autres disciplines, le thème des changements climatiques est donc éminemment géographique, tant par les processus en oeuvre, qui relèvent des interactions « société-nature », que par la diversité des échelles et rétroactions mises en cause. Il s’agira donc d’abord dans ce chapitre de replacer les changements actuels dans une perspective géologique plus large avant d’insister sur les spécificités anthropiques du réchauffement contemporain. La connaissance des mécanismes, appuyée sur un considérable effort de modélisation au cours des dernières décennies, permet ensuite d’envisager les évolutions futures du climat avec un certain nombre d’incertitudes relevant à la fois des scénarios d’évolution de notre monde et de certains mécanismes encore mal compris dans le système climatique."



Référence
Geographie Des Environnements. Sous la direction de Paul Arnould et Laurent Simon. Belin Education, collection Major. 2018. ISBN 978-2-410-01304-7


Contact OSUR
Vincent Dubreuil (LETG-Rennes) / @
Alain-Hervé Le Gall (multiCOM OSUR) / @


vincent_dubreuil2.jpg



0 Commentaires