Jean-Raynald de Dreuzy


 AHLeGall    26/10/2017 : 14:53

JR_de_dreuzy1.jpg

Jean-Raynald de Dreuzy, nouveau directeur de l'OSUR

Jean-Raynald de Dreuzy, Directeur de Recherche au CNRS, est nommé directeur de l’Observatoire des Sciences de l’Univers de Rennes par arrêté de la Ministre de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation en date du 5 octobre 2017.

Jean-Raynald de Dreuzy remplace Gilles Pinay, directeur de l’Observatoire depuis 2012. Il poursuit ainsi la dynamique engagée sur le site de Rennes, depuis la création du CAREN en 2000, pour le développement de recherches pluridisciplinaires d’excellence sur l’environnement, et particulièrement les dynamiques des paysages. L’OSUR construit avec ses partenaires (ses tutelles CNRS, les universités de Rennes ; en association avec l’INRAAgrocampus Ouest et le BRGM) et la Région Bretagne (via le CPER) les nouvelles technologies d’observation, d’expérimentation et de modélisation qui fournissent une nouvelle perception de l’état et des trajectoires de l’environnement. Cette co-construction se fait dans le contexte des changements globaux (changement climatique, changement d’usage des sols, érosion, pollution, etc.) avec ses conséquences, notamment en termes de perte de biodiversité, d’altération des services écosystémiques, ou de modifications de l’accès aux ressources pour les populations humaines.

 

Jean-Raynald de Dreuzy, ingénieur de formation (Ecole Polytechnique, 1995), a soutenu sa thèse de doctorat à l’Université de Rennes 1 en sciences de la Terre et de l’environnement (1999). Hydrophysicien et modélisateur, ses recherches concernent les transferts d’eau et de polluants dans le milieu naturel et leur contrôle par les structures du paysage. Il participe à l’animation et à l’évaluation des recherches sur les ressources naturelles au CNRS et à l’ANR. Il a également travaillé plusieurs années à l’institut Weizmann (Israël) et au CSIC (Espagne). Editeur associé de la revue Journal of Hydrology, il organise la prochaine édition de la conférence internationale de référence sur l’évaluation et la modélisation des ressources en eau (juin 2018).

Jean-Raynald de Dreuzy prend la direction de l’OSUR créé en 2010, qui fait suite au CAREN (Centre Armoricain de Recherche en Environnement), une fédération de recherches lancée en 2000. L’OSUR, à la fois observatoire du CNRS (au sein de l’INSU – institut national des sciences de l’univers) et composante de l’université de Rennes 1 (comme UFR dérogatoire), mène conjointement des missions d’observation pérenne des milieux naturels, des missions de formation, de service d’appui à la recherche et de recherches interdisciplinaires, en synergie avec ses unités de recherche, les laboratoires Géosciences Rennes, ECOBIO, CReAAH-Archéosciences, IPR, LETG-COSTEL, les unités SAS, ESE, BAGAP et U3E de l’INRA/ACO, l’axe droit de l’environnement et du développement durable de IODE, l’équipe SPAHIR de l’IETR et les équipes Fluminance, Dream et Genscale de l’IRISA et l’INRIA. A travers ses différentes missions, l’OSUR propose une nouvelle perception des paysages superficiels et souterrains et de leurs évolutions à l’entrée de cette nouvelle ère – dite de l’Anthropocène - marquée par les interactions homme-nature. Pour ce faire, l’OSUR s’appuie sur des recherches disciplinaires reconnues, mais aussi sur une recherche pluridisciplinaire d’excellence pour appréhender l’environnement dans ses différentes dimensions : géographique, climatique, géologique, hydrologique, écologique, physique, historique, juridique etc..

 

L’OSUR construit avec ses partenaires (régionaux, nationaux et internationaux) les moyens d’observation, d’expérimentation et de modélisation indispensables à la caractérisation de l’état actuel de l’environnement et à la compréhension de ses dynamiques passées, présentes et futures. Dans une optique de mutualisation et de complémentarité, ce triptyque se décline :

pour l’observation, par la responsabilité de services pérennes d’observation labellisés à l’échelle nationale et inscrits, pour nombre d’entre eux, dans les problématiques régionales,

pour l’expérimentation, par le soutien du Contrat de Plan Etat Région (CPER), et notamment la construction d’une halle technologique, des recherches avancées avec les physiciens,

pour la modélisation, par la création d’un Observatoire virtuel de l’environnement, avec des recherches avancées avec les mathématiques (IRMAR) et les sciences du numérique (IRISA, INRIA)

L’OSUR saisit également toute l’opportunité des nouvelles technologies pour proposer une approche nouvelle et intégrée des processus physiques, biologiques, chimiques, géologiques, anthropiques essentiels à l’étude de l’environnement. L’OSUR a aussi la perspective d’explorer les relations complexes entre l’Homme et son environnement en se plaçant résolument dans une démarche de co-construction homme-nature.

 

L’OSUR se met aussi au service de la connaissance, de la formation, de l’observation et de l’appui aux territoires :

Connaissance : avec une excellence de la recherche au niveau international dans des domaines clefs comme les ressources en eau et en biodiversité, les risques naturels et l’écologie du paysage.

Formation : pour faire bénéficier les jeunes d’une formation à la pointe de la recherche et de la technologie pour aborder les défis de l’environnement et en être les futurs experts ; l’OSUR porte des formations en Licence (avec une mention "Sciences de la Terre"), et plusieurs mentions de Master ("Sciences de la Terre, des Planètes et de l'Environnement", "Sciences de l'Eau", "Bio-Géosciences", " Biologie-Ecologie-Evolution")

Observation : pour construire les moyens et le recul dont les générations futures auront besoin pour aborder cette nouvelle ère de l’Anthropocène

Appui au territoire : avec des actions de transfert/expertise/valorisation pour la gestion des territoires, avec par exemple un partenariat avec le Centre de Ressources et d'Expertise Scientifique sur l'Eau de Bretagne (Creseb)

A travers ses missions d’observation, de recherche et de formation, l’OSUR et l’ensemble de ses partenaires ont l’ambition de progresser dans la connaissance de l’environnement dans une approche rigoureuse à la pointe de la science et de la technologie.



Contact OSUR

Jean-Raynald de Dreuzy / @
Alain-Hervé Le Gall (multiCOM OSUR)





0 Commentaires