La ressource en eau en France à l’heure des Objectifs de développement durable : quelles trajectoires ?


 AHLeGall    25/11/2019 : 12:45

future-earth-eau_OSUR-rennes_nov2019-couv.jpg

Retour sur l’atelier Future Earth, OSUR, 19-20 novembre 2019

L’atelier Future Earth « La ressource en eau en France à l’heure des Objectifs de développement durable : quelles trajectoires ? » s’est tenu à l'OSUR les 19-20 novembre 2019 sous l'égide de l’Université de Rennes (UniR). Il a rassemblé une trentaine d’experts, chercheurs et professionnels du monde de l’eau et de secteurs en lien direct avec ce thème. Les participants étaient invités à co-construire une ou plusieurs trajectoire(s) pour la France en vue d’atteindre à l’horizon 2030 l’objectif visant à assurer la disponibilité de la ressource en eau durablement et équitablement pour les besoins naturels et humains tout en préservant la qualité des eaux brutes grâce à des écosystèmes en bonne santé.

 

Qu’est-ce que Future Earth ?

Future Earth est un programme de recherche international contribuant à acquérir des connaissances sur les aspects environnementaux et humains du changement planétaire et à trouver des solutions pour le développement durable. Lancé en 2012 lors de la Conférence onusienne RIO+20 sur le développement durable, il vise à "construire et connecter les connaissances mondiales pour intensifier l'impact de la recherche et trouver de nouveaux moyens d'accélérer le développement durable". Il mobilise ainsi la communauté internationale des chercheurs en sciences de l'environnement pour :

  • Inspirer et créer une science interdisciplinaire pertinente aux grands défis mondiaux de la durabilité
  • Fournir les produits et services dont la société a besoin pour relever ces défis
  • Co-concevoir et co-produire une science, des connaissances et des innovations axées sur les solutions au service du développement durable
  • Renforcer les capacités des chercheurs du monde entier

Pour la France, le hub de Paris est administré par le CNRS et hébergé sur le Campus Pierre et Marie Curie de l'Université de la Sorbonne.  Le consortium français de Future Earth est composé du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche (MESRI), de l'Alliance nationale pour la recherche sur l'environnement (AllEnvi), de l'Agence nationale de la recherche (ANR) et du CNRS. Le hub français est particulièrement impliqué dans trois réseaux d'action et de connaissance concernant le lien entre l'eau, l'alimentation et l'énergie, les ressources naturelles, les risques et la durabilité des océans (voir)


L’atelier de novembre 2019 à l’OSUR est dédié à la question de la ressource en eau
. Il s’inscrit dans une dynamique lancée en mai 2019. Quatre séminaires thématiques ont été programmés en France : Biodiversité 3-4 octobre 2019, Eau 19-20 novembre 2019, Océan février 2020, Terre avril 2020. (voir)


Vision 2050

Le World Water Development Report 2015 propose une vision pour l’eau douce selon laquelle d’ici 2050, “l’eau soutient des communautés prospères et en bonne santé, maintient le bon fonctionnement des écosystèmes et des services écologiques, et constitue la base du développement à court terme comme à long terme ». Pour atteindre cette vision, les pays devront s’engager à entreprendre des transformations profondes en procédant par étapes-clés.


Objectif 2030

L’Agenda 2030 des Nations Unies promeut un un cadre pour la mise en œuvre intégrée du développement durable. Une attention particulière est portée sur l’eau douce à travers l’objectif de développement durable (ODD) 6: “ Garantir l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement et assurer une gestion durable des ressources en eau ” et ses huit cibles. Au-delà de l’ODD 6, l’eau est présente dans d’autres ODD et au moins 12 autres cibles, comme la cible 2.4 sur la résilience des systèmes d’agriculture aux inondations et aux sécheresses, la cible 11.5 sur les catastrophes naturelles liées à l’eau dans les villes, ou encore la cible 12.4 sur la réduction de la présence de produits chimiques et des déchets dans l’eau. En tant qu’ODD dit “vert” (“Life-Supporting”), l’eau joue donc un rôle central dans la réalisation de tous les ODD.

Durant les 50 dernières années, la France a nettement progressé en termes d’accès à l’eau (cible 6.1) et d’accès à l’assainissement (cible 6.2, malgré de fortes difficultés rencontrées dans la France d’Outre-mer). En revanche, le point d’étape présenté par la France au Forum Politique de Haut Niveau en 2018 révèle que les cibles 6.3 (sur la qualité de l’eau), 6.5 (sur la disponibilité de l’eau) et 6.6 (sur les fonctions des écosystèmes) représentent des sujets de préoccupation croissante. Leur réalisation est particulièrement compromise et exposée au contexte de changement climatique.

A la lumière des discussions de la session sur l’eau douce de la journée Future Earth du 9 mai et des  conclusions des Assises françaises de l’Eau (Juillet 2019), Future Earth et le comité scientifique de l’atelier Eau suggèrent de réfléchir à partir de l’objectif suivant :

En France, d’ici à 2030, la disponibilité de la ressource en eau est assurée durablement et équitablement pour les besoins naturels et humains tout en préservant la qualité des eaux brutes grâce à des écosystèmes en bonne santé.


L’atelier

L’atelier a rassemblé une trentaine de participants d’horizons professionnel et géographique diversifiés. Ils ont été invités à co-construire une ou plusieurs trajectoire(s) pour atteindre l’objectif 2030, incluant l’identification des transformations sociétales, des innovations et des étapes pour y parvenir.

Pour centrer les discussions, les participants se sont concentrés sur :

  • Les trois forces motrices déterminantes: (i) les pollutions, (ii) les prélèvements, (iii) les altérations hydromorphologiques et (iv) le changement climatique.
  • Les interactions entre ces forces motrices et les ODD et la construction de micro-scénarios

Au titre des ODD impactants la réalisation de l’objectif : Systèmes alimentaires et agricoles (ODD 2), Villes durables (ODD 11), Transition énergétique et climat (ODD 7 et 14)

Au titre des ODD impactés par la réalisation de l’objectif : Santé & Bien-être (ODD 3), Océans (ODD14), Adaptation au changement climatique (ODD14)

Les participants étaient invités à répondre aux questions suivantes :

  • Quelles sont les synergies et les compromis entre l’objectif proposé, les forces motrices et les ODD énoncés ci-dessus ?
  • Comment tenir compte de ces synergies et compromis dans le développement de trajectoires sociétales de développement durable pour atteindre l’objectif 2030 et la vision 2050 ?
  • Quels ont été et quels pourraient être les obstacles principaux à la mise en place de ces trajectoires au sein de l’action politique, des entreprises, des villes et de la société civile ?
  • Quelles sont les options de politiques publiques et les leviers de transformations qui permettraient la réalisation de ces trajectoires ?

>>> Programme de l’atelier

 

2
Nathalie Hervé-Fournereau (OSUR/IODE, CNRS, UR1) et  Denis Salles (IRSTEA/INRAE Bordeaux), membres du comité scientifique,  introduisent l'atelier "Eau" (19/11/19) (Source twitter FutureEarth)


3
Jean-Raynald de Dreuzy, directeur de l’OSUR

 

Résultats attendus

L’atelier sera prolongé par une série d’auditions pour poursuivre la réflexion croisée des différentes communautés professionnelles représentées. Cette mobilisation de l’expertise diversifiée contribuera à produire une série de supports: publications scientifiques, rapports, brochures, etc. Ces publications alimenteront l’initiative internationale Science-Based Pathways for Sustainability. Cette récente initiative portée par Future Earth vise à développer de façon participative en mêlant expertise scientifique et de terrain) des trajectoires pour la réalisation des objectifs sur la biodiversité, les terres, les océans et l'eau douce à diverses échelles.


Le Comité Scientifique

L’atelier est piloté par un comité scientifique composé de : Jean-Nicolas Beisel (Ecole Nationale du Génie de l'Eau et de l'Environnement de Strasbourg), Lila Collet (IRSTEA), Agathe Euzen (CNRS, INEE), Alexandre Gauvain (Université Rennes 1), Nathalie Hervé-Fournereau (Université Rennes 1, CNRS), Gérard Payen (Partenariat Français pour l’Eau), Denis Salles (IRSTEA), Eric Servat (Institut Montpelliérain de l'Eau et de l'Environnement, OSU OREME)

Equipe de Future Earth :Vincent Virat, Sandrine Paillard, Cosma Cazé,Fanny Boudet (Future Earth).

Contact: Vincent Virat (Future Earth Secretariat) @



4



Les participants

  • Luc Aquilina (Professeur Université de Rennes 1, Géosciences Rennes/OSUR)
  • Jean-Nicolas Beisel (Professeur Ecole Nationale du Génie de l'Eau et de l'Environnement de Strasbourg (ENGEES) & Laboratoire Image Ville Environnement (LIVE)
  • David Bourguignon (Docteur ès sciences de l’INP Grenoble (2003); Président des associations Les Energiques et Repair Café France)
  • Laurent Brunet (Directeur technique eau France, Suez)
  • Maëva Coïc (Chargée de mission Eau et Littoral à la Chambre d'agriculture de Bretagne depuis 2017)
  • Lila Collet (Ingénieure en géophysique et docteure en hydrologie à l’Irstea)
  • Alain Crave (Chargé de recherche au CNRS au laboratoire de Géosciences Rennes/OSUR)
  • Christophe Cudennec (Ingénieur agronome, docteur en hydrologie. Professeur d’hydrologie à Agrocampus Ouest à Rennes. Chercheur au sein de l’UMR SAS avec l’INRA. Secrétaire général de l’IAHS – International Association of Hydrological Sciences, et à ce titre expert auprès de l’UNESCO et l’OMM, participant aux travaux de UN Water (dont suivi de l’ODD6 et WWDRs), participant à la synthèse ‘Anthropocène’ de l’IGBP-IHDP)
  • Jean-Raynald de Dreuzy (Directeur de recherche au CNRS, directeur de l’Observatoire des Sciences de l’Univers de Rennes (OSUR))
  • Marie-Pascale Deleume  (Ingénieure Agronome ENSAIA 1983, DEA d’agronomie, administratrice Eau et Rivières de Bretagne, conseillère CESER Bretagne  au titre de l'environnement. VP FBNE   directoire Agriculture de FNE)
  • Florence Denier-Pasquier (Vice-présidente, France Nature Environnement)
  • Simon Dufour (Université Rennes 2 - Département de Géographie et d'Aménagement)
  • Alain Dupuy (Professeur d’hydrogéologie à Bordeaux INP, Alain Dupuy dirige l’ENSEGID depuis 2013)
  • Alexandre Gauvain (Doctorant en hydrogéologie à Géosciences Rennes/OSUR, Université de Rennes 1)
  • Stéphane Grivel (Expert Recherche Hydrosystèmes continentaux au Ministère de la Transition écologique et solidaire (MTES))
  • Daniel Helle (Ingénieur territorial Protection des ressources en eau potable - Coordonnateur de Terres de Sources)
  • Nathalie Hervé-Fournereau (Juriste, Directrice de Recherche CNRS – HDR Droit public IODE (Institut de l’Ouest : Droit et Europe), Université de Rennes 1)
  • Alexandra Langlais (Chargée de recherche CNRS, Institut de l'Ouest : Droit et Europe)
  • Jamie Linton (Responsable de la Chaire capital environnemental et gestion durable des cours d’eau à l’Université de Limoges. Maitre de conférences en géographie humaine)
  • Claire Magand (Chargée de mission ressource en eau / CC, Agence Française pour la Biodiversité)
  • Guillaume Pajot (Chargé de mission, Centre de ressources et d'expertise scientifique sur l'eau de Bretagne)
  • Gérard Payen (Vice-président du PARTENARIAT FRANÇAIS POUR L’EAU, association regroupant les acteurs français concernés par les questions d’eau hors de France. Vice-président de l’ASTEE, Association Scientifique et Technique pour l’Eau et l’Environnement. Administrateur de l’ACADEMIE DE L’EAU. Membre de l’ACADEMIE DES TECHNOLOGIES)
  • Gilles Pinay (Directeur de l’unité de recherches RiverLy d’Irstea Lyon; Directeur de Recherches)
  • Yvan Renou (Maître de conférences HDR en économie, responsable de la licence professionnelle MPGE (parcours Economie et gestion de l'eau) à Valence et chercheur à PACTE (Univ-Grenoble-Alpes, CNRS))
  • Denis Salles (Directeur de Recherche Sociologie IRSTEA  Unité  ETBX / Environnement, Territoires, Infrastructures)
  • Eric Sauquet (Directeur de recherche en hydrologie au centre Irstea de Lyon-Villeurbanne)

 

EQUIPE FUTURE EARTH

  • Fanny Boudet (Science Officer, Future Earth)
  • Cosma Cazé (Intern, Future Earth)
  • Sandrine Paillard (Global Hub Director: France, Future Earth)
  • Vincent Virat (Science Officer, Future Earth)

>>> CV des participants

 
>>> En savoir plus : Engaged Experts Co-Design Pathways for Freshwater in France >>>



Contact OSUR

Nathalie Hervé-Fournereau (IODE) / @
Alain-Hervé Le Gall (OSUR multiCOM) / @





0 Commentaires