Lancement d’un réseau européen sur la connaissance et la gestion des ripisyvles



simon_dufour2.jpg

CONVERGES : Knowledge Conversion for Enhancing Management of European Riparian Ecosystems and Services

Le 1 décembre 2017 voit le lancement d’un réseau européen sur la connaissance et la gestion des ripisyvles : CONVERGES, piloté par Simon Dufour, enseignant-chercheur à l'université de Rennes 2, au sein du LETG-Rennes.


La végétation riveraine des cours d’eau est un élément important des hydrosystèmes par les multiples rôles socioécologiques qu’elle joue, encore appelés services écosystémiques. Biodiversité, qualité de l’eau, valeurs esthétiques, érosion des berges, inondations, etc. autant d’enjeux où la ripisylve intervient directement. La reconnaissance de ces rôles se traduit par une littérature scientifique importante et diversifiée en matière de disciplines et de contextes étudiés. De même, les ripisylves font l’objet de nombreuses pratiques de gestion : entretien, restauration active ou passive, abandon, etc. Cependant, ce corpus de savoirs scientifiques et opérationnels reste très dispersé entre disciplines, zones géographiques et acteurs.

Pour illustrer la faible diffusion de ces connaissances hors du milieu académique on peut remarquer la quasi-absence de la végétation riveraine dans les dispositifs normatifs de l'UE (par exemple, la Directive-Cadre sur l'Eau, DCE) et la faible place des processus liés à la végétation dans les débats sur les politiques de l'eau. La difficulté de prendre en compte la végétation riveraine dans toute sa complexité est également mise en évidence par la modification généralisée de la ripisylve résultant de plusieurs siècles d'utilisation de l'eau et des pressions environnementales exercées par la société sur les cours d'eau. Cette modification est susceptible de dégrader la fourniture de services écosystémique et elle continue à motiver de nombreux projets de restauration visant à améliorer le statut des milieux riverains. Hélas, beaucoup ont échoué en raison d’une prise en compte limitée ou partielle des processus liés à la végétation, si bien que les ressources publiques ont été allouées de manière inefficace.

Afin de favoriser la diffusion de ces savoirs, un réseau européen vient d’être initié dans le cadre du programme européen COST, il s’agit du projet « KNOWLEDGE CONVERSION FOR ENHANCING MANAGEMENT OF EUROPEAN RIPARIAN ECOSYSTEMS AND SERVICES » (CONVERGES). Rappelons que COST est un programme financé par l'UE qui permet aux chercheurs de mettre en place leurs réseaux de recherche interdisciplinaires en Europe et au-delà. COST finance l'organisation de conférences, de réunions, d'écoles de formation, des échanges scientifiques ou d'autres activités de mise en réseau dans un large éventail de domaines scientifiques.

CONVERGES vise à établir une base de référence sur l'état de nos connaissances sur la végétation riveraine, à coordonner les efforts de recherche, à contribuer à la diffusion des connaissances entre scientifiques et praticiens et à promouvoir les intérêts de recherche des praticiens au sein de la communauté scientifique.

Ce projet rassemble pour l’instant plus de 50 participants travaillant dans plus de 30 pays. Le projet va durer 4 ans et il est porté par Simon Dufour (LETG-Rennes, Université Rennes 2).

>>> En savoir plus sur le site de COST


Ripisylve Dufour
Végétation riveraine de la Sélune (Manche), 2016 (photo : Marianne Laslier)



Contact OSUR

Simon Dufour (LETG-Rennes) / @
Alain-Hervé Le Gall (multiCOM OSUR)


logo_cost.png



0 Commentaires