Laure Giambérini, nouvelle vice-présidente du Conseil de l'OSUR


 AHLeGall    21/10/2020 : 10:03

laure_giamberini.jpg

Laure Giambérini est professeure des universités, directrice du LIEC (CNRS - Université de Lorraine, à Metz)

Lors de sa séance du 10 juin 2020, le Conseil de l’OSUR a procédé au renouvellement de sa présidence, au titre des personnalités du monde de la recherche. Ghislain de Marsily a accepté de renouveler son mandat de Président du Conseil ; Eric Chauvet, jusqu’alors vice-président, a fait valoir ses droits à la retraite. Il est désormais remplacé au poste de VP par Laure Giambérini, élue à l’unanimité.

 

Laure Giambérini est professeure des universités, directrice du LIEC (Laboratoire Interdisciplinaire des Environnements Continentaux - UMR 7360 CNRS - Université de Lorraine, à Metz).

L'objectif premier du LIEC est de comprendre le fonctionnement des écosystèmes continentaux fortement perturbés par l'activité humaine, avec pour finalité leur réhabilitation. Le laboratoire messin s’appuie donc sur une recherche interdisciplinaire alliant les concepts et les méthodes de la minéralogie environnementale, de la science du sol, de l’écologie microbienne, de la physico-chimie colloïdale, de l’écotoxicologie, de l’écologie fonctionnelle... ce qui n'est pas s'en rappeler certaines approches de l'OSUR sur les questions transverses d'environnement.

Laure Giambérini est écotoxicologie, spécialiste en toxicologie, en histophysiologie animale, physiologie, écologie comportementale, et bioévaluation de la qualité de l'environnement, intéressée également par les outils bio-analytiques. Ses thématiques de recherche l'amènent à travailler sur le développement et la validation de biomarqueurs cellulaires de contamination chez différentes espèces d'invertébrés et de vertébrés. Spécialiste de parasitologie environnementale, elle étudie notamment le parasitisme chez les espèces de bivalves du genre Dreissena (en collaboration avec le New York State Museum). Sa recherche par les approches histologiques et histochimiques va jusqu'à considérer les effets cellulaires et tissulaires des contaminants chimiques (polluants organiques, métaux). Une partie des recherches menées par Laure Giambérini concerne aussi l'écotoxicologie des nanoparticules et des Éléments Terres Rares.

Outre ses activités de chercheuse et d'enseignante, Laure Giambérini met son expertise au service de la communauté : membre du conseil du Pôle OTELo (Observatoire Terre et Environnement de Lorraine, OSU et Pôle de recherche de l’Université de Lorraine), co-animatrice du domaine Impact environnemental du Labex Ressources 21 (pour la connaissance et la gestion des métaux stratégiques du XXIème siècle).

 

Nul doute que l'expérience personnelle de Laure Giambérini, sa complémentarité avec Ghislain de Marsily, nous inspirera pour la réflexion en cours sur l'organisation et les objectifs de l'OSUR.



>>> Pour en savoir plus >>>
Laure Giambérini (page perso / ResearchGate)
LIEC ((Laboratoire Interdisciplinaire des Environnements Continentaux)
OTELo
Labex Ressources 21




Contact OSUR
Alain-Hervé Le Gall (OSUR multiCOM) / @