Le lourd fardeau économique des invasions biologiques en France



David_Renault_NEOBIOTA_juil2021.jpg

Un article dans NeoBiota

Même si on parle assez peu des invasions biologiques dans le débat public, elles n’ont rien d’anodin. Il s’agirait même de la seconde menace pesant sur la biodiversité, devant le changement climatique. Des scientifiques du CNRS, de l’Université Paris Saclay, du Muséum National d’Histoire Naturelle et de l’Université de Rennes 1 - avec David Renault  (ECOBIO, IUF) - viennent de livrer l’estimation la plus complète des coûts engendrés par les espèces envahissantes en France : entre 1,2 et 10,6 milliards d’euros en seulement 25 ans. Ces résultats, publiés dans un Numéro Spécial de NeoBiota le 29 juillet 2021, ont été obtenus grâce à la base de données InvaCost. L’augmentation annuelle de ces coûts, encore sous-estimés, ne montre aucun signe de ralentissement...



>>> En savoir sur le site de l'InEE CNRS >>>



Référence
Biological invasions in France: Alarming costs and even more alarming knowledge gaps. Renault D, Manfrini E, Leroy B, Diagne C, Ballesteros-Mejia L, Angulo E, Courchamp F (2021) In: Zenni RD, McDermott S, García- Berthou E, Essl F (Eds) The Economic costs of biological invasions in the world. NeoBiota 67: 191–224



Contact OSUR
David Renault (Université de Rennes 1, ECOBIO, IUF) / @
Alain-Hervé Le Gall (CNRS, OSUR multiCOM) / @