LIFEPLAN : le projet international qui ambitionne de réaliser un inventaire mondial de la biodiversité



logo_LIFEPLAN.png

Inventaire de la biodiversité, bioinformatique, statistiques

A l'heure actuelle, 80% des espèces sur Terre attendent toujours d'être découvertes. Dans le même temps, la planète voit sa biodiversité s’éroder à un rythme alarmant. L’ambition du projet international LIFEPLAN consiste à établir de façon exhaustive un état de la biodiversité actuelle et à utiliser ces données afin de prévoir les scénarios futurs sur l'évolution de la biodiversité, dans un contexte de changements globaux. Pour ce faire, LIFEPLAN souhaite caractériser la diversité biologique par le biais d'un programme d'échantillonnage mondial, tout en développant en parallèle des approches bioinformatiques et statistiques nécessaires pour tirer le meilleur parti de ces données.

Conçu comme un travail collectif, collaboratif (avec des sciences participatives), LIFEPLAN se positionne à l'échelle mondiale et sur un large éventail de groupes taxonomiques. Mis en place par l'Université d'Helsinki, le protocole utilise des méthodes d'échantillonnages modernes avec des approches bio-informatiques et statistiques qui permettent de tirer le meilleur parti des données recueillies. Il est important de noter que LIFEPLAN utilisera des méthodes d'échantillonnage qui ne nécessitent pas d'expertise taxonomique de la part de ceux qui collectent les données, et qui permettront aussi d'obtenir des données directement comparables entre différents endroits à travers le monde.

A Rennes, le projet est coordonné par Pascaline Le Gouar et Annegret Nicolai (Université de Rennes 1, ECOBIO, Station biologique de Paimpont) : il s’appuiera sur 2 sites principaux de l’université de Rennes 1, la Station Biologique de Paimpont et le campus de Beaulieu sur lesquelles des dispositifs seront installés. D'abord en zone naturelle à Paimpont (équipée depuis mars 2021), puis à Rennes en zone urbaine (à partir de Janvier 2022), sur 1 hectare.

Les relevés durent 6 ans (3 ans sur chaque site ; avec un rythme de changement du site, en alternance 1 an sur 2). Ils se déclinent selon plusieurs dispositifs placés aux quatre coins du périmètre étudié et au milieu de la placette.


LIFEPLAN Placette 2021


LIFEPLAN Placette Install Audio


Les dispositifs envisagés :

- des systèmes de prélèvements de l'ADN environnemental, avec la pose d'une tente malaise (capture des insectes volants), des prélèvements de sol et de racines, des particules et des spores dans l'air

- des captations d'images à l'aide de piège photographiques

- des captations sonores avec des enregistreurs audios

 

A noter que certains de ces inventaires systématiques et dispositifs instrumentaux ont été réalisés ou testés lors de nos 3 précédents BioBlitz.
https://osur.univ-rennes1.fr/news/premier-bilan-du-bioblitz-2018-sur-le-campus-de-beaulieu.html
https://osur.univ-rennes1.fr/news/avec-smartobs-le-campus-de-beaulieu-va-devenir-un-espace-experimental-in-situ.html
https://osur.univ-rennes1.fr/news/retour-sur-le-2e-bioblitz-du-campus-de-beaulieu.html


>>> Le site de LIFEPLAN >>>


Cnrs 20210036 0135 Small
Cnrs 20210036 0126 Small
Cnrs 20210036 0145 Small

 


Contact OSUR
Annegret Nicolai (Université de Rennes 1, Station biologique de Paimpont) / @
Pascaline Le Gouar (Université de Rennes 1, ECOBIO) / @
Alain-Hervé Le Gall (CNRS, multiCOM OSUR) / @