OSURIS : pour valoriser et diffuser les données de l'OSUR



OSURIS_couverture3.jpg

Une Infrastructure de Données Géographiques pour l’intelligence environnementale au service des systèmes d’observation

OSURIS est l’Infrastructure de Données Géographiques (IDG), mise en place par le Service de Gestion des Données Numériques (SGDN) de l'OSUR, et qui permet à tous les personnels de l’Observatoire de faire connaître les données produites lors de leurs recherches. Cet outil permet de recenser les données en respectant les standards en vigueur et de les visualiser cartographiquement. En répertoriant ses données sur OSURIS, il est possible de faire connaître ses travaux d’une façon complémentaire à la publication d’articles, à l’intérieur comme à l’extérieur de l’OSUR.

L’observation de l’environnement à long terme est une des missions de l’OSUR, mission qui nécessite une bonne connaissance des données produites. OSURIS est donc non seulement une réponse du SGDN à ce besoin, mais également à la directive européenne INSPIRE dont l’objectif est de favoriser la pérennisation, le partage et la réutilisation de données en environnement via l'utilisation de données et d'outils numériques performants.

OSURIS utilise les normes et standards des services web, ce qui permet d’être interopérable avec les autres portails de diffusion de données spatialisées (par ex., Région Bretagne ; INRA SAS ; LETG-IUEM ; OREME). Cet outil est à destination du grand public avec une interface conviviale, qui présente et valorise les travaux de recherches, les équipes et les laboratoires de l'OSUR.

La richesse et la diversité des thèmes abordés à l'OSUR (Environnement, Ecobiologie, Géologie, Archéologie, Géographie) peut être ainsi mise en avant grâce à ce type d'outils. Actuellement, plusieurs centaines de jeux de données sont répertoriés par des fiches de métadonnées sur OSURIS, notamment concernant des systèmes d’observation (H+) ou des zones atelier (ZAAr) riches en données spatialisées. Ces fiches sont également moissonnées par le portail du Réseau des ZA. OSURIS se propose donc d'être une vitrine des recherches menées à  l'OSUR vers les instances, les collectivités et le grand public. Un outil bienvenu car il faut noter que de plus en plus de tutelles incitent, voire imposent, la création de métadonnées pour les projets qu'elles financent.

OSURIS : quelles fonctionnalités ?

OSURIS se base sur un ensemble d’outils interopérables et libres, permettant

  • l'accès à un catalogue de métadonnées répertoriant les données,
  • un visualiseur cartographique, interactif et ouvert aux données web disponibles, celles de l'OSUR bien sûr mais également celles d'autres IDS (fonds de cartes Google Map, serveur de cartes géologiques du BRGM par exemple, c'est là l'interopérabilité !),
  • après autorisation des auteurs (incluant des niveaux de licence), un téléchargement.


Quel intérêt à contribuer ?

OSURIS est librement consultable sur internet. Les chercheurs et étudiants de l’OSUR peuvent en plus  y ajouter leurs contributions : créer des métadonnées ; mettre à disposition des couches de données spatialisées ou valoriser ses travaux grâce à un portail cartographique de gestion de projet. Cette démarche offre l'avantage de

  • favoriser la pérennisation des données cartographiques
  • renseigner ces données de façon précise grâce à leurs métadonnées
  • être dûment référencé et indexé par des outils de recherche automatique
  • après autorisation, partager ces données.

.. en un mot, d'accroître la lisibilité des travaux menés à l'OSUR.

Pour aider les utilisateurs, une site web d'accueil d'OSURIS offrant un accès aux différents outils, des explications et tutoriels, ainsi qu’un fil d'actualités est disponible sur https://accueil.osuris.fr/

Geoportail





Osuris1b
Le catalogue de métadonnées (https://www.osuris.fr/geonetwork) répertorie actuellement près de 380 fiches.



Osuris2b
Zone Atelier Armorique: le visualiseur cartographique affiche, outre le fond OpenStreetMap, la mosaïque de photographie aérienne de 2004 et l'occupation des sols de 2002.




Infrastructure de Données Géographique (IDG)
Une IDG est un outil permettant la gestion et le partage des données spatialisées et la production de services autour de ces données. Grace à l'interopérabilité, une partie des services informatiques (typiquement : recherche, visualisation, téléchargement) d'une IDS est accessible sur le web via un simple navigateur. Il est également possible d'y combiner les services proposés par d'autres IDS.

Les métadonnées, un objet-clé
En pratique, une métadonnée contient des informations précises (typiquement :  contenu, langue, propriété intellectuelle, publications à citer, mots-clés, processus d’acquisition ou de transformation, format, systèmes de coordonnées, échelles d’espace et de temps ) qui permettent de faciliter l’accès au contenu d’une ressource (au sens le plus large, donnée spatialisée, protocole, site d’étude) et son indexation. Leur rôle est fondamental, car lorsqu’elles sont structurées suivant des normes, elles peuvent faire interopérer les IDG entre-elles, ce qui a pour effet d’améliorer l’efficacité des recherches d’information.

Interopérabilité
C'est la possibilité que des données spatialisées de types et de contenus très variés puissent via internet être publiées et échangées, comprises et réutilisées, notamment on-line. Cette interopérabilité s’articule autour du respect de bases communes (standards), que l’outil devra savoir importer ou exporter, notamment dans 2 domaines : Sémantique (contenu et la structuration des données) et Géographique (coordonnées et visualisation).





Contact OSUR
pour ECOBIO
   Françoise Le Moal / @
pour Géosciences Rennes
   Annick Battais / @
   Christian Le Carlier / @
pour le LETG-Rennes
   Alban Thomas / @
   Jean Nabucet / @