Perception écologique et sociale de la biodiversité des espaces verts urbains publics


 AHLeGall    19/12/2019 : 22:55

thesard.jpg

19/12 : SOUTENANCE DE THESE DE Alice Meyer-Grandbastien (ECOBIO)

Le jeudi 19 décembre 2019 à 14:00, salle de conf OSUR (RDC Bât.14B, Campus de Beaulieu, Université de Rennes 1),Alice Meyer-Grandbastien soutient sa thèse intitulée "Perception écologique et sociale de la biodiversité des espaces verts urbains publics"

Devant le jury composé de :

Thierry Tatoni : Professeur, IMBE, Université Aix-Marseille (rapporteur)

Laurent Simon : Professeur, Université Paris Sorbonne (rapporteur)

Elisabeth Guillou : Professeure, Université de Brest (examinatrice)

Yves Petit-Berghem : Professeur, ENSP Versailles (examinateur)

Françoise Burel : Directrice de recherche, Université de Rennes 1 (directrice de thèse)

Benjamin Bergerot : Maître de conférences, Université de Rennes 1 (co-directeur de thèse)

Emmanuelle Hellier : Professeure, Université de Rennes 2 (co-directrice de thèse)

 

Résumé

Dans un contexte d’urbanisation mondiale croissante, des travaux de recherche interdisciplinaire sont nécessaires pour une approche intégrée et appliquée articulant les bénéfices environnementaux et sociaux des espaces verts urbains (EVU) publics. Le premier objectif de ce travail de thèse a été d’analyser les processus sous-jacents de la relation établie dans la littérature entre la diversité d’espèces dans les EVU publics et la restauration psychologique des usagers. L’hypothèse posée était que dans les EVU publics l’hétérogénéité paysagère, un paramètre environnemental associé à la diversité d’espèces, est perceptible par les usagers et favorable à leur restauration psychologique. Sur la base des résultats, le second objectif a été d’identifier des pratiques d’aménagement et de gestion des EVU publics permettant de favoriser à la fois la biodiversité et la restauration psychologique des usagers. Nous avons démontré que dans les EVU publics l’hétérogénéité paysagère configurationnelle, précisément le mélange des trois strates de végétation et des zones fleuries, est perçue par les usagers et favorise leur restauration psychologique. L’hétérogénéité paysagère est donc un facteur explicatif de la relation entre la diversité d’espèces et la restauration psychologique des usagers. Nous avons également mis en évidence que la perception d’hétérogénéité paysagère par les usagers est particulièrement induite par des variations de hauteur de la végétation. En outre, le sexe, le parcours géographique, ainsi que la diversité des activités des usagers ont une influence sur leur perception de l’hétérogénéité paysagère dans les EVU publics. Nous avons donc ensuite identifié des pratiques d’aménagement et de gestion permettant d’augmenter le mélange de différentes hauteurs des trois strates de végétation et des zones fleuries au sein des EVU publics.

Abstract

In a context of increasing global urbanization, interdisciplinary research is needed towards an integrated and applied approach that articulates the environmental and social benefits provided by public urban green spaces (UGS). The first objective of this thesis was to analyze the underlying processes of the relationship demonstrated in the literature between species diversity and psychological restoration of visitors in public UGS. Our hypothesis was that landscape heterogeneity, an environmental parameter that is related to species diversity within public UGS, is perceivable by visitors and beneficial to their psychological restoration. Following the results, the second objective was to identify planning and management practices of public UGS that promote both biodiversity and visitors’ well-being. We showed that landscape configurational heterogeneity, precisely the mixing of the three strata of vegetation and flower areas, is perceived by visitors and favors their psychological restoration. Landscape heterogeneity is thus an explanatory factor in the relationship demonstrated between species diversity in public UGS and psychological restoration of visitors. We also showed that visitor’s perception of landscape heterogeneity is especially induced by variations in the vegetation height. Moreover, visitor’s gender, childhood environment, and diversity of activities have an influence on their perception of landscape heterogeneity. We then identified planning and management practices of public UGS that enhance the mixing of different heights of the three vegetation strata and flower areas.



Contact OSUR
Alice Meyer-Grandbastien (ECOBIO) / @