PrehCOAST : le CReAAH dans un IRN (International Research Network) dédié à la Préhistoire atlantique



IRN_PrehCOAST_Marchand.jpg

Préhistoire Atlantique : Paléolithique, Mésolithique ou Néolithique, au fil des vents iodés...

Grégor Marchand (CReAAH) est impliqué dans un IRN (International Research Network, ex LIA) baptisé PrehCOAST "Coast-inland dynamics in prehistoric hunter-gatherer societies" (2019-2023).

L’IRN a pour objet la structuration d’une communauté scientifique à l’international autour d’une thématique partagée ou d’une infrastructure de recherche. Il promeut l’organisation d’ateliers et de séminaires internationaux ou d’écoles thématiques organisés par les partenaires du réseau, en France et à l’étranger. D’une durée de 5 ans, il rassemble des chercheurs d’un ou plusieurs laboratoires français dont au moins un laboratoire du CNRS et de plusieurs laboratoires partenaires à l’étranger.


[Source : PrehCOAST]


Le réseau PrehCOAST « Coast-inland dynamics in prehistoric hunter-gatherer societies » associe, dans son étape initiale, des chercheurs d’Espagne (Santander), France (Bordeaux, Brest, La Rochelle, Paris, Rennes, Toulouse), Lettonie (Riga) et Norvège (Oslo). Il intègre des archéologues et des paléo-environnementalistes impliquées dans l’exploration des sociétés littorales de chasseurs-cueilleurs de la Préhistoire (Paléolithique, Mésolithique, Néolithique). Il entend ainsi dépasser certains cloisonnements nationaux dans l’appréciation de phénomènes culturels ou environnementaux d’ampleur continentale, mais aussi aider à développer une archéologie adaptée à des paramètres et contraintes similaires. Cela concerne la nature même de ces sociétés préhistoriques dont l’alimentation est fondée sur les ressources maritimes, mais aussi l’appareil conceptuel nécessaire pour envisager ces sociétés et surtout en renouveler l’étude. Travailler à la fois dans les dimensions marines et continentales implique en effet, l’usage de méthodes de prospections géophysiques ou de fouilles très particulières, en constant renouvellement.

Le réseau de chercheurs PrehCOAST a pour ambition d'aborder un certain nombre de thèmes qui tirent leurs origines de contraintes géographiques ou paléo-environnementales similaires, mais différemment préservées. Telle que la préhistoire de l'Europe est écrite depuis des décennies, la bande côtière apparaîtrait soit comme un chemin de migrations humaines commodes depuis le plus ancien paléolithique, soit comme un lieu d'expérimentation de formes sociales et économiques particulières. Il s'agit notamment de la capacité de ces populations à jongler avec plusieurs cycles naturels (marées ou saisons) pour assurer leur subsistance. En transcendant les frontières nationales, les écoles d'interprétation et leurs limites épistémologiques, ce réseau de chercheurs européens entend aussi proposer de nouvelles perspectives sur ces objets de recherche, tout en partageant les méthodes et les moyens.



IRN PrehCOAST Santec

Roc'h Santec Leitoun, Finistère : un habitat préhistorique entre terre et mer (© Grégor Marchand)

Des programmes analogues ont été conduits sur des vestiges préhistoriques submergés (Submerged Prehistoric Archaeology and Landscapes of the Continental Shelf / SPLASHCOS / 2009-2013). Il nous parait opportun de déplacer les questionnements vers les rapports littoral / continent, qui structurent les modes d’existence de ces communautés humaines. L’insertion des êtres humains dans les multiples cycles de ces environnements et leurs pratiques de mobilité sont au centre de ces approches. Mais il convient aussi de s’intéresser au rôle historique des littoraux comme voie privilégiée de circulation, que ce soit pour les échanges ou les migrations, pour écrire une préhistoire européenne connectée.

Les rencontres thématiques sont le nécessaire prélude à la soumission de programmes de recherche aux échelles nationales et internationales, à la définition de programmes de terrain commun, mais aussi à la codirection d’encadrements doctoraux à des échelles transnationales.

Les travaux de recherche s'articulent autour de six grands thèmes, sur lesquels s'articulent toutes les spécialités de la compréhension des entreprises maritimes et de leurs interactions. Ils seront discutés lors des ateliers annuels.


WP 1 - Les sociétés côtières et littorales - Concepts et terminologie
WP 2 - Méthodes d'étude de la côte comme interface entre l'intérieur des terres et la mer
WP3 - Le site comme point nodal d'un réseau
WP4 - Connexion / liens / mobilité
WP5 - Perception des zones côtières
WP6 - Actions et réactions


La durée du GDRI est prévue du 1er janvier 2019 au 31 décembre 2023 (5 ans).



Pour en savoir plus :
>>> PrehCOAST (présentation en anglais) >>>
>>> PrehCOAST (présentation en français) >>>
>>> Explorer la côte, sonder le passé : méthodes et pratiques de la préhistoire maritime (Brest, 02-04/12/20,  séance de la société préhistorique française) >>>



Contact OSUR
Grégor Marchand (CReAAH) / @
Alain-Hervé Le Gall (OSUR multiCOM) / @