ReColNat, un dispositif national pour faciliter l’accessibilité physique et virtuelle aux collections naturalistes



ReColNat_bandeau.jpg

L’Université de Rennes 1 participe à la fondation du Groupe d’Intérêt Scientifique ReColNat : un GIS pour la mise en Réseau des Collections Naturalistes. Dépositaires et gestionnaires de riches collections, les labos de l'OSUR sont fortement impliqués

Le GIS ReColNat, crée le 10 juin 2020, est la forme administrative de l’Infrastructure de Recherche ReColNat,  le dispositif qui permet de réunir les acteurs capables de faciliter l’accessibilité physique et virtuelle aux collections naturalistes du territoire national. Dépositaire de collections naturalistes d’importance, l’Université de Rennes 1 a validé son adhésion à ce GIS par un vote en CA lors de la séance du 28 mai 2020. Elle est donc désormais membre « fondateur » au côté de 8 autres institutions (dont le CNRS et l'INRAE), universités et Muséums d’Histoire naturelle français.

 

A propos du GIS ReColNat et de l’Université de Rennes 1

L’Université de Rennes 1, héritière de la faculté des sciences de Rennes créée en 1840, abrite des collections scientifiques d’importance constituées d’environ 1,3 million d'objets. Elles renferment en leur sein des éléments et des données de nature à intéresser les chercheurs dans des domaines aussi variés que la systématique (présence de types), l’écologie[1] (notamment  le changement climatique), la pharmacologie[2] etc.. Les collectes, dont les plus anciennes remontent au XVIIIe siècle, concernent le monde dans son ensemble, mais le Massif armoricain y est particulièrement bien représenté. Ces collections, patrimoine de l’Université, sont aujourd’hui gérées conjointement par l’équipe Collections du service culturel et par les équipes de recherche et les unités de formation concernées (dont ECOBIO et Géosciences Rennes pour l'OSUR). Elles se répartissent en trois grands secteurs : botanique, zoologie (dont l’entomologie) et la géologie (1 et 2) (y compris la paléontologie). Elles continuent de s’accroître par des dons, legs, transferts de matériel d’études en provenance des laboratoires (albums des collections UR1 sur flickr).

En parallèle de la constitution et la structuration de l’équipe collections de l’Université, les collections étaient déjà intégrées dans les réseaux nationaux qui sont à l’origine de la fondation de ReColNat comme le réseau des herbiers de France ou encore le programme Trans’tyfipal (inventaire des types et figurés en paléontologie conservés en France).

Ainsi, grâce au programme de numérisation e-ReColNat (ANR-11-INBS-0004), l’Université a pu faire numériser en 2017, près de 8000 planches d’herbier, soit une partie de l’herbier du Professeur Louis Crié (1850-1912), professeur de botanique pure et une partie de l’herbier du Professeur Henry des abbayes (1898 1974). Une fois indexées de manière collaborative grâce à la plateforme Les Herbonautes, elles pourront être mises à la disposition des chercheurs.

En paléontologie, depuis 2017, 3000 types et figurés de l’Université de Rennes 1 ont été numérisées par l’équipe ReColNat en charge de cette mission.

 

 

Le GIS ReColNat, ambitions et objectifs

À travers son action, l’ambition de ReColNat est de faire le lien entre des ensembles et des compétences morcelées sur le territoire français, et de promouvoir les collections naturalistes pour la recherche d’une voix forte. C'est le Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN) qui en est l’établissement coordonnateur.

Le réseau a aussi besoin d’outils, notamment pour l’informatisation et la numérisation partagée des collections. Ce partage numérique des corpus constitués par l’ensemble des collections naturalistes de France trouve des échos en Europe à travers la dynamique DiSSCo et dans le Monde (iDigBio, ALA, etc.).

Il s’agit de pouvoir proposer aux communautés scientifiques des données naturalistes de qualité, à la bonne échelle, interopérables et dans le bon format, permettant de répondre aux grands enjeux environnementaux et sociétaux. Son action qui porte sur les collections naturalistes est complémentaire de celles du Pôle National sur la Biodiversité ou du GBIF (Global Biodiversity Information Facility), infrastructures avec lesquelles elle collabore déjà en reversant ses données issues des collections[3].

 

Le GIS ReColNat a donc pour objectifs partagés par toutes les parties :

- de constituer un réseau d’excellence scientifique dans le domaine des collections naturalistes en portant une ambition d’échanges professionnels autour des collections naturalistes et d’organisation en tant qu’infrastructure de recherche, à l’échelle nationale et européenne ;

- de structurer un groupe d’établissements conservant des collections naturalistes et d’accroître sa visibilité nationale et internationale en fédérant les acteurs ;

- de rassembler des sources, des données et des informations sur les collections naturalistes conservées ou acquises par les parties ;

- de développer des services, des instruments et des méthodes de numérisation, de gestion et d’étude des collections naturalistes ;

- de mutualiser des moyens pour développer des projets nouveaux (conservation des données numériques, intelligence artificielle…) ;

- de favoriser et développer l’accès physique et/ou virtuel à ces collections pour les communautés scientifiques d’une part, et pour les autres publics, d’autre part ;

- de constituer le point nodal français de l’ESFRI DiSSCo (Distributed System of Scientific Collections) en tant que NN (National Node) ;

- de constituer un point d’appui (softpower, conseils…) pour les projets des parties.

 

 

En adhérant au GIS ReColNat, l’Université de Rennes 1 entend ainsi participer à un réseau d’excellence scientifique dans le domaine des collections naturalistes et continuer à œuvrer au développement de l’accessibilité physique ou virtuelle de ses collections naturalistes, réservoir de connaissances scientifiques.

 

Contacts

Marion LEMAIRE (Référente GIS ReColNat, Service culturel) / @
Gaëlle RICHARD (collections zoologie, Service Culturel - SVE)
Audrey CHAMBET (collections botanique, Service culturel)
Damien GENDRY (collections de géologie, Geosciences Rennes / OSUR)

 

Référents scientifiques des collections

Malika AINOUCHE (ECOBIO / OSUR)
Frederic YSNEL (BOREA FRE 2030)
Didier NERAUDEAU (Geosciences Rennes / OSUR)
Joël BOUSTIE (ISCR UMR 6226)



[1] Par exemple : Alex Baumel, Mathieu Rousseau-Gueutin, C. Sapienza-Bianchi, Agnès Gareil, N. Duong, et al.. Spartina versicolor Fabre: Another case of Spartina trans-Atlantic introduction?. Biological Invasions, Springer Verlag, 2016, 18 (8), pp.2123-2135. ⟨10.1007/s10530-016-1128-z⟩. ⟨hal-01355664⟩

[2] Par exemple : Marylene Chollet-Krugler, Thi Thu Tram Nguyen, Aurélie Sauvager, Holger Thüs, Joël Boustie. Mycosporine-Like Amino Acids (MAAs) in Time-Series of Lichen Specimens from Natural History Collections. Molecules, MDPI, 2019, 24 (6), ⟨10.3390/molecules24061070⟩. ⟨hal-02087812⟩

[3] Lire notamment "Les données issues du Bioblitz 2017 à la Station Biologique de Paimpont sont publiées"

ReColNat Logo
>>> En savoir plus sur ReColNat >>>






ReColNat Herbarium Fr 022a

ReColNat Herbarium Fr 019a
Chaîne de numérisation des herbiers dans le cadre du programme e-ReColNat (crédit : société Picturae)


ReColNat_logo.png