Séminaire de Bryan Cochelin


 AHLeGall    10/06/2016 : 21:55

bryan_cochelin.jpg

Le vendredi 10 juin 2016 à 10:30, en salle de conf de l'OSUR (campus de Beaulieu, bât.14B, RDC), Bryan Cochelin propose un séminaire intitulé "La croûte varisque des Pyrénées : un exemple de partitionnement de la déformation au sein d’une croute non-épaissie et anormalement chaude.

Le vendredi 10 juin 2016 à 10:30, en salle de conf de l'OSUR (campus de Beaulieu, bât.14B, RDC), Bryan Cochelin propose un séminaire intitulé "La croûte varisque des Pyrénées : un exemple de partitionnement de la déformation au sein d’une croute non-épaissie et anormalement chaude. Implications de l’héritage varisque sur la structuration de la chaine pyrénéenne"


Cette présentation est proposée dans le cadre du cycle des séminaires de Géosciences Rennes

Présentation :

La formation de la chaine des Pyrénées depuis le Crétacé supérieur a conduit à la mise à l’affleurement d’une grande portion de socle essentiellement issu de l’orogenèse varisque. Bien que très étudié depuis plus de quarante ans, la place de ce segment de croûte dans la chaine varisque demeure incertaine, considéré à la fois comme l’avant-pays et une zone interne de la chaine.

Dans le cadre du Projet RGF-Pyrénées, une base de données structurale géoréférencée et harmonisée à l’échelle de la chaine pyrénéenne a été réalisée dans le but d’en reconstruire le champ de déformation. Couplée à une étude de terrain dans l’ensemble de la chaine, il apparait que la croûte varisque des Pyrénées a été affectée par i) une tectonique compressive précoce typique d’un avant-pays entre 325 et 315Ma mais ne conduisant pas à un épaississement crustal significatif, ii) une phase transtensive sénestre synchrone d’un métamorphisme de Haute-Température/Basse Pression et responsable de la formation de dômes métamorphiques (315-305Ma) et iii) une transpression dextre tardive (305-290Ma) structurant la croûte supérieure et plissant les dômes en partie exhumés. Lors de cette dernière phase, la déformation fut partitionnée entre la croûte supérieure soumise à un fort étirement vertical d’une part et la croûte moyenne/inférieure étirée longitudinalement à la chaine d’autre part, typique d’une croûte orogénique chaude et molle. Une synthèse géochronologique et géochimique du magmatisme tardi-varisque à l’échelle de l’Europe Occidentale a permis de relier l’évènement thermique pyrénéen à celui affectant le reste de la chaine, essentiellement provoqué par une délamination mantellique sous l’ensemble de la marge gondwanienne.

Au travers d’une étude détaillée des Pyrénées centrales, le rôle de l’héritage varisque dans la structuration de la marge ibérique et européenne et dans la formation du prisme orogénique alpin sera discuté. En effet, de nouvelles données structurales et pétrologiques tendent à montrer que la Zone Axiale n’a pas été significativement amincie lors du rifting Crétacé et qu’elle ne peut en aucun cas être assimilée à un empilement de nappes crustales tel que couramment admis depuis la réalisation du profil sismique ECORS en 1989.


Contact OSUR :
Philippe Steer (Géosciences Rennes)
Benjamin Guillaume (Géosciences Rennes)