Séminaires et soutenance de thèse de Christelle LOISELET


 Olivier Troccaz    08/12/2009 : 12:30
 Aucun    Agenda

manteau.jpg

Le mardi 8 décembre 2009, à 13h30, dans la salle de conférences du CAREN, campus de Beaulieu, UR1.

Le mardi 8 décembre 2009, à 13h30, dans la salle de conférences du CAREN, campus de Beaulieu, UR1. Devenir d'une lithosphère en subduction dans le manteau terrestre : Etude de sa déformation et des flux mantelliques associés Résumé : Dans une zone de subduction, différents acteurs principaux sont mis en jeu : la lithosphère en subduction, les lithosphères chevauchante et adjacentes et le manteau environnant. Leur interaction provoque une dynamique aux niveaux des zones de subduction qui se caractérise principalement par la sismicité, le volcanisme arrière arc, la migration du slab, la déformation de la plaque supérieure et enfin des flux mantelliques. Plus particulièrement, ces phénomènes soulignent l'existence d'une dynamique profonde associée à l'interaction entre la lithosphère en subduction et le manteau environnant. Les différentes étapes de l’évolution d'une lithosphère en subduction dans le manteau terrestre correspondent à des événements géologiques qui seront enregistrés et potentiellement préservés. De plus, les données sismologiques (tomographie sismique, anisotropie sismique), provenant des zones de subduction, nous renseignent sur la diversité des géométries des panneaux plongeants en profondeur et des flux mantelliques. Cependant, la géologie de surface et la tomographie sismique ne nous permettent pas de comprendre l’évolution temporelle du comportement de la lithosphère dans le manteau et la dynamique associée. De plus, malgré un effort permanent sur la compréhension de la dynamique des zones de subduction, la viscosité de la lithosphère est encore mal connue: à présent, le rapport de viscosité entre la lithosphère en subduction et le manteau avoisinant utilisé atteint des gammes très larges, allant de 1 à l'infini, ce qui est insatisfaisant et ce qui laisse une grande liberté d'interprétation sur la dynamique interne de la Terre. Les travaux que j'ai conduits sur cette problématique durant la thèse permettent désormais de remédier à cette lacune. Mon approche scientifique a consisté en la combinaison de trois différentes méthodes de modélisation (analogique, semi analytique et numérique) afin de contraindre la rhéologie qui régit la déformation de la lithosphère et les flux mantelliques associés. Par l'étroite confrontation des prédictions (modèles) et les observations disponibles (données sismologiques pour l'essentiel), j'apporte de nouvelles contraintes sur le devenir d'une lithosphère en subduction dans le manteau, couplées avec une précision sur la structuration du manteau. Les résultats des modèles au regard des données géophysiques prédisent une lithosphère faiblement visqueuse (le rapport de viscosité entre la lithosphère et le manteau ne saurait excéder 100) qui atteint lors de sa descente dans le manteau la forme spécifique d'une méduse. Ce résultat majeur apporte une nouvelle interprétation sur l'origine des épanchements de lithosphère dans le manteau profond et une précision sur la stratification entre le manteau supérieur et le manteau inférieur faible pour permettre ainsi la pénétration de la lithosphère dans le manteau inférieur. Cette étude apporte de nouvelles données sur la compréhension de l’interaction entre le flux mantellique et la lithosphère. Composition du jury : Philippe DAVY Directeur de Recherche, Rennes 1 / président Saskia GOES Lecturer , Imperial College London / rapporteur Yanick RICARD Directeur de Recherche, ENS Lyon / rapporteur Luce FLEITOUT Directeur de Recherche, ENS Paris / examinateur Joseph MARTINOD Professeur, P. Sabatier Toulouse III / examinateur Neil RIBE Directeur de Recherche, IPG Paris / examinateur Jean BRAUN Professeur, J. Fourier Grenoble I / directeur de thèse Laurent HUSSON Charge de Recherche, Rennes 1 / co-directeur de thèse Djordje GRUJIC Professeur, Dalhousie University / invité Contact : Christelle LOISELET

Cette soutenance sera précédée de divers séminaires, également en salle de conférences du CAREN : 10h00-10h30 Slab bending and motion partitioning, Saskia Goes, Imperial College London 10h45-11h15 La dynamique de la subduction sous l'Amérique du sud et ses relations avec la cinématique régionale des plaques et la structuration andine, Joseph Martinod, LMTG Toulouse 11h15-12h00 Discussion Avec Luce Fleitout (ENS Paris), Neil Ribe (FAST, Paris), Yanick Ricard (ENS Lyon) et Philippe Davy (Geosciences Rennes)




×

Information système

Les commentaires sont désactivés.