Sexe & genre. De la biologie à la sociologie


 AHLeGall    09/05/2019 : 07:13

sexe-et-genre-de-la-biologie-a-la-sociologie.jpg

Editions Matériologiques. Collection : Sciences & philosophie

L'ouvrage "Sexe & genre. De la biologie à la sociologie sous la direction de Bérengère Abou et Hughes Berry paraît en juin 2019 aux Editions Matériologiques. Anne Atlan (CNRS​, Université Rennes 2​, ESO Rennes) et Agnès Schermann (ECOBIO, Université de Rennes 1​) sont respectivement co-auteures des chapitres suivants : "Chapitre 1 : La dichotomie entre mâle et femelle des biologistes, d’où vient elle, qu’implique-t-elle, et comment peut-elle s’articuler avec la pluralité des types sexuels et le concept de genre ? et "Chapitre 13 : Les carrières des chercheuses et chercheurs en écologie : une comparaison France-Norvège" (avec Simon Paye & Anne Loison).


Ces dernières années, les débats à propos des notions de sexe et de genre entre biologie et sciences humaines et sociales connaissent une intensité accrue, tant pour des raisons scientifiques que pour l’effet que ces positions ont sur les usages sociétaux de ces notions. Beaucoup de biologistes rejettent la mise en cause par une partie des sciences humaines et sociales de ce que la biologie tient pour fondamental, telles la binarité des sexes ou les différences entre les sexes. Les spécialistes en sciences humaines et sociales, quant à eux, voient souvent la biologie comme une source académique et institutionnelle d’arguments naturalistes qui visent à s’opposer au genre. Ils dénoncent des biais d’interprétation des biologistes comme résultant, justement, de parti-pris liés au dispositif de genre. Pourtant, les échanges scientifiques à l’interface entre biologie et sciences humaines et sociales sont sans aucun doute nécessaires pour évacuer ces antagonismes. L’objectif de cet ouvrage, basé sur l’École thématique interdisciplinaire d’échanges et de formation en biologie du CNRS (dite « École de Berder ») de 2015, est de mettre en œuvre un dialogue entre des deux domaines, en tentant de passer outre des malentendus et des impensés qui n’ont que trop duré.

Ce livre s’ouvre sur une présentation des définitions considérées comme consensuelles par les deux domaines, puis des contributions analysent l’idée selon laquelle certaines études sur les différences des sexes, en neurosciences ou en éthologie, publiée dans la presse de vulgarisation ou spécialisée, présentent des biais d’interprétation attribuables à des biais de genre. Des exemples d’études fortement interdisciplinaires illustrent cependant la possibilité de mêler sciences de la vie et sciences humaines au lieu de les opposer, en ce qui concerne le plaisir sexuel animal, la détermination du sexe ou la place des transidentités et de l'intersexuation dans les rapports entre sexe et genre. Mêlant études de cas, questionnements sociologiques, anthropologiques et épistémologiques, pour aboutir à la délinéation des si labiles notions de sexe et de genre, ce livre se veut un jalon pédagogique dans l’abord de ce champ de réflexion crucial.



>>> En savoir plus sur Editions Matériologiques >>>



Contact OSUR
Anne Atlan (ESO Rennes) / @
Agnès Schermann (ECOBIO) / @
Alain-Hervé Le Gall (OSUR multiCOM) / @





0 Commentaires