Signature du LIA France-Québec RESO "REssources et SOciétés"


 AHLeGall    17/06/2016 : 09:55

logo_France_Quebec_Canada.png

Le 16 juin 2016, à l'occasion d'une réunion dédiée aux coopérations CNRS avec le Québec à Montréal, une convention de LIA ayant principalement pour partenaires l'université de Rennes 1, l'INRS et le CNRS a été signée respectivement par le Président David Alis, en présence de Rémi Quirion, scientifique en chef du Québec, et d'Alain Fuchs, Président du CNRS.

Le 16 juin 2016, à l'occasion d'une réunion dédiée aux coopérations CNRS avec le Québec à Montréal, une convention de LIA ayant principalement pour partenaires l'université de Rennes 1, l'INRS et le CNRS a été signée respectivement par le Président David Alis, en présence de Rémi Quirion, scientifique en chef du Québec, et d'Alain Fuchs, Président du CNRS.
Cette convention qui associe du côté canadien l'INRS, l'université LAVAL, l'UQAT, la Commission géologique du Canada, et du côté français, les universités de Rennes 1 et Rennes 2, le CNRS et le BRGM, lance officiellement l’existence du LIA RESO "REssources et SOciétés" (Exploitation des ressources profondes et protection des ressources de surface - Rapport entre sciences et décisions). Ce LIA est porté par Luc Aquillina (université de Rennes 1 / OSUR) et René Lefebvre pour l'INRS. La création de ce LIA est le fruit d'une longue coopération entre les groupes de recherche rennais et québécois et est à la base de l'intense et dynamique coopération entre l'université de Rennes 1 et l'INRS concrétisée par un accord cadre signé en octobre 2014 à Québec lors de la visite du Président Hollande au Canada.


Les développements économiques actuels requièrent l’exploitation de ressources naturelles profondes telles que l’eau souterraine, la géothermie profonde, les hydrocarbures non conventionnels et les métaux. Cette exploitation est complexe et peut engendrer de forts impacts environnementaux. L’utilisation récente de ces nouvelles ressources, comme par exemple le gaz de schiste, a généré une forte opposition dans le public mais au-delà, elle soulève des questions relatives aux sciences humaines sur la représentation et les usages de ces ressources, ainsi que sur la mobilisation des acteurs à tous les niveaux. L’exploitation de ces ressources implique donc une double approche des sciences quantitatives et des sciences humaines qui représente un véritable défi scientifique. L’objectif du projet de Laboratoire International Associé (LIA) France-Québec est donc d’intégrer des savoir-faire au sein de deux grands champs des sciences quantitatives, d’une part, et des sciences humaines, d’autre part, pour permettre à la fois de développer les connaissances sur les ressources émergentes mais aussi d’éclairer les débats publics et de soutenir les orientations des états face aux nombreuses questions posées par l’exploitation de ces ressources.

LIA France Quebec RESO 1b

--------------------------------

LIA France Quebec RESO 2b



Les partenaires canadiens :

INRS : Institut national de la recherche scientifique

Université LAVAL

UQAT : Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue

CGC : Commission Géologique du Canada



Contacts OSUR :

Luc Aquilina (Géosciences Rennes)

Alain-Hervé Le Gall (multiCOM OSUR)





0 Commentaires