Soutenance de HDR de Samuel Corgne (LETG-Rennes-COSTEL)



samuel_corgne.jpg

Le jeudi 19 juin à 14h30, à l’Université Rennes 2 (bâtiment « La Présidence » -7ème étage – Salle des Thèses), Samuel Corgne soutient son HDR intitulée

Le jeudi 19 juin à 14h30, à l’Université Rennes 2 (bâtiment « La Présidence » -7ème étage – Salle des Thèses), Samuel Corgne soutient son HDR intitulée

Etude des changements d’occupation et d’usage des sols en contexte agricole par télédétection et fusion d’informations

Résumé :
L’étude des changements d’occupation et d’usage des sols a émergé comme étant une composante fondamentale des recherches internationales menées sur le changement global. Elle apparaît même depuis une dizaine d’années comme une discipline scientifique à part entière, avec une approche interdisciplinaire solidement ancrée. Le « Land Change Science » vise ainsi à étudier les dynamiques d’occupation et d’usage des sols comme un système complexe basé sur le couple « homme – environnement » en énonçant et développant des théories, concepts et modèles relevant des sciences sociales et environnementales. Mes travaux de recherche s’inscrivent dans cette démarche et tentent de contribuer à cette réflexion. Ils sont centrés sur l’étude des changements d'occupation et d'usage des sols en contexte agricole. L’approche que j’ai privilégiée dans l’ensemble de mes travaux de recherche est la fusion d’informations. Elle offre en effet un cadre conceptuel bien adapté aux variations spatio-temporelles complexes qui caractérisent les territoires agricoles car elle permet de prendre en compte l’incertitude à différents niveaux : de la donnée à la production des résultats en passant par le processus de modélisation. L’identification, la caractérisation et le suivi des changements d’occupation et d’usage des sols sont étudiés à échelle fine à partir de données de télédétection optique et radar qui connaît depuis les années 2000 un formidable développement technologique, offrant de nouvelles perspectives et des défis méthodologiques majeurs pour une meilleure compréhension de ces espaces. Leur modélisation qui représente la phase ultime de l’étude des changements d’occupation des sols, est ici développée en interaction avec des problématiques environnementales majeures (dégradation des sols, dégradation de la qualité de l’eau, etc.). Elle pose la question de la durabilité de l’agriculture et plus spécifiquement ses capacités d’adaptation face au changement climatique.


Contact OSUR:
Samuel Corgne (LETG-Rennes-COSTEL)