Soutenance de thèse d'Amélie Juanchich (INRA LPGP)



thesard.jpg

Le jeudi 23 janvier 2014 à 13h00, à Agrocampus Rennes (Bât 8 - 1er étage - Salle Oriza), Amélie Juanchich soutient sa thèse intitulée

Le jeudi 23 janvier 2014 à 13h00, à Agrocampus Rennes (Bât 8 - 1er étage - Salle Oriza), Amélie Juanchich soutient sa thèse intitulée

Implication et rôle des microARNs dans l'ovogénèse et la différenciation du sexe chez les poissons

Résumé :
La truite arc en ciel est un poisson d'intérêt agronomique et économique. De nombreuses études ont exploré la régulation des gènes dans les processus physiologiques clés tels que la croissance, l'adaptation ou la reproduction. Néanmoins, la régulation de l'expression des gènes par les ARN non-codants est loin d'être comprise dans cette espèce.

Le projet a permis de caractériser le répertoire des microARNs de la truite arc-en-ciel avec l'identification de 164 microARNs appartenant à 84 familles. La distribution tissulaire de ces miRNAs au sein de 16 tissus ou organes différents a également été caractérisée et nous avons confirmé que les microARNs sont exprimés de manière tissu-dépendant. De plus, nous avons montré que les microARNs dupliqués après une duplication complète de génome sont hautement conservés, deux fois plus que les protéines.

Ensuite, nous avons caractérisé les profils d'expression des miRNA cours de l'ovogenèse et de la différenciation sexuelle. Nous avons identifié douze microARNs comme régulateurs potentiels de l’ovogénèse et avons étudié la fonction de l'un d'entre eux : miR-202-5p. L’expression de miR-202-5p est limitée aux gonades et localisée dans les cellules de la granulosa chez les truites arc en ciel femelles. En inhibant et surexprimant miR-202-5p, nous avons montré qu'il ciblepfn2letpgam1adans les cellules de la granulosa.

Ce travail fournit non seulement un répertoire de microARN chez la truite arc-en-ciel, mais aussi de nouvelles perspectives sur la régulation de l'expression génique dans l'ovogenèse et la différenciation sexuelle.

>>> En savoir plus


Contact : Agnès Girard (LPGP)
(LPGB : laboratoire de physiologie et génomique des poissons, associé à l'OSUR)