Soutenance de thèse de Catherine HELM


 Olivier Troccaz    21/12/2009 : 13:30
 Aucun    Agenda

sediment.jpg

Le lundi 21 décembre 2009, à 14h30, salle de conférences du CAREN, Campus de Beaulieu, UR1.

Le lundi 21 décembre 2009, à 14h30, salle de conférences du CAREN, Campus de Beaulieu, UR1. Quantification des flux sédimentaires anciens à l’échelle d’un continent : le cas de l’Afrique au Méso-Cénozoïque Résumé : Un des principaux débats en Sciences de la Terre Externe concerne l’importance relative de la tectonique et du climat dans l’érosion des reliefs et donc dans les flux sédimentaires terrigènes préservés dans les bassins avals. Dans cette thèse, nous avons développé une méthode basée sur l’intégration de coupes géologiques dans un modèle 3D afin de quantifier ce flux, avec une résolution temporelle de quelques Ma, à l’échelle d’un continent sur une longue période de temps (x100 Ma), et ce en tenant compte des incertitudes. Sur l’ensemble de la marge ouest-africaine, l’évolution de ces volumes, une fois pondérés par le pourcentage de sédiments terrigènes, au cours du temps suggère que le flux sédimentaire terrigène est contrôlé par la tectonique, durant les phases de rift avec l’érosion des épaulements, et lors de surrection du domaine amont des marges durant l’évolution post-rift. Le climat, à la faveur d’augmentation des précipitations, ne semble que forcer les effets de surrection. Mots-clés : marge passive, Afrique de l’Ouest, flux sédimentaire terrigène, climat, tectonique, relief Composition du jury : Olivier DAUTEUIL DR-CNRS, Université Rennes 1 / président Daniel ASLANIAN Chercheur Ifremer, Ifremer Brest / rapporteur Jean BRAUN Professeur, Université Joseph Fourier-Grenoble 1 / rapporteur Dominique FRIZON DE LAMOTTE Professeur, Université de Cergy-Pontoise / examinateur François GUILLOCHEAU Professeur, Université Rennes 1 / directeur de thèse Contact : Catherine HELM