Soutenance de thèse de Cécile LE LANN


 Olivier Troccaz    02/12/2009 : 08:00
 Aucun    Agenda

clelann.jpg

Le mercredi 2 décembre 2009, à 9h00, dans la salle de conférences du CAREN, campus de Beaulieu, UR1.

Le mercredi 2 décembre 2009, à 9h00, dans la salle de conférences du CAREN, campus de Beaulieu, UR1. Partage de la ressource au sein d’une guilde : des histoires de vie, comportements et réactions à la température contrastés Résumé : Dans cette thèse à l’interface entre l’écologie évolutive, comportementale et physiologique de l’insecte, trois hypothèses ont été testées : (i) pour partager une même ressource limitante, les espèces devraient présenter des stratégies différentes, (ii) la température devrait affecter les contraintes et les compromis entre traits comportementaux, physiologiques, morphologiques et d’histoire de vie des organismes, (iii) les niveaux de plasticité et de tolérance thermique devraient être sous sélection et dépendants du régime thermique rencontré. Nous avons étudié trois espèces de parasitoïdes du genre Aphidius (Hymenoptera : Aphidiidae) attaquant le puceron S. avenae. Ces espèces ont évolué dans des habitats variés et peuvent partager la ressource grâce à des stratégies de ponte différentes vis-à-vis du puceron. La température affecte les taux métaboliques de ces espèces ectothermes et modifie les contraintes physiologiques à la base des traits étudiés. Les individus ayant un métabolisme plus élevé ont une fécondité plus élevée au détriment d’une longévité réduite et inversement pour les individus ayant un taux métabolique plus bas. Le taux métabolique élevé serait une adaptation de ces populations à des climats froids, leur permettant de soutenir leurs processus physiologiques à basses températures. Enfin, les espèces étudiées présentent des tolérances reflétant leurs patrons d’activités saisonnières. Elles ont des adaptations physiologiques différentes pour tolérer et résister à des événements climatiques extrêmes opposés de types canicules ou gelées. Les potentialités d’adaptation de ces espèces sont discutées dans le contexte du changement climatique. Composition du jury : E. Desouhant, MC, Université de Lyon I Rapporteur A. Rivero, CR, IRD de Montpellier Rapporteur J-S. Pierre, Pr, Université de Rennes I Examinateur J. Ellers, Pr, VU University of Amsterdam, Pays-Bas Examinateur G. Boivin, Pr, Agriculture et Agro-alimentaire Canada Directeur de thèse J.J.M. van Alphen, Pr, Université de Rennes I Co-directeur de thèse J. van Baaren, MC, Université de Rennes I Contact : Cécile LE LANN




×

Information système

Les commentaires sont désactivés.